Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

Le Fil d'Aqui

24/11/20 : Âgé de 90 ans, André Luberriaga, ancien maire d'Ascain, au Pays basque, s’est éteint lundi, une semaine après son épouse Martta. Conseiller général d’Ustaritz de 1976 à 1988, l'UDF André Luberriaga, avait dirigé la commune de 1977 à 2001.

19/11/20 : Charente-Maritime : le taux de positivité au Covid-19 était ce soir de 75 pour 100 000 habitants, et de 90 pour La Rochelle, soit moitié moins que la semaine dernière, selon l'ARS. 34 patients sont hospitalisés à La Rochelle, dont 14 en réanimation.

17/11/20 : Le festival de la BD d'Angoulême se fera en deux temps: en janvier pour la remise des fauves et en juin pour un festival en présentiel. Une exposition sera dédié à l'art d'Emmanuel Guibert au musée des beaux arts d'Angoulême, inauguré le 20/11/2021.

15/11/20 : Le Centre communal d’action sociale CCAS de La Rochelle lance un appel à la solidarité et au bénévolat pour épauler les acteurs de l’aide alimentaire. Contact : Frédérique Duchesne àfrederique.duchesne@ccas-larochelle.fr ou au 05 46 35 21 16.




- Publicité -
  • 30/11/20 | L'alimentation de proximité grandit en Ribéracois

    Lire

    Lors de la Commission permanente du 23 novembre, la Région a décidé de soutenir le projet porté par le Club d’entreprises du Pays Ribéracois « Bien manger en Ribéracois – Développement de pratiques alimentaires saines et locales » à hauteur de 64 581 euros. Ce projet vise à développer les partenariats économiques entre acteurs du système alimentaire local et avec pour objectifs de fédérer et dynamiser les initiatives en faveur de l’agriculture et l’alimentation de proximité notamment.

  • 30/11/20 | Jean Tavernier n'est plus

    Lire

    Cet humaniste était entré en politique sans l'avoir cherché par la grâce de Chaban en 1986 lors des élections régionales; deux ans plus tard il sera président du Conseil régional poste qu'il occupera jusqu'en 1992. Jean Tavernier figure de la médecine hospitalière bordelaise s'en est allé à l'âge de 92 ans. Alain Rousset lui rend hommage :"Il a laissé au Conseil régional le souvenir d'un homme de coopération et d'écoute. Dans le prolongement de l'adhésion de l'Espagne à la CEE, Jean Tavernier s'était particulièrement impliqué dans la coopération entre régions transfrontalières. qui donneront naissance à des partenariats institutionnels au long cours ..."

  • 30/11/20 | Les Chemins de l’Art Rupestre Préhistorique a un nouveau président

    Lire

    A l’occasion du renouvellement du Bureau Directeur de l’association ; principal réseau de tourisme archéologique du continent, Germinal Peiro, président du Conseil Départemental de la Dordogne, a été élu Président de l’Association pour la période 2020-2024. Initiée en 2010 en tant que projet d’initiative européenne de promotion, du patrimoine, de la culture et du tourisme, l’Association est une association internationale qui compte 151 sites d’art rupestres et près de 41 institutions dans tout le continent européen.

  • 30/11/20 | Travaux d’urgence sur les lignes Brive-Ussel et Périgueux-Brive

    Lire

    Afin de sauvegarder le réseau néo-aquitain, le Conseil régional s’est engagé en faveur d’un Plan Directeur d’investissements du réseau ferroviaire. Compte-tenu de l’état très dégradé des lignes régionales, des travaux d’urgence vont être menés sur 6 axes en 2021 parmi lesquels Brive-Ussel et Périgueux-Brive. La Région va prendre en charge 3 930 000 euros.

  • 30/11/20 | Lacs médocains: Début du programme global de restauration

    Lire

    Le conseil régional de Nouvelle-Aquitaine a voté une subvention de 184 000€ au Syndicat intercommunal d’aménagement des eaux du bassin versant des étangs du littoral girondin. En effet, les deux grands lacs médocains et le bassin d’Arcachon sont des écosystèmes qui apportent beaucoup à l’activité économique et touristique. Seulement, ils sont soumis à des risques de dégradation de l’eau. C’est donc dans un but de restauration et préservation que le programme global des restauration des zones humides et des lacs médocains est mis en oeuvre.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture
Joël Aubert - Rédacteur en chef - Aqui.fr

L'Edito

Réfugiés, Migrants... Hommage aux associations et vigilance

Hommage! Oui, hommage et reconnaissance, en ces temps où nous devrions tous être animés par le désir de fraternité, à Françoise, Aude, Christiane, Brigitte, Karfa, Pascal, à l'Association de solidarité avec tous les immigrés, à Médecins du Monde, à la Cimade, à Réseau Education Sans Frontières, à Mémoires et Partages, à Emmaüs, à la Ligue des Droits de l'Homme, en un mot à celles et ceux nombreux, et leurs associations que nous ne citons pas, qui sont mobilisés pour tenter d'adoucir le sort de ces étrangers qui, fuyant leurs pays, sont arrivés, au péril de leur vie, jusque chez nous. Ils accueillent, soignent, orientent, défendent, sans compter leur temps et leur engagement. Chaque fin décembre, au carrefour de deux années, et nous le voyons ces jours-ci, l'Etat et ceux qui le servent font écho à la parole politique venue d'en haut. Il y est toujours question d'urgence...

Cette année le nouveau président, au coeur de l'été, avait ainsi déclaré :"Je ne veux plus d'ici la fin de l'année avoir des hommes et des femmes dans les rues, dans les bois. Je veux partout des hébergements d'urgence"... Les préfets, en première ligne, font du mieux qu'ils peuvent. Mais, quoi qu'ils fassent, la réalité dépasse ce qui peut être fait en urgence. Ce constat, alors que l'hiver est là, ne fait que souligner davantage la vraie urgence: celle d'une politique d'ensemble qui tienne compte de la diversité des situations de ceux qui sont arrivés, souvent de très loin, jusqu'à nous. On n'aide pas de la même manière des adultes que des mineurs non accompagnés ou des familles entières.

Le nouveau pouvoir a annoncé, pour ce printemps, une loi où sera redéfinie une politique d'immigration. Cependant il n'a pas hésité un seul instant en décidant par voie de circulaire ministérielle, le 12 décembre, de renvoyer vers les centres de rétention des réfugiés en plus grand nombre et en demandant à des agents de la préfecture et de l'Office français d'immigration et d'intégration d'y pénétrer pour examiner leur situation administrative. Face à la montée au créneau des associations, de personnalités reconnues pour leur longue connaissance des politiques migratoires et, surtout, de l'émotion suscitée au sein des députés de la majorité, d'En Marche, lorsque est apparue le concept de "pays tiers sûrs " pour renvoyer les déboutés du droit d'asile, le gouvernement s'est voulu rassurant.  Sans doute s'est-il souvenu des dégâts irréparables que le projet de déchéance de nationalité avait provoqué parmi les députés socialistes...En tout cas, cet épisode, au moment où une véritable concertation doit -devrait?- s'engager, ne fait qu'illustrer la nécessité de trouver sinon un consensus, du moins une réponse juste et digne à des situations d'autant plus complexes que les demandes de droit d'asile, qui demeurent importantes en France, requièrent des délais d'instruction souvent très longs. Et que l'enfermement des réfugiés qui ne peut s'éterniser ne règle pas grand chose.

Il va donc être de la plus haute importance que l'Etat, comme notamment l'y invitent les élus locaux et les associations, clarifie sa ligne de conduite en matière d'immigration et ouvre des moyens nouveaux pour que le pays "des droits de l'homme" soit fidèle aux valeurs qu'il a reçues en héritage.

Joël Aubert

Partager sur Facebook
Vu par vous
24422
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
1 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Edito
Edito
Retour à la page d'accueil
Accueil
Joliat Daniel | 01/01/2018

Comme le prônait Martin Luther King :

...

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 32 + 17 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires