aqui.fr a besoin de vous : Soutenez nous !

Le Fil d'Aqui

31/01/15 : Compte tenu des mauvaises conditions météorologiques, le préfet des Pyrénées-Atlantiques a interdit la RN 134, en vallée d'Aspe, aux véhicules de transport de marchandises et de matières dangereuses de plus de 7,5 tonnes.

31/01/15 : L'hippodrome du Pont Long accueillera le Grand cross de Pau, le dimanche 1er févier, sur un parcours de 6 200 mètres. La 128e grande course de haies figure également au programme. Ouverture de la réunion à partir de 13h45.+ d'info

30/01/15 : Le paysage de montagne et le paysage de neige seront évoqués à partir du 4 février par le musée Massey de Tarbes, avec des œuvres de Daubigny, Gustave Doré, Jongkind, Utrillo, Borde… Une rencontre autour de l'exposition est prévue le 15 février. + d'info

30/01/15 : Comment un enfant découvre le jazz... Un spectacle tout public,dont le récitant est Pierre Bellemare, sera présenté le samedi 7 février, à 21h, au centre des congrès de Salies-de-Béarn (64). Il sera accompagné par l'Alexander Big Band.+ d'info

30/01/15 : Insolite. Les joueurs de l'Union Bordeaux Bègles, présenteront une "démonstration" de rugby... sur neige le mercredi 4 février, de 15h3O à 17h sur le domaine de ski du Grand Tourmalet (65). Celle-ci aura lieu au pied des pistes, versant La Mongie.

30/01/15 : Près de 8 000 abonnés ont été privés d'électricité à la suite des intempéries survenues dans les Pyrénées-Atlantiques. 70 agents de ERDF ont été mobilisés pour rétablir le courant. Certaines coupures pourraient durer jusque samedi.

29/01/15 : Le campus palois de l’Université de Pau et des Pays de l’Adour ouvre ses portes aux lycéens, à leurs parents, et à tous ceux qui souhaitent des informations sur l’université, le samedi 31 janvier, de 9h à 14h.

29/01/15 : Bonne nouvelle pour l'aéroport de Biarritz au lendemain de la présentation des voeux de son directeur Didier Riché,aux élus et acteurs économiques du Pays basque la compagnie Swiss Air assurera à partir du 21 juin une liaison Genève-Biarritz.

27/01/15 : L'humoriste Sandrine Alexi sera sur la scène du théâtre Ducourneau d'Agen le samedi 31 janvier à 20h30 où elle imitera stars du showbiz et politiques. Carla Bruni, Céline Dion, Roselyne Bachelot et bien d'autres ne seront pas épargnées !

27/01/15 : Le cinéma art et essai Les Montreurs d'images à Agen organise son traditionnel festival « Cinéma et Justice » du 29 janvier au 1er février. Films, débats, dédicaces et table ronde autour d'une « Justice sans Juge ? » seront proposés.

27/01/15 : Conférence du philosophe André Comte-Sponville le samedi 7 février à 20h15 au théâtre Georges-Leygues de Villeneuve-sur-Lot. Il est indispensable de réserver sa place au 05.53.40.49.49. L'entrée est libre.

26/01/15 : A partir du 28 avril 2015 et jusqu'au 1er septembre, deux vols hebdomadaires auront lieu entre Pau et les villes italiennes de Naples et de Bari, a annoncé Patrick de Stampa, le président de la Chambre de commerce et d'industrie Pau Béarn.

26/01/15 : Marie-José Dussaucy, qui se présentait pour le FN sur le canton d'Ustaritz (64), s'est vue retirer sa candidature après que des propos anti-arabes et anti-musulmans aient été publiés sur son compte Facebook. L'intéressée a affirmé avoir été piratée.

25/01/15 : La colère de Jean-René Etchegaray, maire de Bayonne, plutôt discret, s'est exprimée aujourd'hui sur Twitter: "La menace pesant sur la CAF - Caisse d'allocations- est une très mauvaise nouvelle pour notre territoire. La Ville et l'Agglo refusent ce diktat.

22/01/15 : La N'Py Cup fera étape le samedi 24 janvier sur le domaine de ski du Grand Tourmalet (65). Village test consacré au matériel de glisse, compétition de haut niveau, démos Big air, dégustation de produits locaux... De multiples animations sont prévues.+ d'info

22/01/15 : Le FN a investi des candidats dans 16 cantons des Pyrénées-Atlantiques, pour les élections départementales, autant au Pays basque qu'en Béarn, et sur la base des meilleurs scores obtenus aux européennes. Deux autres cantons au moins devraient suivre.

22/01/15 : Le Tour de France, qui sera présent du 12 au 15 juillet à Pau, verra le peloton traverser le centre ancien et le secteur piéton (rue Joffre) lors du départ de l'étape vers Cauterets. Une "allée" de textes dédiés aux victoires du Tour sera aussi créée+ d'info

21/01/15 : Le CIJA vient d'éditer une plaquette relative à une utilisation précautionneuse du net, afin de préserver l'image du jeune, son identité numérique.+ d'info

21/01/15 : La foire antiquité et brocante de Pau réunira 150 exposants venus d'Aquitaine et de diverses régions de France le samedi 24 et le dimanche 25 janvier, au parc des expositions. Elle sera ouverte de 9h à 19h. Entrée 3 €, gratuit -15 ans+ d'info

21/01/15 : Le club alpin français organise un week-end telemark les 24 et 25 janvier dans la station de Gourette (64). Le samedi, une initiation est prévue pour découvrir cette façon de skier tout en souplesse et en élégance. Une course aura lieu le dimanche.+ d'info

20/01/15 : Le département des Landes affiche un taux de croissance démographique 2 fois plus élevé que la moyenne nationale.

19/01/15 : La célèbre compagnie israélienne de danse Batsheva présentera la chorégraphie " Sadeh 21", de Ohad Naharin, le mardi 20 janvier à 20h30, au Zénith de Pau. Une œuvre "où le moindre geste témoigne d'un choix esthétique". + d'info

17/01/15 : Entre 10 et 40 centimètres de neige fraîche sont tombés depuis vendredi sur les stations de ski des Pyrénées. A titre d'exemple, la Pierre-Saint-Martin possède un "manteau" de 90 à 110 cm, Gourette de 50 à 120 cm et le Grand Tourmalet de 80 à 120 cm.+ d'info

17/01/15 : Les meilleurs chevaux de saut d'obstacles de l'hiver vont s'affronter dimanche sur l'hippodrome de Pau pour le Grand prix Biraben foie gras (prix André Labarrère). Celui-ci sera disputé sur un parcours de 5 300 mètres, hérissé de 20 obstacles.+ d'info

16/01/15 : Alain Rousset ne sera pas le seul puisque JF Macaire depuis Poitiers a fait savoir à JC. Cambadélis qu'il serait candidat pour conduire la liste du PS aux régionales de décembre dans la nouvelle région née de l'Aquitaine, Poitou-Charentes et Limousin



#aquiabesoindevous !



proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 28/01/15 | César 2015: l'Aquitaine représentée dans 11 catégories

    Lire

    L'Académie des César vient de dévoiler les nominations avant la cérémonie du 20 février. Parmi les nominés, 4 films soutenus par l'Aquitaine: "Les Combattants" de Thomas Cailley nommé dans 9 catégories dont meilleur film, meilleur premier film, meilleure actrice et meilleur espoir masculin, "Eastern boys" de Romain Campillo dans 3 dont meilleur film et meilleur réalisateur, "Fidelio, l'odyssée d'Alice" de Lucie Borleteau pour le meilleur premier film et "Inupiluk" de Sébastien Betbeder en lice pour le meilleur film de court-métrage. Au total, l'Aquitaine sera représentée dans 11 catégories.

  • 28/01/15 | Le photographe Jean-Marie Perier à la médiathèque de Biarritz

    Lire

    Samedi 31 janvier pour la 6e édition des Rencontres Koeguy, le photographe, metteur en scène et auteur Jean-Marie PERIER présentera son livre "Loin de Paris" à la Médiathèque, de 15h à 16h30 avant de participer à une séance de dédicaces avec la Librairie Darrigade. Photographe de "Salut les copains" dans les années 60 côtoyant toutes les idoles de l’époque, il a également travaillé pour plus de 600 productions publicitaires à Los Angeles et New York avant de réaliser des longs métrages pour le cinéma et la télévision. Jean-Marie Périer a aussi écrit 11 livres dont "Casse-toi!" en 2010.

  • 28/01/15 | Pom Bistro élue « produit de l’année »!

    Lire

    Pom Bistro, la marque grand public de Cité Gourmande située à Agropole à Agen lancée au printemps 2014 vient d’être élue « produit de l’année ». Après la reconnaissance par le milieu professionnel au SIAL obtenue par les churros de Pomme de Terre, c’est au tour des consommateurs de décerner un prix à Cité Gourmande et à sa gamme grand public pour la qualité des produits Pom Bistro proposés en GMS.

  • 28/01/15 | « Immigration : ces différences qui nous enrichissent... »

    Lire

    La Maison de l’Europe de Lot-et-Garonne/CIED Moyenne Garonne organise une conférence débat le vendredi 6 février à 18h30 dans ses locaux sur le thème de l' « Immigration : ces différences qui nous enrichissent... » en présence notamment de Jean-Claude Guicheney (chargé de mission au CESER), Luc Paboeuf (Président du CESER) et Manuel Dias Vaz (Sociologue, Président du Réseau Aquitain pour l’Histoire et la Mémoire de l’Immigration, vice-président du CESER).

  • 28/01/15 | Une Fondation pour la culture et les civilisations à Bordeaux

    Lire

    La fondation -dont les membres sont la ville de Bordeaux, le Conseil Interprofessionnel du Vin de Bordeaux et la Crédit Agricole d'Aquitaine- a fixé son premier cap après avoir été déclarée d'utilité publique en décembre dernier. Au programme : obtenir la reconnaissance du vin comme patrimoine culturel, valoriser et diffuser les connaissances et aider la recherche. Le premier chantier de cette fondation nouvelle est de taille : il s'agit de la Cité des Civilisations et du vin qui ouvrira en 2016

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Bordeaux 2030 Innov'action et Agriculture
Joël Aubert - Rédacteur en chef - Aqui.fr

L'Edito

Derrière l'affaire Spanghero, une Europe qui devient folle

Spanghero… Un nom d’abord qui rappelle aux moins jeunes d’entre nous les mêlées ouvertes d’où Walter s’extrayait pour emporter deux ou trois anglais accrochés à ses basques... Une marque dont l’identité se confond avec Castelnaudary, une grosse bourgade de l’Aude perchée au-dessus du canal du Midi; la tentation d’un détour, en route vers Narbonne et ses plages, histoire de "se faire" un cassoulet et d’honorer la gastronomie locale. Rachetée par l’un des fleurons du secteur coopératif régional, Lur Berri, dont le nom fleure bon l’agriculture des coteaux du pays basque, qui en rien de temps, est devenue un géant du secteur agro-alimentaire, Spanghero est dans la tourmente. Castelnaudary tremble, légitimement, pour ses emplois et le Pays Basque et ses valeurs ne se reconnaissent plus dans ses circuits indéchiffrables d’un produit avec lequel on ne badine pas, la viande de bœuf.

C’est le sénateur Jean-Jacques Lasserre, l’ancien président du Conseil général des Pyrénées-Atlantiques et de la coopérative Lur Berri, tout en défendant l’honnêteté de ses responsables qui dénonce, sur le mode à la fois désolé et inquiet,  un système qui est devenu fou. Le propos renvoie, en effet, à la découverte que permet cette affaire, celle de ce que l’on pourrait appeler par analogie aux circuits financiers, la dérégulation d’une partie des marchés de l’agro-alimentaire. Des traders (!) chypriotes ou néerlandais –apparemment on en trouve d’autres chaque jour ailleurs dans l'UE – qui, sans aucun contact avec le produit alimentaire qu’ils achètent et revendent, font leur biseness en toute légalité au sein d’une Union Européenne qui, pourtant, du côté de Bruxelles se montre, par ailleurs, si souvent intransigeante quand il s’agit de l’édiction ou du respect des normes… Une Commission qui redonne au même moment le feu vert aux farines animales… Une Commission qui prône le « verdissement » de la Politique Agricole Commune pour aller au devant des attentes de la société mais se montre moins résolue pour qu’existe un étiquetage efficace.

Les enquêtes en cours diront ce qu’il en est des responsabilités des uns et des autres, dans ce trafic de viandes dont heureusement on peut croire qu’il n’aura pas de conséquences sanitaires. Reste, et ce n’est pas rien, les enseignements que l’on doit en tirer. Et singulièrement, ici, dans notre Aquitaine terre d’élection des produits sous signe de qualité qui vont être promus au prochain salon de l’agriculture sous la bannière Sud Ouest.

Le sérieux de la chaîne agro-alimentaire doit être plus que jamais l’impératif catégorique, la transparence des acteurs plus que jamais nécessaire, y compris pour savoir ce que coûte par exemple un poulet fermier des Landes et pourquoi son prix est aussi une garantie pour le consommateur. Parallèlement, les organisations professionnelles agricoles doivent poursuivre l’encouragement au développement des circuits courts, synonyme d’une plus grande traçabilité des produits et de revenu conservé par le producteur. Un corpus de valeurs, en quelque sorte, à partager de la ferme à l’assiette, une proximité pleine de sens face à l’anonymat des margoulins qui prospèrent dans une Europe qui a besoin de se ressaisir .

Joël Aubert

Partager sur Facebook
Vu par vous
6934
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
2 réactions
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Edito
Edito
Retour à la page d'accueil
Accueil
tchoo | 20/02/2013

Enfin quoi, une coopérative avec les valeurs qu'elle est censée véhiculer tomber dans ces travers de la soi-disant modernité! Elle où la société d'hommes censées ne pas fait de bénéfice mais être au service des agriculteurs et des humains en général. Remarquez le Crédit Agricole revendique, lui aussi ces jours-ci être une coopérative, après avoir jugé cela ringard pendant des années. Honnis soit ce postulat où le marché est censé réguler tout, à part pervertir et appauvrir le plus grand nombre on ne voit pas très bien quel est son bénéfice. Changeons de monde, et vite

Xavier | 21/02/2013

Il y a 24 ans, j'achevais un cursus d'enseignement supérieur en agriculture, Durant les études, un voyage pour comprendre le fonctionnement de la filière viande bovine : déjà, les opérateurs nous expliquaient que les pratiques de mise en marché nécessitaient pas mal d'intermédiaires (et donc ne permettaient pas forcément de reconstituer précisément la formation du prix des produits et le lien entre producteur et consommateur). Plusieurs stages en exploitations agricoles (notamment en culture biologique), en 1987, service national civil dans un coopérative de consommateurs de produits bio, stage de fin d'étude dans une vallée pyrénéenne, sur l'occupation de l'espace et le maintien de l'activité agricole pérenne, même dans des zones difficiles. En 1998, en pleine période de crise de la vache folle, je travaillais notamment avec des éleveurs du Massif Central pour accompagner des filières de qualité, grâce au programme européen Leader. Tout ça pour dire que la meilleure garantie de qualité me semble être dans la proximité à a fois géographique et fonctionnelle (moins d'intermédiaires, plus de traçabilité...). Pas sûr que ce soit l'Europe qui soit devenue folle, ( ou alors il faut préciser : l'Europe des producteurs ? L’Europe des consommateurs ? Celle des lobbyistes ? Voire celle des boursicoteurs et des agences de notation... ?),mais plutôt une logique de marché ultralibérale poussée à bout. Je suis d'accord avec vous, Joël, et j'enfoncerai même le clou : actuellement trop peu de responsables, élus et décideurs, au sein des organisations professionnelles agricoles, sont conscients du bien fondé et de l'intérêt des circuits courts : combien d'affaires Findus ou Spanghero faudra-t-il pour qu'ils s'intéressent à de nouveaux modes de production, voire de distribution, quelque peu "alternatifs" et pourtant pas révolutionnaires. Juste en phase avec l'air du temps et la demande sociale contemporaine ("Manger mieux tout en préservant les ressources environnementales et... en rémunérant mieux les producteurs !")

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 33 + 7 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires