Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

Le Fil d'Aqui

22/05/20 : Dans le cadre de la célébration de la Journée Mondiale des Oiseaux Migrateurs, les 24 et 31 mai 2020 à Vitrezay, BioSphère Environnement propose 2 sorties de découverte des oiseaux des marais de Gironde, de 8h30 à 10h30. Réservations: 05 46 49 89 89.

19/05/20 : Allant dans le sens de la déclaration du Premier Ministre ce matin, le préfet des Pyrénées Atlantiques Eric Spitz déclare que les Bordelais et les Toulousains en zone verte pourraient venir en vacances en juillet et août dans les Pyrénées Atlantiques

18/05/20 : L’incertitude de l’évolution sanitaire, et l’impossibilité de mettre en œuvre les mesures barrières, entrainent l’annulation de l’opération de sensibilisation des jeunes à la nage, Objectif Nage, pour l’été 2020, annonce le Département de la Gironde.

15/05/20 : Initialement prévu le samedi 12 septembre prochain, la 36ème édition du marathon des Châteaux du Médoc est reportée au samedi 11 septembre 2021.

14/05/20 : L'activité partielle pour les entreprises du tourisme et de l'évènementiel sera maintenue jusqu'à fin 2020 et que l'accès au fonds de solidarité est prolongé jusqu'à fin septembre. En revanche, pas de baisse prévue pour la TVA.

12/05/20 : La Compagnie aérienne Chalair annonce la reprise progressive de ses vols entre Bordeaux, Brest et Montpellier. Au rythme de 2 vols hebdomadaires, rdv le 8 juin, pour la reprise des liaisons Bordeaux-Brest puis le 15 juin, pour Bordeaux-Montpellier




- Publicité -
  • 25/05/20 | Drones: L'UAV Show 2020 annulé, mais pas oublié

    Lire

    Initialement prévu les 15, 16 et 17 septembre à Bordeaux, la 10ème édition de l'UAV Show est annulé. Mais, pour ne pas être absent une année de plus l'événement se déclinera en 3 temps forts tout au long de l'année 2020/2021. Le 16 septembre avec l'UAV Day, rdv au centre d'essais CESA Drones et en ligne, entre expositions statiques, démonstrations en conditions réelles sur des applications métiers et tables rondes. Au printemps 2021, dans le cadre du salon Electric Road. Et enfin les 19, 20 et 21 octobre 2021, l'UAV Show fêtera ses 10 ans au Parc des Expositions de Bordeaux.

  • 25/05/20 | Un projet de "circuit pré-historique" inter-départemental

    Lire

    A l'initiative de la Maison de la Dame de Brassempouy (musée sur la préhistoire et Archeoparc dans les Landes), un projet de coopération, accompagné par la Région a vu le jour entre 5 sites préhistoriques du Grand Sud-Ouest : les Grottes d'Isturitz et Oxocelhaya (Pays Basque), la Maison de la Dame de Brassempouy (Landes), le site de Castel Merle (Dordogne), le musée d'Arudy (Béarn) et l'espace préhistorique de Labastide (Hautes-Pyrénées). Les sites partenaires construisent leur projet autour de l'Itinérance, à l'image de celle des hommes de la préhistoire entre ces sites, au gré de la saisonnalité des campements.

  • 25/05/20 | Aéro: des cabines connectées et modulables fabriquées à Rochefort

    Lire

    Equipementier aéronautique depuis plus de 40 ans, l'entreprise Simair à Rochefort développe une stratégie d'innovation de produits et de services en proposant notamment une nouvelle gamme d'équipements modulables permettant aux compagnies aérienne de reconfigurer des avions (3000 par an) en réduisant les coûts environnementaux mais aussi financiers sur la destruction et le réaménagement. La Région soutient son projet de développer une seconde génération de ces produits avec des matériaux recyclables, connectés et adaptables tout au long de leur vie à hauteur de 892 316 €.

  • 25/05/20 | Des planches de surf sur-mesure et écoresponsables produites à Anglet

    Lire

    Lors de la dernière commission permanente, les élus régionaux ont voté une subvention de 20 000€ à Hexa (Anglet - 64), afin de soutenir l'amorçage de cette start-up émergente de la filière Glisse, engagée dans une démarche de production écoresponsable, dans un contexte économique tendu compte tenu de la crise sanitaire Covid-19. La start-up a l'ambition de fabriquer localement et de commercialiser sous sa propre marque des planches de surf sur-mesure (imprimées en 3D), à partir de plastique recyclé. 9 embauches sont prévues sur les 3 années à venir.

  • 24/05/20 | Librairies indépendantes : le coup de pouce du Conseil régional

    Lire

    Dans le cadre de sa politique de soutien à la filière du livre et à sa structuration, le Conseil régional octroie une subvention de 120 000 euros à l'Alina (Association des librairies indépendantes en Nouvelle-Aquitaine). Celle-ci regroupe 108 librairies sur le territoire, et vise à la défense des librairies indépendantes, l'accompagnement des libraires adhérents dans leurs questionnement et à leur permettre de partager leurs expériences, de faire évoluer leurs activités et leurs pratiques et de monter des projets éducatifs et culturels collectivement.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture
Joël Aubert - Rédacteur en chef - Aqui.fr

L'Edito

Le président, le voile et le défi des quartiers

D'une désignation haineuse par un élu Rassemblement National à l'endroit d'une mère portant un foulard dans l'enceinte du Conseil régional Bourgogne-Franche Comté jusqu'à l'attaque de la mosquée de Bayonne, et de deux de ses fidèles, par un illuminé qui de bonne heure s'est nourri de la prose lepéniste et a fait sienne des théories complotistes, le grand emballement médiatique a remis au cœur d'une actualité, qui vit du sensationnel, non seulement le débat sur le port du voile dans l'espace public et les sorties scolaires mais, plus encore, sur la place de l'islam dans la société française . Et, ceci, dans un contexte où Emmanuel Macron avait délibérément, dès les premières heures de la rentrée, remis la question de l'immigration au cœur de son propre agenda politique, de façon d'ailleurs d'autant plus surprenante que le Parlement adoptait, voilà un an, la loi Asile et Immigration. Il fallait comprendre qu'à l'horizon des municipales du printemps, et à mi-quinquennat, l'hôte de l'Elysée n'entendait pas laisser la droite et l'extrême droite occuper ce terrain.

Il vient d'ailleurs, bien davantage encore, - c'était avant l'attaque de la mosquée de Bayonne - de consacrer à l'hebdo de la droite extrême, Valeurs Actuelles, un interview qui enfonce rudement le clou : « sortir du pays tous les gens qui n'ont rien à faire là ...régler vite la question de l'Aide Médicale d'Etat, créer un délai de carence avant que le demandeur d'asile puisse prétendre à la Prestation Maladie Universelle...autant de directives qui se veulent comme annonciatrices d'une rupture, malgré l'acceptation de principe du droit d'asile. Mais, dans la déferlante macronienne s'est glissée aussi l'aveu d'un échec, celui de l'intégration qui « se conjugue avec la crise que vit l'islam » et le président qui parle de sécession et pointe l'attitude de défi, en particulier de jeunes filles dans certains quartiers (1)..

 

Ce rappel qui fait écho aux propos très alarmistes tenus par l'ancien ministre de l'Intérieur Gérard Collomb et renvoie à ceux, très volontaristes, d'un Jean-Louis Borloo qui soulignait l'absolue nécessité de mettre le paquet dans une nouvelle donne de la politique de la ville, dans la reconquête des territoires perdus de la république, avant d'être sèchement éconduit par Emmanuel Macron, est pourtant indissociable d'une analyse sérieuse de la situation.

 

Une jeunesse au chômage et percluse de handicaps, la dérive fréquente vers l'économie parallèle, celle de la drogue, le renoncement à se donner les moyens de la combattre, font le lit d'un communautarisme où l'islam radical occupe le terrain malgré les efforts de ces musulmans nombreux qui essaient d'en éloigner les plus jeunes.

 

Quand vous partagez, au sein d'une entreprise, les périmètres urbains où quelques soixante nationalités vivent, vous êtes frappés par quelques observations qui témoignent que nous avons, ici et là, basculé dans une société multiculturelle avec les conséquences que cela implique. Les efforts des élus pour développer une offre culturelle, aussi diverse que riche, participent du maintien d'un équilibre social important mais qui ne peut cacher l'émergence d'une réaction identitaire où la religion joue un grand rôle. Des fillettes de dix ans en famille à l'hypermarché que l'on s'étonne de voir porter un petit foulard, des jeunes femmes, très jeunes et d'évidence converties, tout de noir vêtues, les premières d'entre elles qui osent le niqab à moins qu'on ne les oblige à le porter ; ces observations qui ne participent d'aucun fantasme interpellent sur notre corpus républicain, sur le respect de ces femmes et leur avenir dans une société qui fait si grand cas de la place de la femme et de l'égalité hommes-femmes. Un immense effort d'éducation, d'ouverture plutôt que de stigmatisation doit être entrepris et les occasions de partage multipliées . La laïcité y trouvera son compte plus qu'une loi supplémentaire porteuse d'interdits, et donc de récupération par les tenants d'un islam radical.

1.« Vous avez des gens qui ne sont pas intégrés, qui sont en sécession de la République, qui se moquent de la religion mais l'utilisent pour provoquer la République. Vous avez typiquement, dans certains quartiers, beaucoup de jeunes filles qui mettent des voiles parce que ça embête le monde. Elles sont petites-filles de l'immigration mais leurs grands-mères ne portaient pas le voile en arrivant en France. C'est l'échec de notre modèle qui se conjugue avec la crise que vit l'islam. »

Joël Aubert

Partager sur Facebook
Vu par vous
4715
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Edito
Edito
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 27 + 11 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires