Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

Le Fil d'Aqui

15/08/18 : Charente: 6 communes viennent d'être reconnues en état de catastrophe naturelle, suite à des mouvements de terrains liés à la sécheresse, survenue entre janvier et juin 2017. Il s'agit de Balzac, Chalais, La Couronne, Fouquebrune, Linars et Nabinaud.

06/08/18 : Dominique Laurent, sous préfète de Bergerac depuis quatre ans, vient d'être nommée à ce même poste à Guingamp (22). Stéphanie Monteuil, sous préfète de Saint-Jean-d'Angely (17) lui succède et prendra ses fonctions le 27 août.

06/08/18 : Jean-Philippe Dargent vient d'être nommé sous-préêfet de Lesparre-Médoc en remplacement de Claude Gobin. Il est actuellement directeur à la citoyenneté, de la légalité et du développement territorial à la préfecture des Pyrénées-Atlantiques.

04/08/18 : Le meeting aérien de Belvès(24), le 15 août, est maintenu. L’Aéroclub Belvès Périgord a pris la décision de ne pas annuler la manifestation, suite au décès de son président. Lundi Alain Valleron a trouvé la mort dans le crash du Cessna qu’il pilotait.

03/08/18 : Jean-Philippe DARGENT nommé le 31 juillet sous-préfet de Lesparre-Médoc prendra ses fonctions le 3 septembre. Il était directeur de la citoyenneté, de la légalité et du développement territorial à la préfecture des Pyrénées-Atlantiques (64)

03/08/18 : Renforcement des mesures de limitation de prélèvements d’eau dans le 47 sur les cours d’eau non réalimentés. Ces restrictions impactent environ 2% de la surface agricole irriguée, 95% des surfaces irriguées bénéficiant de ressources en eau sécurisées




- Publicité -
  • 19/08/18 | La mobilité durable s'expose à Irun

    Lire

    Le Parc d’Expositions Ficoba à Irun, au Cœur de l’Eurorégion Euskadi-Navarre-Aquitaine, accueillera les 27 et 28 novembre le salon Go Mobility, la 1ère exposition industrielle du Sud de l’Europe sur la mobilité durable. Point de rencontre des professionnels, des territoires et des entreprises consacrées au secteur de la mobilité durable et au stockage d’énergie, il vise à encourager les échanges à forte valeur ajoutée et favoriser les projets innovants et la transformation industrielle du territoire. Au menu : une zone d’exposition, des conférences et tables rondes et une zone de test.l*

  • 18/08/18 | Jürgen Essel en concert à La Réole

    Lire

    Privilège pour La Réole qui accueille le 26 août à 16h l'organiste allemand de renommée internationale Jürgen Essel en résidence dans le Réolais. Accueilli par les Amis de l’Orgue de La Réole l'organiste donnera un concert exceptionnel. Jürgen Essel est organiste, compositeur et enseignant à la prestigieuse école de Stuttgart. Interprète et improvisateur son répertoire s’étend de la musique ancienne jusqu’à la création de musique contemporaine. A son actif vingt enregistrements sur CD et des productions conjointes avec de grandes chaînes de radio (Entrée:libre participation) www.orgueslareole.com

  • 18/08/18 | Charente-Maritime : 7 communes reconnues en état de catastrophe naturelle

    Lire

    Suite aux fortes pluies du premier semestre 2018, l'Etat a reconnu 7 communes sinistrées en état de catastrophe naturelle - pour inondations et coulées de boues - publié au Journal Officiel du 15 août 2018 : Fléac-sur-Seugne, Pons, Bazauges, Chaillevette, Champagne, Léoville, Saint-Seurin-de-Palenne. Les sinistrés disposent d’un délai de 10 jours, à compter du 15 août 2018, date de publication de l’arrêté, pour déposer un état estimatif de leurs pertes auprès de leur compagnie d’assurance.

  • 16/08/18 | Charente : le festival de Confolens fête ses 60 ans

    Lire

    Le festival de danses folkloriques du monde de Confolens attire chaque année 100 000 visiteurs. Débutée le 13 aout, cette 60e édition se déroule jusqu'au 19 inclus, avec de nombreux spectacles costumés mais aussi des ateliers de danse ouvert au public. Parmi les pays les plus représentés cette année : la République Dominicaine, le Brésil, le Pérou, la Bolivie, la Moldavie et le Botswana. Onze groupes de nationalités différentes se produiront le dimanche soir pour la soirée de clôture.

  • 15/08/18 | Corrèze: l'agriculture au rdv du numérique

    Lire

    Le 25 août, lors de la 50e édition du Festival de l'élevage de Brive, la Chambre d'agriculture de la Corrèze lance un vaste plan de développement des usages numériques agricoles: AgriNumérik 19. Son objectif: mettre à disposition de tous les agriculteurs volontaires du territoire un smartphone avec des applications et services associés. Une initiative d'ampleur unique en France, sous le regard bienveillant d'Hervé Pillaud, membre du Conseil national du numérique et VP de la Chambre d’agriculture des Pays de la Loire, invité de ce lancement.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture
Joël Aubert - Rédacteur en chef - Aqui.fr

L'Edito

Le FN est partout et le PS aurait besoin de plusieurs Le Drian et Rousset

Au jeu classique des premiers commentaires lors des soirées électorales, il ne faut pas être en retard pour annoncer le vainqueur. Cette fois, en ce 6 décembre, à peine plus de trois semaines après les attentats du 13 novembre, on ne va quand même pas s'étonner que le FN ramasse la mise. Le contexte, déjà favorable pour lui lors des Européennes et des départementales du printemps dernier, était vraiment idéal pour que s'exprime un vote de sanction et de protestation, dont on ne dira jamais assez que le chômage de masse dans lequel notre pays s'enfonce est à la source profonde. Mais, désormais, s'y ajoute une manière de confirmation à laquelle la droite républicaine – Nicolas Sarkozy en tête – ne voulait pas croire : le FN ratisse de plus en plus large et, d'évidence du côté des Républicains eux-mêmes. La stratégie de maillage du territoire, voulue par Marine Le Pen, d'une élection à l'autre, fonctionne à plein, comme la rampe de lancement imaginée vers la présidentielle de 2017.

Faudrait-il s’en convaincre qu’il ne suffirait pas de constater que ses candidats virent en tête dans six régions avec des scores saisissants : Marine Le Pen certes en Nord-Pas-de-Calais-Picardie, mais songeons à celui de sa nièce Marion Maréchal Le Pen qui laisse très loin derrière elle Christian Estrosi le maire de Nice, une figure des « Républicains » ou Louis Aliot, en Midi-Pyrénées-Languedoc-Roussillon ou, encore, Florian Philippot dans la grande région de l’Est.

C’est en se penchant, attentivement, sur les résultats dans une Grande région comme cette Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes que l’on mesure, aussi, l’implantation du FN. Même s’il n’a aucune chance de l’emporter, ici et là, il réalise des scores dont l’inoxydable Jacques Colombier, figure du FN au Conseil Régional d’Aquitaine, n’aurait jamais rêvé, en 2010 lors des dernières élections régionales. Et, cette fois, par le biais de triangulaires au second tour, le Front National va donc poursuivre cet enracinement, à côté de ces spectaculaires victoires annoncées, au cœur même d’une collectivité territoriale dont le mode d’élection avait été revu sous Lionel Jospin… pour empêcher des alliances à droite avec… le FN. Autre temps... Le parti cher à Nicolas Sarkozy ne sera pas le grand vainqueur qu’il espérait, pour son propre compte, de ces régionales, mais, plus grave encore, il est désormais face à un défi redoutable : celui de conserver ses électeurs, spécialement dans la perspective de l’élection présidentielle.

Le Drian — Rousset : des têtes qui sauvent le PSLe parti socialiste, lui, ne se sauve du pire désaveu que lorsqu’il dispose, à la tête de ses listes, des candidats qui pèsent dans leur propre région. Et que l’on soutient, parce qu’ils ont non seulement un bilan respectable, mais, aussi, parce que leur propre figure a entraîné l’électeur socialiste à prendre le chemin des urnes. C’est le cas de Yves Le Drian qui, sans faire campagne, fait un très bon score en Bretagne et c’est, aussi, celui d’Alain Rousset qui, dans notre grande région, vire en tête en touchant les dividendes de son assise en Aquitaine, au-delà de sa seule famille politique, mais ne s’en sort pas mal dans les deux autres régions où la droite avait fait sa percée aux départementales. Et, ceci, à commencer par la Haute-Vienne où il est en tête devant Virginie Calmels dont les résultats, dans l’ensemble de la Grande Région, la situent au meilleur niveau de la droite. La gauche rassemblée, malgré des résultats plutôt modestes pour EELV et le Front de Gauche, a donc de bonnes chances de gagner la Grande Région, même si l’entre-deux tours, promet d’être vif de ton.

Joël Aubert

Partager sur Facebook
Vu par vous
7327
Aimé par vous
3 J'aime
Les réaction
5 réactions
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Edito
Edito
Retour à la page d'accueil
Accueil
François | 07/12/2015

Le Drian et Rousset ont d'excellents bilans et une façon de gouverner la Bretagne et l'Aquitaine qui n'est pas clivante. En revanche la percée du FN dans des territoires "tranquilles" est très préoccupante. On voit là les effets de peurs sur lesquels ces nazillons surfent.

Patrick BEAUVILLARD | 07/12/2015

Cher Joël,

Je ne sais pas si le PS a besoin de plusieurs Le Drian ou Rousset, mais ce que je sais, c'est que la France et les française ont besoin d'un renouvellement sévère des leurs institutions totalement obsolètes, et du renouvellement d'une classe politique responsable de la situation qu'elle déplore elle-même.

Amicalement,
Patrick

Jean Jacques | 07/12/2015

Cela devient une habitude : avant et après chaque élection, le centre d'intérêt des partis politiques dominants et des médias se porte sur le FN.
Celui-ci n'a même plus besoin de faire campagne (je n'ai eu aucun tract dans ma boîte aux lettres ni ne les ai vu sur le marché) tant ils sont médiatisés.
Parions que si les partis et mouvements situés à la gauche du PS bénéficiaient d'un meilleurs accès aux médias, le débat citoyen serait plus riche et leurs scores électoraux d'une autre tenue.
Je vais enfoncer une porte ouverte en constatant que la poussée électorale est surtout celle de l'abstention.
Et constatons que cette dernière est corrélée avec celle du chômage.
Et sur ces deux trajectoires, Alain ROUSSET partage la responsabilité avec le gouvernement qu'il soutient et Virginie CALMELS ne propose pas de rupture idéologique sur la vision économique.
Notre République a besoin de redonner la parole aux gens, particulièrement aux abstentionnistes qui disparaissent progressivement des radars sociétaux.

tchoo | 12/12/2015

Ce serait bien aussi de prendre un peu de recul et de constater que en nombre d'électeurs du FN il n'y a pas progression par rapport à la présidentielle et m^me un recul.
Cela ne minimise pas le résultat, mais tempère quelques les cris d'orfraie très hypocrite d'une partie de la presse.

Joël Aubert | 12/12/2015

Merci François, Partick, Jean-Jacques et..tchoo pour ces réactions. La question de la responsabilité des médias dans la promotion du FN mérite en effet d'être posée et je me soustrais d'autant moi à une tentative de réponse que ce n'est aps sur aqui.fr que vous aurez trouvé depuis huits ans beaucoup d'articles consacrés à ce mouvement ; je me souviens justement un soir d'élections européennes alors que l'ensemble de la profession et la plupart de mes confrères répétaient en boucle « le premier parti de France » avoir écrit que ce dimanche là il ne reptrésentait que 11% du corps électoral... la dérive médiatique car elle existe tient au fait que les constats à chaud ne sont que rarement complétés de la distance nécessaire ; ça fonctionne et je le déplore vivement comme une manière de feuilleton à grand spectacle où il semble profitable de susciter des frissons... Il n'en demeure pas moins que si en nombre de voix le FN ne progresse pas par rapport à la dernière présidentielle il réussit à s'implanter massivement dans des territoires où par ailleurs l'abstention des électeurs de droite ou de gauche ne fait que souligner sa présence. Quant à l'offre politique actuelle et là je vous rejoins Patrick elle semble de plus étrangère aux aspirations des citoyens. Comme je reste incurablement optimiste je me dis que le périmètre régional élargi va devoir créer l'obligation aux élus de demain de mettre en place des cercles de démocratie active pour tenter de répondre au désenchantement si fort et si dangereux.

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 23 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires