Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

Le Fil d'Aqui

14/07/18 : Michèle Delaunay ancienne ministre et députée de la Gironde promue au grade de chevalier dans l'ordre de la Légion d'Honneur au titre du ministère des Solidarités et de la Santé avec mention de ses " 49 ans de services"

14/07/18 : Charente-Maritime: à partir du 16/07, un arrêté interdit le remplissage et la remise à niveau des mares de tonnes (chasse au gibier d'eau), sur la Curé-Sèvre Niortaise, le Mignon, les marais de Rochefort nord et sud et le marais bord de Gironde nord.

13/07/18 : Les 26, 27 et 28 juillet, le Tour de France fait étape dans le 64. Toutes les infos pratiques liés à ces 3 jours de présence ( accès, parking, circulation, accueils camping-car, passage de la caravane,etc )sont à retrouvées sur www.infotour64.com+ d'info

12/07/18 : Fierté au sein d'Aérocampus Aquitaine: la structure compte 100% de réussite à tous les BAC et BTS avec plus de 87% de mentions dont 56% de mentions B et TB. Parmi eux: Alisson Armatte est la major de France en BTS Aéronautique. Félicitations!

12/07/18 : Suite aux nouvelles analyses effectuées, l'ARS a autorisé la réouverture immédiate de la baignade à la Base de Loisirs du Marsan ce 12 juillet. La filtration naturelle du plan d'eau a suffit pour endiguer ce phénomène ponctuel.

11/07/18 : Sur demande de l'ARS, le lac de baignade de la base de loisirs du Marsan est fermé jusqu'à nouvel ordre. Des analyses ont révélé un taux de bactéries coliformes supérieur à la limite autorisée. De nouvelles analyses sont en cours.

11/07/18 : Au 1er semestre 2018 l'Aéroport de Bordeaux passe les 3M de voyageurs (+6,2%). Nouveau record en juin avec 669.000 passagers (+6,5%): +17,4% pour les vols internationaux (384.500 voyageurs) et pour le low cost. Le trafic national perd 5,5% et Paris 26,8%

07/07/18 : La visite du président de la République, Emmanuel Macron, en Dordogne, ce sera jeudi 19 juillet.Le chef de l’État devrait faire une halte à Périgueux avant de se rendre dans une commune rurale pour y parler du maintien des services publics.

06/07/18 : La Rochelle : les inscriptions sont ouvertes à l'université, au Technoforum, 23 av. A.Einstein, jusqu'au jeudi 19 juillet de 9h à 12h30 et de 13h30 à 17h00, et ce samedi de 9h à 16h30. Reprise des inscriptions le 23 août jusqu’au 14 septembre.




Arte Flamenco 2018 - du 2 au 7 juillet - Mont de Marsan
- Publicité -
  • 16/07/18 | Coupe du Monde : la préfecture fait le bilan

    Lire

    Selon la préfecture de Gironde, 460 interventions de sapeurs pompiers, 195 prises en charge de personnes dont 108 au Stade Chaban Delmas et 75 interventions sur des accidents de voie publique (sans victime) ont eu lieu ce dimanche 15 juillet dans le cadre de la finale de la Coupe du Monde de Football. Sept véhicules ont été brulés et une vingtaine de poubelles incendiées. A noter également que 84 interventions des Sapeurs Pompiers ont eu lieu pour des incidents extérieurs causés par les orages ayant touché le nord de la métropole.

  • 16/07/18 | Nouvel épisode de grèle en Gironde

    Lire

    Ce dimanche,vers 17 heures, une série d'orages accompagnés de grêle a frappé en Gironde et touché 2000 hectares de vignes selon les premiers chiffres communiqués par le Conseil Interprofessionnel des vins de Bordeaux. Le secteur du Sud-Gironde (Sauternes, Fargues ou Langon) a été le plus touché par ce nouvel épisode d'intempéries. Le couloir d'orages a causé d'importants dégâts dans le Sauternais et les Graves. L'orage a également détruit des cultures de maïs, de tabac ou de maraîchage (notamment à Eysines). Météo France n'ayant pas eu le temps d'envoyer un message d'alerte, les canons anti-grêle n'ont pas été activés.

  • 14/07/18 | Charente-Maritime : les limitations d'usage de l'eau de l'été arrivent

    Lire

    A compter du lundi 16 juillet, 8h, le bassin Curé-Sèvre MP6 et le sous-bassin Marais Nord Aunis MP4 passent en alerte d’été, suite à un arrêté du préfet. Cette limitation provisoire de l'usage de l'eau concerne tous les prélèvements à des fins agricoles à partir de forages, cours d’eau, plans d’eau en communication ou alimentés par une nappe souterraine ou un cours d’eau, plans d’eau établis sur un cours d’eau. Les mesures de coupure ne s’appliquent pas aux cultures ayant obtenu une dérogation.

  • 13/07/18 | Rocade bordelaise : des feux pour réguler le trafic

    Lire

    Attention aux utilisateurs de la rocade bordelaise: à partir du 17 juillet, des feux bicolores vont être installés sur 17 bretelles d'accès de sept échangeurs pour réguler le trafic de la rocade. Une première phase entrera en service avant la fin juillet sur les trois bretelles extérieures des échangeurs 24 et 25 pour une durée de quatre mois. Le rythme des feux variera selon le trafic et selon la bretelle. Le déploiement complet de ce dispositif, mis en place par la DIRA (direction interdépartementale des routes Atlantique, interviendra d'ici fin 2018.

  • 13/07/18 | Emmanuel Macron deux jours en Dordogne, les 18 et 19 juillet

    Lire

    Le président de la république sera en Dordogne, les 18 et 19 juillet. Le thème de sa visite sera les services publics en zone rurale. C’est Michel Delpon, le député du Bergeracois, qui dévoile le programme de cette visite sur sa page Facebook. Emmanuel Macron devrait visiter le bureau de poste de Marsac, assister au dévoilement de la Marianne dans le quartier du Toulon à Périgueux, visiter l’imprimerie du timbre à Boulazac et la Maison des services au public de Sarliac-sur-l’Isle.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture
Joël Aubert - Rédacteur en chef - Aqui.fr

L'Edito

Que reste-t-il des bruits et fureurs de ces Régionales? Un pays incrédule

Une semaine après, que reste-t-il de ces bruits et fureurs qui ont marqué cette campagne des élections régionales qui semblait ne jamais devoir s'arrêter ? Un paysage politique que l'on veut croire, en partie, rassurant puisque le Front National, les Le Pen, Philippot et autre Aliot n'ont pas réussi à s'emparer du pouvoir exécutif de grandes régions que leurs résultats du premier tour pouvaient les autoriser à briguer...Un parti dit des « Républicains » qui ne s'en sort, ici et là, que parce que les électeurs socialistes sont venus au secours de leurs candidats mais semble plus que jamais divisé sur la ligne politique qu'il va choisir pour les présidentielles, singulièrement, un Nicolas Sarkozy qui est de plus en plus ouvertement contesté et tenté de nouveau de faire mouvement vers la droite de la droite, un François Hollande qui va finir par croire qu'il sera, dans moins d'un an et demi, le challenger de Marine Le Pen dans un second tour, façon 2002.

Et si tout cela, ces jeux, à la limite de politique-fiction, étaient démentis par des Français de moins en moins enclins à prendre le chemin des urnes... Des Français dépités par l'impuissance des gouvernements à arrêter la progression du chômage et, las, que dans ces conditions les élus ne soient pas capables de montrer l'exemple, d'anticiper - pourquoi pas?- comme vient de le faire Xavier Bertrand, la loi sur le non-cumul des mandats applicable en 2017, pour se consacrer totalement à la responsabilité de ces grandes Régions dont ils prennent les commandes . On objectera que l'élection présidentielle c'est une toute autre affaire que l'élection régionale, que l'élection au suffrage universel direct du monarque républicain mobilise toujours les Français et garantit contre le risque d'abstention massive. Tout dépendra des candidats présents sur la ligne de départ et il suffit d'observer les réactions de nombre de citoyens fatigués à l'idée d' y retrouver les Le Pen, Sarkozy, Hollande pour mesurer les dangers encourus.

Cette interrogation place le pays, à quelques jours de la nouvelle année, dans un climat malsain que l'état d'urgence risque d'accentuer à cause de la difficulté, hélas prévisible, de la justice à exercer faute de moyens suffisants, sa mission d'instruction et de contrôle ; il n'est qu'écouter la grogne montante des parquets pour s'en rendre compte.

Et, ce n'est pas le pas de deux du permier ministre avec quelques figures de l'opposition, Jean-Pierre Raffarin par exemple, qui va miraculeusement changer la donne. Non pas qu'un vrai dialogue gauche-droite et centre ne soit pas nécessaire pour tenter d'apporter de nouvelles réponses au cancer du chômage mais il y a tant à faire, notamment au niveau régional, pour rassembler la pléthore d'outils et de dispositifs existants et les rendre plus efficaces, qu'il va falloir beaucoup plus qu'une année pour y parvenir. Ce devrait être en tout cas avec la question centrale de l'école, de l'apprentissage, de la formation, la colonne vertébrale du programme des candidats à la présidentielle.

Joël Aubert

Partager sur Facebook
Vu par vous
8623
Aimé par vous
4 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Edito
Edito
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 19 + 13 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires