Defendez aqui.fr : Nous avons besoin de vous !
Aidez nous, par vos dons, à développer Aqui.fr et à renforcer une information indépendante et pluraliste en Aquitaine et bien au delà

Le Fil d'Aqui

24/11/14 : L'ancienne Garde des Sceaux, Rachida Dati, sera au restaurant le St Jacques à Agen le vendredi 28 novembre à 20h pour participer à un dîner-débat autour de « La contrainte pénale, les conséquences de la loi Taubira et ses perspectives européennes ».

24/11/14 : Campus Universitaire de Bordeaux : Etu'Récup, la Ressourcerie du Campus ouvre ses portes cette semaine pour la Semaine Européenne de Réduction des Déchets (SERD) !+ d'info

21/11/14 : Dans le cadre de la journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes, la Maison des femmes de Bordeaux organise une rencontre/débat qui aura lieu le 25 novembre à 18h30 au Centre Hâ 32 sur le thème des Violences conjugales.+ d'info

20/11/14 : L'assemblée nationale a entériné en seconde lecture le découpage qui prévoit une carte de France en 13 régions dont Aquitaine-Poitou-Charentes-Limousin. Et ce malgré la vive opposition de l'Alsace qui entendait rester dans son périmètre actuel.

19/11/14 : Pont d'Aquitaine : fermeture de 21h00 à 6h00 du mercredi 19 novembre au vendredi 21. Ainsi, la rocade A630 et le pont d’Aquitaine seront fermés à la circulation dans les deux sens de circulation entre les échangeurs n°2 (Croix Rouge) et n°4a (Labarde).

18/11/14 : L'université de Pau et des Pays de l'Adour accompagne, avec le soutien du groupe Total, la création d'une Ecole supérieure de pétrole et des métiers associés en Côte d'Ivoire. Celle-ci aura une vocation régionale en Afrique de l'Ouest.

18/11/14 : 3ème journée Fruits et Légumes du Lot-et-Garonne Producteurs - Transformateurs - Du champ à l'usine le jeudi 20 novembre à la Chambre d'Agriculture de Lot-et-Garonne de 9h à 18h.

18/11/14 : « Refusons la précarité ; ensemble prenons notre avenir en main ». C'est le thème d'un débat organisé par le MJCF47 avec notamment Hugo Pompougnac sec. national des étudiants communistes le 19 novembre à 20h salle Picasso à Agen.

18/11/14 : Le parc national des Pyrénées figure sur la liste verte de l'UICN, qui définit l’excellence dans la gestion d’espaces naturels protégés, et rassemble 23 aires protégées exemplaires du monde entier. Il réunit 55 000 espèces animales et 4000 en flore.

18/11/14 : 400 millions d'euros. C'est ce que pourrait coûter le déploiement de la fibre optique chez les particuliers en Gironde, hors Communauté Urbaine. Le chantier, qui devrait durer 20 ans, bénéficierait à 410 000 foyers du département.

18/11/14 : Résultats en hausse pour l'aéroport de Mérignac : en octobre, il a enregistré une hausse de 12,5% du trafic passager. Les vols internationaux, eux, progressent de plus de 27%, une croissance supérieure aux autres grands aéroports de la région.

17/11/14 : Le service des bus de Chronoplus qui désservent les villes de Bayonne, Anglet, Biarritz et Bidart sera perturbé tout la journée par un mouvement de grève. Consulter son fonctionnement sur internet: http://www.chronoplus.eu/perturbation/




- Publicité -
  • 24/11/14 | Semaine Européenne de la Réduction des Déchets

    Lire

    A l’occasion de la Semaine Européenne de la Réduction des Déchets (22 au 30 nov.), du festival Alimenterre (15 oct. au 30 nov.) et en cette année européenne de lutte contre le gaspillage alimentaire, la Communauté d’Agglomération du Grand Villeneuvois organise une soirée ciné-débat, accompagnée d’interventions de spécialistes ; le vendredi 28 novembre à 19h à la Maison de la Vie Associative de Villeneuve/Lot avec la projection du documentaire Food Savers.

  • 20/11/14 | Mathieu Bergé président de l'Association du grand littoral atlantique

    Lire

    L’Association du grand littoral atlantique (Aglia), qui regroupe les régions riveraines du golfe de Gascogne, a désigné le Basque Mathieu Bergé pour succéder à sa tête à Adeline L’Honen, maire de Batz-sur-Mer (Loire-Atlantique). Ce Bayonnais de 38 ans, est depuis 2012 responsable des questions pêche, conchyliculture, aquaculture et ports au Conseil régional d’Aquitaine, où il avait succédé à Sylviane Alaux, élue députée.Conseiller régional en 2010, sur la liste d’Alain Rousset, Mathieu Bergé est conseiller municipal d’opposition à Bayonne.

  • 20/11/14 | Les avocats bayonnais menacent de bloquer les audiences pénales

    Lire

    Hier en début d'après-midi, une centaine d'avocats bayonnais ont manifesté devant le Palais de justice contre le projet de loi sur les professions juridiques règlementées proposée par le ministre de l'Economie Emmanuel Macron. Leur porte-parole Me Violante,a indiqué que s'ils ne se faisaient pas entendre, ils bloqueraient les audiences pénales de ce vendredi.

  • 20/11/14 | Anglet: un couple emporté par une vague à la Chambre d'Amour

    Lire

    Cette noyade qui s'est produite cette nuit vers 2h30 à Anglet, n'est pas sans rappeler la triste légende de la Chambre d'Amour. Un jeune couple était assis à la cinquième marche de l'escalier qui jouxte Lagunak et mène à la plage du VVF quand une vague les a surpris. Si l'homme a pu en réchapper la jeune femme de 26 ans, a été emportée. L'hélicoptère de la gendarmerie, à l'aide d'une caméra thermique, a repéré la malheureuse à 600 mètres au large. Une fois de plus c'est une de ces déferlantes de plus en plus nombreuses qui est à l'origine du drame.

  • 20/11/14 | Des automates remplacent les agents des parc relais

    Lire

    Mauvaise nouvelle pour les 90 employés dont 30 à temps plein des treize parcs relais de l'agglomération bordelaise. A partir du 1er janvier prochain, ils seront remplacés par... des automates. Keolis, l'entreprise en charge des transports publics de la future métropole, a expliqué vouloir "faire évoluer les parcs relais et proposer aux agents des offres de reclassement". Les salariés de Phone Régie, exploitant sous-traitant des parcs pourraient prochainement manifester pour défendre leurs postes.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Bordeaux 2030 Innov'action et Agriculture
Joël Aubert - Rédacteur en chef - Aqui.fr

L'Edito

Le recensement agricole aquitain livre ses rudes vérités...

Le recensement général de l'agriculture a rendu son verdict. L'Aquitaine a perdu en dix ans près d'un quart de ses exploitations. C'est un choc mais il ne surprendra, réellement, que celles et ceux qui, ne circulant pas dans la région, ne peuvent y apercevoir les signes grandissants de la déprise agricole. De l'abandon des cultures ou de l'élevage dans des zones qui, historiquement, restaient productives.

La moyenne d'âge des exploitants, plus de cinquante ans et la disparition de 100.000 hectares cultivés, ajoutent au rude constat que la profession, ses représentants, les salariés, l'Etat, les collectivités territoriales sont conduits à faire.

Faut-il pour autant céder à une manière de résignation sur le mode bien connu des contempteurs de la société rurale ?  La diminution du nombre des actifs agricoles est inéluctable, point final. Poser en ces termes pareille question reviendrait à valider un modèle d'aménagement du territoire, de développement économique et social, délibérément tourné vers la seule croissance urbaine.

Ce choix du renoncement, ou à tout le moins du fatalisme, n'est pas celui de la profession agricole; il ne doit pas être celui des forces politiques régionales, non plus que celui de l'Etat.

D'abord, parce que le constat issu du recensement, aussi rude soit-il, ménage des enseignements encourageants. L'Aquitaine reste une région leader en terme d'activités et d'emplois agricoles et agro-alimentaires. Elle a fait le choix de productions de qualité, à forte valeur ajoutée reposant, pour beaucoup, sur la puissance du secteur coopératif. C'est une chance et on peut faire beaucoup mieux encore ; songeons par exemple aux marges de progression de la coopération dans l'économie viticole girondine...

Ensuite, parce que de nouveaux espaces de développement se dessinent dans une société en pleine mutation. Observons les attentes du consommateur : elles recoupent souvent  celles du touriste et  autorisent l'émergence d'une agriculture de qualité valorisant ses produits, dans les circuits commerciaux les plus courts. L'oenotourisme est là pour en témoigner.

Enfin, parce que cette région a beaucoup misé et continue de le faire sur la formation de ses jeunes aux métiers de l'agriculture. Une grande opportunité existe, à l'heure où l'industrie ne crée plus assez d'emplois, de mettre le paquet, en Aquitaine, sur le potentiel de développement et d'emplois que l'agriculture offre encore.

Ces atouts sont indiscutables. Ils justifient la réflexion stratégique entreprise par la profession avec le soutien de l'Etat et des collectivités ; ils nécessitent aussi que l'on puisse sauvegarder les meilleures terres en s'appuyant sur les outils existants - on pense à la Safer - mais aussi sur les établissements publics fonciers qui ont l'obligation de travailler, avec le souci d'un développement urbain équilibré. Dans une Aquitaine qui attire de plus en plus de nouveaux venus, sachons contenir la spéculation foncière. C'est à ce prix, aussi, que l'on parviendra à maintenir et développer une agriculture productive, respectueuse de l'environnement et vivante, au cœur d'un pays harmonieux.

Joël Aubert

Partager sur Facebook
Vu par vous
632
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Edito
Edito
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 26 + 17 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires




24/11/2014 | Venez à notre rendez vous : soyez d'Aqui!

C'est parti ! C'est aujourd'hui que l'appel que je vous lançais, le 26 octobre, prend tout son sens. La campagne de crowdfunding, de financement participatif, destinée à soutenir aqui.fr, démarre. Un moment décisif, un tournant dans la vie de ce média qui a pris ses marques, ici, en Aquitaine en janvier 2007. Nous fêterons, bientôt, nos huit années d'existence au service de l'information, de sa diversité, des hommes et des femmes de ce pays. Et, pourquoi ne le revendiquerions-nous pas ?... Au nom d'une certaine idée que nous nous faisons du pluralisme des opinions. En un mot de la démocratie.

Lire la suite