Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

Le Fil d'Aqui

15/08/18 : Charente: 6 communes viennent d'être reconnues en état de catastrophe naturelle, suite à des mouvements de terrains liés à la sécheresse, survenue entre janvier et juin 2017. Il s'agit de Balzac, Chalais, La Couronne, Fouquebrune, Linars et Nabinaud.

06/08/18 : Dominique Laurent, sous préfète de Bergerac depuis quatre ans, vient d'être nommée à ce même poste à Guingamp (22). Stéphanie Monteuil, sous préfète de Saint-Jean-d'Angely (17) lui succède et prendra ses fonctions le 27 août.

06/08/18 : Jean-Philippe Dargent vient d'être nommé sous-préêfet de Lesparre-Médoc en remplacement de Claude Gobin. Il est actuellement directeur à la citoyenneté, de la légalité et du développement territorial à la préfecture des Pyrénées-Atlantiques.

04/08/18 : Le meeting aérien de Belvès(24), le 15 août, est maintenu. L’Aéroclub Belvès Périgord a pris la décision de ne pas annuler la manifestation, suite au décès de son président. Lundi Alain Valleron a trouvé la mort dans le crash du Cessna qu’il pilotait.

03/08/18 : Jean-Philippe DARGENT nommé le 31 juillet sous-préfet de Lesparre-Médoc prendra ses fonctions le 3 septembre. Il était directeur de la citoyenneté, de la légalité et du développement territorial à la préfecture des Pyrénées-Atlantiques (64)

03/08/18 : Renforcement des mesures de limitation de prélèvements d’eau dans le 47 sur les cours d’eau non réalimentés. Ces restrictions impactent environ 2% de la surface agricole irriguée, 95% des surfaces irriguées bénéficiant de ressources en eau sécurisées




Arte Flamenco 2018 - du 2 au 7 juillet - Mont de Marsan
- Publicité -
  • 18/08/18 | Jürgen Essel en concert à La Réole

    Lire

    Privilège pour La Réole qui accueille le 26 août à 16h l'organiste allemand de renommée internationale Jürgen Essel en résidence dans le Réolais. Accueilli par les Amis de l’Orgue de La Réole l'organiste donnera un concert exceptionnel. Jürgen Essel est organiste, compositeur et enseignant à la prestigieuse école de Stuttgart. Interprète et improvisateur son répertoire s’étend de la musique ancienne jusqu’à la création de musique contemporaine. A son actif vingt enregistrements sur CD et des productions conjointes avec de grandes chaînes de radio (Entrée:libre participation) www.orgueslareole.com

  • 18/08/18 | Charente-Maritime : 7 communes reconnues en état de catastrophe naturelle

    Lire

    Suite aux fortes pluies du premier semestre 2018, l'Etat a reconnu 7 communes sinistrées en état de catastrophe naturelle - pour inondations et coulées de boues - publié au Journal Officiel du 15 août 2018 : Fléac-sur-Seugne, Pons, Bazauges, Chaillevette, Champagne, Léoville, Saint-Seurin-de-Palenne. Les sinistrés disposent d’un délai de 10 jours, à compter du 15 août 2018, date de publication de l’arrêté, pour déposer un état estimatif de leurs pertes auprès de leur compagnie d’assurance.

  • 16/08/18 | Charente : le festival de Confolens fête ses 60 ans

    Lire

    Le festival de danses folkloriques du monde de Confolens attire chaque année 100 000 visiteurs. Débutée le 13 aout, cette 60e édition se déroule jusqu'au 19 inclus, avec de nombreux spectacles costumés mais aussi des ateliers de danse ouvert au public. Parmi les pays les plus représentés cette année : la République Dominicaine, le Brésil, le Pérou, la Bolivie, la Moldavie et le Botswana. Onze groupes de nationalités différentes se produiront le dimanche soir pour la soirée de clôture.

  • 15/08/18 | Corrèze: l'agriculture au rdv du numérique

    Lire

    Le 25 août, lors de la 50e édition du Festival de l'élevage de Brive, la Chambre d'agriculture de la Corrèze lance un vaste plan de développement des usages numériques agricoles: AgriNumérik 19. Son objectif: mettre à disposition de tous les agriculteurs volontaires du territoire un smartphone avec des applications et services associés. Une initiative d'ampleur unique en France, sous le regard bienveillant d'Hervé Pillaud, membre du Conseil national du numérique et VP de la Chambre d’agriculture des Pays de la Loire, invité de ce lancement.

  • 14/08/18 | EasyJet relie Paris et les pistes de ski

    Lire

    EasyJet vient de lancer une ligne Paris-Pau pour l’hiver 2019. L’aéroport de Pau proposera des navettes directes vers les pistes de ski, disponibles à la vente dès le 1er septembre, et la compagnie facilite le transport des équipements de ski. Deux vols quotidiens sont proposés et jusqu’à deux vols par jour les lundis, jeudis et vendredis.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture
Joël Aubert - Rédacteur en chef - Aqui.fr

L'Edito

Lendemains de Villeneuve-sur-Lot et limites du Front Républicain

Il y eût 2002, le barrage opposé à Jean-Marie Le Pen après l'écrasante défaite de Lionel Jospin face à Jacques Chirac. Un président de la République élu avec plus de 80% de suffrages qui ne sut pas saisir l'opportunité qui se présentait à lui d'ouvrir le jeu, glissant alors vers un quinquennat sans relief pendant lequel la France se laissa aller, après cinq ans de cohabitation Chirac-Jospin. Ce rappel, au lendemain de l'élection législative partielle de Villeneuve-sur-Lot, nous paraît indispensable pour éviter de comparer ce qui n'est pas comparable. Non point qu'il faille renoncer à s'unir droite et gauche pour empêcher de faire un élire... un troisième député du FN mais est-ce vraiment la bonne solution pour l'endiguer?

Le Front républicain était une totale évidence dans un second tour de l'élection présidentielle. Il ne se trouvait guère de français, hormis quelques nostalgiques des guerres coloniales et de l'Action française, pour imaginer, ne fût qu'un seul instant, un président nommé Le Pen. Les républicains ne pouvaient concevoir que la République tombe entre les mains d'un personnage qui a passé sa vie entre l'activisme et la provocation.

Est-ce à dire que la fille serait décidément plus fréquentable que le père, que ce qui était impossible, hier, ne le serait plus demain? Par exemple dès 2017? Poser pareille question, en manière d'enjeu de la vie politique pour les quatre ans à venir, c'est tout simplement renoncer à faire preuve du moindre esprit critique, dès lors qu'il existe dans ce pays un mouvement qui porte le nom de Front National.

Le premier barrage à opposer au Front, c'est d'abord celui des idées et des mots pour le combattre. Et le parti socialiste, plutôt que de s'interroger gravement pour savoir si, dans un moment d'égarement, quelques uns de ses électeurs lot-et-garonnais n'auraient pas fauté, ferait mieux de contribuer à démasquer les impostures du FN. Le réel talent de Marine Le Pen consiste d'une part à peser ses mots, d'autre part dans la foulée de son père, à amalgamer en permanence, et plus que jamais, le PS et l'UMP. Ce qui, dans les eaux calmes des années Chirac, faisait sourire prend désormais, en temps de crise, de déficits qui se recreusent, de chômage de masse, une résonance assassine. Puisque la gauche au pouvoir ne semble pas pouvoir faire mieux pour lutter contre LA plaie de la vie sociale de ce pays que ne le faisait la droite, puisque s'agissant de la préoccupation majeure de nos concitoyens, l'emploi, « le changement maintenant » ça ne marche pas, ou pas assez vite, de plus en plus de français se disent, sans penser à mal, alors « pourquoi ne pas essayer » le Front ? Voici qu'avance, presque sans un mot de trop, la fille de son père face à un peuple déçu et désinformé. Car ce qui est saisissant dans la dérive actuelle de la vie politique française c'est, au nom du peuple et de son désarroi, cette manière d'acceptation d'une parole policée, la complaisance de bien des médias à l'égard des amalgames de Marine Le Pen. La faillite de la gauche à lui répondre, les terribles ambiguités et les calculs d'une partie de la droite qui commence à trembler pour son leadership.

Les prochains rendez vous électoraux, municipales et européennes, vont offrir au FN, l'an prochain, deux occasions idéales pour s'installer un peu plus dans le paysage. A bien y regarder voilà deux scrutins qui risquent de faire son affaire: les municipales pour investir quelques mairies et s'enraciner davantage, notamment par le biais d'un nouveau mode de scrutin dans les petites communes, voulu par les socialistes; les européennes pour occuper le devant de la scène avec un PS déchiré sur sa conception de l'Europe et débordé sur sa gauche.

De pareils horizons nécessitent, sans plus attendre, qu'au lieu de gloser sur le Front républicain évidemment nécessaire pour cantonner le FN dans son rôle d'exutoire, au PS comme à l'UMP, à l'UDI comme au Modem, on démontre et démonte les invraisemblances sociales, économiques, juridiques de son discours, au lieu de laisser Jean-Luc Mélenchon, seul, trop seul, s'en charger en alimentant du même coup le rejet des institutions et de ceux qui les servent.

 

Joël Aubert

Partager sur Facebook
Vu par vous
698
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Edito
Edito
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 20 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires