Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

Le Fil d'Aqui

23/09/20 : Après consultation du comité d’experts, la préfète des Landes a décidé qu'à compter de ce jour 14h00, la vigilance revient au niveau jaune pour les feux de forêt. Autrement dit une vigilance moyenne, au niveau 2 sur une échelle de 5.

22/09/20 : La Chambre d'agriculture de la Haute-Vienne va engager une procédure pour obtenir le statut de calamité sécheresse en raison du déficit en eau des derniers mois. Les agriculteurs bénéficieraient d’aides pour pallier la baisse de rendement en céréales.

22/09/20 : L'édition 2020 du festival Animasia, prévue les 10 et 11 octobre prochains a finalement été annulée pour respecter les annonces de la Préfecture concernant les nouvelles restrictions sanitaires notamment la réduction de la jauge d'évènements publics.

18/09/20 : L'incendie du 17 septembre en Nord Gironde avait causé l'interruption du trafic sur la LGV Sud Europe Atlantique. Après vérification du bon fonctionnement des installations par Lisea, le trafic a repris très progressivement depuis 16 heures.

17/09/20 : Dans le 47, la fibre optique arrive dans le Pays de Duras. 1ers foyers lot-et-garonnais raccordables début septembre grâce à l’action d’Orange passé avec le Conseil départemental.

17/09/20 : Touchés par la crise liée au Covid, les producteurs de Foie gras ouvrent leurs portes lors des journées du patrimoine (19-20/09). En Lot-et-Garonne, 2 élevages accueillent le public : La Ferme de Souleilles à Frespech et la Ferme de Ramon à Lagarrigue.

16/09/20 : Trois statues de la flèche de Notre-Dame⁩ sont de retour à Paris depuis mardi, plus précisément à la cité de l'architecture. Elles avaient été déplacées dans le cadre de travaux trois jours avant l’incendie pour être restaurées en Dordogne.

10/09/20 : Le Mouvement Européen France - Gironde a tenu son Assemblée Générale début septembre. François Adoue, directeur de l'Observatoire International des Métiers Internet a été élu président de l'association et succède ainsi à Jean-Michel Arrivé.




- Publicité -
  • 25/09/20 | L’hôpital de La Rochelle active son plan blanc

    Lire

    Le Groupe hospitalier Littoral Atlantique, qui regroupe les établissements de La Rochelle/Ré/Aunis, Rochefort et Marennes/Oléron, a activé mardi le niveau 1 de son plan blanc. Le nombre de patient Covid-19 est passé de 4 à 8 cette semaine, dont un en réanimation. Si le nombre de cas à l'échelle du Département reste faible (taux d'incidence <50 pour 100 000 habitants), le service réanimation est déjà sous tension, avec 2 places disponibles. Une unité spéciale Covid sera mise en place début octobre.

  • 25/09/20 | Bordeaux célèbre Mauriac

    Lire

    À l’occasion du 50ème anniversaire de la disparition de François Mauriac, les bibliothèques de Bordeaux proposent tout au long de l’automne une saison dédiée à l'écrivain, journaliste et Prix Nobel de la littérature. Conférences, expositions, projections et match d'improvisation exploreront les résonances contemporaines des engagements de François Mauriac, au travers de documents rarement montrés voire pour certains inédits. Point d’orgue de la saison, l’exposition "Écrire, c’est agir", à la bibliothèque Mériadeck du 5 novembre 2020 au 17 janvier 2021. http://mauriac2020.bordeaux.fr

  • 25/09/20 | Angoulême : vers un festival de la BD en deux temps

    Lire

    Au vu du contexte sanitaire, les organisateurs du FIBD s'orientent vers un festival en deux temps. Un premier temps, une version modifiée avec des événements à Angoulême et hors les murs sur les dates initiales du 28 au 3& janvier), "répondant aux contingences en vigueur imposées par la pandémie". Un deuxième temps en présentiel à Angoulême, à la période printemps-été, pour rassembler plus de monde. Le contenu du projet sera présenté dans les prochaines semaines.

  • 25/09/20 | Nouvelle-Aquitaine : le don entre particuliers boosté par la crise sanitaire

    Lire

    L'application de dons bordelaise Geev a réalisé un classement des régions les plus actives en matières de dons entre particuliers. « Si le don a le vent en poupe ces dernières années, il a connu un essor particulier pendant la crise sanitaire », affirme la société. Ainsi, la société a dénombré les dons par régions entre février et juillet. La Nouvelle-Aquitaine est quatrième du classement "dons d'objets" avec 126 000 dons, derrière l'Île de France (458 000), les Hauts de France (171 000) et l'Auvergne-Rhône Alpes (143 000).

  • 24/09/20 | Covid-19: après les premiers tests, l'UPPA reste vigilante

    Lire

    Dans la matinée du mardi 22 septembre 2020, le Laboratoire Bio-Pyrénées a réalisé sur le campus de Pau une campagne de 200 tests de dépistage à la Covid-19 auprès des étudiants. Celle-ci a révélé 6 cas positifs à la Covid-19 sur les 107 prélévements nasopharyngés analysés par PCR, soit 5,6 % des étudiants testés. Un résultat qui incite l'Université "à rester vigilante" au regard de la moyenne au niveau nationale du taux de positivité (6.2 % au 23/09/20 à 14h) et des moyennes départementales publiées le 17/09/20 : Pyrénées-Atlantiques (4.2%), Landes (4.8 %) et Hautes-Pyrénées (3.1%).

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture
Joël Aubert - Rédacteur en chef - Aqui.fr

L'Edito

Ni droite, ni gauche? Voire...

A quelques nuances près les promesses auront été tenues, notamment celle hautement symbolique de la parité, avec en figure de proue Sylvie Goulard, ministre des Armées. Et l'appel aux représentants de sa société civile. Mais il n'aura échappé à personne que c'est par le biais de son choix de tête, celui de trois ministres d'Etat, Gérard Collomb le maire socialiste de Lyon, macronien de la première heure à l'Intérieur, François Bayrou à la Justice et Nicolas Hulot à la Transition énergétique solidaire que le président de la République a décidé d'adresser un message aux électeurs qui seraient dans l'embarras pour choisir leurs députés les 11 et 18 juin. Emmanuel Macron a tenté d'illustrer sa volonté de recomposition, un coté ni droite ni gauche qui, pour autant, penche plutôt à droite.

Car si n'était la présence de Jean-Yves Le Drian qui se voit confier l'Europe et les Affaitres étrangères, la gauche socialiste serait réduite à la portion congrue, singulièrement dans les grands ministères, ceux qui seront par définition au coeur du projet économique du tandem Macron-Phillipe....Ainsi en est-il de l'Economie, avec Bruno Lemaire et de l'Action et des Comptes publics avec le maire de Tourcoing, Gérald Darmanin qui fût, jusqu'il y a peu, un des jeunes sarkozystes les plus en vue. Bien sûr, la prise de Nicolas Hulot est destinée à ouvrir le jeu en direction de ceux des citoyens qui pensent que la priorité des priorités c'est de changer de modèle de développement et de société.  La synthèse ne sera pas toujours très simple. Pensons au nucléaire...

Cette nouvelle donne sera-t-elle suffisante pour que le président, ayant réussi à débaucher de jeunes "Républicains", déclenche un mouvement de la droite en faveur des candidats d'En Marche dont nombre d'inconnus et de ceux du Modem que François Bayrou a imposés à son allié? A tout le moins peut-on s'interroger. En effet, la lecture plus attentive du gouvernement met en évidence le cap qu'il a annoncé lors de sa campagne, à savoir celui de la "libération" de l'économie et, notamment, l'aménagement du code du travail. Le temps est venu de charger des femmes et des hommes d'entreprise, au ministère du travail par exemple, de négocier le changement voulu et cela rompt avec les usages...A suivre

Dans ce paysage chamboulé auquel, malicieusement, certains trouvent un coté IV° République, que vont peser les "Républicains" et le PS? Que restera-til de la France Insoumise? Les premiers qui ont exclu, illico, Lemaire et Darmanin vont choisir le registre d'une opposition nette, au moins le temps de la campagne en cours, le second dont les paroles de ses candidats, sur le terrain, allaient ces jours-ci crescendo contre la ligne du nouveau président va puiser, dans le choix des Lemaire et Darmanin, des arguments destinés à remobiliser un électorat qui s'était échappé, coté Mélenchon et la France Insoumise. Et, ce n'est pas la fuite marseillaise de JLM qui convaincra, le plus, les quelques 19,5 % de ses électeurs du premier tour de la présidentielle de rester, forcément,"insoumis".

Dans ces conditions, même si les premiers pas d'Emmanuel Macron, facilement en majesté quand cela est guetté du coin de l'oeil, en Allemagne notamment, ont semblé confirmer sa capacité à épouser la fonction, la bataille décisive de l'Assemblée Nationale, celle d'une majorité qui en soit une, est loin d'être gagnée.

Enfin, on ne perdra pas de vue que la nomination d'un Gérard Collomb, maire de Lyon et chantre de la métropolisation annonce de nouveaux débats autour de la réforme territoriale. On pense, en particulier, au projet de donner aux métropoles le leadership face aux départements, partout où cela est possible; rappelons à ce sujet qu'à Bordeaux Alain Juppé et Jean-Luc Gleyze ont déjà trouvé un accord sur le transfert de compétences du département vers la métropole. Quant à la nomination du maire de Pau à la Justice, elle va se traduire par la mise en chantier, qu'il annonce immédiate, de cette fameuse " moralisation de la vie publique" dont il s'était fait l'ardent défenseur au moment de rejoindre Emmanuel Macron.

Joël Aubert

Partager sur Facebook
Vu par vous
114663
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
1 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Edito
Edito
Retour à la page d'accueil
Accueil
nvidil | 21/05/2017

Penche plutôt à droite peut-être mais s'il y avait une tendance à dégager je dirais surtout un penchant élites

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 28 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires