aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

Le Fil d'Aqui

26/03/17 : Dordogne : le nombre de demandeurs d'emplois sans aucune activité est en baisse au mois de février. 20 900 personnes sans activité sont inscrites à Pole emploi. Cette diminution concerne les moins de 25 ans (-1 %) et les plus de 50 ans (-1,4 %).

26/03/17 : Philippe Poutou, candidat à la présidentielle pour le NPA, tiendra un meeting à Terrassion Lavilledieu, le lundi 3 avril. Il est le deuxième candidat à venir battre la campagne en Dordogne, après Jean-Luc Mélenchon.

26/03/17 : Charente-Maritime : le nombre de demandeurs d'emploi s'établit à 56 720 à la fin février, soit +0,6% d'inscrits en un mois. En revanche, le nombre de demandeurs sans aucune activités (cat.A) a baissé de 5% ces douze derniers mois.

25/03/17 : Charente-Maritme : lors de la session de printemps le 24 mars, les élus du Département ont adopté une motion à l'intention de la Région, concernant leurs inquiétudes vis-à-vis du transfert de la gestion des transports et du sort des salariés.

24/03/17 : La Rochelle : "victime" du succès de son équipe en tête du Top 14 : le stade Marcel-Deflandre affiche complet sur tous ses matchs jusqu'à la fin de saison. Le Stade Rochelais prévoit d'ouvrir 1000 places de plus pour la saison prochaine, dès avril.

21/03/17 : Promotion remarquée pour le marmandais Matthias Fekl qui succède à Bruno Le Roux, ministre de l'Intérieur poussé à la démission par F.Hollande et B.Cazeneuve à la suite des révélations sur l'emploi de ses filles à l'assemblée entre 2009 et 2016

20/03/17 : Le vélo-tourisme de Charente-Maritime a reçu 3 récompenses au salon Destination Nature ce week-end à Paris : la VélOdyssée et la route du Canal des 2 Mers pour les trophées "Itinéraires" et le 1erPrix "Destination Vélo" pour l'ensemble du département


- Multivote -


- Publicité -
  • 26/03/17 | Légère hausse du chômage en Nouvelle-Aquitaine

    Lire

    Le nombre de demandeurs d'emplois a augmenté en Nouvelle-Aquitaine de +0,5% entre janvier et février, avec 500 470 inscrits, toutes catégories confondues, soit +1,1% en un an. La Gironde enregistre le plus grand nombre de chômeurs, avec 147 880 chômeurs, soit une hausse de +2,6% en un an. La Creuse enregistre le plus forte baisse d'inscriptions, avec -2,6%. Le nombre de demandeurs d'emploi sans aucune activité a baissé en Corrèze (-8%), Charente (-6,6%) et Charente-Maritime (-5%) en 12 mois.

  • 21/03/17 | Ford: deux groupes de travail

    Lire

    Le comité de suivi du site Ford Aquitaine Industries (FAI) de Blanquefort réuni en préfecture en présence de la direction, des représentants du personnel et des collectivités a fait un point d’étape sur la situation et décidé la création de 2 groupes de travail l'un visant à rechercher des pistes d’améliorations de la compétitivité du site en vue de l’obtention de nouveaux produits, l'autre à aborder la diversification de l’usine vers l’électrification des véhicules. Les activités d'entreprises implantées dans la région et spécialisées dans ce domaine ont été présentées à Ford Europe.

  • 21/03/17 | Le premier ministre salue une rénovation urbaine à Pau

    Lire

    Bernard Cazeneuve, le premier ministre, a été accueilli lundi à Pau pour accompagner le lancement d'un important projet de rénovation urbaine. Celui-ci concerne le quartier populaire de Saragosse où 127 millions d'euros vont être investis sur 8 ans, dont 39 millions accordés par l'Etat. 1448 logements seront requalifiés et 1468 résidentialisés. 258 logements étant créés ainsi que 78 logements sociaux. Bernard Cazeneuve a également salué le dynanisme de l'Université de Pau et des Pays de l'Adour, labellisée I-Site pour ses spécialités dans l'énergie et l'environnement.

  • 19/03/17 | La Rochelle : début de chantier pour un futur centre de performance sportif

    Lire

    La Rochelle aura bientôt un centre de performance sportif pour son équipe de rugby, le Stade Rochelais. A la fois lieu de formation, d’entraînement, de vie du club et pôle santé, il accueillera d’autres sports comme le Pole France Voile ou le rugby fauteuil. La première pierre a été posée le 18 mars, en présence du secrétaire d’Etat aux sport Thierry Braillard.Les joueurs ont signé à cette occasion un partenariat avec la préfecture pour mener des actions de prévention routière auprès des jeunes.

  • 18/03/17 | Week-end musées Télérama en Dordogne

    Lire

    Les 18 et 19 mars, le site-musée Vesunna et le Musée d’art et d’archéologie du Périgord à Périgueux participent à l'opération « Week-end musées Télérama ».Au Musée d’art et d’archéologie du Périgord : accès aux collections et à l'exposition temporaire d'Anne Slacik "L'eau et les rêves", jeux de piste, jeux de société. A Vesunna, accès au site et à 15 h, dernières visites commentées de l’exposition" Ils sont Food ces Romains!" avant démontage. Entrée libre pour 4 personnes sur présentation du « pass » présent dans « Télérama » des 8 et 15 mars.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture
Joël Aubert - Rédacteur en chef - Aqui.fr

L'Edito

Marine Le Pen présidente ? Le gouvernement improbable voire impossible

Patriotes ou mondialistes ? Marine Le Pen ne laisse pas le choix appelant à la rescousse les mots qui résument un discours manichéen malgré l'ambition affichée de nous offrir une « France apaisée ». Il y a belle lurette que nous n'avions pas entendu, ni subi, pareil abus de langage, détournement de sens, exception faite de Jean-Marie Le Pen qui jamais n'avait imaginé devenir président de la République…Comme s'il ne suffisait pas qu'elle assomme des contre-vérités et de folles propositions dans un programme économique qui ne tient pas debout, sauf à considérer que la Banque de France ne se mette à faire marcher la planche à billets, à francs donc. Mais il y a pire encore : l'entrée dans une période de grands troubles politiques.

En effet, et ce ne sera pas un préalable de tout repos, les Français auront d'abord dû décider de sortir de l'Union Européenne et, par voie de conséquence de la monnaie unique. Un scénario qui, sauf triomphe absolu et improbable du Front national aux élections législatives des 11 et 18 juin, après l'élection de Marine Le Pen, n'aurait pas la moindre chance de voir le jour.

Imagine-t-on un gouvernement Front National, sans majorité à l'Assemblée, prendre l'initiative d'organiser de façon unilatérale un référendum sans passer par l'aval du Parlement à pareille consultation ?. Quant à l'hypothèse d'une référendum dit d'initiative partagée, désormais possible entre le parlement et une partie des électeurs, elle semble tellement aléatoire dans les conditions à réunir – un cinquième des parlementaires et dix pour cent du corps électoral - que la présidente élue devrait renoncer à son dessein.

Imagine-t-on un gouvernement par ordonnance, en direct depuis l'Elysée ? Il est également impossible car soumis à un consensus avec la représentation nationale. Trop peu soulignent l'impasse politique, au-delà même des questions de fond, notamment de l'analyse de ces 144 propositions, dans laquelle le pays serait très vite plongé.

Imagine-t-on comme possible un gouvernement de cohabitation avec Marine Le Pen à l'Elysée et un parlement politiquement opposé à sa politique ? C'est assurément la perspective d'entrer dans une période d'une rare instabilité, avec des tensions sociales qui peuvent connaître de graves prolongements au cœur même de la société, avant peut être de nouvelles élections que la présidente pourrait provoquer en décidant de dissoudre l'Assemblée, au bout d'un an.

Ces questions, autour de la gouvernance d'une France aux mains du Front National, doivent être éclairées et débattues car elles sont de la plus haute importance. Ne pas les poser c'est laisser Marine Le Pen, qui joue sa partition sur le mode de plus en plus lisse et « compréhensif », convaincre beaucoup de français qu'elle détient les clés du redressement du pays.

 

 

Joël Aubert

Partager sur Facebook
Vu par vous
3028
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
2 réactions
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Edito
Edito
Retour à la page d'accueil
Accueil
Patrick 86 | 13/02/2017

Le triste visage du débat et des ébats politiques auxquels nous assistons poussent beaucoup d’électeurs à ne pas aller voter du moins à ce que j’entends autour de moi. La montée en puissance de Mme Le Pen voire la possibilité de sa victoire semble pousser ces mêmes électeurs à aller néanmoins voter. Le seul « hic » c’est qu’elles ou ils votent blanc et dans ce cas elle sera quand même élue ! Donc à part le rêve de « demain on rase gratis » lequel des candidats pourrait nous faire rêver un peu….juste un peu ….ce n’est pas beaucoup ce qu’on demande !

rouillé bernard | 18/02/2017

J'ai bien peur que toutes vos préoccupations soient balayées par le souffle des événements;l'imagination me parait une lucarne bien trop réduite pour anticiper l'histoire. Malheureusement l'opinion réagit à la façon de ces grands navires qui mettent des kilomètres et des heures avant de changer de cap poussés par leur force d’inertie et ne change que très progressivement dans un sens comme dans l'autre. Giscard parlait souvent de cette maladie Française de la table rase. J'espère que le bon sens et l’humilité de nos ambitions n'auront pas à souffrir de cette mauvaise habitude.

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 29 + 9 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires