Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

Le Fil d'Aqui

30/10/20 : Suite au nouvel attentat perpétré ce matin à Nice, la Ville de Périgueux annonce que ses agents et élus observeront une minute de silence ce jour à 17 h, dans le respect des mesures sanitaires

30/10/20 : Ambassade et vitrine de la région à Paris, la Maison de la Nouvelle-Aquitaine ferme ses portes aujourd'hui le temps du confinement. Elle assure néanmoins un drive de produits régionaux pour les parisiens le mercredi 4 novembre, sur réservation.

29/10/20 : Suite aux annonces faites par Emmanuel Macron, le World Impact Summit, organisé à Bordeaux, maintient sa première journée ce jeudi 29 octobre, avec un protocole sanitaire renforcé. Du fait du confinement, la journée de vendredi est annulée.

28/10/20 : Le Festival international du Film d’Histoire de Pessac annonce l'annulation de sa 31ème édition aux dates initialement prévues du 16 au 23 novembre. Des réflexions sont en cours sur les modalités de valorisation des films sélectionnés en compétition.

28/10/20 : Le département des Landes est placé en état de vigilance jaune "Vagues Submersion" pour l’ensemble des communes du littoral du 28 octobre 13h00 au 29 octobre 18h00, entre forte houle, vagues puissantes, érosion dunaire et submersions locales...

28/10/20 : "Priorité à la protection sanitaire". Alors que le Festival Novaq devait s'ouvrir demain à la Rochelle, la Région Nouvelle-Aquitaine, organisatrice de cet évènement dédié à l'innovation, annonce son annulation. Un nouveau format est en réflexion.

26/10/20 : Dominique Bussereau président du département de Charente-Maritime et de l'ADF vient d'annoncer que le Congrès des Départements de France qui devait avoir lieu lieu les 5 et 6 novembre à La Rochelle est ajourné compte tenu de la situation sanitaire

24/10/20 : En raison du couvre-feu, la maire de Biarritz, Maïder Arosteguy a décidé d'instituer un stationnement de la ville gratuit en surface dès 18 heures, afin d'inciter les clients des restaurants de venir plus tôt dans ces établissements de la ville.

22/10/20 : Ce 22 octobre Jean Castex a annoncé 38 nouveaux départements et une collectivité d’Outre-mer la Polynésie soumis au couvre-feu de 21h à 6h dès demain soir. En Nouvelle-Aquitaine, Haute-Vienne et Pyrénées-Atlantiques sont concernés.

22/10/20 : Le Pôle Expérimental Métiers d’Art du Périgord-Limousin organise un marché des métiers d’art en plein air, sur la Place Alfred Agard à Nontron, le samedi 24 octobre de 10h à 18h, en remplacement du Salon de la Rue des métiers d'art, qui est annulé.

22/10/20 : La Rochelle : Michel Carmona, adjoint au maire depuis 2014, est décédé dimanche. Ses obsèques auront lieu vendredi à 15h30 au crématorium de Mireuil.

22/10/20 : Charente-Maritime : en plus d'une obligation de porter le masque dans 52 commune du département, le préfet de Charente-Maritime a pris un arrêté interdisant les buvettes et certaines restaurations dans les établissements sportifs.




- Publicité -
  • 31/10/20 | La Région renforce son soutien à un réseau de recherche en cancérologie

    Lire

    Le réseau de recherche en cancérologie Oncosphère a été lancé en 2018 à Bordeaux. Il rassemble l'Université de Bordeaux, le CHU, l'institut Bergonié, l'Inserm et le CNRS. L'objectif du réseau Oncosphère est de fédérer les acteurs de la recherche sur le cancer éparpillés sur tout le territoire néo-aquitain. Le Conseil Régional, qui a déjà soutenu le réseau Oncosphère à son lancement en 2018, vient de voter une aide de 400 000 euros attribuée à l'Inserm, à Bordeaux

  • 31/10/20 | La Rochelle : les services de la collectivité sont maintenus

    Lire

    Dans la lignée des annonces gouvernementales, les services publics seront maintenus à La Rochelle pendant le confinement: les accueils des mairies, de l'Agglomération, des services d’urbanisme, de l’état civil, des déchetteries, ou encore de la Police municipale, resteront ouverts aux horaires habituels. Le transport public sera également maintenu normalement. Les médiathèques, les musées, le conservatoire de musique et danse, ainsi que les salles de spectacles fermeront dès ce vendredi.

  • 30/10/20 | Confinement: l'Aéroport de Bordeaux s'adapte

    Lire

    L'Aéroport de Bordeaux réenclenche les mesures adaptées de son plan de continuité de service, qui lui permet d'assurer ses missions prioritaires dans le maintien des conditions sanitaires renforcées. La desserte aérienne programmée jusqu'à la fin de ce week-end est à ce jour inchangée. A compter du 2 novembre, le traitement des vols sera opéré intégralement dans le Hall A. Seront maintenus le service de navette entre le parc P4 et l'aérogare, la Navette 30'Direct entre la gare Saint-Jean et l'Aéroport, le bus Liane 1 qui relie le centre de Bordeaux, les locations de véhicules, un service minimum de commerces autorisés.

  • 30/10/20 | LISEA s'engage avec l'Office Français de la Biodiversité

    Lire

    Le 29 octobre, lors du World Impact Summit à Bordeaux, le concessionnaire de la LGV Sud Europe Atlantique a conforté son engagement pour la préservation de la biodiversité. L'Office Français de la Biodiversité porte le programme "Act4Nature France", qui rassemble 80 entreprises pour enrayer l'érosion de la biodiversité. En rejoignant ce programme, LISEA s'engage à créer, restaurer et gérer des sites naturels favorables aux espèces protégées à proximité de la LGV. Selon Hervé le Caignec, Président de LISEA, "c'est une action supplémentaire qui montre notre engagement pour la protection des territoires traversés par la ligne".

  • 30/10/20 | Un tiers-lieu hybride dans les Deux-Sèvres

    Lire

    La Colporteuse à Argentonnay dans les Deux-Sèvres est depuis 13 ans un lieu d’expérimentation du vivre ensemble et de la citoyenneté. Elle a décidé de développer de nouveaux services avec la mise en place d’un espace de coworking afin de répondre aux nouvelles formes de travail. La Région Nouvelle-Aquitaine s’associe à ce projet et apporte une aide de 60 000 euros afin de permettre le développement de ce lieu.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture
Joël Aubert - Rédacteur en chef - Aqui.fr

L'Edito

Sénat version 2020 : le renouvellement ... dans la continuité

Ah! Ce Sénat, cette Chambre Haute que De Gaulle avait voulu supprimer tel quel, lui enlever sa fonction parlementaire et qui, la trahison de Giscard aidant, valut sa défaite au référendum d'avril 1969. Et sa démission comme il s'y était engagé, en cas de défaite. Ce Sénat qui figurait dans les intentions de réformes constitutionnelles d'Emmanuel Macron, balayées par les conséquences de la révolte de Gilets Jaunes, est toujours là. Et bien là. Son renouvellement par moitié après le précédent de 2017 est venu, ce dimanche 27 septembre, apporter la preuve de son existence et de son importance.

L'auteur de ces lignes imagine sans mal la réaction vigoureuse, pour ne pas dire indignée, de celles et ceux qui se nourrissent de l'antiparlementarisme sur les réseaux sociaux et cultivent leur haine du politique, en lisant pareille affirmation. Et, pourtant, réfléchissent-ils, un instant, au rôle de ces élus qui doivent leur élection, pour 95% du corps électoral, aux maires et conseillers municipaux. A ces élus de terrain, plus que jamais importants comme ces temps de crise sanitaire, et maintenant économique, l'ont révélé. Des sénatrices et sénateurs, le plus souvent eux-mêmes anciens maires, qui, désormais, ne peuvent plus cumuler et qui, de ville en ville en ville et de commune en intercommunalité, vont s'enquérir des problèmes de leur circonscription.. Ici de la crise viticole, là d'un manque d'effectifs de police pour faire face à une montée de la délinquance et les faire remonter en direct aux ministres concernés. Comment ne pas être frappés d'ailleurs, au moment où la République en Marche se déchire et semble de plus en plus hors sol, par le rôle de première ligne que jouent nombre de sénateurs et sénatrices de Nouvelle-Aquitaine, là où les députés, arrivés en politique dans les pas d'Emannuel Macron, figurent trop souvent aux abonnés absents .

Ce renouvellement, d'ailleurs, ne fait pas la part belle au modeste groupe LrEM du Sénat parce que si on excepte son président François Patriat, une figure de la vie politique nationale qui sauve sa peau en Côte d'Or, les sénateurs En Marche perdent des sièges. C'est le cas en Gironde où la sénatrice sortante, l'ex-socialiste Françoise Cartron, est sèchement battue. Le tandem socialiste sortant Laurence Harribey-Hervé Gillé est reconduit en tête des voix, de même que celui formé par Nathalie Delattre et Alain Cazabonne au centre de l'échiquier. et Florence Lassarade pour les Républicains. Quant à la famille écologiste qui espérait pouvoir réunir un groupe, elle a la satisfaction d'accueillir au Sénat la girondine Monique De Marco.

En réalité, le Sénat version 2020 s'il traduit, normalement, le vote des municipales où la droite et les socialistes ont maintenu et parfois gagné des positions - on pense à la Dordogne qui envoie, aux côtés d'un socialiste, pour la première fois une sénatrice communiste - reste dans son épure de 2017, avec une lègère progression de la droite. Rien d'étonnant à ce que son président LR, Gérard Larcher, vante les mérites de la stabilité, annonce qu'il est candidat à sa succession et revendique son rôle de contre pouvoir.

Joël Aubert

Partager sur Facebook
Vu par vous
2873
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Edito
Edito
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 3 + 17 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires