Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

Le Fil d'Aqui

17/01/19 : Rochefort (17) : la tête d'affiche de la programmation du festival Stéréoparc vient de tomber. Il s'agit du groupe Offenbach, qui jouera le 20 juillet.

17/01/19 : Vendredi 18 janvier, EDF/Dalkia signera un partenariat avec la Ville de Poitiers pour Traversées, l'évènement artistique et culturel du Palais. La signature se fera à 10h en présence du maire de Poitiers et des représentants régionaux d'EDF/Dalkia.

17/01/19 : La Rochelle Université ouvre ses portes samedi 2 février, de 9h30 à 17h. L’accueil de la journée se déroulera au Technoforum (23 avenue Albert Einstein, La Rochelle). avec des stands d’informations de l’Université et de ses partenaires (CROUS, CDIJ, Yélo,

16/01/19 : La Rochelle : la Nuit de la lecture se tient samedi 19 janvier de 14 h à 7 h dimanche à la Médiathèque de Laleu/La Pallice, à la Médiathèque Michel-Crépeau et au Muséum d’Histoire naturelle. Des lectures et des animations variées sont organisées.

16/01/19 : Le lanceur de poids bordelais Jean-Luc Mastromauro a battu le record de France des moins de 50 ans. Il a réalisé 17m19 à Fronton le 13 janvier, améliorant ainsi son propre record de France, établi une semaine plus tôt avec 16m90.

16/01/19 : Dans le cadre du dispositif "Permis de Jardiner" et à l'initiative du collectif Pau Sud, la rue Jacques Terrier sera revégétalisée. La Maison du Jardinier organise le 18 janvier de 14h à 17h une après-midi de plantation participatif.

15/01/19 : le Préfet de la Dordogne a désigné le sous-préfet de Nontron, Frédéric Roussel, référent départemental pour le grand débat national. Il est joignable à l'adresse : pref-granddebat@dordogne.gouv.fr. Plus d'infos : www.granddebat.fr

15/01/19 : Solène Ndama, licenciée au Bordeaux Athlé commence bien la saison. La jeune athlète bordelaise (20ans) réalise la meilleure performance mondiale de la saison au pentathlon (5 épreuves) en salle à Clermont-Ferrand.

14/01/19 : Didier Lallement, préfet de la région Nouvelle-Aquitaine, préfet de la Gironde, a nommé Thierry Suquet, secrétaire général de la préfecture de la Gironde, comme référent pour le Grand Débat National en Gironde.

13/01/19 : Emmanuel Macron dans sa lettre aux Français: Faut-il reconnaître le vote blanc? Faut-il rendre le vote obligatoire? Quelle est la bonne dose de proportionnelle aux élections législatives pour une représentation plus juste de tous les projets politiques

12/01/19 : GJ.La préfecture de Gironde a fait le point suivant à 19h45: 6000 manifestants, 35 interpellations, pas de blessé du côté des forces de l'ordre, des vitrines et du mobiliers urbains dégradés ainsi que des poubelles brûlées.Dernières dispersions en cours"

11/01/19 : Manifestations du samedi 12 janvier. Alain Juppé, maire de Bordeaux, en accord avec le Préfet, a décidé de fermer les lieux publics. L'opération de parking gratuit sur la place des Quinconces est reconduite ce dimanche 13 janvier.




- Publicité -
  • 17/01/19 | Eco-Campus : Poitiers exemplaire

    Lire

    L'Université de Poitiers mise en valeur par le ministère de l'Enseignement Supérieur. Dans le cadre d'un séminaire dédié à la valorisation et la vie de campus, le ministère a invité l'Université de Poitiers à présenter son réseau de chaleur. Cette installation a permis une baisse de 500.000 euros de la facture énergétique. L'établissement poitevin est engagé dans une stratégie de développement durable récompensée par l'obtention du label Développement Durable et Responsabilité Sociétale en 2016.

  • 17/01/19 | Gilet jaunes : quel impact sur les commerces girondins ?

    Lire

    Dans une enquête de la Chambre de Commerce et d'Industrie Bordeaux Gironde sur l'évolution de a fréquentation des commerçants girondins sur les samedi du 15 décembre au 5 janvier auprès de 310 d'entre eux, on apprend que 93% des commerçants bordelais ont enregistré une baisse de fréquentation (supérieure à 50% pour plus d'un quart) par rapport à l'an passé et 90% une baisse de leur chiffre d'affaire (supérieure à 50% pour près d'un quart). Sur le reste du département, 69% ont enregistré une baisse de fréquentation et 66% du chiffre d'affaire, avec une Haute Gironde jugée "très fortement impactée".

  • 17/01/19 | Habitat 17 : des actions pour rompre l'isolement des retraités

    Lire

    Afin de rompre l'isolement des personnes âgées, l'association Voisins Solidaires et l'office public Habitat 17 viennent de créer un programme d'actions sur le département, allant du service rendu ponctuel à l'organisation d’événements de voisinage (type fête des voisins), reposant sur un réseau de voisins. 160 seniors isolés de 80 ans et + ont été identifiés. Avec cette action, l'office s'est vu renouveler le label européen du "bailleur social et solidaire", déjà obtenu en 2016 pour trois ans.

  • 17/01/19 | Mérignac : 4e édition de l’opération "Mon sang pour les autres"

    Lire

    Le Rotary Club de Mérignac et l'Association pour le don du sang bénévole de Mérignac s‘unissent au côté de l’Etablissement français du sang (EFS) Nouvelle-Aquitaine en organisant vendredi 18 janvier toute la journée et samedi 19 janvier au matin à la Maison des associations des journées pour donner son sang. Pour ce faire, il suffit d’être majeur et en bonne santé. L’objectif est de mobiliser 180 donneurs lors de cette collecte. Toutes les informations sont à retrouver ici.

  • 17/01/19 | Charente : une nouvelle Maison de Santé en zone rurale

    Lire

    Une nouvelle Maison de Santé sera inaugurée ce samedi à Barbezieux-Saint-Hilaire (23 avenue Charles-Virolleau), sur un territoire en désertification médicale. La MSP de Barbezieux-Saint-Hilaire regroupera 11 professionnels de santé aux fonctions complémentaires : deux médecins, un dermatologue, une sage-femme, deux cabinets d'infirmières, deux ostéopathes, une diététicienne, un psychologue et un réflexologue. Un projet soutenu pat la Région (150 000€) et l'Europe (200 000€).

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture
Joël Aubert - Rédacteur en chef - Aqui.fr

L'Edito

Le FN est partout et le PS aurait besoin de plusieurs Le Drian et Rousset

Au jeu classique des premiers commentaires lors des soirées électorales, il ne faut pas être en retard pour annoncer le vainqueur. Cette fois, en ce 6 décembre, à peine plus de trois semaines après les attentats du 13 novembre, on ne va quand même pas s'étonner que le FN ramasse la mise. Le contexte, déjà favorable pour lui lors des Européennes et des départementales du printemps dernier, était vraiment idéal pour que s'exprime un vote de sanction et de protestation, dont on ne dira jamais assez que le chômage de masse dans lequel notre pays s'enfonce est à la source profonde. Mais, désormais, s'y ajoute une manière de confirmation à laquelle la droite républicaine – Nicolas Sarkozy en tête – ne voulait pas croire : le FN ratisse de plus en plus large et, d'évidence du côté des Républicains eux-mêmes. La stratégie de maillage du territoire, voulue par Marine Le Pen, d'une élection à l'autre, fonctionne à plein, comme la rampe de lancement imaginée vers la présidentielle de 2017.

Faudrait-il s’en convaincre qu’il ne suffirait pas de constater que ses candidats virent en tête dans six régions avec des scores saisissants : Marine Le Pen certes en Nord-Pas-de-Calais-Picardie, mais songeons à celui de sa nièce Marion Maréchal Le Pen qui laisse très loin derrière elle Christian Estrosi le maire de Nice, une figure des « Républicains » ou Louis Aliot, en Midi-Pyrénées-Languedoc-Roussillon ou, encore, Florian Philippot dans la grande région de l’Est.

C’est en se penchant, attentivement, sur les résultats dans une Grande région comme cette Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes que l’on mesure, aussi, l’implantation du FN. Même s’il n’a aucune chance de l’emporter, ici et là, il réalise des scores dont l’inoxydable Jacques Colombier, figure du FN au Conseil Régional d’Aquitaine, n’aurait jamais rêvé, en 2010 lors des dernières élections régionales. Et, cette fois, par le biais de triangulaires au second tour, le Front National va donc poursuivre cet enracinement, à côté de ces spectaculaires victoires annoncées, au cœur même d’une collectivité territoriale dont le mode d’élection avait été revu sous Lionel Jospin… pour empêcher des alliances à droite avec… le FN. Autre temps... Le parti cher à Nicolas Sarkozy ne sera pas le grand vainqueur qu’il espérait, pour son propre compte, de ces régionales, mais, plus grave encore, il est désormais face à un défi redoutable : celui de conserver ses électeurs, spécialement dans la perspective de l’élection présidentielle.

Le Drian — Rousset : des têtes qui sauvent le PSLe parti socialiste, lui, ne se sauve du pire désaveu que lorsqu’il dispose, à la tête de ses listes, des candidats qui pèsent dans leur propre région. Et que l’on soutient, parce qu’ils ont non seulement un bilan respectable, mais, aussi, parce que leur propre figure a entraîné l’électeur socialiste à prendre le chemin des urnes. C’est le cas de Yves Le Drian qui, sans faire campagne, fait un très bon score en Bretagne et c’est, aussi, celui d’Alain Rousset qui, dans notre grande région, vire en tête en touchant les dividendes de son assise en Aquitaine, au-delà de sa seule famille politique, mais ne s’en sort pas mal dans les deux autres régions où la droite avait fait sa percée aux départementales. Et, ceci, à commencer par la Haute-Vienne où il est en tête devant Virginie Calmels dont les résultats, dans l’ensemble de la Grande Région, la situent au meilleur niveau de la droite. La gauche rassemblée, malgré des résultats plutôt modestes pour EELV et le Front de Gauche, a donc de bonnes chances de gagner la Grande Région, même si l’entre-deux tours, promet d’être vif de ton.

Joël Aubert

Partager sur Facebook
Vu par vous
7432
Aimé par vous
3 J'aime
Les réaction
5 réactions
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Edito
Edito
Retour à la page d'accueil
Accueil
François | 07/12/2015

Le Drian et Rousset ont d'excellents bilans et une façon de gouverner la Bretagne et l'Aquitaine qui n'est pas clivante. En revanche la percée du FN dans des territoires "tranquilles" est très préoccupante. On voit là les effets de peurs sur lesquels ces nazillons surfent.

Patrick BEAUVILLARD | 07/12/2015

Cher Joël,

Je ne sais pas si le PS a besoin de plusieurs Le Drian ou Rousset, mais ce que je sais, c'est que la France et les française ont besoin d'un renouvellement sévère des leurs institutions totalement obsolètes, et du renouvellement d'une classe politique responsable de la situation qu'elle déplore elle-même.

Amicalement,
Patrick

Jean Jacques | 07/12/2015

Cela devient une habitude : avant et après chaque élection, le centre d'intérêt des partis politiques dominants et des médias se porte sur le FN.
Celui-ci n'a même plus besoin de faire campagne (je n'ai eu aucun tract dans ma boîte aux lettres ni ne les ai vu sur le marché) tant ils sont médiatisés.
Parions que si les partis et mouvements situés à la gauche du PS bénéficiaient d'un meilleurs accès aux médias, le débat citoyen serait plus riche et leurs scores électoraux d'une autre tenue.
Je vais enfoncer une porte ouverte en constatant que la poussée électorale est surtout celle de l'abstention.
Et constatons que cette dernière est corrélée avec celle du chômage.
Et sur ces deux trajectoires, Alain ROUSSET partage la responsabilité avec le gouvernement qu'il soutient et Virginie CALMELS ne propose pas de rupture idéologique sur la vision économique.
Notre République a besoin de redonner la parole aux gens, particulièrement aux abstentionnistes qui disparaissent progressivement des radars sociétaux.

tchoo | 12/12/2015

Ce serait bien aussi de prendre un peu de recul et de constater que en nombre d'électeurs du FN il n'y a pas progression par rapport à la présidentielle et m^me un recul.
Cela ne minimise pas le résultat, mais tempère quelques les cris d'orfraie très hypocrite d'une partie de la presse.

Joël Aubert | 12/12/2015

Merci François, Partick, Jean-Jacques et..tchoo pour ces réactions. La question de la responsabilité des médias dans la promotion du FN mérite en effet d'être posée et je me soustrais d'autant moi à une tentative de réponse que ce n'est aps sur aqui.fr que vous aurez trouvé depuis huits ans beaucoup d'articles consacrés à ce mouvement ; je me souviens justement un soir d'élections européennes alors que l'ensemble de la profession et la plupart de mes confrères répétaient en boucle « le premier parti de France » avoir écrit que ce dimanche là il ne reptrésentait que 11% du corps électoral... la dérive médiatique car elle existe tient au fait que les constats à chaud ne sont que rarement complétés de la distance nécessaire ; ça fonctionne et je le déplore vivement comme une manière de feuilleton à grand spectacle où il semble profitable de susciter des frissons... Il n'en demeure pas moins que si en nombre de voix le FN ne progresse pas par rapport à la dernière présidentielle il réussit à s'implanter massivement dans des territoires où par ailleurs l'abstention des électeurs de droite ou de gauche ne fait que souligner sa présence. Quant à l'offre politique actuelle et là je vous rejoins Patrick elle semble de plus étrangère aux aspirations des citoyens. Comme je reste incurablement optimiste je me dis que le périmètre régional élargi va devoir créer l'obligation aux élus de demain de mettre en place des cercles de démocratie active pour tenter de répondre au désenchantement si fort et si dangereux.

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 19 + 7 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires