Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

Le Fil d'Aqui

04/06/20 : Sophie Cluzel, secrétaire d’État chargée des Personnes handicapées, se rend le 5 juin à Bordeaux, pour le pré-lancement du 800 360 360 : un numéro vert d’appui pour les personnes en situation de handicap et les aidants dans le cadre de la crise.

03/06/20 : La Rochelle : La ligne La Rochelle – Lyon redémarrera le 15 juin, à raison de 3 rotations hebdomadaires les lundis, mercredis et vendredis, avec le maintien de 2 fréquences par semaine au mois d’août (les lundis et vendredis).

03/06/20 : Le ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation, Didier Guillaume, se rend en Gironde, les 3 et 4 juin, pour valoriser la reprise des activités ostréicoles et agrotouristiques,au programme notamment la visite du marché des Capucins à Bordeaux.

03/06/20 : La Rochelle : près de 300 établissements représentants environ 1 300 salariés qui ont repris leur activité depuis hier.

03/06/20 : Le maire de Biarritz, Michel Veunac, 12,55% des suffrages au 1er tour a jeté l'éponge. Barre à gauche pour Guillaume Barucq, Maintient de J.B. Saint-Cricq et Nathalie Motsch en solo. Cap constant pour la leader M. Arosteguy. Bref une quadruple à Biarritz.

29/05/20 : Municipales : A Melle (79), la liste menée par Sarah Klingler ayant obtenu la majorité absolue (28 voix) au premier tour, le conseil a été installé hier, avec 9 postes d'adjoints créés, avec Jérôme Texier et Favienne Manguy comme 1er et 2e adjoints.

27/05/20 : Les 11 Clowns Stéthoscopes organisent une "déambulade festive" aux fenêtres des patients qu’ils ont l’habitude de côtoyer au CHU de Bordeaux à l'Hôpital des enfants afin de renouer le lien physique rompu par le confinement, le 29 mai dès 15h00.

22/05/20 : Dans le cadre de la célébration de la Journée Mondiale des Oiseaux Migrateurs, les 24 et 31 mai 2020 à Vitrezay, BioSphère Environnement propose 2 sorties de découverte des oiseaux des marais de Gironde, de 8h30 à 10h30. Réservations: 05 46 49 89 89.

15/05/20 : Initialement prévu le samedi 12 septembre prochain, la 36ème édition du marathon des Châteaux du Médoc est reportée au samedi 11 septembre 2021.




- Publicité -
  • 05/06/20 | Journée de dépistage Covid-19 à Saint-Jean-d'Angély

    Lire

    L’Agence régionale de santé Nouvelle-Aquitaine organise, en coordination avec la Ville de Saint-Jean-d’Angély, une journée de dépistage du Covid-19 le mercredi 10 juin 2020, avec prise en charge des tests à 100% par l’assurance maladie. Cette opération aura lieu au centre des Bénédictines côté rue des Remparts, de 9h à 12h et de 15h à 18h, sans rendez-vous et sans ordonnance. Un système de drive permettra aux patients qui le souhaitent d’être testés tout en restant dans leur voiture.

  • 05/06/20 | Les Balkans à l’honneur à la Maison de l’Europe 47 le 9 juin

    Lire

    La Maison de l’Europe de Lot-et-Garonne / Centre Information Europe Direct Moyenne Garonne propose une soirée spéciale découverte de la culture des pays Balkans, le mardi 9 juin à 18h30 sur la plateforme Jitsi. Cet événement animé par Tamara Ivkovich, volontaire européenne, sera l’occasion de découvrir l’art, la danse, la musique, la gastronomie et les destinations populaires de ces beaux pays ! Pour y participer, il suffit d'envoyer une demande à l’adresse mail : contact@maisoneurope47.eu.

  • 05/06/20 | Pyrénées-Atlantiques: les chiffres clés du 2nd tour des municipales

    Lire

    Suite au dépôt des candidatures pour le second tour des élections municipales et communautaires, la préfecture du 64 livre que 47 communes des Pyrénées-Atlantiques sont concernées par l’organisation d’un 2nd tour : 29 communes de moins de 1 000 habitants et 18 communes de plus de 1 000 habitants. Au total 1873 candidats se sont déclarés pour 649 sièges à pourvoir, dont 47,5% de femmes et 52,5% d'hommes (ce qui n'induit pas nécessairement le même équilibre pour les têtes de listes...). Côté votant, ce sont 178 753 habitants du département qui sont ainsi à nouveau appelés aux urnes le 28 juin prochain.

  • 05/06/20 | Les toits de la cathédrale Saint-Front de Périgueux à nouveau accessibles

    Lire

    Le service Ville d'art et d'histoire de Périgueux propose à nouveau, à compter du 10 juin, des visites des toits de la cathédrale Saint-Front au public. Les visites sont autorisées par groupe de 5 personnes, en respectant une distance d'un mètre entre chaque visiteur. Le port du masque est obligatoire. La réservation est obligatoire au 06 16 79 03 97 ou au 06 75 87 02 48.Tarifs : 6 € / 4,5 € : étudiants, 12 - 17 ans, demandeurs d’emploi, bénéficiaires de minima sociaux.

  • 05/06/20 | Reprise des liaisons aériennes entre Limoges et Lyon

    Lire

    La compagnie aérienne Chalair Aviation annonce la reprise progressive des liaisons au départ de Limoges vers Lyon à compter du 15 juin. La compagnie assure avoir mis en place une série de mesures pour assurer la sécurité des voyageurs et invite ses clients à les respecter scrupuleusement. Le calendrier de reprise de la compagnie prévoit pour commencer trois départs par semaine le lundi, mercredi et vendredi.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture
Joël Aubert - Rédacteur en chef - Aqui.fr

L'Edito

Le Jour d'après? Esther Duflo nous rappelle la primauté du local

Le Jour d'après ? Et voilà qu'une soixantaine de parlementaires, pour l'essentiel issus de l'actuelle majorité En Marche, n'ont pas attendu la fin du confinement, qui n'est d'ailleurs pas pour demain si l'on a bien compris le propos du premier ministre jeudi soir, pour lancer, ce 4 avril, une plateforme collaborative en manière de contribution à la sortie de crise. Les premières mesures avancées, des hausses de salaires pour les personnels hospitaliers ou le revenu universel à 18 ans dont l'idée, ne l'oublions pas a fait du chemin grâce au travail des départements, la Gironde en premier, participeraient, si l'on a bien compris, d'un effort de redistribution vers ceux qui ont tout donné pendant la crise. Et vers une jeunesse dont celle-ci souligne, ici et là, une forte précarité.

 

Rien cependant qui augure d'un changement de ce qu'il est convenu d'appeler le modèle de développement. De cet impérium où le capitalisme financier est devenu le seul moteur d'une économie néo-libérale qui se soucie bien peu des peuples et de la protection qui leur est due par des gouvernements aux attitudes de complices objectifs. Peut-on décolérer, nous les citoyens, qui apprenons au cœur d'une crise sanitaire sans précédent que les médicaments dont un pays dit développé (?) , le nôtre, a besoin sont fabriqués en Chine ou en Inde ?

Le Jour d'après ? Il vaudrait mieux dire, pour commencer, la décennie à venir. Car, oui, malgré l'empressement de la Chine à repartir comme si de rien n'était, la Chine comme on s'en doutait qui a menti sur le nombre de morts du Covid 19, celui des Etats-unis qui créeront autant de centaines de milliards de dollars qu'il leur plaira et même de notre Europe qui, pour tenter de sauver son économie, a décidé d'injecter des sommes colossales, hier encore impensables, on ne fera pas, spécialement nos démocraties ébranlées par ce choc et atteintes jusque dans leur légitimité, l'économie d'une remise en question de la mondialisation, façon années 2000. Et peut être même de la gouvernance mondiale.

 

Esther Duflo, elle dont le Nobel partagé avec son époux l'indien Banerjee, a osé défendre, avant que ne survienne la crise sanitaire actuelle, l'importance d'une pensée en rupture avec cet impérium mondialiste qui fait peu de cas du local, le dit ces jours-ci sans détour dans une interview à l'Obs : « notre profession a , elle-aussi, une responsabilité historique : Il y a un refus chez les économistes de cibler. De reconnaître, par exemple, que ce ne sont pas les emplois qu'il faut protéger mais les gens. Même si les jobs « valent » moins que les salaires versés, parce que les Chinois fabriquent les mêmes meubles pour moins chers, ils ont un effet sur l'environnement social, sur la communauté alentour. Et donc sur la société. » Et d'oser ajouter encore : « pour prendre l'exemple de la politique agricole commune, tout le monde la déteste, mais dans la réalité elle a préservé bien des choses. Elle a permis d'aménager un territoire, en France, qui ne ressemble pas du tout à celui qu'on trouve en Amérique, où le paysage de fermes a été détruit. » Des paroles qui ne peuvent que sonner heureusement à l'oreille de cette paysannerie française qui en ce temps de confinement relève, magnifiquement et souvent avec l'aide des collectivités, une partie importante du défi alimentaire national. Cette nouvelle paysannerie qui ne craint pas de remettre en question l'excès de certains modèles de production et qui fait vivre, ou revivre, des territoires en déprise et ne tardera pas à susciter, au lendemain de cette crise sanitaire, une accélération de l'exode urbain !

Le Jour d'après ? Et si pour commencer à imaginer les fondations d'une autre développement, d'une autre manière de vivre ensemble, de faire société, nous cherchions, là, près de chez nous les bons exemples, les solutions alternatives en matière d'énergies qui valorisent d'autres façons de les produire et de les utiliser... Elles existent – on pense à la méthanisation, au solaire décentralisé – et l'on peut faire beaucoup plus car on sait faire. Nos capacités d'adaptation , de renouvellement sont bien plus grandes qu'on ne croit. Et le politique, l'élu local, l'élu régional , aujourd'hui, doit prendre et va prendre conscience que plus que jamais il a le vrai pouvoir et le plus exaltant, celui d'entraîner le changement de le soutenir. On pense, dans cette Nouvelle-Aquitaine, première région agricole de France et d'Europe mais aussi terre d'élaboration de l'usine du futur, à la grande ambition de Néo Terra plus que jamais opportune .Elle doit, absolument, embarquer le citoyen dans le grand chantier qu'attendent les plus jeunes d'entre nous.

Le Jour d'après doit être synonyme d'une nouvelle étape de la décentralisation

Joël Aubert

Partager sur Facebook
Vu par vous
3680
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Edito
Edito
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 8 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires