aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

Le Fil d'Aqui

10/02/16 : Patrick DALLENNES, sous-préfet de Bayonne, a été nommé préfet délégué pour la défense et la sécurité auprès du préfet de la région Bretagne, préfet de la zone de défense et de sécurité Ouest, préfet d’Ille-et- Vilaine.

10/02/16 : Pont d’Aquitaine: la circulation sera interdite sur la rocade A630 entre les échangeurs 2 (Croix Rouge) et 4 (Labarde), ainsi que sur les pistes cyclables :dans le sens intérieur et dans le sens extérieur, du jeudi 11 février 21h au vendredi 12 à 6h

10/02/16 : Le conseil des ministres a nommé le sous préfet de Bayonne Patrick Dallennes, préfet délégué pour la défense et la sécurité auprès du préfet de la région Bretagne, préfet de la zone de défense et de sécurité Ouest, préfet d’Ille-et-Vilaine.

10/02/16 : A Périgueux, l'Isle est sorti de son lit la nuit dernière : les quais en contrebas de la cathédrale, la rue nouvelle-des-quais et le Moulin du Rousseau sont fermés. Les eaux vont continuer de monter jusqu'à 14 heures.

09/02/16 : Leader dans les services à domicile, le groupe O2 prévoit de recruter cette année 93 personnes en CDI (le plus souvent à temps partiel) dans les Pyrénées-Atlantiques. Ces offres concernent principalement la garde d'enfants à domicile. + d'info

09/02/16 : Les mutations sociétales seront au cœur des rencontres "antro-Pau-logiques" organisées les jeudi 11 et vendredi 12 février par le laboratoire de recherche Identité, territoires, expressions, mobilités de l'Université de Pau et des Pays de l'Adour.+ d'info

09/02/16 : "Les droites extrêmes en Europe" seront évoquées lors d'une soirée libre expression organisée le jeudi 11 février à 20h30 salle Lacaze à Billère (64) par la députée PS Martine Lignières-Cassou, en présence du politologue Jean-Yves Camus.+ d'info

09/02/16 : Muse en tête d'affiche du prochain Garorock qui se déroulera du 30 juin au 3 juillet à Marmande (47)

09/02/16 : Le violoncelliste Tonycello, maitre de l'ironie, présentera le vendredi 12 février son spectacle : «Chansons pauvres à rimes riches», à 21 h, à l'espace James Chambaud, à Lons (64). Il revisitera les œuvres de Brassens, Barbara, Bobby Lapointe. + d'info

09/02/16 : Le prochain spectacle "sons et brioches", à vivre en famille, proposé par l'orchestre de Pau Pays de Béarn sera présenté au cours du week-end des 13 et 14 février. Il s'agira de "La tête dans le sac", d'après le livre de Marjorie Pourchet.+ d'info

06/02/16 : Gargantua et le Petit chaperon rouge font l'objet de deux projets théâtraux présentés en février et en avril par les scènes Espaces Pluriels et Agora, à Pau. Ils sont proposés par le comédien et metteur en scène José Mellano et par Joël Pommerat+ d'info



- Publicité -
  • 10/02/16 | Christian Pèes est nommé président du think tank Momagri

    Lire

    Christian Pèes a été nommé président du laboratoire d'idées Momagri et de l'agence de notation Momagri. Cet agriculteur béarnais, qui préside le groupe coopératif Euralis, a également été le vice-président de la COGECA (syndicat européen des coopératives agricoles) et il est aujourd'hui le vice-président de Coop de France. Défenseur du modèle coopératif, il milite depuis des années pour une régulation mondiale des marchés agricoles. Car la volatilité des prix est selon lui à l’origine de troubles socio-économiques et politiques majeurs.

  • 10/02/16 | Crise aviaire: Le département des Landes solidaire de la filière

    Lire

    Ce 8 février, les Conseillers départementaux landais, ont voté à l'unanimité une motion de soutien à la filière palmipède à foie gras touchée par l'influenza aviaire. Outre la solidarité exprimée par cette motion, il a aussi été voté une enveloppe de 550 000€ pour les éleveurs landais en complément des dispositifs nationaux. Objectifs: les aider à passer le cap et faciliter la mise en place d’équipements de biosécurité dans les exploitations. 1,5M€ ont aussi été réservés afin d'avances remboursables pour les accouveurs confrontés à des problèmes de trésorerie.

  • 09/02/16 | Françoise Jeanson rejoint la Fondation EDF

    Lire

    Françoise Jeanson, ancienne présidente de Médecins du Monde et, depuis décembre, conseillère régionale de la région ALPC sur la liste d'Alain Rousset vient d'être appelée, en tant que personnalité qualifiée, à faire partie de la fondation EDF. L'objet de celle-ci est "de favoriser l'inclusion sociale, l’insertion professionnelle et de développer un programme d'intervention humanitaire pour favoriser l'accès à l'énergie et aux biens essentiels.» La Fondation a l'ambition en outre " d'encourager, l'accès aux savoirs et à la connaissance scientifique, à soutenir la recherche médicale et à contribuer au développement du numérique pour tous"

  • 09/02/16 | Mérignac: le différend Anziani-Safer

    Lire

    Face à une décision de la Safer d'installer un centre équestre sur 50ha de foncier à Mérignac, Alain Anziani a saisi le 5/02 le Ministre de l'Agriculture pour réexaminer le dossier. Selon lui, ce choix ne respecte pas l'objectif initial «de renforcer l'autosuffisance alimentaire locale de la Métropole». De son côté, la société d'aménagement foncier, se dit en phase «avec les missions que lui a confié le Législateur dans le respect de ses obligations réglementaires». Plus d'infos dans notre article en accès gratuit sur aqui-bordeaux-métropole.fr.

  • 08/02/16 | A Biarritz, le Palais propose une Saint-Valentin impériale

    Lire

    Ce week-end,l’Hôtel du Palais propose un forfait Saint-­Valentin avec une nuitée à célébrer au champagne, le petit-­déjeuner buffet et la possibilité de découvrir le nouveau brunch "Napoléon & Eugénie" ainsi qu'un dîner quatre plats aux chandelles élaboré par le chef étoilé Jean-Marie Gautier sur fond d'animation musicale. Dans ce forfait (500 euros pour deux), le palace propose également l’accès au spa. La clientèle extérieure peut aussi réserver pour le dîner et le brunch Renseignements :0559410064 et hotel-­du-palais.com  

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture
Joël Aubert - Rédacteur en chef - Aqui.fr

L'Edito

Bordeaux: La crise de l'urgence sociale appelle plus que des communiqués vengeurs

L'honneur de la politique et de ceux qui la font commande que l'on sache mettre entre parenthèse les querelles politiciennes lorsque les circonstances sont exceptionnelles. Et singulièrement lorsqu'il s'agit de secourir les plus démunis. Est-on en train de l'oublier à Bordeaux, dans l'agglomération bordelaise ? On pourrait le croire, à considérer la vigueur de la polémique suscitée par la situation des gens qui dorment dans la rue.

Il n'a pas fallu plus de deux nuits de vrai froid pour que  les communiqués se succèdent, le maire de Bordeaux appelant à la solidarité ses collègues de la Communauté urbaine et interpellant l'Etat, la préfecture contestant les chiffres avancés par la mairie et le PS bordelais accusant Alain Juppé d'être seul responsable de cette situation, ou pire encore, de vouloir chasser de sa ville, les gens que le dispositif d'urgence, le 115, a refusé de prendre en charge.
Car la réalité la plus insupportable est d'abord là, dans le fait que des personnes en situation de détresse parmi lesquelles des femmes et des enfants n'ont pas pu être hébergés, avant qu'une réponse provisoire ait été apportée. Et que, de nouveau,  ils ne  se retrouvent à la rue. « Aujourd'hui, en Gironde, faute de place pour les accueillir, 157 personnes des hommes, des femmes  des enfants restent tous les soirs dans la rue écrivait dans un communiqué le 30 novembre la FNARS, la Fédération des Associations d'Accueil et de Réinsertion sociale » … Il est urgent d'agir ajoutait-elle. Pourquoi attendre un événement grave pour ouvrir plus de places ?. Il est nécessaire que le gouvernement tienne ses promesses afin qu'aucune personne ne reste à la rue pendant cet hiver. »
Ces cris d'alarme interviennent, à Bordeaux, dans un contexte politique qui se tend chaque jour davantage. Alain Juppé est entré de bonne heure en campagne pour les municipales et le PS, dont il se dit que le président de la Communauté urbaine, Vincent Feltesse, serait son adversaire, n'a pas de mots pour prêter les pires intentions au maire de Bordeaux. Matthieu Rouveyre le porte parole des socialistes girondins et de l'opposition municipale se chargeant de la besogne avec gourmandise.
La polémique atteint ici des sommets et frise parfois l'indécence. Il serait temps de calmer le jeu, au moins lorsqu'il s'agit de se mobiliser et de convaincre l'Etat de tenir ses engagements, sans chercher à minimiser la réalité d'une situation qui risque de s'aggraver. Et ce d'autant que les précaires, les démunis ne sont pas que des citoyens français. Le nombre des migrants économiques, originaires de l'Union européenne, grandit et pas seulement en provenance de Lettonie ou de Roumanie; de notre voisine l'Espagne où la population souffre de plus en plus de l'austérité qui lui est imposée, sans compter celles et ceux qui arrivent du sud de la Méditerranée.
Le coup de froid qui nous a rattrapé ces derniers jours a crée, hélas, les conditions d'une crise de l'urgence sociale qui n'est évidemment pas que bordelaise. La capitale régionale est nécessairement dans un premier temps en première ligne face à ceux qui pensent pouvoir y trouver refuge mais Bordeaux ce ne peut être qu'une ville centre face à ce genre de situation de crise sociale. L'agglomération comme toutes les autres en France est concernée, certains maires celui de Cenon sur la rive droite de Bordeaux par exemple l'ont tout à fait compris. Une concertation générale et la mise en commun de moyens s'imposent pour apporter une réponse organisée et digne.

Joël Aubert

Partager sur Facebook
Vu par vous
78
Aimé par vous
2 J'aime
Les réaction
1 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Edito
Edito
Retour à la page d'accueil
Accueil
AIMARD | 03/12/2012

Pour ma part, la prise de position d'un élu comme Matthieu Rouveyre, (rare) élu engagé n'a rien de "vengeur". Je trouve plutôt déplacées cette loi du silence sur la misère et cette indifférence de la part d'un Maire de grande métropole.

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 12 + 8 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires