aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

Le Fil d'Aqui

24/04/17 : La Préfète se rendra au commissariat de police de Périgueux, le 25 avril à 11 h pour une minute de silence en hommage à Xavier Jugelé, assassiné le 20 avril. La minute de silence sera observée à la même heure dans la Cour d'honneur de la Préfecture.

24/04/17 : A La Rochelle, Macron arrive en tête avec 29,09%, devant Mélenchon (24,33%), Fillon (18,80%) et Le Pen (12%). Sur 50 905 inscrits, 73,86% se sont exprimés

24/04/17 : Résultats définitifs Villenave d'Ornon : EM 28,10%; JLM 26,63%; MLP 15,53; FF 12,04%; BH 8,30%; NDA 4,34%

24/04/17 : Résultats complets à Lormont : JLM 29,58%; EM 22,90%; MLP 19,36%; BH 10,14%; FF 9,46%; NDA 3,27%; PP 1,93%; FA 1,34%; JL 1,32%; NA 0,55%; JC 0,15%

24/04/17 : Résultats définitifs Mérignac : EM 31,03%; JLM 23,39%; FF 15,31%; MLP 12,89%; BH 9,21%; NDA 3,94%; JL 1,46%; PP 1,33%; FA 0,94%; NA 0,45%; JC 0,17%

24/04/17 : Résultats définitifs Saint-Médard-en-Jalles :EM 30,81%; JLM 20,28%; FF 16,35%; MLP 15,34%; BH 7,91%, NDA 4,73%

24/04/17 : A Bayonne, Emmanuel Macron, 25,69%, Jean-Luc Melenchon, 23,11%, François Fillon, 18,03%, Marine Le Pen, 13,50%; Benoît Hamon, 9,42%; Jean Lassale, 3,83%; Nicolas Dupont-Aignan, 3,29%; Philippe Poutou, 1;62%; François Asselineau, 0,94%

24/04/17 : Résultats complets Libourne : EM 24,69%; JLM 20,50%; MLP 20,27%; FF 17,98%; BH 7,88%; NDA 3,97%; JL 1,76%

24/04/17 : A Anglet, dont le maire Claude Olive était soutien de François Fillon, Emmanuel Macron est arrivé en tête 28,50% des voix devant François Fillon, 25% et Jean-Luc Mélenchon avec 18,55%. Marie Le Pen est quatrième avec 18,55%.

24/04/17 : Résultats définitifs Cenon : JLM 31,58%; EM 24,65%; MLP 16,13%; BH 10,28%; FF 8,93%

24/04/17 : Résultats définitifs Pessac : EM : 31.19 % ; JLM : 24.59 % ; FF : 14.81 % ; MLP : 11.45 % ; BH : 9.74 %

24/04/17 : Résultats définitifs Talence : EM : 31.43 % ; JLM : 26.29 % ; FF : 15.00 % ; MLP : 8.70 % ; BH : 11.43 %

24/04/17 : Résultats définitifs Pau : Votants 76,05%. Macron 29,95%, Mélenchon 21,95% , Fillon 17,96%, Le Pen 12,01 % , Hamon 8,98%, Lassalle 3,57%, Dupont-Aignan 3,01%, Poutou 1,13%, Asselineau 0,83%, Arthaud 0,44%, Cheminade 0,17%.

24/04/17 : Résultats définitifs Floirac : JLM 30,41%; EM 23,64%; MLP 17,22; BH 10,73%; FF 9,34%

24/04/17 : Résultats définitives Carbon-Blanc : EM 26,77%; JLM 23,60%; MLP 18,75%; FF 11,85%; BH 9,36%; NDA 4,74%; PP 1,89%; JL 1,71%; FA 0,71%; NA 0,41%; JC 0,21%

24/04/17 : Résultats complets à Bègles : JLM 33,63%; EM 26,02%; MLP 12,58%; BH 10,85%; FF8,90%; NDA 2,96%; JL 1,76%; PP 1,63%; FA 0,91%; NA 0,54%; JC 0,22%


- Multivote -


- Publicité -
  • 24/04/17 | Gironde: un millier d'hectares pourraient être affectés par le gel

    Lire

    Ce chiffre a été évoqué avec les précautions d'usage lors de l'assemblée générale du CIVB ce lundi à Bordeaux. Le gel a en tout cas touché à des degrés divers le bas sauternais, des secteurs du Blayais et de l'entre deux mers et particulièrement dans la nuit du 20 avril. Une certaine inquiétude persiste puisque des températures très basses sont attendues ce milieu et cette fin de semaine alors que la vigne sous l'effet des fortes chaleurs de ce mois d'avril a accéléré son débourrement.

  • 24/04/17 | 'Isabelle Vetois: En Marche en Charente-Maritime

    Lire

    Face aux résultats obtenus par Emmanuel Macron, Isabelle Vétois s'est dit "absolument enthousiaste". "Les Français veulent moderniser la France, on va vers de l'espoir [...] C'est le seul qui peut rassembler une majorité plurielle". Elle a conscience qu'il faudra encore convaincre la vingtaine de pourcentage ayant voté Le Pen dans le département (en particulier dans les petites communes rurales) et préfère retenir le recul du FN dans les quartiers populaires de La Rochelle.

  • 24/04/17 | P-Atlantiques : un front républicain se dessine face au FN

    Lire

    A gauche comme à droite, les voix se succèdent pour faire barrage au second tour au Front National dans les Pyrénées-Atlantiques. Qu'il s'agisse de la sénatrice Frédérique Espagnac, porte-parole de Benoit Hamon, comme des députés PS Martine Lignières-Cassou et David Habib. Une même position est adoptée par Olivier Dartigolles, porte-parole du PCF. Même si celui-ci entend combattre les mesures d'Emmanuel Macron qui porteraient atteinte aux travailleurs. Nicolas Patriarche, secrétaire départemental LR, soutiendra pour sa part Macron, en souhaitant que ce dernier... s'en souvienne.

  • 24/04/17 | Réaction d'Olivier Falorni, député de la circonscription La Rochelle-Ré

    Lire

    Le député de la 1re circonscription de Charente-Maritime s'est montré satisfait des résultats : "Si je devais résumer cette élection en un mot, je dirais : neuf. La vie politique ne sera plus la même.La gauche et la droite ont implosé. Les Français ont montré une volonté de tout mettre en l'air,de bazarder les anciennes pratiques. Macron comme Le Pen sont trangressifs en ce sens qu'ils refusent d'être de droite ou de gauche[...] Les Français ne veulent plus d'une politique de clivages périmés"

  • 23/04/17 | Pyrénées-Atlantiques : le Modem évoque une "belle espérance"

    Lire

    Comme l'a fait François Bayrou, qui estime que la clé du second tour réside dans le rassemblement, le président Modem du Conseil départemental des Pyrénées-Atlantiques, Jean-Jacques Lasserre, qualifie de "belle espérance" le résultat obtenu par Emmanuel Macron sur le plan national. Il salue également un projet qui associe "la recherche d'une économie compétitive et un équilibre social sans lequel rien ne peut se construire".

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture
Joël Aubert - Rédacteur en chef - Aqui.fr

L'Edito

Quand Aqui.fr est écarté de visite présidentielle dans le Sarladais...

Notre série des Estivales fait une pause ce 3 août pour cause d’une autre Estivale, celle du président de la République en Dordogne dont Claude-Hélène Yvard, journaliste de la rédaction d’aqui.fr n’a pu rendre compte. Elle en a, en effet, été empêchée, n’ayant pu obtenir l’accréditation nécessaire pour suivre la visite de François Hollande dans le Sarladais où il s’est rendu en compagnie de Stéphane Le Foll ministre de l’agriculture et de Philippe Martin, le nouveau ministre de l’Ecologie.

Cette visite nous avait semblé mériter la présence de notre consœur, familière de la vie de l’agriculture de son département. Et ce d’autant que les thèmes abordés offraient l’occasion de mesurer l’intérêt du chef de l’Etat pour des initiatives qui témoignent du dynamisme d’une profession à laquelle notre site d’informations régionales consacre, depuis sa création, nombre d’articles dont le sérieux est reconnu. Peine perdue.

Aqui.fr n’a pu être présent pour une raison qui disqualifie les décideurs de l’organisation d’un pareil déplacement. La presse web a purement et simplement été écartée des pools de presse retenus, comme c’est le cas chaque fois, en pareille circonstance. Il est vrai que la presse que nous représentons, indépendante de tout groupe, ne doit pas peser bien lourd aux yeux du service de presse de l’Elysée qui dans la très ancienne tradition du centralisme à la française choisit ses interlocuteurs provinciaux. Pour avoir bien connu cette culture-là, dans une période ancienne de notre vie professionnelle, nous pouvons témoigner qu’elle a la vie dure.

Bien entendu, et quoique empêché de suivre la partie du déplacement présidentiel qui l’intéressait le plus, Aqui.fr n’a pas manqué à son devoir d’information et, ce 3 août encore, avec l’aide des organisations agricoles et de parlementaires de la Dordogne qui savent les valeurs que nous défendons.

Il va de soi que cet épisode sera porté, par nos soins, à la connaissance de François Hollande lui-même et de ses conseillers dont nous serions surpris qu’ils l’approuvent. Le SPIIL, notre syndicat professionnel, sera également tenu informé des réponses ou non réponses qui nous seront apportées.

Il y va du respect d’une presse qui naît et se développe et de celles et ceux des journalistes qui, à nos cotés, continueront de défendre le pluralisme et la qualité de l’information.

Joël Aubert

Partager sur Facebook
Vu par vous
786
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
4 réactions
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Edito
Edito
Retour à la page d'accueil
Accueil
Michel Frindel | 02/09/2013

Eh oui nos gouvernants passent, mais les parisiens de la communication sont toujours en place, sur leur planète opaque. Bravo pour la réaction. Il falloir que l’Élysée qui vient de découvrir le monde des "PURE-PLAYERS", se réveille un peu! En tous cas vive le pluralisme. A l'heure où la "caisse de résonance" traditionnelle se délite, il fait bon aussi que d'autres formes d'expression soient bien présentes. MF CP 34103

Courtioux | 04/08/2013

Joël, soutien total !
Nous osons espérer qu'il s'agit d'une méconnaissance ou d'une maladresse, plutôt que d'une stratégie inconséquente.

Monsieur le Président, si, de façon plus générale, vous faisiez votre com vous même ?

Marie Christiane Courtioux
Présidente du Club de la Presse de Bordeaux
carte 32590

andrea schmitz | 05/08/2013

NEVER giving up Joël !!!

Pascal SERRE | 11/08/2013

Un scandale de plus dans les rapports incestueux entre presse et politique. Je prends l'initiative de mette sur www.lespritperigord.fr l'intégralité de l'édito de Joël Aubert. Confraternellement attristé.

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 27 + 10 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires