aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

Le Fil d'Aqui

27/09/16 : Le Tribunal administratif de Pau a consulté aujourd'hui mardi le premier des deux recours déposé par les opposants à l'intercommunalité unique du Pays basque. Celui-ci concernait l'étude de la validité de l'arrêté du 18 juillet. Jugement rendu lundi.

27/09/16 : Mme Sonia Penela est nommée sous-préfète, directrice de cabinet de la préfète de la Dordogne. Elle succède à Jean-Philippe Aurignac qui occupe désormais le poste de Secrétaire général de la préfecture du Cantal. Elle prendra ses fonctions le 3 octobre.

23/09/16 : Annulation du spectacle « Cabaret New Burlesque » programmé le mardi 11 octobre, au Théâtre Ducourneau, à Agen. Le producteur a déprogrammé la tournée européenne de ces artistes américains. Aucun autre spectacle ne sera programmé en remplacement.

23/09/16 : Elections au tribunal de Commerce d'Agen. 9 candidats en lice. Dépouillement prévu le 5 octobre à 9h30 et éventuellement, en cas de 2ème tour, le 18 octobre à 9h30.

23/09/16 : TEST TOEIC. Spécialisée dans l’enseignement des langues étrangères, la Maison de l’Europe47 à Agen organise une session de test TOEIC le mercredi 12 octobre de 14h à 17h. Plus d'infos au 05.53.66.47.59. Date limite d’inscription : le 26 septembre

22/09/16 : L'abeille et les problèmes auxquels elle est confrontée sont évoqués jusqu'au samedi 24 septembre lors de journées que le village Emmaüs de Pau-Lescar consacre à cet insecte à travers de multiples stands, animations et conférences.+ d'info



- Publicité -
  • 27/09/16 | PS Gironde; les six circonscriptions réservées aux femmes

    Lire

    La fédération de la Gironde du PS dans un communiqué annonce qu'il a choisi de reconduire la parité pour la désignation des candidatures aux législatives de juin 2017. Pour ces prochaines échéances "le Parti Socialiste girondin s’inscrit dans cette même dynamique de féminisation de ses candidatures en marquant son souhait de réserver la moitié des circonscriptions girondines soit les 1ère, 2e, 5e, 6e, 8e et 12e circonscriptions. L’ensemble des 12 circonscriptions seront soumises au vote des militants." Cette proposition a été adoptée par 72% des membres du Conseil Fédéral ce 26 septembre.

  • 27/09/16 | Un nouveau radar fixe dans le Bergeracois pour la fin de l'année

    Lire

    Un radar fixe sur la route entre Bergerac et Eymet va être installé. C'est ce qu'a annoncé la préfète de Dordogne, Anne-Gaëlle Baudouin-Clerc. L'emplacement exact n'a pas été révélé. "Il s'agit d'une route qui n'avait pas été identifiée comme particulièrement dangereuse. Mais suite à plusieurs accidents récents sur cet axe, j'ai demandé l'installation d'un radar". Il devrait être mis en place d'ici la fin de l'année explique-t-elle. Il flashera dans les deux sens de circulation.

  • 26/09/16 | Chômage: Les chiffres en Nouvelle Aquitaine

    Lire

    302 935 demandeurs sans aucune activité fin août: +0,7 % sur 3 mois: +2 051 personnes, +0,6 % sur un mois et -0,8 % sur un an. France: + 1,0 % sur 3 mois, +1,4 % sur un mois, -0,3 % sur un an. +1,2 % pour les moins de 25 ans (+2,0 % sur un mois et –4,7 % sur un an), +0,4 % pour ceux de 25 à 49 ans (+0,3 % sur un mois et –1,2 % sur un an) et de 1,1 % pour ceux de 50 ans ou plus (+0,5 % sur un mois et +2,5 % sur un an). Au total (ABC) 501 721 demandeurs: + 2,1 % sur un an. Par département: –1,0 % en Creuse et +1,8 % en Charente sur 3 mois et entre –1,1 % dans les Landes et +1,6 % en Charente sur un mois.

  • 26/09/16 | Alain Juppé : "les maires doivent s'efforcer de mieux accueillir les réfugiés"

    Lire

    Avant son conseil municipal, Alain Juppé, a appelé lundi les élus municipaux de tous bords à "faire des efforts" pour mieux accueillir les réfugiés "demandeurs d'asile" en France. Il s'oppose sur cette question, au Front national qui est hostile à tout accueil de réfugiés. M. Juppé a distingué les personnes en situation illégale qui "ont vocation à être reconduites à la frontière" et "les demandeurs d'asile". Pour ces derniers, "il faut évidemment éviter cette forte concentration à Calais".

  • 25/09/16 | La Rochelle : le Grand Pavois ouvre ses portes mercredi

    Lire

    Du 28 septembre au 3 octobre le port des Minimes accueille le Grand Pavois, l'occasion de découvrir 750 bateaux, dont 300 à flot, issus de 35 pays. Parmi elles, les dernières créations des maisons Bénéteau et Fountaine-Pajot. Plusieurs navigateurs et leurs embarcations sont attendus comme Damien Seguin, médaillé en voile aux derniers JO paralympiques. Médaillée à Rio, la véliplanchiste Charline Picon, sera la marraine de cette édition. Parmi les nouveautés : un espace dédié aux bateaux de patrimoine plus grands, de la sensibilisation à la sauvegarde des océans,la présence de WWF France et une étape de la coupe de France de Stand Up Paddle.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture
Joël Aubert - Rédacteur en chef - Aqui.fr

L'Edito

Loi Evin et LGV : les drôles de synthèse de François Hollande

C'est entendu le président a levé son verre et rencontré des vignerons. A t-il fait du même coup une publicité condamnable au titre de la loi Evin ? Grave question qui porterait à sourire si elle ne contenait, en elle-même, la part d'invraisemblance et d'hypocrisie dont notre pays, la France, est toujours capable, vingt quatre ans après le vote d'une loi qui confondait dans une même désignation alcools en tout genre et vin... Ah ! Bon parce que le vin ce n'est pas de l'alcool ?... Entendons ici la réaction immédiate des défenseurs d'une jeunesse que l'on dit de plus en plus attirée par l'alcool, au point de se rassembler pour boire jusqu'à basculer dans l'ivresse folle, histoire de faire un bras d'honneur aux interdits et de s'embarquer pour quelque paradis improbable. Oui, convenons-en, le vin est bien une boisson alcoolisée : c'est le fruit de la fermentation alcoolique du jus de raisin ! Mais, si nous sommes capables, les uns et les autres, de connaître un minimum de la viticulture et du vin, nous pourrons affirmer qu'il faudrait déjà quelques bouteilles au degré moyen de 12 degrés qui légitiment un « bordeaux » pour arriver à la hauteur d'un flacon de whisky ou de vodka. Ce simple rappel pour pointer du doigt l'incroyable sottise qui conduit, faute d'une information intelligente, à ne pas distinguer ces alcools durs du vin. Et, bien sûr, nous n'aurons aucune peine à dire qu'il faut le boire avec modération.

François Hollande, entre sa ministre qui d'intransigeance fait profession et les parlementaires, sénateurs puis députés, qui ont osé aménager, sans la jeter aux orties la loi Evin, tente la synthèse en vantant les mérites d'une filière qui rapporte gros à la France. A ce pays, dont le commerce extérieur est en berne, à ces régions qui, en mettant en avant l'oenotourisme cherchent, non seulement, à dynamiser l'économie mais aussi à l'inscrire dans une logique culturelle et de civilisation. Rien à voir avec ces promotions éhontées que nous pouvions lire, il y a quelques jours encore, écrites en gras sur les vitrines d'un bar de la place de la Victoire, à Bordeaux, où les jeunes aiment à se réunir : «  un verre de whisky acheté un offert !. »... Attendons, en tout cas, une relance du débat maintenant que Marisol Touraine a promis de faire plier le Parlement.

Mais, puisque François Hollande s'est offert un week end complet entre Le Mans et Bordeaux, en passant par le Stade de France et une finale de rugby indigne de ce sport dont je note qu'on n'ose plus jamais le nommer le « sport roi », reprenons, ici, la réponse qu'il a faite à notre confrère Bruno Dive dans Sud Ouest dimanche, à propos de la LGV : « C'est le plus grand chantier de travaux publics en Europe ! Il est indispensable de tenir les délais et qu'en 2017 cette ligne soit achevée. Reste la question très importante des dessertes. Il doit y avoir des arrêts mais ils ne peuvent être généralisés car il faut conserver la grande vitesse. Cependant, ils doivent être en nombre suffisant parce que la LGV doit contribuer à l'aménagement du territoire. » Bel exercice hollandien qui ne rassurera pas forcément les élus responsables des collectivités, à commencer par le président du Conseil régional d'Aquitaine Alain Rousset, collectivités qui ont été embarquées dans le cofinancement d'un projet dont le médiateur, Jean Auroux, rappelait ces jours-ci que l'Etat n'en aura financé que 40% contre 78% pour le TGV Est. Surtout, on aura noté que le président de la République, en parlant d'une ligne achevée en 2017, semble ignorer que le Grand Projet Sud Ouest, au-delà de Bordeaux, est pour l'instant recalé vers Toulouse et l'Espagne. Une décision gouvernementale doit être rendue publique, d'ici la fin de l'été, après les conclusions négatives de l'enquête publique. Parions que la décision qui sera prise cherchera l'impossible synthèse mais que celle-ci ne sera pas de tout repos quand on considère les dernières estimations de trafic de la SNCF.

Joël Aubert

Partager sur Facebook
Vu par vous
2179
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
1 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Edito
Edito
Retour à la page d'accueil
Accueil
Meric | 18/06/2015

Politique et exigence de vérité. Sujet de bac philo, et exercice pratique pour notre président lorsqu'il évoque le LGV dont il renvoie, de fait, la responsabilité sur les régions au nom de l'aménagement des territoires oubliant le rôle de l'Etat dans ce domaine.Mais que dire du débat sur l'alcool et le vin? quel merveille d’ambiguïté que l'amendement sénatorial! L'exigence de vérité est bien de dire que les autres boissons alcoolisées y trouveront les niches dont elles rêvent pour assurer leur "information". Et,... est ce que 12 degrés suffisent à légitimer un vin? Que faire alors des Sauternes? Sans parler des vins du Sud qui peuvent parfois atteindre plus de 15 degrés comme les Vins Doux Naturels. Le problème sur la politique à mener pour informer sur le vin est réel, mais l'exigence de vérité n'est, hélas, pas toujours présente chez les acteurs à la manœuvre.

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 30 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires