aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

Le Fil d'Aqui

20/07/16 : Fierté pour le Comité régional Olympique et Sportif d'Aquitaine: 31 sportifs licenciés et 19 sportifs originaires de la Nouvelle-Aquitaine représenteront la France aux Jeux Olympiques (5-21 août) et Paralympiques (7-18 septembre) de Rio au Brésil!

19/07/16 : Le jury de la 23ème édition du Concours National de la Création d'Entreprises Agroalimentaires organisé depuis 1994 par Agropole se réunira le lundi 26 septembre prochain dans les salons du Sénat à Paris pour désigner ses lauréats.

19/07/16 : 1ère Nuit de la Noisette organisée par la Maison de la noisette le lundi 25 juillet à partir de 18h30 à Lacépède (47). Au programme : découverte de la ferme, casse-croûte paysan saveurs noisettes et balade nocturne sensorielle et contée

19/07/16 : Le cinéma Les Montreurs d’Images à Agen propose Les Cinestivales : 1 film + 1 apéro-mix, jeudi 21 juillet. Au programme, à 18h30, la projection de « Paco De Lucia, légende du flamenco » et à 20h un Apéro-mix au bar et dans la cour du cinéma.

16/07/16 : A Périgueux, le bâtiment syndicat départemental de l'énergie de la Dordogne restera illuminé aux couleurs du drapeau français en hommage aux familles et aux victimes de l'attentat de Nice pendant une semaine.



- Publicité -
  • 22/07/16 | Une rallonge de 27M€ pour la Nouvelle-Aquitaine

    Lire

    Dans le cadre des contrats de plan Etat-Régions, afin de tenir compte des nouveaux périmètres régionaux, l'Etat après échanges avec la Région va débloquer une enveloppe de 27M€ supplémentaires pour conforter des opérations "particulièrement stratégiques pour une plus grande cohésion de la Nouvelle-Aquitaine": la mise à 2x2 voies de la RN 141 entre Exideuil-Roumazières-Chasseneuil en Charente, la modernisation de la ligne ferroviaire Nantes-Bordeaux, le développement du Campus de génie civil d’Egletons en Corrèze et de l’Ecole nationale supérieure de mécanique et d’aérotechnique à Poitiers.

  • 21/07/16 | L'Agglo Côte basque Adour vote l'intégration de Tarnos

    Lire

    Lors de sa dernière réunion, l'ACBA a quasiment plébiscité l'intégration de la ville du Seignanx et voisine de Tarnos, par 21 voix, 1 abstention et 1 refus de participer au vote. Un vote qui a provoqué un débat nourri et tendu sur fond de l'intercommunalité unique. EPCI rejetée par cinq des six maires de cette agglo Côte basque Adour et hyper représentée dans cette assemblée. Si pour le maire de Biarritz cette arrivée dictée par un bassin de vie naturel, enrichirait le nouveau territoire, pour le maire de Boucau il s'agit simplement du sens de l'histoire.

  • 21/07/16 | TER : les usagers dédommagés en septembre

    Lire

    En raison d'importants mouvements sociaux dans les Ter en mai et juin derniers, le plan de transport des Ter en Nouvelle-Aquitaine a été très impacté, avec au plus fort de la crise, plus de 35% des Ter supprimés. Des suppressions s'ajoutant à celles intervenues depuis février sur certaines lignes en raison du manque de conducteurs. En guise de dédommagement, et à la demande de Renaud Lagrave, vice-président du Conseil régional en charge des infrastructures, des transports et des mobilités, SNCF Mobilités accorde pour le mois de septembre, une réduction de 30% aux abonnés annuels et mensuels des réseaux Ter de la région.

  • 20/07/16 | 750 000€ pour la filière gras

    Lire

    Le 11 juillet, le Conseil régional a débloqué 750 000€ en faveur des entreprises de la filière gras, touchées par la crise aviaire. Une somme issue de l'enveloppe de 15M€ promise par Alain Rousset à la mi-fevrier, en même temps que la création d'un comité de suivi sur ces mesures d'accompagnements. Celles-ci ciblent le financement des investissements de biosécurité dans les exploitations, la prise en charge de la formation des salariés et des agriculteurs dans le cadre de procédures d'activités partielles, et l'accompagnement au cas par cas des entreprises les plus fragilisées.

  • 20/07/16 | Fêtes de la Madeleine : des renforts militaires et des entrées de ville mieux sécurisées

    Lire

    A la veille de l'ouverture des fêtes de Mont-de-Marsan, et suite à l'attaque de Nice, la préfecture des Landes a annoncé mardi le renfort de 30 militaires de l'opération Sentinelle. Ils viennent s'ajouter aux 124 CRS (le double de 2015), aux 70 policiers nationaux et 129 gendarmes déjà prévus le 12 juillet dernier. Par ailleurs, de gros blocs de béton seront positionnés sur les entrées principales de la ville pour "prévenir toute tentative d'entrée dangereuse d'un véhicule".

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture
Joël Aubert - Rédacteur en chef - Aqui.fr

L'Edito

Municipales: la sanction amplifiée en Aquitaine comme partout

Point besoin d'attendre la balance définitive des villes gagnées et perdues pour prendre la mesure de la très lourde défaite du parti du président de la République. Non seulement elle se vérifie à travers le basculement de fiefs de la gauche tenus de longue date par le PS - on pense en premier lieu à l'écrasante victoire de François Bayrou à Pau, à la défaite en Bretagne de Bernard Poignant maire de Quimper et proche de François Hollande - mais aussi et surtout par la perte d'un grand nombre de villes moyennes ou petites.

Et, singulièrement, dans cette Aquitaine où le PS entre le Conseil régional et les Conseils généraux dominaient la vie politique régionale. Que des villes comme Périgueux, Bergerac, Marmande, Oloron-Sainte-Marie soient tombées dans l'escarcelle de la droite, que Pessac qui, avec Alain Rousset d'abord puis Jean-Jacques Benoît après lui, s'était convertie à la gauche revienne à droite, témoignent du désaveu de la politique conduite par le président de la République et son gouvernement. Le sentiment que l'équipe au pouvoir est impuissante à régler, en premier lieu, la question qui mine la société française, le chômage, est à la source de tout. Un pays comme le nôtre qui s'installe dans le chômage de masse où, à la fois, les plus jeunes et les séniors ne trouvent pas d'emplois est un pays qui perd confiance dans ceux qui le gouvernent. L'abstention record et le vote sanction, d'une extrême ampleur, sont donc à la mesure de ce profond désarroi.

C'est tout juste s'ils sont à nuancer par l'existence de quelques îlots de résistance ou rares succès souvent favorisés d'ailleurs par des triangulaires, comme c'est le cas à Avignon. Le Front national de son coté n'a pas réussi à conquérir des villes comme Perpignan ou Forbach où deux de ses cadres étaient en lice et il s'est abrité, à Béziers, derrière Robert Ménard pour revendiquer un succès qui doit à la personnalité sulfureuse de l'ancien dirigeant de Reporters sans Frontières.

Ce rapide état des lieux de la carte électorale du pays appelle de toute évidence une réponse appropriée. C'est à dire un électrochoc et, cela, au-delà de toute considération étroitement partisane. Une telle défiance nécessite, en effet, que le chef de l'Etat remanie en profondeur son équipe et que celle-ci, en phase avec lui, donne du crédit à une ligne politique tournée vers une relance de la croissance dont l'absence chronique est à la source du mal français. Oui ou non le pacte de responsabilité va-t-il devenir une ardente obligation? Et si la réponse est positive alors faudra-t-il créer une véritable dynamique qui ne peut être portée que par des responsables à la fois expérimentés et capables de réengager un dialogue social vigoureux.

Pour un François Hollande que l'on sait plus porté à chercher la synthèse au sein de sa famille politique qu'à bouger l'heure n'est plus à tergiverser. C'est le moment de trancher et, même si les marges de manoeuvre d'une France toujours endettée sont faibles, il reste possible de montrer que l'Etat sait montrer l'exemple. Un gouvernement resserré, des économies significatives et un budget offensif pour favoriser le tissu économique qui, seul est capable de relever le défi de l'emploi, celui des PME.

Joël Aubert

Partager sur Facebook
Vu par vous
2780
Aimé par vous
5 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Edito
Edito
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 26 + 13 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires