Le Fil d'Aqui

23/10/14 : Nicolas Nguyen Van Hai, chef du restaurant étoilé bordelais le Chapon Fin, est l’invité d’honneur de la cinquième édition du « Wine and Dine Festival » organisé à Hong-Kong, du 30 octobre au 2 novembre 2014.

21/10/14 : Symbole de la lutte contre la colonisation, l'émir Abd El-Kader, qui avait résisté à la conquête de l'Algérie par la France au XIXe siècle, aura une allée à son nom près du château de Pau, où il avait été détenu. Elle sera inaugurée vendredi à 11h30.

21/10/14 : Le dynamisme de la politique menée par le Conseil général des Pyrénées-Atlantiques en matière de développement local a été récompensé par un prix Territoria d'argent. 32 contrats territoriaux ont en effet été signés pour la période 2013-2016.

20/10/14 : Les élus socialistes et républicains des Pyrénées-Atlantiques refusent de participer à la démarche Pays de Béarn initiée par François Bayrou. Ils estiment qu'il s'agit d'un "repli sur soi" au moment où la coopération entre territoires doit prévaloir.

20/10/14 : Les premières rencontres littéraires organisées du 21 au 23 novembre à Pau dans le cadre d'un événement baptisé "Les idées mènent le monde" auront pour thème le bonheur. De Luc Ferry à Vincent Lindon et Michel Drucker, les invités seront nombreux.

18/10/14 : Hervé Bournoville, sous préfet de l'arrondissement de Nontron, prendra ses fonctions lundi 20 octobre. La cérémonie de son installation débutera à 11 h 30 par un dépôt de gerbe au monument aux morts.

18/10/14 : En raison des conditions météorologiques exceptionnelles, la Ville de Biarritz réouvert le temps du week-end la surveillance de la Grande Plage par les maîtres nageurs sauveteurs

17/10/14 : Les radicaux de gauche réunis à Paris ce 17 octobre ont voté leur maintien dans la majorité gouvernementale ayant obtenu selon Jean-Michel Baylet satisfaction quant au maintien de 52 ou 53 départements ruraux dans la réforme territoriale.

17/10/14 : Le Conseil général des Pyrénées-Atlantiques organise une journée des volontariats solidaires ce samedi 18 octobre de 10h à 18h à la Caserne de la Nive à Bayonne. L’entrée est libre et gratuite.

17/10/14 : Aujourd'hui 27ème Journée mondiale du refus de la misère. Dans ce cadre-là, à Villeneuve/Lot marche proposée de la mairie à la halle à 18h

16/10/14 : Le Conseil d’administration d’Aquitanis, Office public de l’habitat de la Communauté urbaine de Bordeaux, qui s’est tenu mercredi 15 octobre 2014, a décidé de ne pas augmenter les loyers de ses 17 600 locataires pour l’année 2015.

16/10/14 : Les 13 premiers contrats professionnels pour la réalisation du chantier Lascaux 4 seront signés demain à 15 h à Montignac entre la société Lagarrigue, mandataire du groupement d'entreprises pour la réalisation du macro lot, et le Conseil général.


- Publicité -
  • 23/10/14 | L'opposition paloise soupçonne Bayrou de "prestidigitation financière"

    Lire

    Sept mois après l'élection de François Bayrou, l'opposition socialiste paloise aligne les critiques. Elle constate que le projet de bus à haut niveau de service qu'elle avait soutenu, et que le candidat Modem avait jugé pharaonique, est quasiment identique à celui qu'il propose, en dépit d'une modification partielle de l'itinéraire. Elle estime aussi que les 15 millions d'économies annoncés sur le projet des halles oublient la voirie et relèvent d'une " prestidigitation financière qui risque de tourner court au fil des ans."

  • 22/10/14 | La ville de Pau gâtée par le Tour de France 2015

    Lire

    Josy Poueyto, première adjointe au maire de Pau, et considérée comme "Mme Tour de France" dans la cité béarnaise, avait raison de dire que sa ville serait gâtée par la, le peloton y passera une journée de repos le lundi 13 juillet avant de disputer l'étape entre Tarbes et la Pierre-Saint-Martin le jour de la fête nationale. Les coureurs partiront ensuite de Pau le mercredi 15 juillet pour une nouvelle étape dont l'arrivée aura lieu à Cauterets, dans les Hautes-Pyrénées.

  • 22/10/14 | Le GIP Littoral se penche sur l'héritage de la MIACA

    Lire

    Le GIP Littoral Aquitain vient de signer une Convention Industrielle de Formation par la Recherche avec le laboratoire public de recherche Aménagement, Développement, Environnement, Santé et Sociétés en vue de la rédaction et de la présentation d'une thèse visant à synthétiser les actions, les résultats et l’héritage de la MIACA (Mission Interministérielle pour l’Aménagement de la Côte Aquitaine). Celle-ci avait eu de 1967 à 1988, à définir l’aménagement touristique du littoral aquitain qui le marque encore largement dans sa configuration actuelle. Ce projet «Héritage MIACA», sera le premier du genre.

  • 21/10/14 | Une différence de prix de 53% pour un même panier en Aquitaine

    Lire

    Le comparateur de drives et de supermarchés en ligne Shoptimise.fr a relevé un écart de prix de 53% en Aquitaine pour un même panier de courses contenant de la lessive, du papier toilette, du liquide vaisselle, des sacs poubelle, un pack d'eau et un produit lave-vaisselle. L'étude a concerné 1910 points de distribution drive et livraison à domicile. Le panier le plus cher a été relevé à Caudéran (30,64€) et le moins cher à Villenave d'Ornon (20,09 €). Soit une différence de 53% entre les deux.

  • 21/10/14 | De nouveaux tests salivaires pour dépister la prise de stupéfiants

    Lire

    La Mission interministérielle de lutte contre les drogues et les conduites addictives (MILDECA) a annoncé aujourd'hui la mise en place d'une nouvelle technique de tests salivaires de détection de drogue dans dix départements dont la Gironde, à partir du 1er décembre prochain. 200 conducteurs volontaires seront sollicités pour une opération qui vise à "faciliter la procédure". Si les tests sont concluants, la nouvelle technique, expérimentée jusqu'en janvier 2015, pourrait se généraliser. En 2013, sur 144 000 tests anti-drogue effectués, 48 000 se sont révélés positifs.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Bordeaux 2030 Innov'action et Agriculture
Joël Aubert - Rédacteur en chef - Aqui.fr

L'Edito

Non le déclin du monde rural n'est pas fatal...

Rural vous avez dit rural ? Qui donc peut bien s’intéresser à ce mot, aux périmètres qu’il décrit dans une France devenue tellement urbaine que le pouvoir politique ne jure plus que par elle, s’apprêtant à la consacrer reine de la décentralisation… Voici venu le temps de la « métropolisation » rêvée, celle qui organise l’espace, concentre les emplois et aspire à en créer beaucoup pour devenir, enfin, millionnaire. Bordeaux est là sous nos yeux qui croit, galope vers son million d’habitants et se fixe un objectif : créer 75.000 emplois. Soit; après tout pourquoi pas, dès lors que la puissance publique, les collectivités résolvent et surmontent les contradictions inhérentes à pareille croissance, trouvent le moyen de conjuguer développement économique, accueil des nouveaux venus dans des conditions de logement accessibles, niveaux de services, équilibre de l’espace. Sans oublier les équipements collectifs, de transport notamment, qui permettront aux néo-ruraux qui sont de plus en plus des rurbains de ne pas connaître le destin des banlieusards parisiens. Le sort celui qui, désormais est celui de nombre de ces « néos » qui travaillent dans la Communauté Urbaine de Bordeaux et vivent à la campagne qui n’est plus celle des paysans d’autrefois.

Dans une France où l’aménagement du territoire n’est plus, politiquement, une ardente obligation, où le monde rural semble devoir être dédié au besoin d’air pur de citadins fatigués, à ressusciter le goût des beaux produits, au contact direct entre producteurs et consommateurs, il revient à ceux qui y vivent encore de prendre les choses en mains. Telle est la leçon essentielle du forum qui s’est tenu, deux jours durant à Langon, sous-préfecture du plus grand département de France, la Gironde.  Son intitulé « Ruralités d’Avenir » indiquait d’emblée l’ambition de ses organisateurs, « les Ateliers de Marianne » . En première ligne des élus connus pour ne pas se réfugier dans la langue de bois, mais aussi les représentants de grands services publics, la SNCF ou La Poste dont le rôle reste primordial pour assurer la vitalité des territoires ruraux. Une ministre déléguée Anne-Marie Escoffier est même venue à Langon défendre le projet de loi de décentralisation et découvrir surtout que les élus de terrain, les purs et durs, n’attendaient pas tout de l’Etat. Elle a pu ainsi découvrir la formidable réussite de cette Maison de Santé Pluridisciplinaire de la Communauté de Communes de Villandraut, 4.500 habitants en sud Gironde. Une création portée sur les fonts baptismaux par une élue, Laurence Harribey, qui honore avec un H majuscule la politique. Maire de Noaillan, Laurence raconte « Tout commence en 2008 avec ce constat : « il n’ y aura plus de médecins à l’échéance de cinq ans car ils seront en âge d’arrêter…Et les jeunes médecins ne veulent plus pratiquer de la même façon que leurs aînés….Alors nous  réagissons, avec une ambition : ne pas construire une  coquille vide, pour cela les élus vont faire le tour des professionnels de santé dans leur ensemble ; beaucoup dépendent des médecins. Ainsi se construit le projet qui rassemble aujourd’hui vingt personnes dont trois médecins, trois cabinets d’infirmières et la palette des professionnels de santé »

L’exemple de cette Maison de Santé, au cœur d’un pôle d’excellence rurale, confirme l’importance d’un leadership local dans la résolution des problèmes. A cet égard, l’Aquitaine a l’ambition d’être un acteur de premier plan dans la nouvelle stratégie de santé qui s’élabore comme Solange Ménival, vice présidente du Conseil régional l’a rappelé. Repenser les soins primaires, combattre l’explosion des maladies chroniques, c’est non seulement contribuer à corriger les inégalités sociales, d’accès aux soins, mais tout autant montrer que la santé est un véritable enjeu de croissance et de développement économique en milieu rural.

 Gilles Savary député et vice-président du Conseil général qui a co-piloté ce forum ne pense pas autrement quand il déclare: aujourd’hui il faut faire des crèches, des EPAHD ». Mais le monde rural a aussi besoin de ces entrepreneurs qui ont l’âme chevillée au pays et démontrent que l’on peut y produire et exporter aux quatre coins du monde. Le témoignage de Jean-Luc Lanoëlle fondateur et PDG de Sotomeca à Bazas (Gironde), une entreprise de pointe dans la chaudronnerie … sonne comme une évidence : « Désormais nous parlons gascon-anglais ; avant nous parlions gascon-landais…Nos clients sont des groupes allemands, autrichiens, japonais … » La seule vraie crainte de Jean-Luc Lanoëlle qui consacre 6% de son chiffre d’affaire à la formation, c’est de ne pas trouver la main d’œuvre formée dont il a besoin. Dès lors pourquoi ne pas imaginer la naissance d’un petit cluster mécanique et chaudronnerie, une structure décentralisée de formation. Gilles Savary s’est engagé à venir à Bazas lui en reparler en compagnie d’Alain  Rousset, le président de la Région. Entreprendre en milieu rural, c’est aussi y ouvrir un « drive » alimentaire sur le mode de ce qui marche très fort, aujourd’hui, à la périphérie de l’agglomération bordelaise. Le prochain verra le jour, justement, à La Réole le 13 septembre prochain. Denis Chaussié nouvel élu en charge des circuits courts à la Chambre d’agriculture de Gironde l’a annoncé lors de ce forum. Le champ des possibles est plus vaste qu'on ne le croit; encore faut-il prendre les problèmes à bras le corps et fédérer les initiatives. Un message à partager et faire vivre, jour après jour, année après année.

Joël Aubert

Partager sur Facebook
Vu par vous
2142
Aimé par vous
3 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Edito
Edito
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 25 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires