Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

Le Fil d'Aqui

04/07/20 : Beynac : Entre 250 et 300 personnes pro-déviation se sont réunis ce samedi matin pour que le chantier soit poursuivi, malgré la décision du conseil d'Etat, parmi elles, les maires des 4 communes concernées le président du Département Germinal Peiro.

03/07/20 : Le 1er juillet, la préfecture de la Dordogne a publié un "arrêté portant prescriptions au Département relatives aux travaux de démolition des éléments construits dans le cadre du projet de contournement du bourg de Beynac-et-Cazenac.

03/07/20 : Suite à la démission d'Edouard Philippe, c'est Jean Castex, haut-fonctionnaire coordonnateur de la stratégie nationale de déconfinement, qui a été nommé Premier Ministre. Charge à lui de former un nouveau Gouvernement.

03/07/20 : Deux-Sèvres : les 12 Marchés des Producteurs de Pays auront bien lieu cet été. Les communes s'organisent pour accueillir au mieux les producteurs et consommateurs. Pensez à apporter vos couverts, gobelets et serviettes non jetables!

03/07/20 : Édouard Philippe a remis la démission de son gouvernement ce vendredi 3 juillet. Démission acceptée par l'Elysée.

30/06/20 : La Rochelle : Les inscriptions à L'université sont ouvertes du jeudi 2 au vendredi 17 juillet jusqu’à midi pour les néobacheliers et les étudiants admis en Master 1ère année. Dernière chance entre le 25 août et le 11 septembre jusqu’à 23h.

29/06/20 : A Royan (17), le maire sortant (LR) Patrick Marengo conserve son fauteuil de maire avec 52,21% des voix face au marcheur Thomas Lafarie avec 21,63 %.Le taux de participation, 35,74 %, est sensiblement le même que celui du premier tour (35,25%).

29/06/20 : A Rochefort (17), le maire sortant Hervé Blanché a retrouvé son fauteuil avec 3494 voix (58,86%) contre 2442 pour Rémi Letrou (41,14%). Le taux de participation est de 35,08%.

29/06/20 : Le maire de Bayonne Jean-René Etchegaray (Bayonne toujours un temps d'avance) proche de la majorité présidentielle, a été réélu avec 51,23% face à la liste de gauche commune Bayonne-Ville ouverte et Demain Bayonne Bihar Baiona, avec 46,19%

28/06/20 : À Pessac, le maire sortant Franck Raynal est réélu de justesse avec 50,57% face au candidat tose et vert Sébastien Saint-Pasteur et son alliance avec Laure Curvale (49,63%).




- Publicité -
  • 06/07/20 | La Rochelle : Les Francos, ça continue quand même

    Lire

    Les Francofolies étant annulées pour cette année, ses organisateurs proposent un concert exceptionnel le 14 juillet au jardin Bobinec, avenue Général de Gaulle, à partir de 18h. Au programme : les artistes du Chantier des Francos 2020. Ce concert est gratuit sur réservation dans la limite des places disponibles. Billets à retirer au bureau des Francofolies, 2 rue de la Désirée à La Rochelle, du 6 juillet jusqu'au 9 juillet (de 9h30 à 18h00). Nombre de places limité à 2 entrées par personne.

  • 06/07/20 | Deux-Sèvres : une enquête publique sur le foncier de l'accès au CH Nord

    Lire

    Le projet d'aménagement foncier concernant l'accès au centre hospitalier Nord Deux-Sèvres sur les communes de Bressuire (Noirterre), Geay et Faye-L'Abbesse fait l'objet d'une enquête publique jusqu'au 24 juillet, 17h, portant sur le périmètre et les prescriptions particulières du nouveau plan parcellaire et travaux connexes. Les agriculteurs et propriétaires concernés peuvent se rendre sur le site du Département 79 pour examiner le dossier de l'enquête. Contact: Magali Prévost 05 49 77 15 15.

  • 06/07/20 | Charente-Maritime : pas de parapente sur la Côte Sauvage

    Lire

    En août dernier, la maire de La Tremblade avait émis un arrêté interdisant la pratique du parapente sur toutes les plages de la Côte Sauvage. Pour Laurence Osta-Amigo, il s'agit aussi bien de préserver le cordon dunaire, déjà fragilisé par l'érosion et les submersions, que d'éviter un éventuel accident avec des promeneurs ou des baigneurs. Le parapentiste Claude de Monti avait saisi le tribunal administratif de Poitiers pour invalider l'arrêté. La justice vient de donner raison à l'élue.

  • 04/07/20 | Charente-Maritime :une enquête sur les circuits courts

    Lire

    Soutenant la démarche de développement des circuits courts engagée par le Département 17 en 2016, la Chambre d’agriculture 17 réalise une enquête afin de mieux connaitre les besoins et les attentes des producteurs locaux en circuits courts et l’intérêt de chacun concernant les outils développés par la collectivité. Dans le but de mieux valoriser l’offre, elle recense également les activités (produits, lieux de vente, agrotourisme…) des entreprises en circuits courts. Contact: 05 46 50 45 00.

  • 04/07/20 | Dax : à la découverte du patrimoine Belle époque de la cité thermale

    Lire

    Avec Dax Architecture (Ed. Kilika), l'historien landais Kévin Laussu offre une riche étude de fond sur ce patrimoine méconnu de la cité thermale. Une première publication qui salue près de 15 ans d'inventaire, et un outil pour mieux connaître l'identité et l'histoire récente de cette ville labellisée Art et Histoire par le ministère de la Culture cet hiver. De quoi prendre conscience aussi des richesses locales à protéger, des belles demeures jusqu'aux portes en bois sculpté et ferronneries.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture
Joël Aubert - Rédacteur en chef - Aqui.fr

L'Edito

Macron cajole les retraités et annonce des conventions citoyennes

Au fond l'incendie de Notre Dame de Paris aura rendu service à la communication présidentielle...Ce jeudi, en guise d'oracle alors imaginé, le lundi de la semaine passée, l'oracle a pris la forme d'une longue énumération sur le mode pédagogique des réponses qu'il propose pour prolonger le grand débat qu'il avait voulu, face à la crise sociale du pays, incarnée par les premiers temps du mouvement des gilets jaunes. Une conférence de presse, avec la part d'imprévu qu'elle implique, lui a donné l'occasion de faire un zeste d'amende honorable et d'évoquer « le temps de l'humain ». Soit. Pour autant, sur le fond, Emmanuel Macron ne renie rien ou pas grand chose des deux premières années de son quinquennat. Il puise, d'ailleurs, dans le mouvement de création d'emplois qui a repris la confirmation que sa stratégie était la bonne et que le dialogue social en est en quelque sorte la clé. Dommage qu'il ait semblé l'oublier quand certain leader syndical lui tendait la main, lorsque la crise des Gilets jaunes se durcissait.

Autant dire que la question du pouvoir d'achat, s'il ne la pas éludée, n'a pas reçu de réponse directe, mais une série d'annonces plus ou moins significatives qui lui font écho. Ainsi en est-il de cette baisse annoncée de 5 milliards d'impôts présentée comme une faveur faite à la classe moyenne; ainsi en est-il de ce retour à l'indexation des pensions de retraites, en janvier 2020, pour les moins de 2.000 euros et, un an plus tard, pour l'ensemble des retraites, etde l'idée d'un minimum retraite à 1000 euros. La famille des retraités qui n'avait toujours pas digéré la hausse de la CSG y verra une volonté d'apaisement aux possibles retombées électorales.. Confirmation, aussi, de la suppression des niches fiscales pour les entreprises.

C'est sur le registre de la démocatie, et des institutions que le président, a commencé à apporter des réponses au fort besoin de participation que le pays exprime. Et, notamment, avec la création de cette convention citoyenne issue d'un tirage au sort dont il laisse entendre que ses avis pourront être soumis au parlement ou donner lieu à référéndum. Une manière d'écho au RIC des Gilets Jaunes avec un permier terrain d'application, à l'horizon du mois de juin: la question de la transition écologique dont Emmanuel Macron a semblé considérer qu'elle était assez cruciale pour qu'il annonce, parrallèlement, la création d'un conseil de défense spécifique avec ce que cela implique de solennité. On a cru discerner comme un réchauffement de la prise de conscience macronienne à ce sujet, comme si la mobilisation des plus jeunes avait servi de réveil... Quant au référendum, en tant que tel, notons qu'il a avancé l'idée de rendre plus acessible le RIP, ce référendum d'initiative partagée qui dort dans les cartons de nos institutions depuis les années Sarkozy . A suivre, de même que l'annonce de l'institution d'une dose de scrutin proportionnel ( 20%?)

Et, bien sûr, on aurait envie et nos élus locaux, les premiers sans doute, de croire à la sincérité de l'hôte de l'Elysée quand il annonce un nouvel acte de la décentralisation et cite des domaines où elle répondrait à des besons profonds de la société, qu'il s'agisse des transports, du logement ou encore de la transition écologique. Attendons et accueillons avec ce qu'il convient de curiosité, teintée de scepticisme, la proclamation d'une déconcentration qui, à entendre Emmanuel Macron, est la vraie réponse aux besoins des territoires. En un mot trop de fonctionnaires à Paris; envoyons-les en province. Le débat dure depuis au moins cinquante ans, depuis ce temps de "Paris et le désert français" de Jean-François Gravier. Il a nourri des pages de journaux et buté sur l'impérium de la technostructure d'Etat, retranchée dans ses certitudes et son confort. Ce changement de cap serait une révolution cuturelle et ce sera tout à fait amusant de croiser, demain, dans la Maison de chaque canton de l'Hexagone, promis par le président quelque haut fonctionnaire, descendu de Bercy, pour expliquer les baisses d'impôt aux citoyens. Mais après tout, comme ll le dit lui-même avec un vrai contentement de soi ce serait une manifestation spectaculaire de  "l'art d'être français"...

Joël Aubert

Partager sur Facebook
Vu par vous
2081
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Edito
Edito
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 9 + 13 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires