aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

Le Fil d'Aqui

24/04/17 : Résultat au Pays basque des principaux candidats: Emmanuel Macron, 45 012 voix, 25,06%; François Fillon, 38 753 voix, 21,58%; Jean-Luc Melenchon, 34468voix, 19,19%; Marine Le Pen, 21 738 voix,12,10%; Jean Lassalle, 13815 voix, 7,69%.

24/04/17 : Résultats définitifs Gradignan : EM 32,15%; JLM 22,15%; FF 18,30%; MLP 10,57%; BH 8,77%; NDA 3,70%

24/04/17 : Résultats définitifs Saint-Médard-en-Jalles :EM 30,81%; JLM 20,28%; FF 16,35%; MLP 15,34%; BH 7,91%, NDA 4,73%

24/04/17 : Résultats définitifs pour Villenave d'Ornon : EM 28,10%; JLM 26,63%; MLP 15,53; FF 12,04%; BH 8,30%; NDA 4,34%

24/04/17 : Résultats en Charente-Maritime à 99,35% du dépouillement : : Macron 23,90%, Le Pen (21,16%), Fillon (20,58), Melechon (18,97), Hamon (5,77), Dupont-Aignan (5,33), Lassalle (1,38), Poutou (1,28), Asselineau (0,79), Arthaud (0,67), Cheminade (0,18).

24/04/17 : Bidart (64).- Emmanuel Macron, 27,80%; François Fillon, 23,21%; Jean-Luc Melenchon, 20,71%; Marine Le Pen, 11,12%; Jean Lassalle, 5,08%; Nicolas Dupont-AIgnan, 3,33%; Philippe Pouton, 1;24%; M. Asselineau, 0,78%; N. Arthaud, 0,36%; M. Cheminade 0,19%

24/04/17 : Ustaritz (64).- Emmanuel Macron, 24,92%; Jean-Luc Melenchon, 20%; François Fillon, 18,29%; Marine Le Pe, 13,88%; Jean Lassalle, 7,92%; Benoît Hamon, 7,63%; Philippe Poutou, 2,71%; Nathalie Arthaud, 0,41%;François Asselineau, 0,24%; J.Cheminade, 0;12%

24/04/17 : Résultats complets La-Teste-de-Buch : FF 27,93%; EM 23,66%; MLP 19,37%; JLM 15,83%; BH 4,61%; NDA 4,49%; JL 2,31%

24/04/17 : Résultats complets Blaye : EM 22,96%; JLM 22,10%; MLP 21,68%; FF 15,20%; BH 6,86%; NDA 4,94%

24/04/17 : A Bayonne, Emmanuel Macron, 25,69%, Jean-Luc Melenchon, 23,11%, François Fillon, 18,03%, Marine Le Pen, 13,50%; Benoît Hamon, 9,42%; Jean Lassale, 3,83%; Nicolas Dupont-Aignan, 3,29%; Philippe Poutou, 1;62%; François Asselineau, 0,94%

24/04/17 : Résultats complets à Jonzac (17) : Macron (28,28%) devance Fillon (23,68%), Le Pen (16,81%) et Mélenchon (16,28%)

24/04/17 : Résultats complets Lesparre-Médoc : MLP 33,17%; EM 18,25%; JLM 17,66; FF 16,25%; BH 4,39%; NDA 4,21%; JL 2,14%

24/04/17 : Résultats complets Libourne : EM 24,69%; JLM 20,50%; MLP 20,27%; FF 17,98%; BH 7,88%; NDA 3,97%; JL 1,76%

24/04/17 : Résultats Pyrénées-Atlantiques : votants 80,62%. Macron 26,27%, Mélenchon 19,92%, Fillon 18,16%, Le Pen 13,74%, Hamon 7,73%, Lassalle 7,55%, Dupont-Aignan 3,72% , Poutou 1,61%, Asselineau 0,70%, Arthaud 0,45%, Cheminade O,13%.

24/04/17 : Résultats définitifs à Rochefort (17) : Macron en tête avec 24,84%, devant Mélenchon (21,67), Le Pen (19,31) et Fillon (17,57)

24/04/17 : A Anglet, dont le maire Claude Olive était soutien de François Fillon, Emmanuel Macron est arrivé en tête 28,50% des voix devant François Fillon, 25% et Jean-Luc Mélenchon avec 18,55%. Marie Le Pen est quatrième avec 18,55%.

24/04/17 : Résultats définitifs Cenon : JLM 31,58%; EM 24,65%; MLP 16,13%; BH 10,28%; FF 8,93%

24/04/17 : Résultats définitifs Pessac : EM : 31.19 % ; JLM : 24.59 % ; FF : 14.81 % ; MLP : 11.45 % ; BH : 9.74 %

24/04/17 : Résultats définitifs Talence : EM : 31.43 % ; JLM : 26.29 % ; FF : 15.00 % ; MLP : 8.70 % ; BH : 11.43 %

24/04/17 : Résultats définitifs Pau : Votants 76,05%. Macron 29,95%, Mélenchon 21,95% , Fillon 17,96%, Le Pen 12,01 % , Hamon 8,98%, Lassalle 3,57%, Dupont-Aignan 3,01%, Poutou 1,13%, Asselineau 0,83%, Arthaud 0,44%, Cheminade 0,17%.

24/04/17 : A Royan (17), Fillon arrive en tête avec 32,59% des voix, devant Macron (24,89), Le Pen (17,49), Mélenchon (12,76).

24/04/17 : Résultats définitifs Floirac : JLM 30,41%; EM 23,64%; MLP 17,22; BH 10,73%; FF 9,34%

24/04/17 : Résultats définitifs Mérignac : Em 31,03%; JLM 23,39%; FF 15,31%; MLP 12,89%; BH 9,21%; NDA 3,94%; JL 1,46%; PP 1,33%; FA 0,94%; NA 0,45%; JC 0,17%

24/04/17 : Résultats définitifs Saint-Aubin-de-Médoc : EM 34,87%; FF 23,57%; JLM 16,01%; MLP 12,17%; BH 5,66%; NDA 4,24%; PP 1,27%; JL 1,23%; FA 0,58%; JC 0,22%; NA 0,17%

24/04/17 : Nouvelle Aquitaine (92,94%) : Em 24,71%; JLM 20,53%; MLP 19,54%; FF 17,66%; BH 6,90%; NDA 4,70%; JL 2,86%; PP 1,48%; FA 0,78%; NA 0,65%; JC 0,19%

24/04/17 : Résultats définitifs Artigues-près-Bordeaux : EM 28,68%, JLM 22,18%; MLP 17,94%; FF 14,98%; BH 6,99%; NDA 4,52%; JL 1,65%; PP 1,29%; FA 1,07%; NA 0,54%; JC 0,17%

24/04/17 : Résultats définitifs Blanquefort : EM 27,83%; JLM 23,43%; MLP 16,69%; FF 14,13%; BH 8,21%; NDA 4,13%; PP 2,88%; JL 1,23%; FA 0,80%; NA 0,59%; JC 0,09%

24/04/17 : A Surgères (17) : Macron arrive en tête avec 26,18%, devant Fillon (20,62%), Marine Le Pen (19,60), Mélenchon (19,20)

24/04/17 : Résultats définitifs Parempuyre : EM 24,77%; JLM 24,33%; MLP 21,91%; FF 11,16%; BH 7,67%; NDA 4,89%; PP 2,32%; JL 1,52%; FA 0,74%; NA 0,60%; JC 0,10%

24/04/17 : Résultats définitives Carbon-Blanc : EM 26,77%; JLM 23,60%; MLP 18,75%; FF 11,85%; BH 9,36%; NDA 4,74%; PP 1,89%; JL 1,71%; FA 0,71%; NA 0,41%; JC 0,21%

24/04/17 : A Saintes (17), les résultats définitifs donnent Macron en tête (26,15%), devant Melenchon (23,28), 1Fillon (18,99), Le Pen (14,83)

24/04/17 : Gironde (22h27, 73% de saisie) : EM 24,30%; MLP 21,36%; JLM 20,89%; FF 16,91%; BH 6,66%; NDA 4,59%; JL 2,17%; PP 1,61%; FA 0,79%; NA 0,51%; JC 0,19%

24/04/17 : Charente-Maritime : à 86,58% du dépouillement, Macron est en tête avec 23,65%, avant Le Pen (21,56), Fillon (20,10), Mélenchon (19,17)

24/04/17 : Résultats complets à Saint-Jean- d'Angely (17) : Macron 25,42%, Mélenchon 20,32%, Fillon 19,79% et Le Pen 19,10%

24/04/17 : Charente-Maritime : résultats à 78% du dépouillement : Macron arrive en tête avec 23,28%, devant Le Pen avec 22,08%, Fillon 20,20% Mélenchon (18,95%). La tendance des premiers résultats s'inverse donc.

24/04/17 : Résultats complets à Sarlat : E.Macron 26,14 %, J.L Melenchon 23,06 %, F. Fillon 19,78 %, M. Le Pen 14,78 %, B. Hamon 6,67 %

24/04/17 : Résultats complets Le Haillan : EM 31,12%; JLM 22,90%; FF 15,03%; MLP 13,13%; BH 9,37%; NDA 3,90%; PP 1,63%; JL 1,55%; FA 0,82%; NA 0,30; JC 0,26%

24/04/17 : Résultats complets à Bègles : JLM 33,63%; EM 26,02%; MLP 12,58%; BH 10,85%; FF8,90%; NDA 2,96%; JL 1,76%; PP 1,63%; FA 0,91%; NA 0,54%; JC 0,22%

24/04/17 : Résultats complets au Bouscat : EM 30,28%; FF 28,22%; JLM 16,82%; MLP 10,01%; BH 7,59%; NDA 3,00%; JL 1,53%; PP 1,16%; FA 0,80%; NA 0,29%; JC 0,20%

24/04/17 : A La Rochelle, Macron arrive en tête avec 29,09%, devant Mélenchon (24,33%), Fillon (18,80%) et Le Pen (12%). Sur 50 905 inscrits, 73,86 se sont exprimés

24/04/17 : Résultats complets à Langon : EM 25,61%; JLM 23,24%; MLP 18,05%; FF 15,08% BH 7,48%; NDA 3,97%; JL 2,70%; PP1,51%; NA 1,27%; FA 0,89%; JC 0,19%

24/04/17 : Résultats à Montpon-Menesterol (24) : M. Le Pen 26,27 %, E. Macron 21,59 %, J-l Melenchon 19,32 %, F. Fillon 17,90 %, B. Hamon 5, 01 %.

24/04/17 : Résultats complets à Bouliac : EM : 31.39 % ; MLP : 14.18 % ; JLM : 14.05 % ; FF : 26.47 % ; BH : 5.44 % ; NDA : 5.09 % ; JL : 1.54 % ; PP : 0.75 % ; FA : 0.83 % ; NA : 0.22 % ; JC : 0.04 %

24/04/17 : Résultats complets à Eysines : EM : 28.69 % ; MLP : 15.02 % ; JLM : 22.92 % ; FF : 16.57 % ; BH : 8.34 ; NDA : 4.2 % ; JL : 1.66 % ; PP : 1.45 % ; FA : 0.70 % ; NA : 0.27 % ; JC : 0.19 %

23/04/17 : Gironde (22h03) 63,32% des saisies : EM 23,37%; MLP 22,40%, JLM 20,75%; FF 17%; BH 6,42%; NDA 4,63%; JL 2,26%; PP 1,64%; FA 0,80%; NA 0,54%; JC 0,19%

23/04/17 : Laurent Perea (Parti communiste-Dordogne) : le résultat de Jean-Luc Melenchon arrivé en tête en Dordogne est une satisfaction. La priorité est de faire barrage à l'extrême droite au deuxième tour. Il faudra ensuite capitaliser pour les législatives.

23/04/17 : Résultats en Nouvelle-Aquitaine à 21h32 : EM : 22.52 % ; MLP : 23.85 % ; JLM : 20.47% ; FF : 16.71 % ; BH : 6.17 % ; NDA : 4.68 % ; JL : 2.42 % ; PP : 1.66 % ; FA : 0.79 % ; NA : 0.58 % ; JC : 0.19 %

23/04/17 : Résultats en Charente-Maritime à 54% du dépouillement, Le Pen toujours en tête à 24,56% dvt Macron (21,72%), Fillon (19,74 et Mélenchon (18,18%)

23/04/17 : Résultats complets Arcachon : FF 43,26%; EM 24,09%; MLP 11,64%; JLM 9,99%; BH 3,85%; NDA 3,57%; JL 1,93%; PP 0,75%; 0,56%; NA 0,23% JC 0,13%

23/04/17 : Taux de participation en Dordogne: sur la circonscription de Bergerac, 82,56 %, sur la circonscription de Nontron 83,96 %, sur la circonscription de Périgueux 83,18 %, sur la circonscription de Sarlat la Caneda 83,93 %.

23/04/17 : Résultats complets à Bassens : JLM 28,09%; EM 22,67%; MLP 22,16%, BH 9,03%; FF 8,24%; NDA 4,16%; JL 2,12%; PP 1,98%; FA 0,78%; NA 0,56%; JC 0,20%

23/04/17 : Selon François Bayrou, président du Modem et maire de Pau, le résultat du premier tour exprime " un espoir pour les Français et la nécessité de ce qui va être la clé du second tour. C'est à dire le rassemblement".

23/04/17 : Résultats complets à Lormont : JLM 29,58%; EM 22,90%; MLP 19,36%; BH 10,14%; FF 9,46%; NDA 3,27%; PP 1,93%; FA 1,34%; JL 1,32%; NA 0,55%; JC 0,15%

23/04/17 : Résultats partiels en Lot-et-Garonne : MLP : 25.17 % ; EM : 20.82 % ; JLM : 18.79 % ; FF : 18.37 % ; BH : 5.71 % ; NDA : 5.02 % ; L : 3.31 % ; PP : 1.22 % ; FA : 0.82 % ; NA : 0.58 ; JC : 0.18 %

23/04/17 : Résultats en Gironde à 21h15 (36.31% saisie) : NDA : 4.74 % ; MLP : 25.26 % ; EM : 21.58 % ; BH : 5.91 % ; NA : 0.59 % ; PP : 1.69 % ; JC : 0.14 % ; JL : 2.56 % ; JLM : 20.17 % ; FA : 0.75 % ; FF : 16.59 %

23/04/17 : Jean Lassalle obtient le score fleuve de 68,60% dans la commune de Lourdios-Ichère dont il est le maire dans les Pyrénées-Atlantiques. Il y dépasse largement François Fillon (7,97%), Emmanuel Macron (7,44%) et Marine Le Pen (4,96%).

23/04/17 : Résultats définitifs Saint-Louis de Montferrand : MLP : 27,12%; JLM 26,49%; EM 21,32%; BH 7,49%; NDA 5,80%; FF 5,26%; JL 2,50%; PP 1,96%; FA 1,34%; NA 0,54% JC 0,18%

23/04/17 : Résultats partiels en Dordogne. A 20 h 40 sur une saisie de 59,31 % : Jean luc Melenchon arrive en tête et obtient 22, 35 %, devant Marine Le Pen 22,14, et Emmanuel Macron à 21,60 %. Benoît Hamon ne récolte que 6,14 % des voix.

23/04/17 : Charente-Maritime : A 36% du dépouillement, Le Pen est en tête avec 26%, devant Macron (20%), Fillon (18,5%) et Mélenchon (18,23%)

23/04/17 : Certaines communes du Lot-et-Garonne ont suivi la tendance nationale en portant Emmanuel Macron en tête devant Jean-Luc Mélenchon.

23/04/17 : En Lot-et-Garonne, la plupart des communes de moins de 500 âmes ont voté en masse pour Marine Le Pen.

23/04/17 : En Dordogne, résultats partiels à 20h40: saisie réalisée à 59,31 % : J-l melenchon: 22,35 %, M.Le Pen 22,14 %, E. Macron 21,60 %, F. Fillon 16,95 %, B. Hamon 6,14 %, N. Dupont aignan 4,80 %, J.Lassalle 2,77 %, P.Poutou 1,49 %, F. Asselineau 0,86 %

23/04/17 : Résultats Partiels en Nouvelle-Aquitaine (42.39 % saisie) : EM : 22.76 % ; MLP : 21.23 % ; JLM : 19.9 % ; FF : 16.95 % ; BH : 6.55 % ; NDA : 4.93 % ; JL : 4.29 % ; PP : 1.62 % ; FA : 0.75 % ; NA : 0.73 ; JC : 0.19 %

23/04/17 : Dans les Landes, selon les premiers résultats partiels, Macron largement en tête (23,94%), devant Mélenchon (19,71%) et Le Pen (18,91%) au coude à coude. Fillon à 16% et Hamon loin derrière 9,37%. Suivent Lassalle (5,04%) et Dupont-Aignan (4,46%).

23/04/17 : Résultats à 20h30 en Gironde : MLP 27,06%; EM 20,21%; JLM 19,50%; FF 16,42%; BH 5,82%; NDA 4,81%; JL 2,91%; PP 1,71%; FA 0,76%; NA 0,62%; JC 0,19%

23/04/17 : Antoine Audi (Maire de Périgueux LR) "ce resultat n'est pas une surprise, c'est celui qui était attendu. C'est une profonde déception pour François Fillon et pour les Républicains. Quant à Emmanuel Macron, il est dans la ligne de François Hollande.

23/04/17 : Résultats à 20h16 en Gironde : MLP 27.6% ; EM : 19.62 % ; JLM : 18.36 % ; FF : 17.48 % BH : 5.74 % ; NDA : 4.82 % ; JL : 3.23 % ; PP : 1.59 % ; FA : 0.78 % ; NA : 0.60 % ; JC : 0.20 %

23/04/17 : Lionel Pascal (En Marche, Dordogne) : "ce résultat n'est pas une suprise. Tous les sondages donnaient Emmanuel Macron en tete. C'est une satisfaction.J'appelle au rassemblement de tous les démocrates face à la candidate de la haine et du repli sur soi.


- Multivote -


- Publicité -
  • 24/04/17 | P-Atlantiques : un front républicain se dessine face au FN

    Lire

    A gauche comme à droite, les voix se succèdent pour faire barrage au second tour au Front National dans les Pyrénées-Atlantiques. Qu'il s'agisse de la sénatrice Frédérique Espagnac, porte-parole de Benoit Hamon, comme des députés PS Martine Lignières-Cassou et David Habib. Une même position est adoptée par Olivier Dartigolles, porte-parole du PCF. Même si celui-ci entend combattre les mesures d'Emmanuel Macron qui porteraient atteinte aux travailleurs. Nicolas Patriarche, secrétaire départemental LR, soutiendra pour sa part Macron, en souhaitant que ce dernier... s'en souvienne.

  • 24/04/17 | Réaction d'Olivier Falorni, député de la circonscription La Rochelle-Ré

    Lire

    Le député de la 1re circonscription de Charente-Maritime s'est montré satisfait des résultats : "Si je devais résumer cette élection en un mot, je dirais : neuf. La vie politique ne sera plus la même.La gauche et la droite ont implosé. Les Français ont montré une volonté de tout mettre en l'air,de bazarder les anciennes pratiques. Macron comme Le Pen sont trangressifs en ce sens qu'ils refusent d'être de droite ou de gauche[...] Les Français ne veulent plus d'une politique de clivages périmés"

  • 23/04/17 | Pyrénées-Atlantiques : le Modem évoque une "belle espérance"

    Lire

    Comme l'a fait François Bayrou, qui estime que la clé du second tour réside dans le rassemblement, le président Modem du Conseil départemental des Pyrénées-Atlantiques, Jean-Jacques Lasserre, qualifie de "belle espérance" le résultat obtenu par Emmanuel Macron sur le plan national. Il salue également un projet qui associe "la recherche d'une économie compétitive et un équilibre social sans lequel rien ne peut se construire".

  • 23/04/17 | François Bayrou : "Le premier défi sera de rassembler"

    Lire

    "Après tant et tant d'inquiétudes, les Français ont choisi de faire mentir les prophètes de malheur et de choisir l'espoir" estime François Bayrou. "Le premier défi sera de rassembler sans perdre son cap, avec un renouvellement des visages mais également des pratiques". Sans prendre le risque de crier victoire trop tôt, François Bayrou ajoute qu'aux élections législatives, il "sera proposé aux Français d'élire une majorité nouvelle. Le temps de cette fracture entre des supposées droite et gauche elles mêmes éclatées en leur sein n'est plus le temps que nous vivons".

  • 23/04/17 | Réaction de Michel Lauzzana, maire de Bon Encontre

    Lire

    "Depuis plus de 2 ans je ne suis plus au PS. C'est donc pas un ralliement de dernière minute. Ce soir, je suis doublement satisfait de ce résultat. Emmanuel Macron a parlé à tous les Français pendant la campagne. Il illustre aussi une nouvelle manière de faire de la politique. Je suis très content aussi car Marine Le Pen est arrivée en 2ème position et cela me tenait à coeur car je voulais pas qu'aux yeux des Français et des pays extérieur nous mettions en tête de l'élection présidentielle une candidate FN."

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture
Joël Aubert - Rédacteur en chef - Aqui.fr

L'Edito

Rythmes scolaires, vacances d'été: il y aurait pourtant besoin de changement

On peut sans aucun doute considérer que Vincent Peillon le ministre de l'Education n'y est pas allé en douceur pour annoncer la réforme des rythmes scolaires et, maintenant, une « discussion » sur le raccourcissement à six semaines des vacances d'été. Dans une société où la moindre réforme suscite d'immédiates crispations, où les enseignants, en règle générale, sont mal payés et figurent encore parmi les fonctionnaires les plus syndicalisés le secteur de l'éducation est si sensible qu'il a eu raison de plus d'un ministre et, au fond, s'accommode plutôt bien du statu quo.

Cette fois, cependant un certain consensus ne semblait pas inatteignable. En effet l'école de la république a besoin de vivre un vrai renouvellement, ne serait-ce que pour jouer un rôle qu'elle ne joue plus comme elle le devrait. Des enfants, notamment en primaire dont les fameux savoirs fondamentaux, à commencer par la lecture, ne sont plus assurés, sont de bonne heure en situation de handicap ce qui compromet bien plus que leur scolarité à venir, leur chance de réussir leur insertion sociale.

Ce constat est d'autant plus désolant que les enfants doivent assimiler, en un temps record, ces apprentissages, singulièrement depuis qu'en 2008, unilatéralement, le gouvernement a imposé la semaine de quatre jours, cédant à la facilité, persuadé que pareille mesure ne pouvait qu'être populaire auprès des familles, en route vers le sacro-saint week-end. Pas facile de faire machine arrière et après avoir trop rapidement évoqué le retour à un jour de classe supplémentaire le ministre et la gauche au pouvoir ont tranché pour la semaine de quatre jours et demi...

Le chantier ouvert dans lequel les communes sont en première ligne est tumultueux ; les élus de gauche nécessairement en première ligne en savent quelque chose. Il va falloir aménager les organisations existantes, des transports à la cantine... Et ceci à un moment où les dotations de l'Etat aux collectivités vont être amputées pour cause d'économies. Pour autant les enjeux sont si importants que le devoir de tous est de parvenir à mettre en place cette réforme des rythmes scolaires, d'ailleurs inséparable d'une révision annoncée des programmes qui n'a que trop tardé.

Quant à la réduction des vacances d'été à six semaines, elle promet des débats où l'économie et les habitudes seront souvent invoquées pour, là-aussi, conserver le statu quo. Il n'était guère judicieux d'ouvrir cette réflexion en même temps que le passage à la semaine de quatre jours et demi. L'idée de contourner les difficultés à venir en instituant des zones ne semble pas incompatible avec la continuité de l'activité touristique. Reste que pareille évolution mériterait, le moment venu, un débat politique serein dont on se demande bien comment il pourrait trouver place, tant les antagonismes gauche-droite rappellent souvent les jours les plus tendus des années 80.

Joël Aubert

Partager sur Facebook
Vu par vous
718
Aimé par vous
2 J'aime
Les réaction
1 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Edito
Edito
Retour à la page d'accueil
Accueil
rouillé bernard | 13/03/2013

Je me mets facilement dans la peau d’un salarié à lequel on impose un changement d’horaires, de jours de travail, moi qui après quinze années dans la même entreprise vient de me voir licencié du fait de manque d’activité de l’entreprise.
Le changement est perturbateur il n’y a aucun doute. Mais le changement, il est de tous les jours et de tout temps. Nous évoluons dans un milieu en perpétuel changement : les heures, les saisons, nos voisins, nos parents, nos enfants et enfin nous même. Nous ne sommes plus tout à fait comme hier et pas encore comme demain. L’éducation nationale et les gens qui la constituent le savent bien, eux qui ne restent jamais loin du débat national. L’université a su se remettre en cause et faire évoluer son environnement, et à ce sujet il est assez paradoxal d’entendre ces détracteurs d’hier demander d’aller plus loin dans cette réforme. Je suis bien certain que les discutions des différentes parties professionnelles du débat sauront trouver un consensus sur ce sujet. Mais ce qui est à craindre c’est la frilosité, le manque d’imagination, de dialogues de nos élus communaux, intercommunaux, départementaux et régionaux qui voient là une façon de faire voir leur existence en pleines réformes des territoires, qui fait moins parler le peuple, mais agite la plus petite collectivité de notre beau pays. Il a fallu des décennies pour faire l’unanimité sur le diagnostique, il n’y a pas de surprise dans cette réforme, juste de la gouvernance, et gouverné n’est-il pas l’art de prévoir ?

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 26 + 10 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires