« Métropole et Informations : le numérique change tout ! »
5e Rendez-vous d'aqui! à Cenon le 25 septembre !

Le Fil d'Aqui

27/08/15 : Environ 80 personnes ont donné le coup d'envoi des vendanges ce jeudi matin au château Carbonnieux (appellation Pessac-Léognan). Le domaine est chaque année l'un des premiers à entamer les récoltes. Elles devraient se poursuivre jusqu'à mi-octobre.

27/08/15 : Serge Lamaison, ancien maire et conseiller général PS de Saint-Médard en Jalles, a donné sa démission du Conseil municipal ce jeudi dans une tribune libre qui paraîtra la semaine prochaine, après plus de 30 ans à la tête de la commune.

27/08/15 : Les études à la Kedge Business School, partagée entre Bordeaux et Marseille, coûtent de plus en plus cher : 34 200 euros pour couvrir les 3 ans de scolarité des étudiants, soit 1670 euros de plus qu'en 2014 et 5700 euros de plus qu'en 2013 (+20%).

27/08/15 : Bernard Cazeneuve, le ministre de l'Intérieur, se rendra en visite officielle au Pays Basque le vendredi 28 août. Après la sous-préfecture de Bayonne, il visitera le centre de coopération policière et douanière de Hendaye et la Police aux frontières.

21/08/15 : La seconde période d'inscription à l'Université de Pau et des Pays de l'Adour, pour l'année universitaire 2015/2016, va se dérouler du 27 août au 4 septembre 2015, pour l'ensemble des filières.+ d'info

19/08/15 : Comme l'a fait la SEPANSO, une dizaine de riverains du bassin industriel de Lacq (64) vont porter plainte pour dénoncer les nuisances ayant été provoquées par des fumées irritantes et dont l'origine reste ignorée. Des enquêtes sont en cours.

14/08/15 : Dans les Pyrénées-Atlantiques, 17 personnes ont été tuées lors d'un accident de la route entre les mois de janvier et de juillet 2015. Ce chiffre était de 25 en 2014 pendant la même période. Depuis janvier dernier,464 personnes ont été blessées. + d'info

13/08/15 : Comme nous l'avions annoncé il y a trois semaines, Nicolas Brusque ancien joueur du BO a été confirmé aujourd'hui président du Biarritz Olympique Pays Basque en remplacement de Serge Blanco qui l'avait désigné comme dauphin.

11/08/15 : Le stade d'eaux vives de Pau accueillera la finale de coupe du monde de canoë-kayak slalom du jeudi 13 au dimanche 16 août. Un festival de l'eau vive comprenant spectacles et animations y sera organisé à cette occasion. + d'info



- Publicité -
  • 28/08/15 | Gros contrat et satisfaction pour le chantier naval Couach

    Lire

    Après le Président du Conseil départemental, Jean-Luc Gleyze estimant que "la Gironde peut se réjouir de l'excellente nouvelle économique et sociale" portée par le chantier naval Couach de Gujan Mestras, c'est le Ministre de l'Economie qui a exprimé sa satisfaction ce 27 août lors de sa venue à Léognan, soulignant "la qualité de l'entreprise et sa force technologique". En début de semaine, l'entreprise a confirmé la construction de 79 intercepteurs pour la marine saoudienne via un contrat de sous-traitance avec le groupe allemand Lürssen. Pas de chiffres révélés mais assurément l'un des plus gros contrat réalisé par Couach.

  • 27/08/15 | Une rame de tramway "sénégalaise" inaugurée à Bordeaux Bastide

    Lire

    C'est cet après-midi que s'est déroulée l'inauguration officielle d'une nouvelle rame de tramway, la cinquante-quatrième baptisée au nom d'une ville internationale jumelée avec l'une des communes de la Métropole. Cette fois, la rame portera le nom de Foundiougne, ville sénégalaise jumelée avec Martignas-sur-Jalle. En tout, c'est près d'une cinquantaine de rames qui composent le réseau TBC, et d'autres rames devraient être "jumelées" dans les prochains mois.

  • 27/08/15 | Université d'été du PS à La Rochelle : des salariés roumains qui font polémique

    Lire

    Malaise sur l'Université d'été socialiste à La Rochelle, moins de vingt-quatre heures avant son ouverture. Une dizaine de travailleurs roumains ont été employés pour monter le mobilier de l'évènement et d'en assurer le nettoyage. Avec des contrats dans les règles mais des cotisations sociales moindres, ces travailleurs détachées coûtent donc moins cher que des salariés français. Dans un communiqué, la direction du PS a mis fin au contrat du sous-traitant français ayant détaché ces employés.

  • 26/08/15 | Chômage en Aquitaine : +0,2% en juillet

    Lire

    En juillet le nombre de demandeurs d'emploi de catégorie A sans aucune activité a augmenté de 0,2% en Aquitaine et diminué de 0,1% au niveau national. En un an : Aquitaine : + 5,2 % , France : +3,9%. Par départements : Dordogne (+0,0%), Gironde (+0,6%), Landes (-0,8%), Lot-et- Garonne (+0,4%) et Pyrénées-Atlantiques (-0,1%). Toutes catégories, A B C, il y avait 289546 demandeurs ( + 8,5 % en un an contre 6,6% pour l'ensemble national )

  • 26/08/15 | Le grand pruneau show d'Agen encore plus accessible aux seniors !

    Lire

    Le dimanche 30 août, un carré de 100 places assises sera installé et réservé aux plus de 80 ans à l'occasion du concert de Daniel Guichard place Esquirol à Agen. Sur inscription uniquement auprès du CCAS : 65 rue Montesquieu / 05.53.66.12.56. Un ticket gratuit sera alors délivré dans la limite des places disponibles. Le Jour J, l’accueil s’effectuera dès 16h afin d’assister aux préparatifs et balances de l’artiste.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Bordeaux 2030 Innov'action et Agriculture
Joël Aubert - Rédacteur en chef - Aqui.fr

L'Edito

Le gaspillage des terres agricoles, un grand enjeu de société

«Terres nourricières, réservoirs d’emploi ? Des terres agricoles, pour qui Pour quoi faire ? » Le thème du colloque qui s'est tenue ce 19 décembre à l'Assemblée Nationale, à l'initiative de deux parlementaires de notre région, la députée de Dordogne Brigitte Allain et la députée européenne Catherine Grèze était porté par deux élus de la famille écologiste mais, en posant solennellement la question du gaspillage des terres agricoles, elles ne pouvaient que rencontrer un large assentiment. En effet, la situation s'aggrave, non seulement dans notre pays mais plus largement dans l'Union Européenne. Songeons que l'on estime à quelques 100.000 hectares les bonnes terres qui disparaissent, chaque année en France, victimes de ce qu'on appelle "l'artificialisation", un véritable détournement de vocation et d'usage.

Année après année, le phénomène prend de l'ampleur, à la fois sous l'effet d'une urbanisation mal maîtrisée, des besoins de liquidités de nombre d'exploitants agricoles, de la difficulté qu'ils rencontrent pour transmettre leurs biens. Certes, des structures, des outils, existent qui jouent un rôle majeur pour protéger les terres agricoles. Ainsi les Safer, Sociétés d'Aménagement Foncier et d'Etablissement Rural, ont compétence pour s'interposer par le biais du droit de préemption qui leur est reconnu. Mais celui-ci n'est pas sans limite, d'abord parce qu'on est en économie libérale et que le marché foncier et la spéculation qui l'accompagne vont bon train, ensuite parce que, jusqu'ici, les pouvoirs publics se sont trop peu préoccupés de concevoir une politique d'ensemble. Une politique qui permette, à la fois, d'apporter des réponses adaptées aux besoins de construire de nouveaux logements, de permettre l'équipement des collectivités, de façon à leur autoriser un développement harmonieux et de protéger des espaces et des terres arables, notamment dans le périmètre des grandes villes, terres dont la valeur agronomique est importante.

Le chantier est d'autant plus nécéssaire et urgent que les Schémas de Cohérence Territoriale, les SCOT, n'ont pas de valeur véritablement opposable jusqu'à maintenant aux communes qui ne se font pas faute, souvent, de les contourner dans leur propre Plan d'Urbanisme. Les choses doivent commencer à changer avec le projet de loi ALUR de Cécile Duflot mais il y faudra encore du temps. Quant au projet de loi d'avenir agricole, le ministre Stéphane Le Foll souligne que dans le cadre de la nouvelle Politique Agricole Commune, PAC, il va privilégier par le biais des aides les exploitations à hauteur des 52 premiers hectares, ce qui correspond plutôt au souhait d'un modèle encore familial. Il reste que le renforcement du rôle des Safer qui ne peuvent intervenir pour exercer leur droit de préemption que sur des biens en pleine propriété est nécessaire pour contourner des démembrements. La nouvelle loi sera-t-elle suffisante? On en doute.

Le colloque, voulu par Brigitte Allain, a mis l'accent sur la défense d'une agriculture paysanne dont elle s'est faite, de longue date, le témoin ardent. Il entendait soulever, une nouvelle fois, la question du modèle agricole. L'important serait que la profession agricole dans son ensemble s'entende à ce sujet. A l'heure où il n'est plus tabou dans des réunions de développement de débattre entre agriculteurs de ce que l'on appelle une "agriculture écologiquement intensive", il doit être possible de remettre en avant l'impératif alimentaire -une agriculture nourricière- et l'impératif économique, celui de la valeur ajoutée des productions et de la création d'emplois. On le sait pertinemment, ici, en Aquitaine où malgré des aléas aussi graves que ceux rencontrés cette année on maintient le cap. Une région où il y a beaucoup à faire pour redonner ses couleurs à une agriculture de proximité, également constitutive de ces ceintures vertes dont les villes, même moyennes, et bien sûr les métropoles aujourd'hui si courtisées, auront de plus en plus besoin, face au réchauffement climatique.

Joël Aubert

Partager sur Facebook
Vu par vous
507
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
2 réactions
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Edito
Edito
Retour à la page d'accueil
Accueil
POUGET | 24/12/2013

Je partage les doutes relatifs à la loi dite d'avenir, notamment sur le renforcement des moyens d'intervention des SAFER pour lutter contre les pratiques de contournement. Le politique sera t il un jour courageux?

Joël Aubert | 24/12/2013

Merci cher lecteur et doutons en effet qu'à gauche, après la droite, on manque de courage pour renforcer les outils qui existent dans leur mission de protection.

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 30 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires