Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

Le Fil d'Aqui

18/10/18 : En 2018, le Festival Musicalarue organisé à Luxey (40) a accueilli 49 110 personnes. Combien seront-elles pour l'édition des 30 ans ? Les dates viennent d'être dévoilées : le rendez-vous est donné les 15, 16 et 17 août 2019 !

16/10/18 : Des opposants au projet du contournement de Beynac ont bloqué ce mardi à Vézac, les véhicules qui participaient à une visite de presse du chantier organisée par le Département. Sur décision de la préfecture, les gendarmes ont délogé les manifestants.

16/10/18 : Christelle Dubos, secrétaire de la commission des affaires économiques de l'Assemblée Nationale et députée girondine, a été nommée ce mardi secrétaire d'Etat auprès de la ministre des solidarités et de la santé, Agnès Buzyn.

16/10/18 : Remaniement - Christophe Castaner : ministre de l'Intérieur ; Marc Fesneau (MoDem) : secrétaire d'Etat aux relations avec le Parlement ; Franck Riester (Ex-LR) : ministre de la Culture ; Didier Guillaume (ex-PS) : ministre de l'Agriculture

16/10/18 : Remaniement suite - Jacqueline Gourault (MoDem) : ministre de la Cohésion des Territoires et des Collectivités Locales ; Marlène Schiappa : secrétaire d'Etat à l'Egalité Femmes-Hommes et à la lutte contre les discrimination

16/10/18 : Le 17 octobre à 11h15, un coaching des demandeurs d'emploi est organisé à la Chambre des Métiers et de l'Artisanat de Poitiers en vue de les accompagner avant le Forum emploi qui aura lieu le lendemain.

16/10/18 : Le Conseil municipal de Biarritz a voté par 20 voix pour, face à 15 contre, le projet de gestion du Palais proposé par le maire Michel Veunac à l'issue d'une réunion très tendue. Une conseillère municipale, Virginie Lannevère a démissionné

15/10/18 : A l'occasion de ses 25 ans, l’Université de La Rochelle propose une exposition sur l'histoire de l’établissement, « Histoire d’avenirs, chronique d’une université en mouvement », exposée du 16 octobre au 30 décembre au Cloître des Dames Blanches.

15/10/18 : Charente-Maritime : Pole emploi et le Département 17 organisent un forum des emplois saisonniers hivernaux, le 16 octobre DE 9h à 16h30 à la Maison de la Charente-Maritime, 85 boulevard de la République à La Rochelle. Entrée libre.

15/10/18 : Yves Foulon, maire d'Arcachon, a été élu ce week-end en tant que nouveau président du parti LR en Gironde. Il succède à Alain Juppé dans un scrutin dans lequel il était le seul candidat avec 100% des voix et 55,73% de participation.

15/10/18 : Dans le cadre du cycle de ses conférences-débats #europedémocratique2019, la Maison de l'Europe Bordeaux Aquitaine reçoit le 19/10 à 19h, Pascal Durand, eurodéputé Ecologiste sur le thème “L’Europe face au glyphosate: un signal d’alerte?”

11/10/18 : Ligne Ter Bordeaux-Agen : comité de ligne, lundi 15 octobre à 17h45, salle F. Mauriac, à Langon. Cette réunion est ouverte aux usagers et vise à échanger sur l'actualité de la ligne notamment sur les horaires prévus à partir du 9 décembre 2018.




- Publicité -
  • 19/10/18 | Rochefort : une application pour visiter le patrimoine local

    Lire

    A l'occasion des Journée nationales de l’Architecture (du 19 au 21 octobre), Rochefort lance une nouvelle application de visites (libres ou guidées) de la ville et de son Arsenal : Visite Patrimoine. Téléchargeable sur tous les smartphones, elle entraîne le visiteurs à travers 18 lieux emblématiques de la ville, présentés au moyen d’anecdotes, d’indications historiques et pratiques. Visite patrimoine est né d’une collaboration entre les musées de la région et l'université de La Rochelle.

  • 19/10/18 | Laurent Nuñez en visite à Hendaye ce vendredi

    Lire

    Laurent Nuñez, secrétaire d’État auprès du ministre de l'Intérieur, ancien sous préfet de Bayonne revient au pays et effectuera ce vendredi 19 octobre une visite à Hendaye qui débutera par une visite du Centre de rétention administrative (CRA) d'Hendaye, pour une présentation des missions de la police aux frontières. Elle se poursuivra par celle du Centre de coopération policière et douanière d'Hendaye, accompagnée d’une présentation de ses missions et activités. Elle se terminera au péage frontalier de Biriatou.

  • 19/10/18 | Hot Vienne et son colloque international

    Lire

    Dans le cadre de la saison culturelle Hot Vienne, Limoges se la joue jazz. Passionnés du jazz de renom se retrouveront lors du colloque international dédié au jazz du 22 au 24 octobre à la Bibliothèque francophone multimédia de Limoges. Durant ces 3 jours, les 25 intervenants se succéderont pour s’exprimer sur les figures emblématiques du genre autour de thèmes l’écriture du jazz ou son histoire à Limoges. Entrée libre et gratuite.

  • 18/10/18 | Floirac : budgets participatifs n°2

    Lire

    A Floirac dans le cadre de la 2ème édition des budgets participatif, 160 000 € ont été réservés par le conseil municipal pour financer ces actions proposé par les habitants, dont 60 000 € pour des projets visant à améliorer le cadre de vie en milieu scolaire. 45 projets ont été déposés: 35 pour la ville, 10 pour les écoles. Le vote est désormais ouverts aux habitants jusqu'au 29 octobre, pour l'élection de 4 projets de ville et 3 projets d'écoles. Les 45 projets déposés sont présentés sur internet et à la M.270, où une urne est disposition pour le vote qui peut aussi se faire sur internet.

  • 18/10/18 | Une journée de travail autour des migrations

    Lire

    Samedi 20 octobre, de 9h30 à 17h le département DEFLE de l’Université Bordeaux 3 Montaigne à Talence accueille une journée de travail des Etats Généraux des migrations en Gironde portés localement par le collectif d'associations Collectif Réfugiés Solidarité 33. L'occasion à travers 6 ateliers de réfléchir et être force de proposition sur des thèmes liés à l'action, à la communication, et à la structuration du collectif, ainsi qu'aux conditions d’accueil des personnes migrantes en France, et particulièrement en Gironde. L’objectif est de préparer les actions que ce collectif militant veut organiser tout au long de l’année.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture
Joël Aubert - Rédacteur en chef - Aqui.fr

L'Edito

Régionales J-30: le piège tendu à la gauche

Il était inévitable, dès lors que l'Elysée et l'UMP souhaitaient faire de ces élections un test national, et que le PS entendait démontrer la force de son implantation locale, que le débat serait d'abord politicien.

Et que l'occasion de présenter aux citoyens le rôle des Conseils régionaux dans l'organisation de la vie quotidienne serait laissé de côté ou caricaturé.
A cet égard, les campagnes lancées sur le thème de l'explosion des impôts régionaux seraient acceptables si, sur le fond, elles n'étaient dérisoires. La fiscalité levée par lesRégions ne représenteque 2% de la fiscalité nationale et son poids moyen par habitant ne dépasse guère trois euros. Encore, faut-il ajouter que cette fiscalité n'est pas le fruit d'un impôt direct mais de taxes, assises en particulier sur le foncier bâti et la taxe professionnelle, qui d'ailleurs va disparaître ... pour être remplacée, on ne sait trop encore comment.
La démagogie fleurit donc avec un entrain mortifère : ces Régions coûtent trop chères, ces départements aussi ; on va donc les décapiter et reprendre la main sur une manière de contre pouvoir jugé inacceptable. L'ennui vient de ce que l'Etat, qui fait la leçon aux collectivités, vient de faire exploser les déficits du pays et que, de l'avis de la très rigoureuse Cour des Comptes, la crise n'explique pas tout ; la moitié de ceux-ci lui étant directement imputables. Les Régions, pour leur part, qui se sont parfois laissées aller dans leurs dépenses de fonctionnement, font remarquer qu'elles n'ont pas le droit, légalement, de faire du déficit. Elles recourent, cependant, à l'emprunt pour conserver un niveau d'investissementcompatible avec leurs projets, d'ailleurs le plus souvent liés au développement économique et à la formation. Le citoyen n'est que peu averti de cela, malgré les efforts de communication entrepris. C'est tout juste s'il commençait à comprendre que s'il dispose de trains régionaux de meilleure qualité, de lycées dignes de ce nom pour ses enfants, de logements neufs sur les campus universitaires, il le devait à ces Régions pointées du doigt pour leurs dépenses excessives. A vrai dire, le débat en cours témoigne d'une politisation qui, depuis bien longtemps, n'avait pasfait autant dans la caricature. Une ligne voulue pour légitimer la reprise en main générale des collectivités par l'Etat, dans une approche dont la gauche aurait tort de croire qu'elle ne marchera pas. Il suffit d'entendre la droite, Xavier Bertrand la main sur le cœur, jurer qu'elle n'augmentera pas l'impôt pour prendre la mesure du piège qu'elle lui tend. Il lui reste un mois pour expliquer et convaincre et pas seulement pour hurler à la mort.

Joël Aubert

 

 

Partager sur Facebook
Vu par vous
92
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
1 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Edito
Edito
Retour à la page d'accueil
Accueil
Christophe de La Chaise | 15/02/2010

Cher Joël,
d'accord avec ton analyse.
Le citoyen que je suis déplore de voir une fois de plus nos responsables politiques (qu'ils soient locaux ou nationaux) s'écharper gentillement (ou pas gentillement, cela dépend en général des personnalités...) alors que notre pays, comme la plupart des pays riches (en PIB, mais aussi en dettes!!!) se remet très difficilement du séisme de la crise financière et économique.
A quand, mené par une nouvelle génération de politiques, une union nationale ou européenne, cherchant avant tout, ce qui devrait être leur préoccupation quotidienne, le bien commun?
A quand, un "bureau politique des forces démocratiques", incluant des Manuel Valls, Rama Yade, Cécile Duflot, Laurent Wauquiez (je cite les plus jeunes politiques "émergents" des partis démocrates), remettant à plat le capitalisme "traditionnel" qui nous a tranquillement mais sûrement conduit au cataclysme économique qu'évoquait Philippe Dessertine en 2004 ?...et qui n'a été évité que parce que l'état a injecté quelques dizaines de milliards dans les circuits financiers??(comme les autres états capitalistes, y compris et surtout la Chine !)
Cela nous sortirait effectivement des traditionnels débats: gauche-droite-verts-blancs-gris qui commencent à nous lasser vraiment et que rejettent massivement les jeunes...
et surtout...permettrait de vraiment répondre à la vraie question: quel est le bon système économique que nous préconisons aujourd'hui: quel type de capitalisme remettant l'homme au coeur du système? et là, chaque entité, régionale ou nationale a la possibilité de s'exprimer et c'est autrement plus intéressant et fondamental pour l'avenir de nos enfants que de savoir si la gauche fera le plein ou si la droite conservera des régions...
bien à toi
Christophe de La Chaise

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 21 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires




23/09/2018 | Banque Alimentaire, Agrisud International: la solidarité et le partage, ici et là-bas!...

Rencontres, rencontres ! Ce métier, le mien, offre ce privilège rare des rencontres, de la découverte de notre commune humanité et parfois, souvent, pour peu qu'on le veuille, dans ce qu'elle a de meilleur. Ce vendredi 21 septembre nous a permis, successivement, ce bonheur et l'irrésistible envie de le partager. D'abord, ce fut de bon matin au sein de la Banque Alimentaire de Bordeaux et de Gironde pour s'informer, à l'initiative de l'association des Amis d'Aqui!, de l'extraordinaire travail accompli, à moins que ce ne soit avant tout une mission, par l'équipe réunie autour de Pierre Pouget. Découvrir, aussi, cette ruche où s'affairaient des dizaines de personnes, de tout âge – la doyenne des quelques 200 bénévoles de la Banque revendique joyeusement ses 86 ans – et de toute condition, parfois venues de très loin, du sud de la Méditerranée en attente de statut, occupés à trier les légumes et les fruits arrivant du Marché d'intérêt national de Brienne qui seraient redistribués par une noria de camions portant fièrement ce slogan : « Investissons dans la solidarité alimentaire ». Une ambiance où la convivialité, à l'heure de la pause café, fait merveille et où le moteur de chacun porte un nom : servir ! Second temps de ce samedi enchanteur : les retrouvailles, à l'Hôtel de Région, d'une autre équipe, celle d'Agrisud International, cette ONG magnifique née chez nous, ici en Gironde, du côté de l'Entre-deux-Mers à l'initiative d'un homme d'exception Jacques Baratier, comme Robert Lion son président l'a rappelé.

Lire la suite