Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

Le Fil d'Aqui

11/08/20 : La ministre de l'Ecologie et de la transition écologique Barbara Pompili se rendra à Anglet, suite à l'incendie de la Forêt de Chiberta ce mercredi. Auparavant elle sera passée à Biarritz pour évoquer le ramassage des plastiques dans l'océan.

07/08/20 : Suite au décret du 30 juillet dernier, le préfet des Pyrénées-Atlantiques a décidé de rendre obligatoire le port du masque dans l'espace public dans les communes de Bidart, Espelette, Guéthary et Saint-Jean-Pied-de-Port.

05/08/20 : Jean-Baptiste Irigoyen, le maire de Saint-Jean-Luz a fait savoir en début de soirée que sa ville rejoignait le club des villes du littoral basque exigeant le port du masque dans le centre-ville et notamment la rue piétonne Gambetta hyper fréquentée

04/08/20 : A compter du 05 août et jusqu'à nouvel ordre, le département de la Gironde et du Lot-et-Garonne sont placés en vigilance orange pour le risque "feux de forêt". Le département des Landes a cette vigilance depuis le 29 juillet dernier.

30/07/20 : 600 millions d'euros, c'est l'enveloppe annoncée par le premier ministre au président des Régions de France Renaud Muselier dans le cadre d'un "accord de méthode" signé à Matignon pour préserver leur capacité d'investissements après la crise du Covid




- Publicité -
  • 11/08/20 | Un atelier vélo mobile est lancé à Royan

    Lire

    Le 2nd schéma cyclable a été adopté par la Communauté d’Agglomération Royan Atlantique le 24 janvier dernier. Dans ce cadre, Royan Atlantique vient de lancer un atelier vélo mobile destiné à promouvoir la pratique cyclable sur l’ensemble du territoire. Jusqu’au 23 août, cet atelier accueille les cyclistes sur le parking de la Bouverie dans la forêt de la Coubre. Dès la rentrée, les animations et les tournées de cet atelier seront annoncés sur la page Facebook « Mobilité Royan Atlantique ».

  • 11/08/20 | Les inscriptions pour la Remontée de la Seudre sont ouvertes

    Lire

    Depuis 1996, la Communauté d’Agglomération de Royan Atlantique organise la Remontée de la Seudre qui attire chaque fin de saison plus de 2000 personnes à pied, à vélo, en cheval ou en kayak. Cette année, les deux jours d’activités sportives en pleine nature associées aux dégustations de produits régionaux auront lieu les 5 et 6 septembre. Dès le 12 août et jusqu’au 3 septembre, les participants peuvent s'inscrire sur le site de l'Office du Tourisme

  • 10/08/20 | Charente-Maritime : situation critique pour les cours d'eau

    Lire

    En Charente-Maritime, la baisse des cours d'eau s'aggrave inexorablement depuis fin juillet. La préfecture a pris des mesures de limitation provisoires des usages agricoles de l'eau, jusqu'au 31 octobre. Il est interdit d'irriguer les week-ends sur les bassins Antenne-Rouzille, Boutonne, Seudre, Seugne, Charente aval et Bruant; limité la semaine à 7% du volume estival habituel. Au niveau des marais de Rochefort, les prélèvements sont interdits entre 10h et 19h, et limité à 7% le reste du temps.

  • 10/08/20 | La Ville de Bordeaux aide Beyrouth

    Lire

    La Ville de Bordeaux vient de décider d’abonder de 20 000 € le fonds d’urgence débloqué par Bordeaux Métropole pour venir en aide au Liban suite à la catastrophe à laquelle il doit faire face. Dans un communiqué, le maire, Pierre Hurmic « adresse au nom des Bordelaises et Bordelais, tous nos vœux de courage et d’espérance à Beyrouth et à ses habitants, ainsi qu’à la communauté libanaise vivant à Bordeaux .»

  • 10/08/20 | Le Théâtre Caballicare pose un sabot à la Gaubertière

    Lire

    Sabrina Lepienne et sa troupe seront au rendez-vous avec un nouveau spectacle équestre sur le site de la Gaubertière dans les Deux-Sèvres : Centauresque II. A cheval ou à pieds, cette troupe exceptionnelle présentera du 14 août au 12 septembre 2020 une création authentique et intimiste. Les réservations et informations pratiques sont à faire sur le site de la troupe artistique !

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture
Joël Aubert - Rédacteur en chef - Aqui.fr

L'Edito

Le renouveau du Train Régional comme marqueur de la décentralisation

Ils étaient tout sourire nos élus de Nouvelle Aquitaine sur la parvis de la gare de Libourne avec à leur tête le président du Conseil régional Alain Rousset, les présidents des départements Jean-Luc Gleyze et Germinal Peiro, les parlementaires et ces élus locaux de nos communes qui ont mis la main à la poche pour financer la rénovation de la ligne de chemin de fer Libourne-Bergerac-Sarlat abandonnée par la SNCF. Et pourtant indispensable trait d'union d'un grand territoire, lien entre ce Sarladais et ce Bergeracois d'où des générations d'étudiants ont rejoint l'Université bordelaise par le train.. Il y avait aussi le nouveau jeune secrétaire d'Etat aux transports, Jean-Baptiste Djebarri, venu de sa Haute-Vienne où, portant les couleurs d'En Marche, il ne peut pas méconnaître la rude réalité de certaines liaisons ferrées qui ont, elles aussi, grand besoin de rénovation. Il se trouve que ce renouveau de Libourne-Bergerac-Sarlat n'aurait pas été possible si la Région à hauteur de 42% et en avançant de surcroît la part de l'Etat, ainsi que les collectivités n'avaient pas, hors de leur domaine de compétences, financé des travaux d'infrastructure.

 

Confirmation, s'il en était encore besoin, que la décentralisation peut être synonyme d'efficacité et, en l'occurrence, de réponse aux nécessités d'un aménagement du territoire soucieux du niveau de services en milieu rural, singulièrement dans la plus grande région de France qu'est la Nouvelle-Aquitaine. Difficile d'imaginer où le réseau ferré en serait aujourd'hui, alors que le choix de la grande vitesse a été privilégié si, voilà bientôt 20 ans, l'Etat n'avait pas transféré aux régions la compétence dans le cadre de la loi SRU, Solidarité et Renouvellement Urbain, de « l'organisation et du financement des services ferroviaires régionaux... » Simple rappel au moment où la Cour des Comptes, tout en reconnaissant l'impact décisif des Régions pour le sauvetage du réseau et la mise en service des TER, marquée par l'acquisition d'un matériel roulant digne de considération, se prononce pour la suppression des petites lignes....

 

SNCF réseaux a d'ailleurs fini par bien comprendre où était son intérêt en signant, avec la Région, une nouvelle convention qui porte jusqu'en 2024 où elle s'engage à une qualité de service accrue, y compris en terme de fiabilité, s'agissant des horaires. Un défi qui dans un vrai match de fond de court entre l'élu régional et la SNCF, avec le retour de l'association des usagers et les remontées des « comités de ligne », lieux d'expression citoyenne, a permis des progrès importants. C'est ainsi que les résultats des neuf premiers mois de la convention mettent en évidence une augmentation de la ponctualité ( de 90,5% à 93,7%) et une forte diminution du nombre de trains supprimés. Ces progrès constants sont les bienvenus d'autant qu'ils font écho à l'engagement que la Nouvelle-Aquitaine vient de prendre avec sa feuille de route, Néo Terra, et le grand et passionnant défi de la transition écologique.

 

 

 

 
 
 
What do you want to do ?
New mail
 
What do you want to do ?
New mail

Joël Aubert

Partager sur Facebook
Vu par vous
3873
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Edito
Edito
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 13 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires