Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

Le Fil d'Aqui

16/10/18 : Des opposants au projet du contournement de Beynac ont bloqué ce mardi à Vézac, les véhicules qui participaient à une visite de presse du chantier organisée par le Département. Sur décision de la préfecture, les gendarmes ont délogé les manifestants.

16/10/18 : Christelle Dubos, secrétaire de la commission des affaires économiques de l'Assemblée Nationale et députée girondine, a été nommée ce mardi secrétaire d'Etat auprès de la ministre des solidarités et de la santé, Agnès Buzyn.

16/10/18 : Remaniement - Christophe Castaner : ministre de l'Intérieur ; Marc Fesneau (MoDem) : secrétaire d'Etat aux relations avec le Parlement ; Franck Riester (Ex-LR) : ministre de la Culture ; Didier Guillaume (ex-PS) : ministre de l'Agriculture

16/10/18 : Remaniement suite - Jacqueline Gourault (MoDem) : ministre de la Cohésion des Territoires et des Collectivités Locales ; Marlène Schiappa : secrétaire d'Etat à l'Egalité Femmes-Hommes et à la lutte contre les discrimination

16/10/18 : Le 17 octobre à 11h15, un coaching des demandeurs d'emploi est organisé à la Chambre des Métiers et de l'Artisanat de Poitiers en vue de les accompagner avant le Forum emploi qui aura lieu le lendemain.

16/10/18 : Le Conseil municipal de Biarritz a voté par 20 voix pour, face à 15 contre, le projet de gestion du Palais proposé par le maire Michel Veunac à l'issue d'une réunion très tendue. Une conseillère municipale, Virginie Lannevère a démissionné

15/10/18 : A l'occasion de ses 25 ans, l’Université de La Rochelle propose une exposition sur l'histoire de l’établissement, « Histoire d’avenirs, chronique d’une université en mouvement », exposée du 16 octobre au 30 décembre au Cloître des Dames Blanches.

15/10/18 : Charente-Maritime : Pole emploi et le Département 17 organisent un forum des emplois saisonniers hivernaux, le 16 octobre DE 9h à 16h30 à la Maison de la Charente-Maritime, 85 boulevard de la République à La Rochelle. Entrée libre.

15/10/18 : Yves Foulon, maire d'Arcachon, a été élu ce week-end en tant que nouveau président du parti LR en Gironde. Il succède à Alain Juppé dans un scrutin dans lequel il était le seul candidat avec 100% des voix et 55,73% de participation.

15/10/18 : Dans le cadre du cycle de ses conférences-débats #europedémocratique2019, la Maison de l'Europe Bordeaux Aquitaine reçoit le 19/10 à 19h, Pascal Durand, eurodéputé Ecologiste sur le thème “L’Europe face au glyphosate: un signal d’alerte?”

15/10/18 : Dominique Bussereau, président du Conseil départemental de Charente-maritime et de l'ADF ( Départements de France) rencontre ce mardi 16 à l'Elysée Emmanuel Macron en présence du premier ministre et du président du Sénat.

11/10/18 : Ligne Ter Bordeaux-Agen : comité de ligne, lundi 15 octobre à 17h45, salle F. Mauriac, à Langon. Cette réunion est ouverte aux usagers et vise à échanger sur l'actualité de la ligne notamment sur les horaires prévus à partir du 9 décembre 2018.




- Publicité -
  • 17/10/18 | Les métiers de la propreté en lumière

    Lire

    Le 18 octobre aura lieu la 1ère journée nationale des métiers de la propreté afin de mettre en lumière ces métiers souvent oubliés. A Bordeaux, une animation dédiée au métier « Laveur de vitres » se déroulera de 10h à 12h entre la place de la Comédie et le cours Alsace-Lorraine avec entre autre une parade originale et décalée ou encore une boîte à CV place Saint-Projet. De 8h à 20h, la gare Saint-Jean accueillera une exposition éphémère #500000visages atour des jeunes en formation qui seront présents pour échanger.

  • 17/10/18 | La restauration du château de Commarque (24) récompensée

    Lire

    Le château de Commarque à Sireuil sur la commune des Eyzies -de- Tayac (24) vient de se voir décerner le grand trophée 2018 de la plus belle restauration d'un monument historique par le journal le Figaro. Doté de 30 000 euros, il a été remis au propriétaire Hubert de Commarque le 11 octobre à Paris. Ce prix récompense près d'un demi siècle de travaux menés par le propriétaire. Il accueille 45 000 visiteurs chaque année depuis son ouverture au public.

  • 17/10/18 | Les Foulées littéraires sportives

    Lire

    La 8ème édition des Foulées Littéraires auront lieu les 23 et 24 novembre au Pôle culturel et sportif du Bois Fleuri à Lormont avec pour thème "sport et humour". Vincent Clerc, ancien rugbyman, et Michel Iuttria, dessinateur de presse, en seront les invités d’honneur. Dès le 13 novembre le public pourra découvrir une grande rétrospective consacré à l’oeuvre de Michel Iturria et tout au long du Salon de nombreuses animations et temps forts sont attendus. Entrée gratuite.

  • 17/10/18 | Rochefort : lancement d'une souscription pour la Maison de Pierre Loti

    Lire

    Suite à un premier apport financier du loto du patrimoine, la Fondation du Patrimoine et la Ville de Rochefort lancent un appel à souscription national en faveur de la maison de Pierre Loti. Cet appel aux dons porte sur la restauration de la totalité de l’édifice, de ses collections et de son jardin. Le coup d'envoi de la souscription sera donné à Paris, au carrousel du Louvre à Paris, le samedi 27 octobre à 16h.

  • 16/10/18 | Laurent Nuñez a été sous-préfet au Pays basque

    Lire

    La nomination de Laurent Nuñez secrétaire d’État au ministère de l'Intérieur ne laissera pas le Pays basque indifférent. De 2010 à 2012, il a en effet été sous-préfet de Bayonne, à la suite d'Éric Morvan, actuel directeur général de la police nationale. Un des sous-préfets qui a laissé le meilleur souvenir en Pays basque dont il avait compris bien des dossiers. Il avait succédé à Patrick Caivar à la tête de la DGSI (Direction générale de la Sécurité Intérieure) en juin 2017.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture
Joël Aubert - Rédacteur en chef - Aqui.fr

L'Edito

Le temps du rugby-tv

A l'heure où il est quasiment impossible d'échapper à la "rugby-mania" en bleu qui doit conduire à la "gagne-finale", chère à Bernard Laporte et à son ami Nicolas Sarkozy, au moins est-il possible de s'arrêter sur les liens, les "inter-actions" entre la télévision et le rugby. C'est, notamment, ce qui a fait l'intérêt du colloque sur les images du rugby dont le Musée d'Aquitaine, qui accueille jusqu'au 31 décembre l'exposition "le rugby c'est un monde", vient d'être le terrain de jeu.

Jean-Paul Jaud, réalisateur émérite de Canal+, défend avec le talent des créateurs de spectacle, la place et même le rôle de la télévision dans l'essor du rugby. Une armée de caméras, de la subjectivité,c'estdire un oeil complice pour mettre en valeur une attitude, la plongée dans les profondeurs des regroupements où le ballon attend son heure, les traits de fatigue: rien ne doit échapper à l'objectif de la caméra qui propose cette nouvelle "dramatique". Celle qui fait dire, à un témoin des évolutions récentes de ce jeu, que les gosses de Gabarret dans les Landes, ne se passionnent plus guère pour le rugby des villages, mais ne rêvent que des grandes équipes, celles que leur offre, dans un fauteuil, la télé. Encore, oublions-nous l'important, sinon l'essentiel: le rôle majeur que la même télé joue dans la recherche de la vérité. La vidéo, comme ultime juge de paix, est devenue garante de l'honnêteté de l'essai marqué; elle est pour les gamins le symbole de la justice, celle que le football s'interdit toujours, au risque du scandale. Belle démonstration de Jean-Paul Jaud, à priori incontestable. Mais le jeu, qu'est devenu le jeu? Poser la question, c'est commencer à y répondre: un spectacle. Une évolution inévitable comme celle de tous les sports vers le buisiness, l'audience, et donc la force. A toute force. Les kilos à prendre, et surtout à ne pas perdre commele rappelle Philippe Saint-André, entraîneur del'équipe de Sale, championne d'Angleterre en 2006: "les joueurs ont l'obession de prendre des kilos. ils travaillent davantage, font plus de séances, mangent des protéines.

"D'ailleurs s'ils ne poussent pas la fonte pendant leurs vacances, ils perdent 4 à 5 kilos. A mon époque, lorsque nous rentrions de congés, nous nous entraînions pour maigrir. Les problématiques sont inversées". Ces propos que notre confrère François Trillo, ancien joeur de Bègles, et journaliste à Canal, rapporte dans le numéro spécial "Planète Rugby" du Nouvel Observateur, sont le reflet des évolutions d'un sport qui, en l'espace d'une dizaine d'années, a été bouleversé par la mondialisation, "made in TV". Les télés de l'Hémiphère Sud, sous la houlette d'hommes comme le magnat australien de la presse, Rupert Murdoch qui contrôle nombre de télévisions, sans oublier les titres les plus rentables de la presse de caniveau, ont imposé à la fédération Internationale, le Board, des évolutions qui sont à la source du rugby d'aujourdhui. Un spectacle, que l'on peut filmer et revendre, où les contacts, les plaquages,la puissance et les mots qui vont si bien avec, "détruire", "nettoyer", "pulvériser" ont pris la place de beaux mots, ceux qui ont fait la geste du "sport-roi": l'offrande, le décalage... Le subtil et brillant Jean-Pierre Rives, "Casque d'Or", le capitaine qui promenait sa tignasse blonde et ses 80 kilos de troisième ligne, à toute allure, pour retrouver ses trois quarts, se réjouissait parlant des Argentins, de leur jeu de passe. Se passer le ballon! En effet, jusqu'à la ligne d'essai... Lui qui a reçu une magnifique ovation lors de la cérémonie d'ouverture ne pensait pas si bien dire. Les Bleus, pris à la gorge par des Pumas très joueurs ont oublié de se faire de bonnes passes. Et Bernard Laporte et son complice, Jo Maso, doivent maintenant méditer sur les limites d'un système de jeu basé sur la défense et la seule contre attaque.

Joël Aubert.

Partager sur Facebook
Vu par vous
221
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Edito
Edito
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 19 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires




23/09/2018 | Banque Alimentaire, Agrisud International: la solidarité et le partage, ici et là-bas!...

Rencontres, rencontres ! Ce métier, le mien, offre ce privilège rare des rencontres, de la découverte de notre commune humanité et parfois, souvent, pour peu qu'on le veuille, dans ce qu'elle a de meilleur. Ce vendredi 21 septembre nous a permis, successivement, ce bonheur et l'irrésistible envie de le partager. D'abord, ce fut de bon matin au sein de la Banque Alimentaire de Bordeaux et de Gironde pour s'informer, à l'initiative de l'association des Amis d'Aqui!, de l'extraordinaire travail accompli, à moins que ce ne soit avant tout une mission, par l'équipe réunie autour de Pierre Pouget. Découvrir, aussi, cette ruche où s'affairaient des dizaines de personnes, de tout âge – la doyenne des quelques 200 bénévoles de la Banque revendique joyeusement ses 86 ans – et de toute condition, parfois venues de très loin, du sud de la Méditerranée en attente de statut, occupés à trier les légumes et les fruits arrivant du Marché d'intérêt national de Brienne qui seraient redistribués par une noria de camions portant fièrement ce slogan : « Investissons dans la solidarité alimentaire ». Une ambiance où la convivialité, à l'heure de la pause café, fait merveille et où le moteur de chacun porte un nom : servir ! Second temps de ce samedi enchanteur : les retrouvailles, à l'Hôtel de Région, d'une autre équipe, celle d'Agrisud International, cette ONG magnifique née chez nous, ici en Gironde, du côté de l'Entre-deux-Mers à l'initiative d'un homme d'exception Jacques Baratier, comme Robert Lion son président l'a rappelé.

Lire la suite