Le Fil d'Aqui

16/09/14 : L'Agence Régionale de Santé lance une campagne « Réveille-toi, Vaccine-toi ! » pour sensibiliser les 16-25 ans à l’importance de la vaccination. Un stand sera présent à l’événement « Campus Accueil » du 18 septembre.+ d'info

16/09/14 : Parce que la santé est l’affaire de tous et que chacun d’entre nous peut être confronté un jour à une prise en charge en ambulatoire, le CHU de Bordeaux propose une émission spéciale, en direct sur le web, samedi 27 septembre 2014, de 10h30 à 12h.+ d'info

16/09/14 : La campagne de récolte de fonds pour la restitution d’un pont-levis au Château de Bonaguil (Lot-et-Garonne – 47) touche à sa fin. L’association des Amis de Bonaguil lance un dernier appel aux dons.+ d'info

15/09/14 : Eléctions départementales en mars prochain et régionales en décembre 2015: telle est selon notre confrère Le Figaro l'annonce que Manuel Valls fera ce 16 septembre dans on discours de politique générale devant l'Assemblée nationale.

15/09/14 : Matthieu Ricard va donner le 31 octobre au théâtre de Périgueux une conférence exceptionnelle sur l'altruisme au profit de l'association d'aide alimentaire basée à Périgueux La Maison24.+ d'info

15/09/14 : Approbation des plans de prévention des risques vallée du Lot pour 26 communes dont Clairac, Fumel, Trentels Villeneuve/Lot et Bias.

15/09/14 : #BenoîtDelépine aux #Montreurs à Agen le 22 sept. à 18h15 en tant que scénariste pour #Ablations et à 21h en tant que réalisateur pour #NDE

15/09/14 : Le covoiturage a le vent en poupe dans les Pyrénées-Atlantiques. Un site internet lui est consacré par le Conseil général, partenaire de Blablacar. Pour développer ce mode de transport, le département multiplie la réalisation d'aires de stationnement+ d'info

15/09/14 : Une conférence ayant pour thème "Refuser la Grande guerre en France" sera donnée le mercredi 17 septembre à 16 h à l'université de Pau et des Pays de l'Adour(amphithéâtre de la présidence) par Rémi Fabre, professeur d'histoire à Paris XIII. + d'info

12/09/14 : La Maison écocitoyenne relance son cycle de conférences « Jeudi c'est Archi ! ». La première conférence de la rentrée aura lieu le 25 septembre à 18h30. La discussion portera sur les constructions en bois.

12/09/14 : Le combat livré en 1814 entre les troupes napoléoniennes et les Anglais à Cadillon (64) sera évoqué sur place le samedi 13 septembre , de 9 h à 18h, avec défilé de reconstitueurs, salves d'artillerie, simulation de combat, exposition de figurines...

12/09/14 : La commune de Lescar, ancienne capitale du Béarn et voisine de Pau, accueille la fête populaire des Mystères de la cité les samedi 13 et dimanche 14 septembre. Celle-ci est consacrée au Moyen-Age et se déroule dans une ambiance fantastique.+ d'info

10/09/14 : Exploit retentissant de l'équipe de France de basket qui, à Madrid, a battu l'équipe d'Espagne 65-52 en quart de finale de la Coupe du Monde et rencontrera la Serbie en demi-finale.

10/09/14 : Vincent Bouyer est le nouveau directeur Orange Sud-Ouest Aquitaine, Limousin & Poitou-Charentes. Il succède à Brigitte Audy, qui devient directrice déléguée mécénat et solidarité, et secrétaire générale de la fondation du groupe Orange.

10/09/14 : 31e édition des Journées européennes du Patrimoine : Les Archives départementales de la Gironde ouvrent leurs portes du vendredi 19 au dimanche 21 septembre 2014

10/09/14 : Philippe Saux, 49 ans, a été nommé directeur général du pôle semences du groupe Euralis. Avec un chiffre d'affaires de 170 millions d'euros, ce pôle est l'un des principaux semenciers européens multi-espèces : maïs, tournesol, colza, sorgho, soja.


- Publicité -
  • 16/09/14 | Testez gratuitement les cars TransGironde

    Lire

    Débutée ce 16 septembre, la Semaine de la Mobilité dure jusqu'au 22 septembre 2014. Une semaine au cours de laquelle les cars TransGironde peuvent être testés gratuitement par les Girondins sur l'ensemble des lignes existantes. Une seule condition: remplir le bon d'essai gratuit en ligne sur transgironde.fr puis de l'imprimer afin de le présenter au conducteur. Le bon d'essai est aussi disponible dans les agences TBC (Gambetta, Quinconces, Buttinière et Gare St Jean) et à la gare routière de Libourne.

  • 16/09/14 | Journée d'animation sur la mobilité « Tous Écomobiles ! » samedi 20 sep. à Agen

    Lire

    Le samedi 20 septembre, l'Association des paralysés de France participe à la journée de l'écomobilité en partenariat avec l'association « Au Fil des Séounes ». Pour l'occasion, un grand jeu itinérant sur l'écomobilité est proposé dans le centre ville d'Agen), de 14h à 19h, place Wilson avec un parcours en fauteuil roulant et un stand de sensibilisation au handicap et à l'accessibilité pour petits et grands.

  • 16/09/14 | Un concours de scénario pour les collégiens de Dordogne

    Lire

    Le dispositif «collège au cinéma» pour la Dordogne, confié à Ciné Passion en Périgord et financé par le Département, permet à plus de 4 200 collégiens de se rendre, 3 fois dans l’année dans une salle de cinéma. L'association organise aussi un concours de scénario sur le thème "10 août 1914. Un(e) adolescent(e) en vacances, apprend que son père est mobilisé." Le prix du meilleur scénario consistera en un tournage au cours duquel l’œuvre choisie sera réalisée par les élèves lauréats en mai 2015.

  • 15/09/14 | Numérique et santé: Les Landes, territoire d'excellence pilote

    Lire

    Le projet landais de Territoire de soins numériques baptisé "XL Ens" fait partie des cinq projets retenus au niveau national par le Premier ministre. Il bénéficiera à ce titre d'un financement du programme d'investissements d'avenir à hauteur de 10 M€. Piloté par l'Agence régionale de santé, avec le soutien des collectivités dont le Conseil général, il concernera le nord et l'est des Landes, soit une population de 226.000 habitants. Ce projet vise à diminuer les inégalités d'accès aux soins en réduisant les distances et délais de prise en charge médicale via la mise à disposition d'un bouquet de services accessibles en mode Web et en mode téléphonique.

  • 10/09/14 | Initiations au gestes qui sauvent avec la Croix-Rouge

    Lire

    Le 13 septembre, place Pey Perland, l'Unité Locale de la Croix-Rouge française de Bordeaux, célèbre la Journée Mondiale des Premiers Secours. De nombreuses activités seront proposées au public par les bénévoles dont des initiations gratuites aux gestes qui sauvent pour tous les âges. Objectif de la journée: sensibiliser le grand public aux catastrophes de tous les jours, apprendre à sauver la vie de ses «proches» en réagissant aux mieux face aux urgences du quotidien. En outre, la Croix-Rouge offrira aux visiteurs, tirés au sort, 50 places pour assister au match de rugby UBB-Montpelliers du 14 septembre.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Bordeaux 2030 Innov'action et Agriculture
Joël Aubert - Rédacteur en chef - Aqui.fr

L'Edito

Non le déclin du monde rural n'est pas fatal...

Rural vous avez dit rural ? Qui donc peut bien s’intéresser à ce mot, aux périmètres qu’il décrit dans une France devenue tellement urbaine que le pouvoir politique ne jure plus que par elle, s’apprêtant à la consacrer reine de la décentralisation… Voici venu le temps de la « métropolisation » rêvée, celle qui organise l’espace, concentre les emplois et aspire à en créer beaucoup pour devenir, enfin, millionnaire. Bordeaux est là sous nos yeux qui croit, galope vers son million d’habitants et se fixe un objectif : créer 75.000 emplois. Soit; après tout pourquoi pas, dès lors que la puissance publique, les collectivités résolvent et surmontent les contradictions inhérentes à pareille croissance, trouvent le moyen de conjuguer développement économique, accueil des nouveaux venus dans des conditions de logement accessibles, niveaux de services, équilibre de l’espace. Sans oublier les équipements collectifs, de transport notamment, qui permettront aux néo-ruraux qui sont de plus en plus des rurbains de ne pas connaître le destin des banlieusards parisiens. Le sort celui qui, désormais est celui de nombre de ces « néos » qui travaillent dans la Communauté Urbaine de Bordeaux et vivent à la campagne qui n’est plus celle des paysans d’autrefois.

Dans une France où l’aménagement du territoire n’est plus, politiquement, une ardente obligation, où le monde rural semble devoir être dédié au besoin d’air pur de citadins fatigués, à ressusciter le goût des beaux produits, au contact direct entre producteurs et consommateurs, il revient à ceux qui y vivent encore de prendre les choses en mains. Telle est la leçon essentielle du forum qui s’est tenu, deux jours durant à Langon, sous-préfecture du plus grand département de France, la Gironde.  Son intitulé « Ruralités d’Avenir » indiquait d’emblée l’ambition de ses organisateurs, « les Ateliers de Marianne » . En première ligne des élus connus pour ne pas se réfugier dans la langue de bois, mais aussi les représentants de grands services publics, la SNCF ou La Poste dont le rôle reste primordial pour assurer la vitalité des territoires ruraux. Une ministre déléguée Anne-Marie Escoffier est même venue à Langon défendre le projet de loi de décentralisation et découvrir surtout que les élus de terrain, les purs et durs, n’attendaient pas tout de l’Etat. Elle a pu ainsi découvrir la formidable réussite de cette Maison de Santé Pluridisciplinaire de la Communauté de Communes de Villandraut, 4.500 habitants en sud Gironde. Une création portée sur les fonts baptismaux par une élue, Laurence Harribey, qui honore avec un H majuscule la politique. Maire de Noaillan, Laurence raconte « Tout commence en 2008 avec ce constat : « il n’ y aura plus de médecins à l’échéance de cinq ans car ils seront en âge d’arrêter…Et les jeunes médecins ne veulent plus pratiquer de la même façon que leurs aînés….Alors nous  réagissons, avec une ambition : ne pas construire une  coquille vide, pour cela les élus vont faire le tour des professionnels de santé dans leur ensemble ; beaucoup dépendent des médecins. Ainsi se construit le projet qui rassemble aujourd’hui vingt personnes dont trois médecins, trois cabinets d’infirmières et la palette des professionnels de santé »

L’exemple de cette Maison de Santé, au cœur d’un pôle d’excellence rurale, confirme l’importance d’un leadership local dans la résolution des problèmes. A cet égard, l’Aquitaine a l’ambition d’être un acteur de premier plan dans la nouvelle stratégie de santé qui s’élabore comme Solange Ménival, vice présidente du Conseil régional l’a rappelé. Repenser les soins primaires, combattre l’explosion des maladies chroniques, c’est non seulement contribuer à corriger les inégalités sociales, d’accès aux soins, mais tout autant montrer que la santé est un véritable enjeu de croissance et de développement économique en milieu rural.

 Gilles Savary député et vice-président du Conseil général qui a co-piloté ce forum ne pense pas autrement quand il déclare: aujourd’hui il faut faire des crèches, des EPAHD ». Mais le monde rural a aussi besoin de ces entrepreneurs qui ont l’âme chevillée au pays et démontrent que l’on peut y produire et exporter aux quatre coins du monde. Le témoignage de Jean-Luc Lanoëlle fondateur et PDG de Sotomeca à Bazas (Gironde), une entreprise de pointe dans la chaudronnerie … sonne comme une évidence : « Désormais nous parlons gascon-anglais ; avant nous parlions gascon-landais…Nos clients sont des groupes allemands, autrichiens, japonais … » La seule vraie crainte de Jean-Luc Lanoëlle qui consacre 6% de son chiffre d’affaire à la formation, c’est de ne pas trouver la main d’œuvre formée dont il a besoin. Dès lors pourquoi ne pas imaginer la naissance d’un petit cluster mécanique et chaudronnerie, une structure décentralisée de formation. Gilles Savary s’est engagé à venir à Bazas lui en reparler en compagnie d’Alain  Rousset, le président de la Région. Entreprendre en milieu rural, c’est aussi y ouvrir un « drive » alimentaire sur le mode de ce qui marche très fort, aujourd’hui, à la périphérie de l’agglomération bordelaise. Le prochain verra le jour, justement, à La Réole le 13 septembre prochain. Denis Chaussié nouvel élu en charge des circuits courts à la Chambre d’agriculture de Gironde l’a annoncé lors de ce forum. Le champ des possibles est plus vaste qu'on ne le croit; encore faut-il prendre les problèmes à bras le corps et fédérer les initiatives. Un message à partager et faire vivre, jour après jour, année après année.

Joël Aubert

Partager sur Facebook
Vu par vous
2086
Aimé par vous
3 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Edito
Edito
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 18 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires




03/08/2014 | De Bordeaux à Pau cette A 65 qui reste en panne

De ma Gironde, direction Pau, ce dimanche 3 août. Pau et une promesse de vue sur les sommets depuis le Boulevard des Pyrénées … un espoir de Pic de midi d'Ossau avant de l'approcher de plus près. Choisir d'emprunter l'autoroute A 65 plutôt que de reprendre la Nationale, à Langon, c'est renoncer à une route de sinistre mémoire mais c'est, aussi, vérifier que cette autoroute en période de grand trafic joue son rôle. Attente déçue et c'est peu de le dire. Résumons : pause café chez Léo, à la première grande aire, ce « Coeur d'Aquitaine » - enfin l'Aquitaine d'aujourd'hui encore - cher à l'ami Jean-Luc Gleyze. Et si, de nouveau sur l'autoroute, je reprenais le décompte des voitures en route vers le Sud, histoire de m'assurer de ne pas être, cette fois encore, stupéfait de constater qu'elle est désertée. La tache ne sera guère épuisante...Pendant les quelques 130 kilomètres à accomplir jusqu'au terme de l'A 65, seules 25 voitures me doubleront dont trois immatriculées en Gironde et deux en Pyrénées-Atlantiques ; je n'aurai pour ma part aucun véhicule à doubler le long de ce trajet ! Le loisir me sera ainsi donné de rouler paisiblement, de constater que les maïs, bien verts, n'auront pas eu besoin, comme l'an passé, d'être resemés et que décidément les tournesols, cet été, sont splendides. Arrivé au terme de l'A 65, et empruntant la petite portion de l'A 64 en direction de Toulouse qui me conduit vers Pau Centre vingt voitures doubleront la mienne. Vingt en à peine une poignée de kilomètres... autant dire presque autant que sur le trajet préalable....

Lire la suite


20/07/2014 | Cette Aquitaine taille patron qui fâche le Béarn et soulève la question des moyens

C'est fait mais tout reste à faire... La carte de France née des arbitrages au sein du groupe socialiste, avec la bénédiction d'élus de la droite, est connue. Ne demandez pas à Martine Aubry ce qu'elle en pense, elle qui se voit contrainte d'avaler la Picardie : elle crie à l'absurdité, plaide pour une très grande région englobant la Normandie et en profite pour inviter François Hollande à sauver son quinquennat ! Ambiance... En réalité, la maire de Lille raisonne comme n'importe quel élu qui regarde la situation économique des voisins et se dit : comment s'en sortir ? Additionner des taux de chômage ce n'est pas la meilleure façon de construire une région prospère. Notons, au passage, qu'on ne parle plus guère d'économies, de ces fameuses économies à faire qui avaient été estimées jusqu'à 25 milliards et légitimaient la réforme territoriale. Nous, ici, en Aquitaine, faudrait-il se consoler parce que nous devenons les plus grands, entendons-nous en superficie? On cherche, en vain, la logique d'ensemble qui préside à cette région à douze départements, les cinq actuels d'Aquitaine, les quatre de Poitou-Charentes et les trois du Limousin. Certes, Gilles Savary, le député girondin qui a pris une part active aux choix ultimes, en bonne intelligence avec, notamment, les élus charentais n'a pas tort de rappeler que l'Aquitaine a une façade atlantique et Bordeaux une identité de capitale d'une région Sud Ouest atlantique. Cela ne convaincra pas les Béarnais qui plaident pour une grande région Sud Ouest de l'Atlantique à la Méditerranée, eux que l'A 64 a rapproché de Toulouse plus vite que l'A 65 de Bordeaux.

Lire la suite