aqui.fr a besoin de vous : Soutenez nous !

Le Fil d'Aqui

27/11/14 : Estelle Laymand, membre du mouvement Bastir, a renoncé à succéder à David Habib au sein du conseil municipal de Pau. Selon elle, les conditions ne sont pas réunies "pour défendre la langue et la culture occitanes dans une opposition constructive".

27/11/14 : Yves Hervouet, professeur en sciences de la terre, évoquera les paysages et la géologie des Pyrénées le mercredi 3 décembre à 18h15 à la bibliothèque universitaire de l'UPPA, à Pau, où une exposition est consacrée à la flore et aux roches du massif.

27/11/14 : La grande foire antiquités brocante de Soumoulou (64) réunira 180 exposants les samedi 6 et dimanche 7 décembre, avec notamment des objets vintage, slow design, du mobilier industriel, des livres etc. Un marché du véhicule d'occasion est aussi prévu.

26/11/14 : Dans un communiqué de presse, les présidents des Régions Aquitaine, Limousin et Poitou-Charentes se réjouissent de l'adoption par les députés de la carte à 13 Régions

26/11/14 : Un colloque sur "La Résistance dans le Midi aquitain au regard d'autres espaces européen" est organisé les jeudi 27 et vendredi 28 novembre à l'université de Pau. Il se déroule dans le cadre des manifestation du 70e anniversaire de la Libération.+ d'info

26/11/14 : Un "ticket vert" a été attribué par la Fédération nationale des associations d'usagers des transports à la région Aquitaine et à son président pour la réouverture des travaux de la ligne ferroviaire Oloron-Bedous(64), qui préfigure la Pau-Canfranc.

25/11/14 : Philippe Meynard, président de l'UDI 33, maire de Barsac et conseiller régional met un terme à sa présidence de l'UDI de la Gironde. Il se remet doucement d'un Accident Vasculaire Cérébral intervenu en février dernier.

25/11/14 : Un forum de la finance solidaire est organisé le jeudi 27 novembre par le Conseil général des Pyrénées-Atlantiques à l'Université de Pau et des Pays de l'Adour.27 entreprises du département ont été financées en 2013 grâce à l'épargne solidaire. + d'info

24/11/14 : L'ancienne Garde des Sceaux, Rachida Dati, sera au restaurant le St Jacques à Agen le vendredi 28 novembre à 20h pour participer à un dîner-débat autour de « La contrainte pénale, les conséquences de la loi Taubira et ses perspectives européennes ».

24/11/14 : Campus Universitaire de Bordeaux : Etu'Récup, la Ressourcerie du Campus ouvre ses portes cette semaine pour la Semaine Européenne de Réduction des Déchets (SERD) !+ d'info

21/11/14 : Dans le cadre de la journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes, la Maison des femmes de Bordeaux organise une rencontre/débat qui aura lieu le 25 novembre à 18h30 au Centre Hâ 32 sur le thème des Violences conjugales.+ d'info

20/11/14 : L'assemblée nationale a entériné en seconde lecture le découpage qui prévoit une carte de France en 13 régions dont Aquitaine-Poitou-Charentes-Limousin. Et ce malgré la vive opposition de l'Alsace qui entendait rester dans son périmètre actuel.

19/11/14 : Pont d'Aquitaine : fermeture de 21h00 à 6h00 du mercredi 19 novembre au vendredi 21. Ainsi, la rocade A630 et le pont d’Aquitaine seront fermés à la circulation dans les deux sens de circulation entre les échangeurs n°2 (Croix Rouge) et n°4a (Labarde).

18/11/14 : L'université de Pau et des Pays de l'Adour accompagne, avec le soutien du groupe Total, la création d'une Ecole supérieure de pétrole et des métiers associés en Côte d'Ivoire. Celle-ci aura une vocation régionale en Afrique de l'Ouest.

18/11/14 : 3ème journée Fruits et Légumes du Lot-et-Garonne Producteurs - Transformateurs - Du champ à l'usine le jeudi 20 novembre à la Chambre d'Agriculture de Lot-et-Garonne de 9h à 18h.

18/11/14 : « Refusons la précarité ; ensemble prenons notre avenir en main ». C'est le thème d'un débat organisé par le MJCF47 avec notamment Hugo Pompougnac sec. national des étudiants communistes le 19 novembre à 20h salle Picasso à Agen.

18/11/14 : Le parc national des Pyrénées figure sur la liste verte de l'UICN, qui définit l’excellence dans la gestion d’espaces naturels protégés, et rassemble 23 aires protégées exemplaires du monde entier. Il réunit 55 000 espèces animales et 4000 en flore.

18/11/14 : 400 millions d'euros. C'est ce que pourrait coûter le déploiement de la fibre optique chez les particuliers en Gironde, hors Communauté Urbaine. Le chantier, qui devrait durer 20 ans, bénéficierait à 410 000 foyers du département.

18/11/14 : Résultats en hausse pour l'aéroport de Mérignac : en octobre, il a enregistré une hausse de 12,5% du trafic passager. Les vols internationaux, eux, progressent de plus de 27%, une croissance supérieure aux autres grands aéroports de la région.

17/11/14 : Le service des bus de Chronoplus qui désservent les villes de Bayonne, Anglet, Biarritz et Bidart sera perturbé tout la journée par un mouvement de grève. Consulter son fonctionnement sur internet: http://www.chronoplus.eu/perturbation/




- Publicité -
  • 26/11/14 | Les éclats du sport récompenseront les sportifs périgourdins le 1er décembre

    Lire

    Le comité départemental olympique et sportif (CDOS) de la Dordogne remettra 51 récompenses le 1er décembre lors de la 28 édition des Eclats du sport avec comme invité d'honneur Mahyar Monshipour Kermani, champion du monde de boxe. Le CDOS propose au public de décerner le Super éclat 2014 parmi une liste de 43 prétendants. Pour la première fois, un podium sera récompensé avec l'éclat d'Or, l'éclat d'Argent et l'éclat de Bronze. Les votes sont ouverts jusqu'au 30 novembre sur Internet et sur place.

  • 26/11/14 | Du 20 décembre au 4 janvier, Biarritz en lumières

    Lire

    Pour la neuvième année, Biarritz deviendra ville- lumière, entre le 20 décembre et le 4 janvier et le coup d'envoi sera donné depuis le Jardin public, en face de la Gare du Midi à 18h30. Pendant deux semaines, six lieux seront mis en lumière et en scène.Un bonus indiscutable pour les promeneurs du soir. Cette animation fait depuis des années l'unanimité car elle apporte une touche d'une intensité rare aux lieux stratégiques de la station balnéaire, qu'il s'agisse des places Bellevue, ou Sainte-Eugénie.

  • 25/11/14 | Aquitaine, Limousin, Poitou-Charentes: le sommet des présidents...

    Lire

    Les présidents PS Alain Rousset (Aquitaine) Gérard Vandenbroucke (Limousin) et Jean-François Macaire( Poitou_Charentes) se rencontreront le 8 décembre à Limoges pour échanger sur les enjeux de la construction d'un projet territorial et notamment :" Partager une vision stratégique commune en respectant les identités et spécificités fortes de chacun et en s'appuyant sur les atouts et politiques innovantes de chaque territoire, identifier les actions à conduire prioritairement dans la grande région.."

  • 25/11/14 | Les Fermes de Garonne (47) recrutent !

    Lire

    Un appel à candidatures est lancé pour permettre à de nouveaux producteurs d’intégrer le réseau de vente directe intercommunal. Fruits, fleurs, légumes, volailles, viandes, vins… 20 producteurs composent à ce jour ce réseau. Sur leurs exploitations et lors de manifestations locales, ils ont à cœur de véhiculer leur passion commune pour la terre, l’esprit et le geste paysan. Les agriculteurs intéressés doivent déposer leur dossier avant le 31 janvier 2015. Plus d'infos sur www.vg-agglo.com.

  • 25/11/14 | L'Open GDF-Suez de Biarritz aura lieu en septembre

    Lire

    Patrice Dominguez, le directeur du tournoi féminin l'avait laissé entendre cet été, le recul probable du Tournoi de Wimpbledon (29 juin-12 juillet)risquait de décaler l'Open GDF-Suez qui allait marcher sur les pieds du Big Festival organisé en partie à Aguilera,à proximité des courts biarrots. C'est désormais chose faite. Aussi, en accord avec la municipalité et les sponsors, les organisateurs ont repoussé la 13e édition du 6 au 13 septembre, avec une finale le dimanche.Une initiative bienvenue pour donner de l'ampleur à une arrière saison superbe cette année.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Bordeaux 2030 Innov'action et Agriculture
Joël Aubert - Rédacteur en chef - Aqui.fr

L'Edito

Le mécontentement social grandit face au pouvoir

A t-on prêté l’attention qu’il convenait, dans les cercles du pouvoir, à ce qu’il s’est passé, ce jeudi 7 mars, devant l’usine Goodyear d’Amiens ? Le ministre de l’intérieur Manuel Valls depuis la Guyane où il se trouvait a stigmatisé les violences dont ont été victimes les policiers et annoncé des sanctions… Il a "fait le job" en quelque sorte comme il ne manque jamais de le faire, affichant une fermeté dont il pense, aussi, qu’elle lui donnera le moment venu toutes les chances de succéder au premier ministre actuel. Les émeutes d’Amiens devant une usine qui ferme et dont les salariés ont été baladés, de discours en discours, et submergés de surenchères verbales inédites, témoignent d’une radicalisation de l’action syndicale qui ne saurait être prise à la légère.

La crise sociale est là et bien là et le fossé se creuse entre la gauche et une partie de ceux qui l’ont portée au pouvoir. Un décalage considérable qu’accentue, non seulement l’impossibilité dans laquelle elle se trouve de tenir ses promesses mais, pire encore, la façon dont elle les dément par des effets d’annonce incohérents. L’exemple de l’âge de la retraite en est comme la caricature : certes la gauche n’a jamais promis qu’elle ramènerait celle-ci uniformément à 60 ans –elle l’a fait pour ceux que l’allongement récent pénalisait le plus- mais, aujourd’hui, elle relance le débat sur la durée des cotisations au moment où le chômage galope et le régime actuel des retraites complémentaires appelle un effort demandé aux bénéficiaires. On pourrait, ici, faire la liste des engagements intenables qui ont été pris, et des ballons d’essai intempestifs, y compris au sommet de l’exécutif...

La France est atteinte, à son tour, par la vague déferlante de la crise économique qui s'insinue de quartiers en villages; elle aurait besoin d’être entretenue, certes dans la réalité de la situation actuelle mais, en même temps, avoir confiance dans la capacité de l’équipe qui la gouverne à donner un cap et à le tenir. Le seul cap de l’austérité ne saurait tenir lieu de politique. Et la mise en place des emplois d’avenir, ici et là, ne pourra à elle seule permettre l’inversion de la courbe du chômage.

Au lieu de rouvrir avec détermination le chantier de la production, et pas seulement industrielle, on tente de sauver ce que l’on peut. La droite dira-t-on ne faisait guère autrement et pas toujours avec bonheur. Et alors ? N’y a t-il pas place par exemple pour un discours cohérent, argumenté et soutenu financièrement, sur le potentiel de recherche et d’innovation de ce pays? On le devine mais le rencontre surtout dans nos régions où les élus sont au contact des entreprises et apportent des soutiens souvent décisifs. L’acte 3 de la décentralisation que l’on annonçait comme l’une des grandes réformes accouche dans la douleur, victime comme ce fut toujours le cas de la citadelle qui gouverne sous toutes les républiques : les Finances. Faut-il s’appesantir sur toutes les fausses bonnes raisons, à commencer par le risque pour la gauche, de trop nombreuses élections partielles, sur le report attendu pour 2017 de la loi sur le non cumul des mandats ?

En réalité, au moment où le pays bascule dans la récession et où la crise sociale atteint une ampleur inconnue depuis les années de l’immédiat après guerre, avec son lot quotidien de drames invisibles, le pouvoir agit par à coups dans une gestion désordonnée de son agenda. Et il donne à penser, à commencer par celui du président, qu’il a le temps pour lui, que la France contrainte par l’Europe doit en passer par une cure de désintoxication des déficits, que par parenthèse il ne s’applique pas à lui-même mais qu’il annonce comme possible…

Il est temps, plus que temps, que le président s’extraie de cette sorte de félicité qui semble s’attacher à ses faits et gestes. La V° République ne donne pas seulement à ceux qui la conquièrent, de l'Elysée au Parlement, la faculté de gouverner : elle les expose au retour du balancier et pas toujours forcément par le biais des urnes. Le danger d'une crise par addition des mécontentements ne doit surtout pas être sous-estimé.

Joël Aubert

Partager sur Facebook
Vu par vous
2843
Aimé par vous
7 J'aime
Les réaction
2 réactions
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Edito
Edito
Retour à la page d'accueil
Accueil
Jef Runel Belliard | 11/03/2013

La communication de ce gouvernement est cacophonique, du coup nous n'avons plus l'impression d'être gouverné; par ailleurs, on attend plus du Président que d'être "normal" on attend qu'il Préside tout simplement.

Klaus fuchs | 11/03/2013

Je me demande ce que veut l'auteur de cet article: que Hollande "tienne ses engagements" à tout prix , même si la situation s'est considérablement dégradée, ou qu'il adapte sa politique aux nouvelles conditions, dans l'intérêt de la France? C'est une drôle de façon de donner la priorité à ces engagements au lieu d'être responsable et de les abandonner ou adapter. Il y a soit de la naïveté, soit de la malveillance dans ces revendications.

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 29 + 17 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires




24/11/2014 | Venez à notre rendez vous : soyez d'Aqui!

C'est parti ! C'est aujourd'hui que l'appel que je vous lançais, le 26 octobre, prend tout son sens. La campagne de crowdfunding, de financement participatif, destinée à soutenir aqui.fr, démarre. Un moment décisif, un tournant dans la vie de ce média qui a pris ses marques, ici, en Aquitaine en janvier 2007. Nous fêterons, bientôt, nos huit années d'existence au service de l'information, de sa diversité, des hommes et des femmes de ce pays. Et, pourquoi ne le revendiquerions-nous pas ?... Au nom d'une certaine idée que nous nous faisons du pluralisme des opinions. En un mot de la démocratie.

Lire la suite