aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

Le Fil d'Aqui

21/07/17 : Le nouveau sous-préfet de Blaye Frédéric Doué prend ses fonctions le 24 juillet; il occupait depuis septembre 2015 le poste de directeur de cabinet du préfet des Côtes d'Armor.

21/07/17 : Le chanteur Manu Chao est attendu ce soir en Charente-Maritime sur la scène du festival des Fous Cavés (21 et 22 juillet), à Port d'Envaux. Le concert de ce soir est complet depuis plusieurs mois, mais il reste des places le 22. www.lesfouscaves.f

17/07/17 : Le nouveau préfet de Charente-Maritime prendra officiellement ses fonctions mercredi. Fabrice RIGOULET-ROZE succède à Eric Jalon, nommé à Matignon par Emmanuel Macron. Il était dernièrement préfet de région de la Martinique.


- Multivote -


- Publicité -
  • 21/07/17 | Travaux sur la rocade de Bordeaux les nuits du 24 au 25 et 25 au 26/7

    Lire

    La rocade extérieure (A630-N230) de Bordeaux sera fermée à la circulation entre l’échangeur 20 (Tartifume) et l’échangeur 24 (Le Canon), les nuits du 24 au 25 juillet de 21h00 à 6h00 et du 25 au 26 de 21h00 à 6h00. Durant ces fermetures, une déviation par la rocade intérieure sera mise en place, le pont Mitterrand (sens extérieur) étant inclus dans la section fermée à la circulation, les usagers en transit dans le sens Sud-Nord (en provenance notamment de l'A63 et de l'A62) devront emprunter la rocade intérieure et le pont d’Aquitaine.

  • 19/07/17 | Le festival Emmaüs de Pau-Lescar résiste à l'individualisme

    Lire

    "Jours de résistance". Tel est le nouveau nom que s'est donné le festival organisé le samedi 22 et le dimanche 23 juillet par la communauté Emmaüs de Pau-Lescar. Résistance "à l'inertie et à l'individualisme pour essaimer et découvrir ensemble les clés pour construire demain". Ces journées "festives et militantes" qui commémoreront les 50 ans de la mort de Che Guevara seront marquées par une série de conférences ainsi que par des concerts. Kenny Arkana, la rappeuse Casey, HK et les Saltimbanks sont notamment à l'affiche avec Fakear, Taiwan MC, Dee Nasty. Rens. www.emmaus-lescar-pau.com

  • 18/07/17 | Henri Bies-Péré, nouveau président de AFDI

    Lire

    Le béarnais Henri Pies-Péré est le nouveau président de l'association de solidarité Agriculteurs Français et Développement International (AFDI). Installé à Montaner, dans les Pyrénées-Atlantiques où il produit du lait et du maïs grain, Henri Bies-Péré est par ailleurs le deuxième vice-président de la FNSEA. Il a été le fondateur d'AFDI Aquitaine en 1995. L'association qu'il anime construit des partenariats entre les mondes agricoles français et ceux des pays en développement. Plus d'infos: http://www.afdi-opa.org

  • 17/07/17 | Une dernière belle Nuit (et journée) atypique le 22 juillet

    Lire

    Elles animent le Sud Gironde depuis le 4 juin dernier avec leur brin de poésie, de réflexion et d'exotisme. Les Nuits atypiques, qui nous emmènent encore en Mongolie depuis Cadillac et Verdelais cette semaine (19 et 20 juillet) ont vu grand pour leur final le samedi 22 juillet. Rendez-vous à Saint-Macaire pour de précieux moments au côté, notamment, du magicien des mots franco-rwandais, Gaël Faye, et de nombreux autres artistes. Une dernière belle journée en perspective pour les 26 ans de ce Festival résolument pas comme les autres.

  • 16/07/17 | Oléron: Le département ne renonce pas à un droit de passage

    Lire

    Le Tribunal administratif de Poitiers a annulé le 13 juillet les délibérations du Département 17 concernant le lancement d'une consultation des électeurs d'Oléron concernant l'implantation d'un péage à l'entrée de l'île. Dans un communiqué, le Département a annoncé qu'il ne ferait pas appel. Il présentera lors de la session d’hiver "un rapport portant sur le principe de l’instauration d’un droit départemental de passage et d’une redevance pour service rendu" par le pont.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture
Joël Aubert - Rédacteur en chef - Aqui.fr

L'Edito

Le PS demain? Des temps incertains après le large succès de Hamon

Elle était prévisible mais la très large victoire de Benoît Hamon confirme la fracture profonde qui frappe le parti socialiste. D'ailleurs, il n'est pas interdit de se poser, dès ce dimanche 29 janvier, la question de sa survie même. Non pas en tant que parti de gauche, installé dans une culture d'opposition et moins soucieuse de gouverner que de dénoncer. A cet égard, reconnaissons à Benoît Hamon l'habileté d'avoir réussi son OPA en faisant vibrer des cordes qui avaient progressivement disparu pendant le quinquennat de François Hollande. Voici l'élu de Trappes aux commandes d'une partie du PS, jusqu'à plus ample informé. Et ce n'est pas le soutien, en manière de service minimum, de Manuel Valls égrenant, comme pour l'histoire, les quelques réformes qu'il a conduites qui valide un possible rassemblement autour de Benoît Hamon pour la présidentielle.

Mais, après tout, le jeu reste ouvert et il n'est pas certain que ceux des observateurs qui imaginent, déjà, le PS façon Hamon réduit à la portion congrue d'avant le congrès d'Epinay, voilà 45 ans voient juste. Le nouveau dépositaire a su adroitement proposer un cocktail où l'utopie semble pouvoir rencontrer un besoin d'alternative dans une société que le chômage de masse, spécialement parmi les jeunes, a fini par éloigner, de plus en plus, de l'idée même du travail et de sa place, comme moyen de s'accomplir. Et puis, n'oublions pas que des engagements façon revenu universel peuvent toujours être perdus en route ... N'est-ce pas François Mitterrand, dans sa lente conquête de la gauche, qui avait théorisé sa vision de « la rupture avec le capitalisme. »

En tout cas, voici que ce 29 janvier 2017 la gauche aborde la présidentielle dans la plus grande incertitude. Même si l'embellie que lui offre son succès peut lui faire espérer un score meilleur que ceux dont faisaient écho les premiers sondages, Benoît Hamon réussira-t-il à figurer, à l'issue du premier tour, devant son adversaire de la France insoumise, Jean-Luc Mélenchon?

Ce n'est pas tout, loin s'en faut. Nous serons fixés sans doute au plus vite sur la suite que vont donner à leur initiative les élus réformateurs à la tête desquels figure le député de la Gironde, Gilles Savary. Vont-ils franchir le rubicon et soutenir officiellement Emmanuel Macron ? Ils ne semblent pas prêts à pardonner aux frondeurs la désertion et leur bras d'honneur... L'incertitude est d'autant plus grande que, dans la foulée des présidentielles, le sort de beaucoup sera en jeu dans les circonscriptions.

Le paysage politique, à moins de trois mois du grand rendez vous, n'a pas été aussi improbable depuis bien longtemps. Le meeting unitaire de François Fillon et ses séquences émotion, après une semaine de tourmente, ne lui garantit pas, malgré son annonce qu'il relèverait ...les petites retraites, la fidélité de beaucoup d'électeurs de droite et du centre, très remontés ces derniers jours quand on les interrogeait; l'attentisme de François Bayrou, sans doute plus résolu à « y aller » dans ce contexte, ajoute à l'incertitude. Il ne serait donc pas surprenant que l'extrême droite fasse profit d'une conjoncture vraiment très particulière.

 

Joël Aubert

Partager sur Facebook
Vu par vous
4704
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Edito
Edito
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 25 + 13 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires