Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

Le Fil d'Aqui

30/09/20 : A l’occasion des 230 ans des Départements, une cérémonie hommage au premier Président de l’Administration Départementale est organisée ce 3 octobre par le Département de la Creuse, en présence de Jacqueline Gourault, Ministre de la Cohésion des Territoire

29/09/20 : A l'occasion de sa conférence de presse de rentrée, Jean-Jacques Lasserre, Président du Département des Pyrénées-Atlantiques, a annoncé sa candidature aux prochaines élections départementales prévues mars 2021.

28/09/20 : Une nouvelle opération de dépistage gratuit de la COVID-19 est en cours jusqu'au 30 octobre du lundi au vendredi de 8h30 à 12h30 à l'Arkéa Arena de Floirac. Cette opération s'adresse uniquement aux personnes prioritaires munies d’un justificatif.

28/09/20 : A Pau, l'édition 2020 de la manifestation culturelle "Les idées mènent le monde" qui aurait du se tenir les 20, 21 et 22 novembre prochains est reportée à 2021. En cause: la situation sanitaire et le bon respect des mesures de lutte contre l'épidémie.

27/09/20 : Sénatoriales Corrèze: Daniel Chasseing (les Indépendants) et Claude Nougein (LR) réélus.

27/09/20 : Sénatoriales Charente-Maritime : Corinne Imbert (LR) et Daniel Laurent (LR) retrouvent leur siège de sénateur avec 47,21% des voix. Remportant 28,51% des suffrages, Mickaël Vallet (PS) décroche le 3e siège. Il succède à Bernard Lalande (DVG - 21%).

27/09/20 : Sénatoriales Deux-Sèvres: Philippe Mouiller (LR) sortant réélu et Gilbert Favreau le président LR du conseil départemental élu au second tour.

27/09/20 : Sénatoriales Dordogne: deux sièges pour la gauche avec deux nouveaux élus: Marie-Claude Varaillas (communiste)groupe CRCE et Serge Mérillou élu dès le premier tour.

27/09/20 : Sénatoriales Charente: Nicole Bonnefoy (PS) réélue.

27/09/20 : Sénatoriales Creuse: Jean-Jacques Lozach (PS) réélu.

26/09/20 : Bernard Madrelle, ancien maire de Blaye et député socialiste de Gironde, est décédé un an après son frère Philippe Madrelle, ancien sénateur et président du conseil départemental.

23/09/20 : Après consultation du comité d’experts, la préfète des Landes a décidé qu'à compter de ce jour 14h00, la vigilance revient au niveau jaune pour les feux de forêt. Autrement dit une vigilance moyenne, au niveau 2 sur une échelle de 5.




- Publicité -
  • 30/09/20 | Le congrès des départements de France à La Rochelle

    Lire

    Les 4, 5 et 6 novembre prochains, La Rochelle accueillera le 90ème Congrès des Départements de France, présidé par son président Dominique Bussereau. Ces "Assises" seront l'occasion de faire un bilan de ces 6 dernières années, et de revenir sur la réforme fiscale. Deux thèmes en particulier seront abordés : "La préservation de la biodiversité : une politique dynamique, partenariale et transversale" et "l’enjeu de l’organisation territoriale du champ médico-social à l’aune de la crise sanitaire".

  • 30/09/20 | La filière bois recrute

    Lire

    La Haute-Vienne, la Charente et la Creuse organisent du 1er au 16 octobre la quinzaine du bois. Cet évènement a pour but de présenter les besoins de recrutement des entreprises de la filière bois ainsi que les formations à ces métiers. Grâce aux visites d’entreprises, les demandeurs d’emplois et les personnes intéressées pourront découvrir les métiers et les offres d’emplois des entreprises locales. Pour participer à ces visites d’entreprises et découvrir cette filière, les participants doivent s'inscrire auprès des acteurs de l’emploi comme Pôle Emploi ou encore les Missions Locales.

  • 30/09/20 | La Rochelle : avancée sur le projet d'éco-quartier

    Lire

    Une étape importante dans la concertation sur le Programme de Renouvellement Urbain de Villeneuve-les-Salines est franchie ce mercredi avec l’installation, à la Maison du Projet, d’une maquette évolutive du futur quartier. Visible par les habitants, elle permettra de se projeter pour mieux comprendre et s’exprimer sur les différents axes du programme. Rappel du projet: www.aqui.fr/politiques/titre-un-quartier-populaire-requalifie-en-quartier-durable-a-la-rochelle,18138.html

  • 30/09/20 | 79 : La Chambre des Métiers et de l’Artisanat se refait une beauté

    Lire

    Le CFA des Deux-Sèvres, qui comporte 32 formations et 57 diplômes, va faire peau neuve. Le bâtiment existant va être rénové et 3 nouveaux vont être construits. Cette réhabilitation va permettre de renforcer l’attractivité du campus et d’adapter l’offre de formation au plus près des besoins du marché. Le Département des Deux-Sèvres soutient cette opération et invite les collégiens à découvrir ces métiers grâce à l’opération « Bravo les artisans ».

  • 30/09/20 | Concours agricole : inscriptions ouvertes pour l'agro-foresterie

    Lire

    En 2019, le Concours Général Agricole avait ouvert une nouvelle catégorie du Concours avec les Pratiques Agroécologiques, aux côté de la catégorie Prairies et Parcours. Les agriculteurs pratiquant l'agroforesterie sur les secteurs du Pays de gâtine et Haut val de sèvre en Deux-Sèvres et sur la Charente-Maritime peuvent s'inscrire à la prochaine édition jusqu'au 15 octobre 2020. Conditions: posséder au moins une parcelle avec une production associant l’arbre à l’agriculture. Rens.05 46 50 45 08.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture
Joël Aubert - Rédacteur en chef - Aqui.fr

L'Edito

Marine Le Pen présidente ? Le gouvernement improbable voire impossible

Patriotes ou mondialistes ? Marine Le Pen ne laisse pas le choix appelant à la rescousse les mots qui résument un discours manichéen malgré l'ambition affichée de nous offrir une « France apaisée ». Il y a belle lurette que nous n'avions pas entendu, ni subi, pareil abus de langage, détournement de sens, exception faite de Jean-Marie Le Pen qui jamais n'avait imaginé devenir président de la République…Comme s'il ne suffisait pas qu'elle assomme des contre-vérités et de folles propositions dans un programme économique qui ne tient pas debout, sauf à considérer que la Banque de France ne se mette à faire marcher la planche à billets, à francs donc. Mais il y a pire encore : l'entrée dans une période de grands troubles politiques.

En effet, et ce ne sera pas un préalable de tout repos, les Français auront d'abord dû décider de sortir de l'Union Européenne et, par voie de conséquence de la monnaie unique. Un scénario qui, sauf triomphe absolu et improbable du Front national aux élections législatives des 11 et 18 juin, après l'élection de Marine Le Pen, n'aurait pas la moindre chance de voir le jour.

Imagine-t-on un gouvernement Front National, sans majorité à l'Assemblée, prendre l'initiative d'organiser de façon unilatérale un référendum sans passer par l'aval du Parlement à pareille consultation ?. Quant à l'hypothèse d'une référendum dit d'initiative partagée, désormais possible entre le parlement et une partie des électeurs, elle semble tellement aléatoire dans les conditions à réunir – un cinquième des parlementaires et dix pour cent du corps électoral - que la présidente élue devrait renoncer à son dessein.

Imagine-t-on un gouvernement par ordonnance, en direct depuis l'Elysée ? Il est également impossible car soumis à un consensus avec la représentation nationale. Trop peu soulignent l'impasse politique, au-delà même des questions de fond, notamment de l'analyse de ces 144 propositions, dans laquelle le pays serait très vite plongé.

Imagine-t-on comme possible un gouvernement de cohabitation avec Marine Le Pen à l'Elysée et un parlement politiquement opposé à sa politique ? C'est assurément la perspective d'entrer dans une période d'une rare instabilité, avec des tensions sociales qui peuvent connaître de graves prolongements au cœur même de la société, avant peut être de nouvelles élections que la présidente pourrait provoquer en décidant de dissoudre l'Assemblée, au bout d'un an.

Ces questions, autour de la gouvernance d'une France aux mains du Front National, doivent être éclairées et débattues car elles sont de la plus haute importance. Ne pas les poser c'est laisser Marine Le Pen, qui joue sa partition sur le mode de plus en plus lisse et « compréhensif », convaincre beaucoup de français qu'elle détient les clés du redressement du pays.

 

 

Joël Aubert

Partager sur Facebook
Vu par vous
9283
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
2 réactions
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Edito
Edito
Retour à la page d'accueil
Accueil
Patrick 86 | 13/02/2017

Le triste visage du débat et des ébats politiques auxquels nous assistons poussent beaucoup d’électeurs à ne pas aller voter du moins à ce que j’entends autour de moi. La montée en puissance de Mme Le Pen voire la possibilité de sa victoire semble pousser ces mêmes électeurs à aller néanmoins voter. Le seul « hic » c’est qu’elles ou ils votent blanc et dans ce cas elle sera quand même élue ! Donc à part le rêve de « demain on rase gratis » lequel des candidats pourrait nous faire rêver un peu….juste un peu ….ce n’est pas beaucoup ce qu’on demande !

rouillé bernard | 18/02/2017

J'ai bien peur que toutes vos préoccupations soient balayées par le souffle des événements;l'imagination me parait une lucarne bien trop réduite pour anticiper l'histoire. Malheureusement l'opinion réagit à la façon de ces grands navires qui mettent des kilomètres et des heures avant de changer de cap poussés par leur force d’inertie et ne change que très progressivement dans un sens comme dans l'autre. Giscard parlait souvent de cette maladie Française de la table rase. J'espère que le bon sens et l’humilité de nos ambitions n'auront pas à souffrir de cette mauvaise habitude.

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 3 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires