Le Fil d'Aqui

12/12/17 : Philippe Martinez,le secrétaire général de la CGT se rendra ce jeudi en Dordogne. Il visitera les ateliers SNCF du Toulon avant de rencontrer le syndicat cheminot. L'après midi, il participera à une assemblée avec tous les syndicats CGT du département.

11/12/17 : Catherine Seguin, 45ans, fille de Philippe Seguin qui était sous-préfète de Bayonne depuis 2016 a pris du galon et sera la nouvelle préfète du Gers en remplacement de Pierre Ory nommé dans les Vosges. Deuxième femme à occuper ce poste dans le Gers

11/12/17 : La Charente-Maritime est passée ce matin en vigilance "jaune" vents violents : la circulation est coupée sur le pont de l'île d'Oléron et les liaisons maritimes coupées avec l'île d'Aix, en raison d'une forte houle.

10/12/17 : A Orthez la liste menée par le socialiste Emmanuel Hanon remporte l'élection municipale (49,69%) devançant celle du maire sortant Yves Darrigrand (39,87%) et de Hélène Marest (Lrem -Modem 10,44%

10/12/17 : Philippe Mahé préfet de Meurthe-et-Moselle depuis août 2015 est le nouveau directeur général des services de la Gironde. Il a occupé plusieurs postes similaires depuis 1995 en Côtes d'Armor Finistère aux communautés urbaines de Nantes et de Toulouse.

10/12/17 : Dans un communiqué du 9/12, le président de la Charente-Maritime Dominique Bussereau annonce que l'instauration d'un péage à l'entrée d'Oléron ne sera finalement pas soumis au vote lors de la session du Département du 18 décembre comme annoncé.

10/12/17 : Charente-Maritime : Météo France annonce une tempête ce lundi, avec de violentes rafales pouvant atteindre localement 120 à 130 Km/h sur le littoral et 100 à 110 Km/h à l'intérieur des terres.

09/12/17 : Après l'annonce de la présence du groupe NTM, les Francofolies ont annoncé cette semaine leurs prochaines têtes d'affiches de l'édition 2018, qui se tiendra du 11 au 15 juillet : Orelsan, Jain, Véronique Sanson, Mc Solaar, Calogero et Shaka Ponk.

08/12/17 : Les maires de Port-au-Prince et de La Rochelle ont signé un accord mardi à l’occasion des 2e Assises de la coopération franco-haïtienne à Port-au-Prince. Une aide nouvelle sera apportée pour la construction d’un lieu d’accueil en cas de catastrophe.

07/12/17 : Le maire de Saint-Jean-de-Luz et premier vice-président de la Communauté Pays basque, Peyuco Duhart, 70 ans, est mort ce vendredi matin à 10 heures au Centre hospitalier de la Côte basque à Bayonne. Il avait été victime d'un AVC la semaine dernière.

06/12/17 : L’innovation au service des entreprises. Jeudi 14 décembre, la CCI47 organise un a-m de table ronde autour du « design, levier d’innovation dans les entreprises ». Pour en parler des entrepreneurs seront présents pour témoigner de leur expérience.

06/12/17 : Mi novembre, le centre national pour le développement du sport a attribué un total 5,7M€ à 16 projets néo-aquitains visant la création d’équipements structurants, l’accès à la pratique sportive des personnes handicapées et à la rénovation des CREPS


- Multivote -


- Publicité -
  • 11/12/17 | Péage d'Oléron : la déception des élus départementaux

    Lire

    Alors que le président de la Charente-Maritime Dominique Bussereau a annoncé samedi dans un communiqué, annuler la mise au vote de la création d'un péage au pont de l'île d'Oléron, la grogne monte parmi les élus. Deux vice-présidents de la majorité départementale LR, Dominique Rabelle et Michel Parent (aussi maire de Le Chateau d'Oléron), ont exprimé ce lundi via un communiqué leur "grande déception" : "Ce désaccord de fond met en question la pertinence de ce territoire", préviennent-ils.

  • 11/12/17 | Bordeaux : Deux tramways en plus aux heures de pointe sur la ligne A

    Lire

    Afin d’accompagner la fermeture du pont de pierre à la circulation automobile, et à la demande d’Alain Juppé, TBM renforce le service tramway de la ligne A en heures de pointe, sur la rive droite, à compter du lundi 11 décembre. Deux tramways supplémentaires seront mis en place entre 7 h et 8 h, aux départs de « La Gardette » et « Dravemont » et entre 17h et 18h, du centre de Bordeaux vers la Rive Droite.

  • 09/12/17 | Pierre Dartout décoré en quittant Bordeaux

    Lire

    Pierre Dartout, préfet de Gironde et de Nouvelle-Aquitaine a vécu un moment singulier lors de la réception marquant son départ de Bordeaux: il a reçu des mains d'Alain Juppé la décoration de commandeur dans l'Ordre national du mérite en présence d'élus, de personnalités, de sa famille venue de son Limousin natal moment chaleureux ponctué d'un très bel hommage du maire de Bordeaux retraçant une carrière fournie au service de l'Etat et remerciement appuyé du récipiendaire à Bordeaux où il sera "très heureux de revenir". M.Dartout, le préfet de l'installation de la réforme territoriale a loué sa relation avec Alain Rousset.

  • 08/12/17 | Les événements nautiques de La Rochelle annoncés au salon Nautic de Paris

    Lire

    Le salon Nautic a été l'occasion pour La Rochelle d'annoncer les événements de 2018. En avril, la ville accueillera L'Hermione avant son départ en méditerranée. En mai, ce sera la première édition des Assises de la plaisance et du nautisme. A partir de juillet, 4 championnats européens de sport de glisse vont se succéder (catamaran, dériveur et forty-niners). Sans oublier les traditionnels rendez-vous de la Semaine du Nautisme ou du Grand Pavois, qui se tiendra du 26 septembre au 1 octobre.

  • 08/12/17 | L'ambassadeur de Chine annoncé à la prochaine fête de la truffe

    Lire

    La prochaine fête de la truffe a lieu à Sarlat, les 20 et 21 janvier 2018. Cet événement culinaire accueillera l'assemblée générale de l’association des Bocuse d’Or Winners. Pour l’occasion, 17 lauréats du célèbre concours de cuisine du monde seront présents. Zhai Jun, l'ambassadeur de la République populaire de Chine, accompagné d'une vingtaine de personnes à la prochaine Académie culinaire du foie gras et de la truffe, a répondu favorablement à l'invitation de la municipalité.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture
Joël Aubert - Rédacteur en chef - Aqui.fr

L'Edito

Le Grand Paris et le désert français

Faudra-t-il trouver un nouveau Jean-François Gravier pour écrire une version 2010 de Paris et le désert français ? Elle s'appellerait alors « Le Grand Paris et le désert français ».

Un sujet qui agite beaucoup moins les élites, y compris journalistiques, que ce fameux débat sur l’identité nationale… Et, pourtant, comment ne pas pointer la folie conceptuelle et financière de ce « Grand Paris » voulu par l’Elysée et porté sur les fonts baptismaux par Christian Blanc qui a fait voter son projet de loi il y a quelques jours, au moment même où les préfets lançaient les « Assises des Territoires Ruraux »…Une concordance de temps qui n’abusera guère les élus locaux de l’Aveyron, de la Dordogne ou de la Creuse.

Certes, on peut toujours pendre le temps de discuter, de réfléchir à la façon de survivre ou de mourir debout. Tous ceux qui, comme l’association « Mon Village demain », lancent des cris d’alarmes depuis trois ans en constatant l’abandon du milieu rural y verront comme une lueur d’espoir. Le plus grand nombre, cependant, n’y trouveront comme le disait ces jours-ci un élu du midi que prétexte à ironie désolée : « ces assises, c’est faites remonter ce dont vous avez besoin : on vous expliquera comment vous en passez ! »

Car, au moment même où l’on semble se préoccuper quelque peu de la ruralité, des campagnes sans médecin, des bureaux de poste qui ferment, des services à la personne dont on se demande qui va contribuer à les financer quand les départements auront perdu une partie de leurs ressources, on lance, à l’horizon 2013 un projet pharaonique en Ile de France. Dans ce Grand Paris, déjà extraordinairement tentaculaire à l’échelle de l’Europe et dévoreur de finances publiques au niveau hexagonal. Un grand métro de 130 kilomètres et 21 milliards d’euros, la densification supplémentaire d’un espace où l’on veut créer un million d’emplois…

Oublié le temps intelligent où la France inventa l’aménagement du territoire, où l’on imagina les métropoles d’équilibre, encouragea les villes moyennes, où Rodez était ville pilote, où la création d’activités en Ile de France était soumise à agrément préalable. Oublié le temps où, il y a quinze ans encore, on eût l’idée, alors partagée par la droite et la gauche, de susciter l’avènement de « pays » capables de concevoir un cadre de vie et la recherche d’activités susceptibles de fixer les populations rurales.

Ce retour massif de la « centralisation capitale » est, non seulement une erreur dans un pays comme le nôtre qui avait appris à respecter sa diversité et en avait fait une richesse; elle est une faute contre l’esprit et la véritable identité d’une France qui n'est pas réductible à ses grandes agglomérations, une France qui souffre, dans ses profondeurs, de l’absence d’une vraie considération.

Joël Aubert

Partager sur Facebook
Vu par vous
291
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
5 réactions
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Edito
Edito
Retour à la page d'accueil
Accueil
JV de Blaye | 07/12/2009

Encore Bravo et merci pour cet éditorial. Que n'a-t-on chiffré le temps perdu à Paris dans les transpots bouchonnés, ou les avaries très fréquentes techniques ou non techniques. Merci. Coopération péculiaire pour "aqui" ou et comment . Bien à vous JV presbytère B.

Joël Aubert | 11/12/2009

Merci fidèles lecteurs pour ces contributions qui enrichissent notre réflexion et mériteraient de nourrir les esprits asséchés de ceux qui nous gouvernent selon des schémas dépassés.

alain renard | 11/12/2009

On a eu quelque malaise à voir se construire il ya environ 20 ans aux Etats Unis des parcs fermés pour retraités aisés, rentiers de naissance au bon endroit, stars ephèméres des médias.Vie en vase clos, gardiens armés, ghettos dorés.
On a vu dans nos villages, des "parcs résientiels du pauvre", dispositif de Robbien, piéger les économies acquises et attirer des rêves de richesse spéculatives à la Perrette et le Pot au lait.
Les "apprentis" investisseurs", ruinés et roulés dans leurs propres turpitudes à petit gousset, sont pris en otage du mirage et confus, se terrent avec la honte.
Alors on promeut un ilot résidentiel à l'américaine en Ile de France, avec quelques locaux de service à la "de robbien" ou loger les utilités.
Et dans la "non conurbation urbaine", dont les grilles du modèle protégent, s'agitent les supplétifs du système, les non compatibles au modèle.
Où se situe la réelle urbanité qui permet d'inventer, de créer, de dépasser la rationalité immédiate? Peut on concevoir une telle rupture des liens sociaux par la concentration des populations alors que les technologies actuelles permettent de diversifier les modes d'acquisitions des savoirs, de diffusion des connaissances, de conception des outils.

La peur à l'égard des non-intégrables au modèle fait que la pensée se nécrose, que le regard de l'intelligence n'est plus admis à créer de nouveaux horizons, ni dans le temps, ni dans l'espace.

Alors que celui-ci, géographique et humain, est une richesse, avant tout un potentiel, il est vu comme la négation de l'urbain (ou sa capacité à le devenir!), du contemporain, du progrès, du socio-cohérent.

Peut on espérer la co-construction d'un modéle non binaire, non exclusif de composantes diversifiées, oserais je l'évoquer, avec la vie sociale polyforme comme ferment d'évolution et de diversification des espèces et des approches?
Espérons, vivons, écoutons et parlons!

Merci de solliciter les muscles de la pensée avant qu'ils ne soient rouillés: l'atrophie les guette!

Le gueurlet

Joël Aubert | 22/12/2009

Merci Michel du Médoc,
un long parcours dans cette profession qui me colle à la peau m'autorise, au moins, à considérer que ce Grand Paris est une folie alors que l'on s'apprête à soumettre les provinces françaises en les contrôlant de plus en plus et en leur interdisant toute autonomie fiscale

Michel du Médoc | 22/12/2009

Bravo Joël ! Je partage, tu partages et on est nombreux à partager ce point de vue. Continue, allume, dénonce, dis-nous ces faits, ces réalités ! En ce jour où sont annoncés Johnny Halliday et Christine Lagarde comme les deux personnalités de l'année, où la France doit rendre le fichier des 3000 à la Suisse, où Copenhague se termine la queue entre les jambes, il est temps de revenir dans nos campagnes, respirer l'air (encore) frais et écouter (encore) la nature en se désolant sur la connerie humaine...

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 14 + 18 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires