Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

Le Fil d'Aqui

16/04/21 : Un centre de vaccination de grande capacité va ouvrir ses portes au Parc des Expositions de Poitiers le 20 avril prochain.

13/04/21 : 264 196 311,23 euros c'est le montant des subventions votées ce 12 avril lors de la dernière commission permanente du Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine. 244 délibérations ont été votées par des élus régionaux sous la présidence d'Alain Rousset.

12/04/21 : Philippe Dubourg, Maire d'Illats depuis 1977, est décédé le 11 avril dernier. Plusieurs élus locaux, dont Christophe Duprat, Maire de Saint-Aubin du Médoc, saluent la mémoire d'un « élu de terrain attaché à son territoire ».

02/04/21 : Autour de la Journée de sensibilisation à l’autisme le 2 avril des villes illuminent leurs monuments en bleu: un symbole pour rappeler la nécessité de simplifier et améliorer le quotidien des personnes autistes. A Bordeaux ce sera la porte de Bourgogne.

01/04/21 : Le 9 avril prochain, la cité scolaire Alcide Dusolier de Nontron deviendra la 1ère cité scolaire 100% bio de France.

31/03/21 : Régionales- Signe de l'alliance entre GénérationS et EELV, Benoit Hamon sera à Bordeaux le 1er avril en soutien à Nicolas Thierry, tête de liste EELV de « Nos terroirs, notre avenir ». Sa numéro 2 en Gironde est Anne-Laure Bedu candidate GénérationS

24/03/21 : Charente-Maritime : Véronique SCHAAF, sous-préfète de Villeneuve-sur-Lot, est nommée sous-préfète de Saintes. Elle devrait prendre ses fonctions le 19 avril 2021. Elle succède à Adeline BARD, arrivée dans l’arrondissement de Saintes en juillet 2018.

19/03/21 : La Banque alimentaire Béarn-Soule organise, samedi 20 mars 2021, une collecte alimentaire exceptionnelle, mobilisant près de 400 jeunes bénévoles, dans 14 magasins de Pau.

18/03/21 : Charentes : L'Union Générale des Viticulteurs pour l'AOC Cognac (UGVC) vient de se doter d'un nouveau directeur général, Xavier RAFFENNE. Il était précédemment directeur de la Maison des Vins de Gaillac.

16/03/21 : La Rochelle : le festival de fiction télé se déroulera du 14 au 19 septembre, annonce aujourd'hui les organisateurs dans un communiqué. Une journée de plus sera dédiée à la création. Les candidatures pour les œuvres sont ouvertes.

04/03/21 : La Ville de Bayonne a réuni les représentants des professionnels et les partenaires de la fameuse Foire au Jambon pour envisager la suite à donner à cet événement de la semaine pascale. Il prennent date pour cet événement entre les 7 et 10 octobre

02/03/21 : Le 90e Congrès des Départements de France qui devait se tenir à La Rochelle en novembre dernier, puis les 29 et 30 avril prochain, est de nouveau reporté, selon un communiqué du Département de Charente-Maritime du jour.




- Publicité -
  • 20/04/21 | Saint-Médard-en-Jalles (33) cherche des projets citoyens innovants

    Lire

    La commune de Saint-Médard-en-Jalles souhaite inclure les habitants dans la construction des projets de leur commune. Dès le 19 avril, la ville lance donc son budget participatif. Tous les projets qui relèvent de l’intérêt collectif, les enjeux environnementaux, les valeurs de solidarité et de responsabilité citoyenne sont les bienvenus. Pour cela, les habitants ont du 19 avril au 21 mai pour déposer leur projet en ligne sur le site de la ville.

  • 20/04/21 | Servières-le-Château passe aux granulés bois

    Lire

    En Corrèze, la commune de Servières-le-Château va remplacer sa chaudière fioul par deux chaudières à granulés de bois afin d’alimenter les 4 bâtiments communaux. D’une puissance de 55 kW chacune, elles produiront 93 127 kWh par an ce qui permettra de couvrir les besoins en chaleur des bâtiments communaux mais aussi de la garderie et de la bibliothèque. Alimentée par 22 tonnes de granulés de bois par an, ces chaudières réduiront de 24 tonnes l’émission de CO2 annuel.

  • 20/04/21 | Des policiers nationaux arrivent à Niort

    Lire

    Dans un communiqué, Jérôme Baloge, maire de Niort, a annoncé que le Ministère de l’Intérieur avait décidé la création de 6 nouveaux postes de policiers nationaux au sein du commissariat de Niort. Le maire se réjouit de cette annonce qui va permettre à la police nationale « de renforcer l’efficacité de son action contre toutes les formes de délinquance et notamment le trafic de stupéfiants qui perturbe la vie des habitants dans certains secteurs de la Ville ».

  • 20/04/21 | 2ème édition des Jobs d'été en ligne

    Lire

    Pôle emploi, la Mission Locale des Graves et la Ville de Villenave d’Ornon notamment s’associent pour la 2ème édition des Jobs d’été en ligne qui se dérouleront du 19 au 30 mai. A destination des jeunes, des contrats saisonniers mais également des missions de Service civique seront proposés. Les jeunes intéressés pourront déposer leurs candidatures et voir les offres d’emplois en ligne dès le 20 mai.

  • 19/04/21 | Bordeaux : les travaux préliminaires du Pont de Pierre démarrent

    Lire

    A compter de ce lundi 19 avril et jusqu'au mois de juillet, Bordeaux Métropole va effectuer des prélèvements sur une dizaine de piles du Pont de Pierre. Inauguré en 1822, le pont emblématique de Bordeaux fera l'objet de travaux de rénovation programmés pour 2 ans à partir de 2023. Pour cette phase préparatoire de travaux, Bordeaux Métropole assure le maintien de la circulation des tramways sur toute la durée des prélèvements, afin de ne pas (trop) impacter les 60 000 personnes qui empruntent le pont quotidiennement. Bus et taxis quant à eux ne circuleront plus.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture
Joël Aubert - Rédacteur en chef - Aqui.fr

L'Edito

Réforme des retraites: La rude critique du Conseil d'Etat ajoute à l'activisme ambiant

Pareil désaveu de la part d'une institution qui, d'un pouvoir exécutif à l'autre, ne se signale généralement pas par des avis fracassants à leur égard, ça fait désordre, et c'est politiquement bien embarrassant. Ainsi en est-il de l'avis rendu par le Conseil d'Etat le jour où en Conseil des ministres le projet de loi sur la réforme des retraites était mis sur les rails; l'une des critiques et sans doute non des moindres concernant le temps trop court dont il a bénéficié pour analyser le projet.

« Légifrance nous apprend que le Conseil « n'a pas été mis à même de mener sa mission avec la sérénité et les délais de réflexion nécessaires pour garantir, au mieux, la sécurité juridique de l'examen auquel il a procédé » ce qui, à ses yeux, créée « une situation d'autant plus regrettable » qu'il s'agit d'une réforme « inédite depuis 1945 et destinée à transformer pour les décennies à venir l'une des composantes majeures du contrat social. C'est dit, et le Conseil se montre sans doute encore plus sévère, sinon inquétant encore, quand il évoque « des projections financières lacunaires », détaillant ses points d'interrogation, notamment sur la hausse de l'âge de départ à la retraite où les dépenses realtives aux minimas sociaux. Et, comme si tout cela ne suffisait pas, il pointe le risque d'inconstitutionnalité des promesses faites d'une revalorisation des salaires des enseignants car ayant le caractrère d'une injonction : comprenons par là qu'il n’est pas possible pour les équipes gouvernementales de proposer des lois qui imposent, dans leur écriture, d’autres lois pour parvenir à la promesse initiale. Enfin l'usage des ordonnnances est également fortement critiqué.

 

Ce pavé, marqué du sceau de la précipitation, qui pointe des manques sérieux est, sur le fond préoccupant, et éclaire d'autant mieux, par exemple, les interrogations d'un Laurent Berger qui criait casse cou sur les perspectives de financement. Un dossier qui devrait être ouvert bientôt et l'occasion d' une concertation qui sera cruciale. Dans ces conditions le débat qui s'annonce au Parlement à partir du 3 février, d'abord en commission puis en assemblée, promet d'ête animé sur tous les bancs de l'oppposition, droite et gauche, mais aussi de mettre en difficulté ces élus de LREM dont certains ces temps-ci sont parfois tentés de quitter le navire, à moins qu'ils ne le quittent vraiment.

Ce constat renvoie, hélas, à la quasi certitude que le pays va vivre, trop longtemps, dans un climat de ni guerre ni paix surtout favorable à un activisme multiforme aux lourdes conséquences à la fois économiques, sociales et politiques. Songeons par exemple à l'impact des grèves qui affectent les ports français avec évasion de trafic vers d'autres ports européens. N'évoquons que pour mémoire des élections municipales qui risquent d'être calamiteuses pour la République en Marche...

Dès lors que le retrait de cette réforme par un président de plus en plus affaibli ne semble plus possible, sauf à rendre le premier ministre responsable de l'état actuel du dossier, il faut se préparer à connaître une année de tous les dangers qui fera bien trop l'affaire d'une candidate déclarée pour les prochaines présidentielles...

 

 

 

 

 

 

Joël Aubert

Partager sur Facebook
Vu par vous
4705
Aimé par vous
8 J'aime
Les réaction
2 réactions
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Edito
Edito
Retour à la page d'accueil
Accueil
solda pierre | 01/02/2020

Bonjour Joël,
Je retrouve le style toujours clair et précis du brillant éditorialiste de Sud-Ouest, qui tente une nouvelle expérience, entouré de jeunes journalistes talentueux... Dans cet éditorial,l' analyse me paraît très fine: l'impasse dans laquelle le gouvernement actuel s'est enfermé soulève bien des questions. Il est vrai que Macron, par son arrogance, fait le lit de "la candidate déclarée" mentionnée...Les municipales s'annoncent capitales.
Bravo.Il faut continuer ainsi...
Au plaisir de te lire,
Pierre Solda


Joël Aubert | 03/02/2020

Merci beaucoup Pierre; ravi de vous retrouver ici. Au plaisir, qui sait, de retrouvailles en compagnie d'amis communs

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 22 + 10 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires