aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

Le Fil d'Aqui

18/08/16 : Yoann Kowal, l'athlète périgourdin a réalisé le 6e temps de la finale du 3000 m steeple mercredi à Rio. Avec la disqualification du Kenyan, Kemboi et la médaille de bronze récupérée par Mahiedine Mekhissi, il est classé 5e. Son objectif est atteint.

09/08/16 : Parure estivale pour Saint-Émilion. Jusqu'au 28 août, la Maison du vin organise des initiations à la dégustation (en français et en anglais), et vous en apprendrons un peu plus sur les spécificités du microclimat local. Inscriptions au 05 57 55 50 55



- Publicité -
  • 24/08/16 | Luc Grislain nouveau président du GIPSO

    Lire

    Luc Grislain qui succède à Alexandrine Roubière est depuis 1993 Directeur de l'Institut de Pharmacie Industrielle à l'Université de Bordeaux. Son laboratoire spécialisé dans le développement pharmaceutique gère de nombreux projets dans le domaine de la mise au point de médicaments pour des maladies tropicales.Il est également co-fondateur avec le Groupe Bertin Technologies de Bertin Pharma, une spin off de l'Université de Bordeaux, société de R&D dans le domaine Pharmaceutique créée en 1999 et qui emploie à ce jour plus de 130 collaborateurs, dont la moitié est basée en Aquitaine.

  • 24/08/16 | Dernier concert des « Mercredis de la Cale » 2016 à Villeneuve/Lot

    Lire

    Soirée « Beatles » pour le dernier Mercredi de la Cale, le 24 août à 21h, à la Cale de la Marine à Villeneuve-sur-Lot. Rejoints par le chanteur-guitariste Michaël Jones, les Get Back ont conçu ce spectacle unique spécialement pour cet événement. En 1ère partie, les finalistes locaux du concours « Ma Ville a du Talent » se produiront sur scène. Aussi, So Sosax, grand gagnant de la catégorie « danse » de ce même concours fera une démonstration de hiphop. Soirée gratuite et en plein air.

  • 23/08/16 | A Anglet, les agriculteurs jouent la transparence

    Lire

    Pour la 9ème année, la FDSEA 64 et les Jeunes agriculteurs transforment, ce mercredi 23 août dès 10 h, une partie du parking de la Barre en vaste ferme. Éleveurs et producteurs présentent leurs animaux et leur savoir-faire. "Une opération vérité" revendique le syndicat qui d'ailleurs attire la foule des touristes et les locaux d'une ville qui a une longue tradition maraichère. Fabrication de fromage, expositions, démonstration de chiens de troupeaux sur le parking herbeux d'Izadia et déjeuner sur place sont au menu. Une opération de relations publiques bien utile

  • 23/08/16 | 180 panneaux de signalisation vandalisés en Béarn

    Lire

    Pour une raison inconnue, près de 180 panneaux de signalisation ont été recouverts de peinture noire dans les vallées d'Ossau et de l'Ouzom, dans les Pyrénées-Atlantiques. Ces dégradations qui n'ont pas été revendiquées se sont produites au cours de la nuit du jeudi 18 au vendredi 19 août. La remise en état des panneaux est évaluée à plusieurs centaines de milliers d'euros par le Conseil départemental. Son président et le préfet ont dénoncé des "actes irresponsables", préjudiciables à l'économie locale ainsi qu'à la sécurité routière. Un numéro d'appel à témoins a été diffusé (05 59 05 49 87)

  • 22/08/16 | La Rochelle : une grande parade pour fêter le retour des athlètes de Rio

    Lire

    Une parade nautique est prévue samedi 26 août entre 11h et midi, entre la maison de la Charente Maritime (Les Minimes) et le vieux port de La Rochelle, en présence des sportifs locaux de retour des Jeux Olympiques de Rio. Pour la Ville et le pôle Voile de La Rochelle, c'est l'occasion de saluer la performance de ces athlètes, qui prendront part à la parade en présence de nombreuses autres embarcations. Parmi eux, Charline Picon, qui a décroché l’or en planche à voile RS:X.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture
Joël Aubert - Rédacteur en chef - Aqui.fr

L'Edito

Sport et Dopage: Armstrong comme un épiphénomène

Est-ce vraiment la fin du bal des hypocrites ? Voici que cinq quotidiens européens, l'Equipe en tête, s'entendent pour publier un « manifeste pour le cyclisme ». Il aura donc fallu que l'Autorité américaine anti-dopage fasse ce que l'Union Cycliste Internationale n'a, d'elle-même, jamais été capable de faire pour que Armstrong soit enfin déchu et que l'un des journaux phare du groupe organisateur du Tour prenne la tête d'une croisade pour un cyclisme propre. Et aille même jusqu'à affirmer : » il est impossible de repartir avec les mêmes structures , le même fonctionnement, les mêmes règles et les mêmes hommes ». Acceptons-en l'augure.

Dommage, alors, que pour présenter le Tour 2013 on ait fait monter sur les estrades certain coureur déjà convaincu de dopage. Il est vrai que le Tour, à sa manière, est l'un des business les plus juteux de la planète du sport spectacle... Songeons à ces droits de télévision qui, année après année, sont tombés dans l'escarcelle des organisateurs. L'Amérique, avec Armstrong en jaune, était un fameux marché. Quand on repense aux tentatives d'explications fournies par les managers, aux papiers laudateurs qui tentaient d'apporter des réponses, aussi nouvelles que rationnelles, pour légitimer la supériorité du coureur améraicain et de ses coéquipiers inconnus, on se dit qu'il est bien temps de se refaire une conduite.
Donc, c'est promis il devrait y avoir des Etats généraux du cyclisme avant la prochaine saison 2013. Ne nourrissons donc pas trop d'illusions sur les prolongements de la mise à bas du système Armstrong : il entraînera sans doute quelques déclarations vertueuses et un renforcement de la lutte anti-dopage. Encore faudrait-elle que celle-ci échappe à l'Union Cycliste Internationale, totalement discréditée et revienne aux agences nationales et à une Agence Mondiale indépendante. Au moins ne devons-nous pas être dupes de ces nouvelles proclamations de principe. Trop d'argent est en cause pour qu'on aille bien loin.
En vérité, ce n'est pas que le cyclisme qui devrait être concerné mais l'ensemble du sport, du sport business qui soumet le champion, l'athlète, pour des raisons qui n'ont rien à voir avec les capacités humaines, à des cadences infernales.

La plupart des grandes disciplines sont concernées, le football où la multiplication des rencontres devient caricaturale avec, notons-le toujours à la clé des droits de télévision, le rugby qui file un mauvais coton et glisse, chaque jour davantage, vers sa caricature, un sport de combat où la geste originelle disparaît au profit de l'expression bestiale des muscles fabriqués. Un sport dont les règles nouvelles et imbéciles ont été conçues pour les besoins des télevisions de l'hémisphère sud, chères à M.Murdoch..
Au moins, nous reste-t-il la possibilité de garder nos distances, de défendre d'autres valeurs, de mettre en garde les parents et les familles qui rêvent pour leurs chérubins de destins supérieurs... Qu'ils pensent à leur équilibre et leur santé avant d'imaginer les hypothétiques retombées de leur talent forcé.

Joël Aubert

Partager sur Facebook
Vu par vous
226
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
1 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Edito
Edito
Retour à la page d'accueil
Accueil
Cyclo | 29/10/2012

Quel est le mieux entre vivre pour mourir dans la gloire et vivre une longue vie sans avoir la possibilité de passer sous les feux des projecteurs? Voilà peut-être pourquoi certains préfèrent sacrifier leur santé dans le but de rester immortel dans l'histoire. Certains coureurs ont marqué le Tour de France, quand bien même ils ont été déchus: ce seront ces noms que l'on retiendra, donc dans un sens, ils ont atteint ce qu'ils ont voulu.

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 26 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires