Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

Le Fil d'Aqui

28/09/20 : A Pau, l'édition 2020 de la manifestation culturelle "Les idées mènent le monde" qui aurait du se tenir les 20, 21 et 22 novembre prochains est reportée à 2021. En cause: la situation sanitaire et le bon respect des mesures de lutte contre l'épidémie.

27/09/20 : Sénatoriales Corrèze: Daniel Chasseing (les Indépendants) et Claude Nougein (LR) réélus.

27/09/20 : Sénatoriales Charente-Maritime : Corinne Imbert (LR) et Daniel Laurent (LR) retrouvent leur siège de sénateur avec 47,21% des voix. Remportant 28,51% des suffrages, Mickaël Vallet (PS) décroche le 3e siège. Il succède à Bernard Lalande (DVG - 21%).

27/09/20 : Sénatoriales Deux-Sèvres: Philippe Mouiller (LR) sortant réélu et Gilbert Favreau le président LR du conseil départemental élu au second tour.

27/09/20 : Sénatoriales Dordogne: deux sièges pour la gauche avec deux nouveaux élus: Marie-Claude Varaillas (communiste)groupe CRCE et Serge Mérillou élu dès le premier tour.

27/09/20 : Sénatoriales Charente: Nicole Bonnefoy (PS) réélue.

27/09/20 : Sénatoriales Creuse: Jean-Jacques Lozach (PS) réélu.

26/09/20 : Bernard Madrelle, ancien maire de Blaye et député socialiste de Gironde, est décédé un an après son frère Philippe Madrelle, ancien sénateur et président du conseil départemental.

23/09/20 : Après consultation du comité d’experts, la préfète des Landes a décidé qu'à compter de ce jour 14h00, la vigilance revient au niveau jaune pour les feux de forêt. Autrement dit une vigilance moyenne, au niveau 2 sur une échelle de 5.

22/09/20 : La Chambre d'agriculture de la Haute-Vienne va engager une procédure pour obtenir le statut de calamité sécheresse en raison du déficit en eau des derniers mois. Les agriculteurs bénéficieraient d’aides pour pallier la baisse de rendement en céréales.

22/09/20 : L'édition 2020 du festival Animasia, prévue les 10 et 11 octobre prochains a finalement été annulée pour respecter les annonces de la Préfecture concernant les nouvelles restrictions sanitaires notamment la réduction de la jauge d'évènements publics.

18/09/20 : L'incendie du 17 septembre en Nord Gironde avait causé l'interruption du trafic sur la LGV Sud Europe Atlantique. Après vérification du bon fonctionnement des installations par Lisea, le trafic a repris très progressivement depuis 16 heures.

17/09/20 : Dans le 47, la fibre optique arrive dans le Pays de Duras. 1ers foyers lot-et-garonnais raccordables début septembre grâce à l’action d’Orange passé avec le Conseil départemental.




- Publicité -
  • 28/09/20 | Pierre Hurmic salue l'entrée au Sénat de Monique de Marco

    Lire

    Réaction enthousiaste du maire de Bordeaux après l'élection en Gironde de Monique de Marco: "C’est une victoire historique pour l’écologie politique. Après avoir gagné Bordeaux, mais aussi Artigues et Carbon Blanc sur la métropole qui ont rejoint Bègles, les écologistes viennent de démontrer leur capacité de conviction sur l’ensemble des territoires girondins. Monique de Marco et le nouveau groupe écologiste porteront au Sénat, avec force et compétence, les causes du climat, du respect du vivant, de la justice sociale et des droits humains. Ils pèseront pour concrétiser rapidement les 149 propositions issues de la Convention citoyenne pour le climat."

  • 28/09/20 | L'Hermione compte repartir au printemps 2021

    Lire

    L'Hermione pourrait repartir au printemps 2021, a annoncé vendredi le président de l'association Hermione-Lafayette Olivier Pagezy : « Dans le cadre du plan de relance, le ministère du tourisme a un budget pour faire la promotion de la France à l’étranger et il a bien compris le rôle d’ambassade que peut jouer L’Hermione ». Atout France travaille avec l'association sur un projet de voyage dans les pays européens «les plus susceptibles de venir chez nous», pour y porter les couleurs de la région.

  • 28/09/20 | Le traité d’unification allemande fête ses 30 ans à Limoges

    Lire

    Le 2 octobre, la Maison de l’Europe Direct Limousin fête les 30 ans du traité d’unification allemande ainsi que la présidence allemande du Conseil de l’Union Européenne. Au cours de cette journée de célébration à l’Espace Simone Veil, le public pourra découvrir l’exposition « Au coeur de l’Allemagne » et les structures travaillant dans le cadre des relations franco-allemandes. Des conférences autour de cette thématique sont également organisées. Entrée libre et gratuite.

  • 28/09/20 | L’agglo de Royan soutient les entreprises face au Covid19

    Lire

    La Communauté d’Agglomération de Royan Atlantique vient de décider une aide d’un million d’euros pour soutenir la trésorerie des entreprises qui ont été touchées par la crise sanitaire. Cette subvention de fonctionnement sera versée aux entreprises de moins de 20 salariés et aux associations employeuses résidant sur le territoire communautaire. Le dossier de demande d’aide doit être déposé avant le 30 octobre et est disponible sur le site de l'agglo.

  • 28/09/20 | Eysines : un nouveau bâtiment pour le Centre Départemental de l'Enfance

    Lire

    Les travaux d'agrandissement et de modernisation du Centre Départemental de l'Enfance et de la Famille entamés en 2016 sont désormais terminés. Le bâtiment, installé à Eysines accueille depuis 1934 les enfants de 0 à 3 ans confiés à l'aide sociale à l'enfance ou nés sous X. Le bâtiment ouvrant ses postes ce vendredi 25 septembre est équipé de panneaux solaires et il est entouré d'un parc arboré. Le montant des travaux du CDEF, qui accueille chaque année une centaine d'enfants et où travaillent 77 agents, s'élève à 4,6 millions d'euros.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture
Joël Aubert - Rédacteur en chef - Aqui.fr

L'Edito

Le superbe héritage de Simone Veil

Pourquoi sommes-nous émus à ce point par cette disparition? Et, pourquoi ne pas l'avouer, bouleversés même par le décès de Simone Veil? Cette interrogation ne cesse, depuis l'annonce de ce départ, de venir heurter le mur du temps. Comme si cette voix de femme, forte et claire, face à une assemblée d'hommes avait scellé, en ces heures de novembre 1974, pour l'éternité, le sort des femmes, les avait arrachées des mains des "faiseuses d'anges" et des gougnafiers. A moins qu'elles n'aient été convoyées, hors les frontières, pour se faire avorter.

Certes ce combat, gagné avec les voix de la gauche, contre une assemblée conservatrice - souvenons-nous des propos de Michel Debré - dont certains des membres n'allaient pas tarder à se montrer odieux à l'égard de la rescapée d'Auschwitz, et, pour quelques autres, de réveiller ce vieux fond d'antisémitisme accroché à leur patrimoine d'église; cette bataille victorieuse assurait, déjà, Simone Veil d'une immense reconnaissance. Elle entrait dans l'histoire de ce pays avec des accents d'une rare humanité pour défendre la dignité des femmes et leur santé.

Mais, aussi essentielle qu'elle fût, dans le cours de ce destin exceptionnel, la loi qui dépénalisait l'avortement et encadrait son exercice ne saurait, à elle seule, rendre compte de l'aura de Simone Veil... Et, de cette popularité inaltérable qu'elle a conservée aux yeux des Français. Elle incarnait ce qu'il peut y avoir de plus fort dans notre peuple, mais qu'il faut sans cesse lui rappeler: sa capacité à dire non, à résister, singulièrement à la haine de l'autre, à se mobiliser quand la liberté, l'égalité et la fraternité sont menacées. Simone Jacob-Veil avait puisé dans l'abominable épreuve de la déportation, dans l'horreur des camps, dans l'avilissement absolu de la personne humaine, planifié par le régime nazi, la source de son combat pour la dignité. Et elle n'eût de cesse, entrant en politique sans l'avoir cherché, que d'être à la hauteur de ce défi au service d'une France qui s'était d'abord couchée sous la botte de l'occupant et dont, jeune adolescente, elle ne voulait pas croire qu'elle trahirait ses enfants.

Songeons à son engagement européen, à sa présidence du Parlement de Strasbourg, à ce que cela représentait aux yeux des citoyens allemands. N'oublions pas, si près de nous, les débats de ces derniers mois et semaines, où l'Europe était au coeur de l'élection présidentielle avec tout ce que cela signifiait, au regard de l'Histoire. Et de la paix. Simone Veil ne nous avait pas quittés; elle restera car elle nous lègue un superbe héritage, le devoir d'obéir à sa conscience, au respect de notre commune humanité.

 

Joël Aubert

Partager sur Facebook
Vu par vous
40091
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Edito
Edito
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 30 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires