Le Fil d'Aqui

18/12/17 : Alain Juppé et plusieurs maires dont Martine Aubry réclament le soutien de l'Etat car "2017 s’achève sur une hausse massive de la demande d’asile et de nouveaux arrivants mettant sous une extrême tension les politiques publiques (...) classiques"

17/12/17 : "Avant si j'était vieux", théâtre, musique et bien vieillir, voici le mélange détonant que les caisses de retraite d’Aquitaine proposent de découvrir gratuitement. La prochaine représentation a lieu le 19 décembre à 15 h à Bergerac au centre culturel.

15/12/17 : Futuroscope : le président du directoire Dominique Hummel a annoncé dans La Nouvelle République qu'il allait quitter ses fonctions en mars prochain.

14/12/17 : Depuis ce 12 décembre, la FRSEA Sud Ouest a de nouveaux contours. Regroupant désormais les régions Occitanie et Nouvelle-Aquitaine elle représente 25 départements. Le même jour, Philippe Moinard en a été élu à la présidence.


- Multivote -


- Publicité -
  • 15/12/17 | Les radicaux de gauche Nouvelle Aquitaine...

    Lire

    Après la récente fusion du Parti Radical de Gauche et du Parti Radical Valoisien au sein "d’une nouvelle structure baptisée « Mouvement Radical » dans laquelle ils ne se reconnaissent pas totalement les élus Radicaux de Gauche du Conseil régional ont souhaité prendre leurs distances avec ce contexte politique national. Ainsi Soraya Ammouche-Milhiet, Benoît Biteau, Régine Marchand, Francis Wilsius,réaffirment leur place au sein de la majorité d’Alain Rousset et gardent leurs distances avec les jeux politiques des appareils nationaux, partageant des valeurs communes autour du triptyque républicain et de la Laïcité."

  • 15/12/17 | La Charente-Maritime toujours en manque d'eau

    Lire

    Au vu de la situation hydrologique actuelle et de l’absence de pluviométrie, le préfet de la Charente-Maritime a décidé de prolonger l'arrêté en date du 31 octobre 2017 jusqu’au dimanche 14 janvier 2018 inclus. Le prélèvement d’eau en vue du remplissage ou du maintien du niveau des retenues d’eau à usage d’irrigation agricole et tous les plans d’eau est interdit sur tous les bassins de gestion de Charente-Maritime (sauf bassin Charente aval) pour les remplissages par prélèvement superficiel.

  • 15/12/17 | Martin Leÿs délégué régional EDF en janvier 2018

    Lire

    Benoît Thomazo délégué régional d'EDF en Aquitaine puis Nouvelle Aquitaine depuis 4 ans passera le relais en janvier prochain à Martin Leÿs. Celui-ci, jusque là directeur du dialogue social au sein du groupe, présidait le Comité central d'entreprise et le Comité européen ainsi que le Fonds "Agir pour l'emploi" d'EDF qui soutient les projets portés par les associations d'insertion. Martin Leÿs avait été en 2002 directeur de cabinet de la délégation d'Aquitaine à Bordeaux avant de devenir conseiller social auprès de François Roussely et de diriger depuis la Chine le développement Asie d'EDF pendant six ans.

  • 15/12/17 | Asphodèle, le plus bio des salons revient à Pau

    Lire

    Plus grand et plus ancien salon des produits bio du Sud ouest, Asphodèle, est de retour, du 15 au 17 décembre, au Parc des expositions à Pau pour sa 22ème édition. Résolument engagé pour la planète et le bien être, il se dédié à la bio et aux nouvelles façons de vivre et de consommer, à travers cette année plus de 220 exposants. Des artisans, producteurs, viticulteurs, créateurs, entreprises de transformation triés sur le volet. Au programme aussi de nombreuses animations et conférences qui évoqueront notamment les OGM, l'agriculture bio, l'éco-construction ou encore les semences libres.

  • 15/12/17 | Le point sur la tuberculose bovine en Dordogne

    Lire

    La campagne de prophylaxie 2017-2018 de la tuberculose bovine a débuté en avance avec un nouveau mode de dépistage qui donne des résultats encourageants. Il s’agit d’un procédé à la fois plus efficace mais aussi plus contraignant, car nécessitant une bonne contention des bovins. Depuis le début novembre, 106 dossiers de prophylaxie ont été traités et 5 élevages ont présenté des résultats positifs. Le nombre de foyers de tuberculose pour 2017 est toujours de 28 élevages, dont 8 ont fait l’objet d’un abattage total et 20 d’un abattage sélectif.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture
Joël Aubert - Rédacteur en chef - Aqui.fr

L'Edito

Lendemains de Grenelle:.. au boulot Dominique Bussereau

Une fois oubliés le spectacle, la super-production, force Al Gore et Prix Nobel, la communication réussie et les slogans de campagne électorale, il va bien falloir entrer dans le "dur", la réalité quotidienne, les milliers de camions sur les routes, les semis de maïs de printemps qui seront vite arrivés. Et donner un contenu à cette fameuse taxe carbone, si chère à Nicolas Hulot, qu'il va bien falloir compenser par d'autres baisses de charges, sauf à fâcher Laurence Parisot.

La première étape du Grenelle de l'Environnement, franchie sans encombre dans une sorte de grande concertation à visée aussi politique que pédagogique, la seconde commence. Et, d'évidence, elle ne sera pas de tout repos pour les ministres en charge du "développement durable". Certes, il y aura notamment par le biais de la fiscalité, à promouvoir une autre façon de construire et d'équiper les logements en France. De formidables progrès à faire, là où d'autres pays, et pas seulement nordiques, ont, de longue date, mis en place des politiques qui conjuguent économies d'énergie et confort. Certes, des règlements plus stricts vont faire disparaître du marché des pesticides et autres fongicides que les viticulteurs, par exemple, emploient, partagés entre le souci de l'efficacité et l'angoisse de possibles conséquences sanitaires. Certes, la SNCF va être priée instamment de mettre en route un plan fret. Et, à cet égard, on ne doute pas de la détermination du Royannais Dominique Bussereau, l'homme des transports au ministère, qui milite, avec vigueur, pour le retour massif du trafic marchandises.

Alors, enfin de riantes perspectives pour un développement plus équilibré auquel la société aspire? Pour y parvenir, il va falloir, non seulement, de la pédagogie, des investissements mais aussi des incitations. Car, enfin, lorsqu'on entend Jean-Louis Borloo évoquer le ferroutage et l'inversion rapide du trafic de marchandises de la route vers le rail on peut, à tout le moins, être incrédule. Il n'est même pas question de résistances éventuelles, de lobbies qui d'ailleurs ont bien évolué, mais plus simplement de cohérence européenne. En Aquitaine, en Poitou-Charentes, en Midi-Pyrénées, en Languedoc-Roussillon, dans nos régions où se croisent, sur la route, Europe du Nord et Europe du Sud, on voudrait bien savoir comment la France et son gouvernement vont s'y prendre pour mettre, du jour au lendemain, les camions sur les trains. Avec la bénédiction des Espagnols, des Portugais, des Polonais ou des Slovaques. A suivre...

Joël Aubert

Partager sur Facebook
Vu par vous
150
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
1 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Edito
Edito
Retour à la page d'accueil
Accueil
restier | 10/11/2007

Difficile plus que jamais en ce moment en France de faire la différence entre les annonces, les intentions effectives, les projets élaborés qui pourraient se concrétiser dans l'adoption de mesures qui seront -éventuellement- suivies d'effets sur le terrain.*
Depuis fort longtemps l'ancien président du Conseil constitutionnel Pierre Mazeaud, dont on sait qu'il n' était pas issu de l'opposition, avait dénoncé l'"inflation législative" c'est-à-dire le vote de textes non suivis d'effets ...
Aujourd'hui la situation est autrement grave, non seulement on vote des textes qu'on change avant même que les précédents aient été appliqués mais on va d'annonce en annonce à grand fracas de communication .
Qu'en restera-t-il lorsque, comme dans le cas de ce qui a été appelé -communication symbolique oblige- le "Grenelle de l'environnement", notre avenir immédiat en dépend?

Mais aussi comment être informés sur ces questions et pouvoir essayer de comprendre pour envisager d'agir?
Il reste à ceux d'entre nous qui en ont le temps(il en faut beaucoup), qui disposent d'un équipement informatique et que leur formation intellectuelle amène à se poser des questions sur des sujets qu'ils ne maîtrisent pas, d'exercer leur curiosité en cherchant l'information là où elle peut se trouver c'est-à-dire en essayant de confronter différentes sources.
Encore faut-il qu'existent ces sources...
Sur cette question du médiatisé Grenelle de l'environnement le site Internet d'Arrêt sur image (émission supprimée depuis la rentrée ...mais c'est une autre question) fournit une analyse à verser au dossier :
http://arretsurimages.net/post/2007/10/31/Grenelle-de-lenvironnement des nuances importantes?



* Un peu d'histoire qui nous rappelle qu'il y a loin de la loi à son application :
il y a presque quarante ans il a fallu sept ans pour que la loi Neuwirth instaurant le droit à la contraception soit suivie de décrets d'application.
Imaginons dès lors quel laps de temps peut séparer une annonce de l'adoption d'un texte permettant son application effective

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 20 + 18 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires