Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

Le Fil d'Aqui

15/08/18 : Charente: 6 communes viennent d'être reconnues en état de catastrophe naturelle, suite à des mouvements de terrains liés à la sécheresse, survenue entre janvier et juin 2017. Il s'agit de Balzac, Chalais, La Couronne, Fouquebrune, Linars et Nabinaud.

06/08/18 : Dominique Laurent, sous préfète de Bergerac depuis quatre ans, vient d'être nommée à ce même poste à Guingamp (22). Stéphanie Monteuil, sous préfète de Saint-Jean-d'Angely (17) lui succède et prendra ses fonctions le 27 août.

06/08/18 : Jean-Philippe Dargent vient d'être nommé sous-préêfet de Lesparre-Médoc en remplacement de Claude Gobin. Il est actuellement directeur à la citoyenneté, de la légalité et du développement territorial à la préfecture des Pyrénées-Atlantiques.

04/08/18 : Le meeting aérien de Belvès(24), le 15 août, est maintenu. L’Aéroclub Belvès Périgord a pris la décision de ne pas annuler la manifestation, suite au décès de son président. Lundi Alain Valleron a trouvé la mort dans le crash du Cessna qu’il pilotait.

03/08/18 : Jean-Philippe DARGENT nommé le 31 juillet sous-préfet de Lesparre-Médoc prendra ses fonctions le 3 septembre. Il était directeur de la citoyenneté, de la légalité et du développement territorial à la préfecture des Pyrénées-Atlantiques (64)

03/08/18 : Renforcement des mesures de limitation de prélèvements d’eau dans le 47 sur les cours d’eau non réalimentés. Ces restrictions impactent environ 2% de la surface agricole irriguée, 95% des surfaces irriguées bénéficiant de ressources en eau sécurisées




- Publicité -
  • 16/08/18 | Charente : le festival de Confolens fête ses 60 ans

    Lire

    Le festival de danses folkloriques du monde de Confolens attire chaque année 100 000 visiteurs. Débutée le 13 aout, cette 60e édition se déroule jusqu'au 19 inclus, avec de nombreux spectacles costumés mais aussi des ateliers de danse ouvert au public. Parmi les pays les plus représentés cette année : la République Dominicaine, le Brésil, le Pérou, la Bolivie, la Moldavie et le Botswana. Onze groupes de nationalités différentes se produiront le dimanche soir pour la soirée de clôture.

  • 15/08/18 | Corrèze: l'agriculture au rdv du numérique

    Lire

    Le 25 août, lors de la 50e édition du Festival de l'élevage de Brive, la Chambre d'agriculture de la Corrèze lance un vaste plan de développement des usages numériques agricoles: AgriNumérik 19. Son objectif: mettre à disposition de tous les agriculteurs volontaires du territoire un smartphone avec des applications et services associés. Une initiative d'ampleur unique en France, sous le regard bienveillant d'Hervé Pillaud, membre du Conseil national du numérique et VP de la Chambre d’agriculture des Pays de la Loire, invité de ce lancement.

  • 14/08/18 | EasyJet relie Paris et les pistes de ski

    Lire

    EasyJet vient de lancer une ligne Paris-Pau pour l’hiver 2019. L’aéroport de Pau proposera des navettes directes vers les pistes de ski, disponibles à la vente dès le 1er septembre, et la compagnie facilite le transport des équipements de ski. Deux vols quotidiens sont proposés et jusqu’à deux vols par jour les lundis, jeudis et vendredis.

  • 14/08/18 | Madiran et Pacherenc à la fête!

    Lire

    Ces 14 et 15 août, le village béarnais de Madiran met à l'honneur les appellations Madiran et Pachrenc du Vic Bilh à l'occasion de sa Fête du vins. Pour célébrer les 70 ans des 2 appellations, à travers de nombreuses animations: un espace vins (entrée 5 €) avec dégustations, ventes de vins et rencontres avec les vignerons, mais aussi jeux pour enfants, marché gourmand, défilé des confréries, soirées tapas, bals, concerts le tout accompagnée d'une fête foraine et d'un feu d'artifice pour finir en beauté, le 15 août à 23h30.

  • 13/08/18 | Revenu de base : une expérimentation dans les départements préconisée

    Lire

    Jean-Luc Gleyze, président du département de la Gironde, note avec intérêt que le rapport de préfiguration de France stratégie, qui vient d'être remis au Premier ministre sur l'allocation sociale unique préconise en conclusion "une expérimentation préalable dans une partie du territoire. Il rappelle la volonté de la Gironde d'expérimenter le revenu de base et précise que les scénarios d'expérimentation d'un revenu de base portés par la Gironde et 12 autres départements ne "font pas de perdants".

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture
Joël Aubert - Rédacteur en chef - Aqui.fr

L'Edito

Régionales: le grand sursaut face au FN mais après?...

Ce 13 décembre ce ne serait donc pas la même France que celle qui une semaine plus tôt avait pris le chemin des urnes ?... Entendons-nous bien : les abstentionnistes qui se sont réveillés ou qui l'ont été, face à "la montée au pinacle" du vote Front National, n'ont pas été seuls à faire la différence et à faire basculer des régions qui semblaient promises aux Le Pen ou à leurs affidés. Ce vieux pays a trouvé, en lui-même, la force de remettre les pendules à l'heure en s'écartant de ses familles politiques traditionnelles pour voter sur le mode « front républicain ». Et, ce n'est pas seulement vrai dans les régions où le PS s'était retiré, en Paca, dans le Nord-Pas-de-Calais par exemple ; ça l'est aussi, et c'est sans doute encore plus significatif dans celles où la mobilisation a propulsé vers la victoire un élu de droite, le sortant de l' Alsace Philippe Richert dans la Grande région de l'Est contre Florian Philippot, ou encore la socialiste Carole Delga en Midi-Pyrénées-Languedoc qui laisse, loin derrière elle, Louis Aliot.

En lecture immédiate une première leçon peut être tirée de cette seconde manche des élections régionales : le vote FN, même s'il s'insinue en profondeur dans le territoire, reste d'abord et avant tout un vote de protestation qui ne réussit pas à emporter les digues d'une certaine idée que nos concitoyens se font de la république et de ses valeurs.Vainqueur de Marine Le Pen, Xavier Bertrand a trouvé les mots justes pour le rappeler, lui qui n'a pas voulu du soutien de Nicolas Sarkozy entre les deux tours. C'est évidemment une bonne nouvelle mais elle ne saurait, en aucun cas, exonérer notre classe politique du nécessaire examen de conscience qu'elle doit entreprendre. Pour au moins deux raisons essentielles à nos yeux.

D'abord, parce que malgré ce vote d'un jour, en manière de sauvetage, il ne fait guère de doute que, dès demain, gauche et droite retourneront à leurs discours connus et au maximum de leurs invectives. Et, pourtant, qui ne voit que derrière cette vigoureuse réaction citoyenne existe une immense aspiration à ce que ce pays s'en sorte en échappant aux vieilles lunes du FN, en trouvant des réponses qui dépassent les clivages politiques et appellent la recherche de solutions partagées. D'ailleurs pour faire vivre les Régions, ici et là, il faudra bien s'entendre pour trouver des majorités utiles.

Ensuite, et cela devrait être au cœur de l'attitude de cette même classe politique, parce qu'elle doit prendre la vraie mesure de l'échec du FN dans la dernière ligne droite de ces élections régionales ; celui-ci n'augure en rien de ce que pourrait être en 2017 la présidentielle. Marine Le Pen se pose déjà en victime et va avoir, plus que jamais, beau jeu de brandir son slogan UMPS.

L'interpellation concerne, en tout premier lieu, la droite dite de gouvernement qui va entrer au tournant de 2016 dans une lutte sans merci pour désigner son candidat. Quand on songe au fossé qui existe entre l'actuel président des « Républicains » et Alain Juppé sur la ligne politique à suivre, on peut douter de sa capacité à apporter des réponses adaptées au défi qui s'offre à elle. Quant à la gauche qui s'en sort mieux que prévu elle a l'écrasante responsabilité de dire la vérité au pays et de se battre, le temps de pouvoir qu'il lui reste, à tout mettre en œuvre pour montrer que le chômage n'est pas une fatalité.

Pourquoi, d'ailleurs, ne pas imaginer ouvrir au plus vite un grand chantier national qui réunisse dès le début de 2016 l'Etat et les Régions dont les compétences en matière de formation, d'apprentissage, d'économie, permettent d'apporter sans délai des réponses nouvelles et créent une dynamique sociale mobilisatrice ?
Ce n'est sans doute pas dans la nouvelle Grande région Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes qui vient de porter à sa présidence Alain Rousset, que pareil objectif serait contredit. Le président sortant de l'Aquitaine qui a creusé l'écart entre les deux tours de ces régionales ne manquait pas, dès ce dimanche soir, d'affirmer avec une humilité remarquée qu'il fallait se remettre au travail en pensant, aussi, à ceux qui « sont exclus du gâteau »

Joël Aubert

Partager sur Facebook
Vu par vous
4761
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Edito
Edito
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 20 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires