aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

Le Fil d'Aqui

23/09/16 : Annulation du spectacle « Cabaret New Burlesque » programmé le mardi 11 octobre, au Théâtre Ducourneau, à Agen. Le producteur a déprogrammé la tournée européenne de ces artistes américains. Aucun autre spectacle ne sera programmé en remplacement.

23/09/16 : Elections au tribunal de Commerce d'Agen. 9 candidats en lice. Dépouillement prévu le 5 octobre à 9h30 et éventuellement, en cas de 2ème tour, le 18 octobre à 9h30.

23/09/16 : TEST TOEIC. Spécialisée dans l’enseignement des langues étrangères, la Maison de l’Europe47 à Agen organise une session de test TOEIC le mercredi 12 octobre de 14h à 17h. Plus d'infos au 05.53.66.47.59. Date limite d’inscription : le 26 septembre

22/09/16 : L'abeille et les problèmes auxquels elle est confrontée sont évoqués jusqu'au samedi 24 septembre lors de journées que le village Emmaüs de Pau-Lescar consacre à cet insecte à travers de multiples stands, animations et conférences.+ d'info



- Publicité -
  • 26/09/16 | Chômage: Les chiffres en Nouvelle Aquitane

    Lire

    302 935 demandeurs sans aucune activité fin août: +0,7 % sur 3 mois: +2 051 personnes, +0,6 % sur un mois et -0,8 % sur un an. France: + 1,0 % sur 3 mois, +1,4 % sur un mois, -0,3 % sur un an. +1,2 % pour les moins de 25 ans (+2,0 % sur un mois et –4,7 % sur un an), +0,4 % pour ceux de 25 à 49 ans (+0,3 % sur un mois et –1,2 % sur un an) et de 1,1 % pour ceux de 50 ans ou plus (+0,5 % sur un mois et +2,5 % sur un an). Au total (ABC) 501 721 demandeurs: + 2,1 % sur un an. Par département: –1,0 % en Creuse et +1,8 % en Charente sur 3 mois et entre –1,1 % dans les Landes et +1,6 % en Charente sur un mois.

  • 26/09/16 | Alain Juppé : "les maires doivent s'efforcer de mieux accueillir les réfugiés"

    Lire

    Avant son conseil municipal, Alain Juppé, a appelé lundi les élus municipaux de tous bords à "faire des efforts" pour mieux accueillir les réfugiés "demandeurs d'asile" en France. Il s'oppose sur cette question, au Front national qui est hostile à tout accueil de réfugiés. M. Juppé a distingué les personnes en situation illégale qui "ont vocation à être reconduites à la frontière" et "les demandeurs d'asile". Pour ces derniers, "il faut évidemment éviter cette forte concentration à Calais".

  • 25/09/16 | La Rochelle : le Grand Pavois ouvre ses portes mercredi

    Lire

    Du 28 septembre au 3 octobre le port des Minimes accueille le Grand Pavois, l'occasion de découvrir 750 bateaux, dont 300 à flot, issus de 35 pays. Parmi elles, les dernières créations des maisons Bénéteau et Fountaine-Pajot. Plusieurs navigateurs et leurs embarcations sont attendus comme Damien Seguin, médaillé en voile aux derniers JO paralympiques. Médaillée à Rio, la véliplanchiste Charline Picon, sera la marraine de cette édition. Parmi les nouveautés : un espace dédié aux bateaux de patrimoine plus grands, de la sensibilisation à la sauvegarde des océans,la présence de WWF France et une étape de la coupe de France de Stand Up Paddle.

  • 25/09/16 | Des rencontres agricoles innovantes

    Lire

    Agrobio47 organise du 3 au 21 octobre des rencontres partout en Aquitaine pour permettre aux agriculteurs de découvrir de nouvelles techniques alternatives. En Lot-et-Garonne, ça se passera le 3 octobre de 9h à 17h, avec un rallye verger ponctué de visites et de témoignages d'agriculteurs convertis en arboriculture bio à Aiguillon et Fauillet. Et puis le 11 octobre, de 9h à midi, une matinée d'échanges est proposée avec pour thème « Commercialiser mes légumes biologiques en circuit long ».

  • 24/09/16 | Prolongement de l'exposition « Gérard Fromanger annoncez la couleur ! » à Agen

    Lire

    Prolongement jusqu'au dimanche 16 octobre à l'église des Jacobins à Agen. L’artiste sera également présent à Agen les vendredi 14 octobre et samedi matin 15 octobre. Au programme notamment le vendredi 14, à 18h30, la projection du film "En suivant la piste Fromanger", au Studio Ferry. Et le samedi matin 15 octobre, ouverture exceptionnelle des Jacobins de 10h à 12h, car Gérard Fromanger sera présent aux Jacobins pour vous rencontrer et dédicacer les catalogues.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture
Joël Aubert - Rédacteur en chef - Aqui.fr

L'Edito

Renseignement: A l'heure du net une loi qui nous place sous haute surveillance

Est-ce que la lutte contre le terrorisme qui a frappé notre pays et le maintient sous une menace permanente, légitime de façon accélérée le vote d'une loi qui, prioritairement par le biais d'internet, institue un possible contrôle de toute information qui y circule ? De votre propre mail adressé à un tiers qui vous interrogerait et à qui vous prendriez le risque de répondre sans savoir qui il est... Cette faculté, laissée à l'autorité administrative, découlera du projet de loi de nouveau débattu mais surtout voté ce 5 mai à l'Assemblée nationale

Bien entendu, en théorie, le cadre de l'activité de renseignement semble délimité, et en particulier à ce qui touche à l'indépendance nationale et la prévention du terrorisme mais aussi par exemple « à la prévention des atteintes à la forme républicaine des institutions. » Autant imaginer, immédiatement, ce que le grand filet du net pourrait venir pêcher dans un échange de propos où il serait question des évolutions institutionnelles de la V° République en des termes un peu trop subversifs.

Comment, dès lors, ne pas comprendre le réveil des associations et d'un certain nombre de parlementaires qui en l'occurrence ne sont pas tous de l'opposition au moment où l'Assemblée nationale s'apprête à donner au pouvoir exécutif un arsenal d'écoutes très large ? Les assurances du premier ministre et l'engagement de François Hollande n'ont pas désamorcé les critiques et l'inquiétude de la société civile.

Le chef de l'Etat, le 19 avril sur Canal Plus, a cherché à calmer le jeu en prenant une initiative inédite sous la V° République, la promesse de saisir le Conseil Constitutionnel du texte voté mais le président dudit Conseil, Jean-Louis Debré, vient de lui rappeler qu'il devra motiver sa démarche. Voilà qui promet un exercice singulier, sans doute appelé à de nouveaux débats.

Il reste que sur le fond il y a tout lieu d'être préoccupé par cette « évolution à l'américaine » du système de renseignement français. Et, non seulement pour nos libertés individuelles, mais aussi pour la faculté laissée à la presse de faire son travail d'information sans devoir rendre des comptes au pouvoir éxécutif, à la première occasion, pour un coup de fil ou la consultation qui semblera intempestive d'un site, à priori peu fréquentable, mais où nichent quelques informations utiles. La France qui, avant même les grandes lois sur l'école, s'est donnée la loi de 1881 sur la liberté de la presse dispose d'un cadre législatif rigoureux qui mérite d'être mieux connu et garantit, à la fois l'exercice d'une profession et les droits du citoyen. Les pouvoirs, et singulièrement ces vingt dernières années, ont toujours cherché à empiéter sur cette liberté fondamentale, en démocratie en particulier, en remettant en question la protection des sources du journaliste. C'est le moment de le rappeler et pour chaque citoyen d'interpeller son député.

Joël Aubert

Partager sur Facebook
Vu par vous
9778
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
1 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Edito
Edito
Retour à la page d'accueil
Accueil
Meric | 09/05/2015

Il faut se poser les questions suivantes pour mieux saisir la portée de cette loi. Si ce projet avaient été déposé par la droite républicaine, combien de parlementaires socialistes auraient approuvé un tel texte? Si ces dispositions avaient été avancées par un élus de la droite extrème combien de parlementaires républicains les auraient soutenues?

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 28 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires