Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

Le Fil d'Aqui

01/10/20 : Conçue pour la plateforme web de France TV, Girlsquad est une fiction audiovisuelle pour adolescents de 10x22 minutes. Accompagné par le BAT 40, le tournage a débuté le 24 septembre et s’étale sur 25 jours entre Dax, Seignosse et Capbreton.

30/09/20 : A l’occasion des 230 ans des Départements, une cérémonie hommage au premier Président de l’Administration Départementale est organisée ce 3 octobre par le Département de la Creuse, en présence de Jacqueline Gourault, Ministre de la Cohésion des Territoire

29/09/20 : A l'occasion de sa conférence de presse de rentrée, Jean-Jacques Lasserre, Président du Département des Pyrénées-Atlantiques, a annoncé sa candidature aux prochaines élections départementales prévues mars 2021.

28/09/20 : Une nouvelle opération de dépistage gratuit de la COVID-19 est en cours jusqu'au 30 octobre du lundi au vendredi de 8h30 à 12h30 à l'Arkéa Arena de Floirac. Cette opération s'adresse uniquement aux personnes prioritaires munies d’un justificatif.

28/09/20 : A Pau, l'édition 2020 de la manifestation culturelle "Les idées mènent le monde" qui aurait du se tenir les 20, 21 et 22 novembre prochains est reportée à 2021. En cause: la situation sanitaire et le bon respect des mesures de lutte contre l'épidémie.

27/09/20 : Sénatoriales Corrèze: Daniel Chasseing (les Indépendants) et Claude Nougein (LR) réélus.

27/09/20 : Sénatoriales Charente-Maritime : Corinne Imbert (LR) et Daniel Laurent (LR) retrouvent leur siège de sénateur avec 47,21% des voix. Remportant 28,51% des suffrages, Mickaël Vallet (PS) décroche le 3e siège. Il succède à Bernard Lalande (DVG - 21%).

27/09/20 : Sénatoriales Deux-Sèvres: Philippe Mouiller (LR) sortant réélu et Gilbert Favreau le président LR du conseil départemental élu au second tour.

27/09/20 : Sénatoriales Dordogne: deux sièges pour la gauche avec deux nouveaux élus: Marie-Claude Varaillas (communiste)groupe CRCE et Serge Mérillou élu dès le premier tour.

27/09/20 : Sénatoriales Charente: Nicole Bonnefoy (PS) réélue.

27/09/20 : Sénatoriales Creuse: Jean-Jacques Lozach (PS) réélu.




- Publicité -
  • 01/10/20 | Une trentaine d'agents du ministère de l'économie rejoindront Bergerac en 2021

    Lire

    Entre 25 et 30 agents du ministère de l'Economie vont rejoindre le service des impôts de Bergerac. La décision a été annoncée ce 30 septembre. Ces fonctionnaires appartiennent au service de l'appui à la publicité foncière. Ils rejoindront la Dordogne en septembre 2021. La mairie va les accueillir et favoriser l'intégration des fonctionnaires qui viendront sur la base du volontariat. C'est une décision prise dans un plus large plan de redistribution des moyens de l'Etat dans les villes moyennes.

  • 01/10/20 | Le Championnat de tir aux armes préhistoriques se tient au Musée des Tumulus

    Lire

    Les 3 et 4 octobre, le Musée des Tumulus à Bougon dans les Deux-Sèvres accueille la 32ème manche du championnat européen de tir aux armes préhistoriques. Au programme de ce week-end, le public pourra observer des démonstrations de tir à l’arc préhistorique ou de tir à la sarbacane mais aussi voir l’épreuve de tir au propulseur préhistorique. L’entrée est gratuite le samedi.

  • 01/10/20 | Extension du port du masque à La Rochelle

    Lire

    En juillet, le maire de La Rochelle avait pris un arrêté pour obliger le port du masque en centre-ville - toujours en vigueur. Le préfet du 17 vient de prendre un nouvel arrêté pour étendre la mesure à l'ensemble de l'agglomération rochelaise, à partir du 1er octobre. Sont concernés les marchés, alimentaires ou non; les établissements scolaires et universitaires dans un périmètre de 50 m, entre 7h et 19h ; les centres commerciaux et leurs abords, parking inclus ; tous les lieux publics clos.

  • 01/10/20 | Les rassemblements de plus de 30 personnes interdits en Charente et en Vienne

    Lire

    En Charente et dans la Vienne, les rassemblements de plus de 30 personnes dans des lieux recevant du public sont désormais interdits jusqu'au 12 octobre. La raison? Les deux départements viennent de passer en "zone d'alerte", selon la nouvelle classification Covid de l'Etat, qui signale une forte activité du virus. Les arrêtés préfectoraux ciblent en particulier les "évènements festifs" - fêtes locales, de familles ou étudiantes. L'activité professionnelle ou associative n'est pas concernée.

  • 30/09/20 | Le congrès des départements de France à La Rochelle

    Lire

    Les 4, 5 et 6 novembre prochains, La Rochelle accueillera le 90ème Congrès des Départements de France, présidé par son président Dominique Bussereau. Ces "Assises" seront l'occasion de faire un bilan de ces 6 dernières années, et de revenir sur la réforme fiscale. Deux thèmes en particulier seront abordés : "La préservation de la biodiversité : une politique dynamique, partenariale et transversale" et "l’enjeu de l’organisation territoriale du champ médico-social à l’aune de la crise sanitaire".

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture
Joël Aubert - Rédacteur en chef - Aqui.fr

L'Edito

Réforme des retraites: tout cela pour ça?...

Comment ne pas être tenté d'écrire : tout cela pour ça ?... Un record de durée de grèves battu et qui risque, d'ailleurs, de l'être d'autant plus qu'hormis les syndicats dits réformistes, CFDT et UNSA, les autres vont tenter de se refaire une santé sur le malaise social persistant du pays et de trouver un nouveau cheval de bataille lorsque l'entrée en application de la réforme de l'indemnisation du chômage va reléguer les plus précaires sur le chemin du Revenu de Solidarité Active, le RSA...On veut bien que la France soit le pays d'Europe le plus difficile à réformer mais encore faut-il ne pas se tromper sur le moment choisi pour entreprendre des changements aussi importants que celui-là, cette nouvelle donne qui touche toutes les générations ou à peu près, sauf au fond celle qui n'en a cure, celle des baby-boomers, ces enfants gâtés des sixties...

 

Edouard Philippe qui jouait gros retire donc, sans vraiment le retirer, cet âge pivot, ce chiffon rouge qui a fait sortir de ses gonds le patron de la CFDT qui a d'ailleurs tendance à crier un peu vite victoire. En effet, on parlera bien mais dans un calendrier différé d'un âge d'équilibre permettant , c'est du moins l'ambition, de sauver le système... Encore va-t-il falloir trouver les ressources nécessaires, entre patronat et syndicats, pour financer ce fameux régime universel qui promet l'équité, se veut de justice sociale, mais laisse de côté pour l'instant la contribution des plus hauts revenus au système... et donc la place à toutes les critiques sur les parentés financières d'Emmanuel Macron. Avec ces vilains mots qui galopent sur les réseaux sociaux, tel capitalisation ou fonds de pension.

 

Flotte, en effet, sur cette réforme qui a été si longue à expliquer et a donné lieu à des épisodes pénibles, du genre départ de Delevoy, un souçon de trahison des valeurs de solidarité au profit d'intérêts privés proches du pouvoir. Et, là, l'hôte de l'Elysée n'a pas su trouver les mots pour donner confiance au pays. Presque au plus bas dans les sondages il doit se préparer à de très rudes élections municipales pour La République en Marche et va donc devoir trouver un terrain où rebondir, un espace où les choix faits auront quelques chances d'être crus. La transition écologique avec les propositions de la convention citoyenne dont il dit vouloir vraiment tenir compte ? La tentation d'y trouver matière à un référendum pour échapper à son actuel enfermement ? Hypothèse qui semble de l'ordre du possible...

 

Car le calendrier politique des possibles se referme chaque jour davantage pour ce président qui, au sortir des municipales, sera pratiquement au 3/5 de son mandat avec des résultats plus que contrastés. Et qui seront fortement évalués au niveau de la dette du pays qui dérape de nouveau et peut-être - sans doute ? - de l'abandon de réformes institutionnelles dont il avait fait grand cas et qui ne lui vaudront pas le soutien des élus, pointés du doigt parce que jugés trop nombreux du côté du Sénat, ou des collectivités locales et territoriales à qui l'on a imposé une nouvelle donne fiscale pour faire des économies que l'Etat oublie de s'appliquer à lui-même.

Joël Aubert

Partager sur Facebook
Vu par vous
4515
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Edito
Edito
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 3 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires