aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

Le Fil d'Aqui

27/02/17 : Météo France a placé ce lundi les journées de lundi et mardi en vigilance orange vagues-submersion. L’alerte concerne trois départements de Nouvelle-Aquitaine : Charente-Maritime, Gironde, Landes. Des pics de vent à 110 km/h sont attendus sur Oleron.

24/02/17 : Charente-Maritime : le nombre de demandeurs d'emploi (toutes catégories) s'établit à 56 370 fin janvier 2017, soit + 1% par rapport à décembre. Mais le nombre de demandeurs d'emploi sans aucune activité à baissé de 3,4% en un an. Ils sont 33 530 .

23/02/17 : Après sa rencontre avec Emmanuel Macron François Bayrou va « tout faire pour aider » le candidat d’En marche ! dans sa campagne présidentielle. L’ancien ministre de l’économie a salué ce « rassemblement des progressistes qui dépasse les clivages »

22/02/17 : Le carnaval béarnais repart de plus belle à partir du jeudi 23 février à Pau avec, notamment, sa fameuse nuit de l'ours. Il poursuivra ses défilés, concerts, rires et délires jusqu'au dimanche 26 février.+ d'info

22/02/17 : Charente-Maritime : la préfecture organise une réunion publique au sujet du projet d'éolien offshore prévu au large de l'île d'Oléron, le lundi 27 février à 18h30 au complexe Eldorado à Saint-Pierre d'Oléron.

21/02/17 : C'est Le Dorat, localité de 1800 habitants, dans la Haute-Vienne qui doit recevoir en juillet 2019, le Mondial de la tonte des moutons. L'évènement doit rassembler 300 concurrents d'une trentaine de pays, 5000 ovins et attirer 30 000 visiteurs.

20/02/17 : C'est le Californien -et ancien résident d'Anglet- Tom Curren, triple champion du monde WSL et triple champion du monde ISA, 52 ans, qui sera le parrain des championnats du monde de surf des nations(ISA), qui auront lieu du 20 au 28 mai à Biarritz.

20/02/17 : La LGV Tours-Bordeaux sera inaugurée à Villognon, en Charente, le 28 février, sur la base de maintenance de Mesea. Le président François Hollande est attendu sur l'événement, mais son éventuelle venue ne sera confirmée qu'au dernier moment.


- Multivote -


- Publicité -
  • 24/02/17 | Nouvelle Aquitaine: le chômage en légère baisse

    Lire

    Fin janvier, en Nouvelle-Aquitaine, il y avait 294 580 demandeurs d'emploi de catégorie A ( sans aucune activité) soit -0,3 % sur 3 mois ( –980 personnes) -0,1 % sur un mois et -2,8 % sur un an. France: -0,3 % sur 3 mois et -2,5 % sur un an. Par âge: -0,3 % pour les moins de 25 ans (–0,1 % sur un mois et –7,3 % sur un an), -1,0 % pour ceux de 25 à 49 ans (–0,3 % sur un mois et –3,9 % sur un an) et + 1,3 % pour les 50 ans ou plus (+0,4 % sur un mois et + 2,3 % sur 1 an, le total des demandeurs A, B, C - 498 210 - augmente de 0,5 % sur 3 mois, de 0,4 % sur 1 mois et de 0,9 % sur 1 an..

  • 24/02/17 | Mort de Robert Boulin: vers la déclassification du secret défense?...

    Lire

    Le combat de la fille de Robert Boulin, l'ancien ministre et maire de Libourne, retrouvé mort en 1979 dans un étang de la forêt de Rambouillet va peut être connaître une étape décisive. En tout cas le juge d'instruction a demandé la déclassification de documents « secrets défense » et le ministre de l'Intérieur, Bruno Le Roux, pourrait accéder à cette requête après avis de la commission ad hoc.

  • 24/02/17 | Une nouvelle maison d'arrêt va être construite à Pau

    Lire

    Une nouvelle maison d'arrêt pouvant recevoir 500 détenus va être construite dans un quartier nord-est de Pau, à l'entrée de la ville. C'est ce qu'a indiqué Jean-Jacques Urvoas, le ministre de la Justice. La future prison, dont l'emplacement a en particulier été choisi en raison de ses facilités d'accès et des services urbains qui seront offerts au personnel pénitentiaire, devrait être édifiée au plus tard en 2025. En dépit de sa vétusté, l'actuelle maison d'arrêt située en centre ville, ne sera pas fermée pour autant.

  • 24/02/17 | La Rochelle : J. Marchand laisse sa place à la tête de La Coursive

    Lire

    Le directeur de la scène nationale La Coursive à La Rochelle, Jackie Marchand, laisse sa place à Franck Becker, actuel directeur du Théâtre de Cornouailles, scène nationale de Quimper. Le ministère de la Culture a validé jeudi matin ce choix du conseil d'administration de La Coursive, qui a auditionné 5 candidats parmi 25 candidatures. Franck Becker, 50 ans, a notamment dirigé la scène national du Jura. C'est son projet au plus près de l'esprit de La Coursive, qui a séduit le jury.

  • 23/02/17 | L'AOC Bordeaux veut sortir des pesticides

    Lire

    Au cours de sa dernière assemblée générale, le Syndicat de Bordeaux et Bordeaux Supérieur a voté une série de mesures (cinq en tout) favorisant une sortie définitive des pesticides. Une interdiction de désherbage chimique pour l'ensemble de ses vignes, et l'obligation pour chacune des exploitations de mesurer un "indice de fréquence de traitement" font notamment partie des mesures. C'est le premier AOC de Bordeaux à l'acter.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture
Joël Aubert - Rédacteur en chef - Aqui.fr

L'Edito

Municipales: la sanction amplifiée en Aquitaine comme partout

Point besoin d'attendre la balance définitive des villes gagnées et perdues pour prendre la mesure de la très lourde défaite du parti du président de la République. Non seulement elle se vérifie à travers le basculement de fiefs de la gauche tenus de longue date par le PS - on pense en premier lieu à l'écrasante victoire de François Bayrou à Pau, à la défaite en Bretagne de Bernard Poignant maire de Quimper et proche de François Hollande - mais aussi et surtout par la perte d'un grand nombre de villes moyennes ou petites.

Et, singulièrement, dans cette Aquitaine où le PS entre le Conseil régional et les Conseils généraux dominaient la vie politique régionale. Que des villes comme Périgueux, Bergerac, Marmande, Oloron-Sainte-Marie soient tombées dans l'escarcelle de la droite, que Pessac qui, avec Alain Rousset d'abord puis Jean-Jacques Benoît après lui, s'était convertie à la gauche revienne à droite, témoignent du désaveu de la politique conduite par le président de la République et son gouvernement. Le sentiment que l'équipe au pouvoir est impuissante à régler, en premier lieu, la question qui mine la société française, le chômage, est à la source de tout. Un pays comme le nôtre qui s'installe dans le chômage de masse où, à la fois, les plus jeunes et les séniors ne trouvent pas d'emplois est un pays qui perd confiance dans ceux qui le gouvernent. L'abstention record et le vote sanction, d'une extrême ampleur, sont donc à la mesure de ce profond désarroi.

C'est tout juste s'ils sont à nuancer par l'existence de quelques îlots de résistance ou rares succès souvent favorisés d'ailleurs par des triangulaires, comme c'est le cas à Avignon. Le Front national de son coté n'a pas réussi à conquérir des villes comme Perpignan ou Forbach où deux de ses cadres étaient en lice et il s'est abrité, à Béziers, derrière Robert Ménard pour revendiquer un succès qui doit à la personnalité sulfureuse de l'ancien dirigeant de Reporters sans Frontières.

Ce rapide état des lieux de la carte électorale du pays appelle de toute évidence une réponse appropriée. C'est à dire un électrochoc et, cela, au-delà de toute considération étroitement partisane. Une telle défiance nécessite, en effet, que le chef de l'Etat remanie en profondeur son équipe et que celle-ci, en phase avec lui, donne du crédit à une ligne politique tournée vers une relance de la croissance dont l'absence chronique est à la source du mal français. Oui ou non le pacte de responsabilité va-t-il devenir une ardente obligation? Et si la réponse est positive alors faudra-t-il créer une véritable dynamique qui ne peut être portée que par des responsables à la fois expérimentés et capables de réengager un dialogue social vigoureux.

Pour un François Hollande que l'on sait plus porté à chercher la synthèse au sein de sa famille politique qu'à bouger l'heure n'est plus à tergiverser. C'est le moment de trancher et, même si les marges de manoeuvre d'une France toujours endettée sont faibles, il reste possible de montrer que l'Etat sait montrer l'exemple. Un gouvernement resserré, des économies significatives et un budget offensif pour favoriser le tissu économique qui, seul est capable de relever le défi de l'emploi, celui des PME.

Joël Aubert

Partager sur Facebook
Vu par vous
6228
Aimé par vous
5 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Edito
Edito
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 29 + 8 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires