Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

Le Fil d'Aqui

21/02/18 : Charente-Maritime: Dominique Bussereau a annoncé sur twitter qu'il quittait Les Républicains. "Je reste attaché aux militants, aux amis. Le faux pas grave d'un chef ne me permet pas de rester dans l'équipe du chef",s'est-il justifié sur Public Sénat.

16/02/18 : Suite au décès de Joan Taris, les élus MoDem & Apparentés du Conseil régional néo-aquitain ont choisi Pascale Requenna, tête de liste du département des Landes lors des élections régionales de 2015, pour incarner la Présidence de leur groupe.




- Publicité -
  • 23/02/18 | Salon de l'Agriculture : trois personnalités régionales médaillées

    Lire

    Lors du salon de l'agriculture du 24 février au 4 mars, la Région Nouvelle-Aquitaine va récompenser 3 personnalités régionales promouvant le territoire : la viticultrice landaise Corinne Lacoste-Bayens, présidente de Qualité Landes ; l'éleveur deux-sévrien François Bonnet, président de la Fédération Régionale des Syndicats Caprins de Charentes-Poitou-Vendée ; Anne Alassane, chef du restaurant du Pôle de Lanaud (86), siège d'organismes intervenant dans la sélection de la race bovine limousine.

  • 23/02/18 | Les mesures de limitation de vitesse sont levées

    Lire

    Selon les données d’Atmo Nouvelle-Aquitaine transmises ce jour, l’épisode de pollution atmosphérique en Gironde est terminé. Le préfet de Gironde vient donc de lever les mesures de limitation de vitesse sur les routes et autoroutes du département qui ont été mises en place hier par arrêté préfectoral.

  • 23/02/18 | La Charente-Maritime en alerte pollution atmosphérique

    Lire

    La préfecture de Charente-Maritime a placé en alerte pollution atmosphérique le 22 février, jusqu'à nouvel ordre. La vitesse des véhicules à moteur est donc limitée sur les routes du département : à 110km/h sur les portions d’autoroutes normalement limitées à 130km/h ; à 90 km/h sur les routes normalement limitées à 110 km/h, à 70 km/h sur les routes limitées à 90 km/h. Il est également interdit de brûler des déchets verts ou autre à l'air libre.

  • 22/02/18 | Bordeaux: Anne Walryck démissionne à son tour après les propos de Wauquiez

    Lire

    Anne Walryck, adjointe au maire de Bordeaux, vice-présidente de la métropole, annonce ce jour sa démission des Républicains « devant les propos assumés et calomnieux de Laurent Wauquiez sur Alain Juppé », rejoignant ainsi d'autres conseillers démissionnaires: Elizabeth Touton, Anne Brézillon, Jean-Louis David, Stéphane Delaux, Joël Solari, Laetitia Jarty-Roi.

  • 22/02/18 | Pic de pollution en Gironde: réduction des vitesses maximales autorisées

    Lire

    En conséquence du déclenchement d'une alerte de pollution aux particules fines émise par Atmo Nouvelle-Aquitaine pour jeudi 22 et vendredi 23 février sur le département de la Gironde, Didier Lallement, préfet du département, a pris un arrêté qui réduit de 20km/h les vitesses maximales autorisées sur l’ensemble du réseau routier du département (hors voiries urbaines) jusqu’à la fin de l’épisode de pollution.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture
Joël Aubert - Rédacteur en chef - Aqui.fr

L'Edito

Régionales: Alain Rousset prend une longueur d'avance

Qui face à Alain Rousset pour mener la campagne des régionales dans la « Grande région », l'Aquitaine nouvelle ? La question mérite d'être posée avec d'autant plus d'acuité que les militants socialistes des trois régions qui n'en font plus qu'une ont, à une large majorité, voté en faveur de l'actuel président du Conseil régional et président de l'ARF , l'Association des régions de France. Alain Rousset qui est aux commandes de la Région depuis 1998 s'engage avec d'autant plus d'enthousiasme pour tenter de conserver sa présidence qu'il s'est converti à l'idée qu'il y avait un fameux challenge à relever à la tête de ce qui sera la plus grande région de France. Ayant toujours défendu, par priorité, la nécessité d'un renforcement des compétences des Régions en matière économique d'abord, plutôt que de changer leur périmètre et leur nombre, il prend actuellement la mesure des défis qu'il faut affronter pour dynamiser l'économie d'un aussi vaste territoire mais aussi du potentiel qui est le sien.

Car, il est vrai que la « Grande région » par la diversité de ces pays, de ses cultures, de ses activités, par sa position géographique largement ouverte sur l'Océan, l'attractivité dont elle bénéficie, ne manque pas d'atouts pour devenir une des régions les plus en pointe au niveau européen. Dominique Bussereau, président UMP du conseil général de Charente-Maritime qui repart en campagne dans son département, le soulignait il y a peu et ici même, sur un mode qui n'était pas moins enthousiaste que celui d'Alain Rousset. Il est vrai qu'à La Rochelle ou Saintes l'arrimage à l'actuelle Aquitaine a été accueillie avec empressement. De là à imaginer que l'ancien ministre des Transports, une fois passée l'étape des élections départementales le mois prochain, ose se lancer dans le challenge régional il n'y a qu'un pas que certains franchissent, sans doute un peu rapidement. Mais, il est vrai que dans l'Aquitaine actuelle, dès lors qu'un Alain Juppé ou un François Bayrou, outre leurs mandats locaux importants ont d'autres horizons, plutôt nationaux, il est permis de s'interroger sur le choix du chef de file de la droite – et du centre?- qui affrontera Alain Rousset. Quelques gestes ou apparitions du béarnais Jean Lassalle, à Bordeaux, ont pu donner à penser qu'il pouvait être intéressé mais il se trouve peu de gens pour croire qu'il pourrait être l'homme de la situation.

D'ailleurs, et c'est sans doute ce qui rend la tâche à venir plus incertaine pour la droite, l'actuel président de région a su au fil du temps tisser des relations de confiance avec les élus d'Aquitaine, bien au-delà de sa famille politique. Ce sera pour lui un atout de première grandeur dans un contexte politique national dont il est, par définition, bien difficile de dire ce qu'il sera en décembre prochain.

Joël Aubert

Partager sur Facebook
Vu par vous
18348
Aimé par vous
2 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Edito
Edito
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 26 + 8 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires