Le Fil d'Aqui

20/04/15 : La finale régionale pour l'Aquitaine du concours international francophone "Ma thèse en 180 secondes" aura lieu le jeudi 23 avril à 14h sur la scène de la Maison de l'étudiant, sur le campus de Pau (sélection de l'UPPA, mercredi 22, à 14h,même lieu).

20/04/15 : L'honorariat a été conféré par le préfet des Pyrénées-Atlantiques à Jean Castaings (UMP) et à Georges Labazée (PS), anciens présidents du Conseil général, pour le dévouement dont ils ont fait preuve au service du département.

20/04/15 : The Do et Fauve sont les têtes d'affiche du festival Emmaüs de Lescar-Pau qui aura lieu les 28 et 29 juillet. Consacré à la musique pop-rock et à la chanson française, il accueillera aussi Arthur H, Moriarty et Zebda. Réservations à partir du 2 mai.+ d'info

19/04/15 : François Hollande, invité de l'émission "Supplément' de Canal plus, a annoncé qu'il saisirait lui-même - initiative inédite pour un président - le Conseil constitutionnel sur le projet de loi sur le renseignement, actuellement en débat au parlement.

16/04/15 : Les associations Férus et Pays de l'ours-Adet déposent un recours contre l'Etat devant le tribunal administratif pour "manquement à son obligation de protection de l'ours brun dans les Pyrénées". Selon elles,de nouveaux lâchers sont indispensables.

15/04/15 : 1er forum national des carrières digitales ! Le vendredi 29 et le samedi 30 mai 2015 à l’Hôtel de Région à Bordeaux + d'info

15/04/15 : Une convention de tatouage aura lieu au parc des expositions de Pau le samedi 18 avril (11h à 1h30) et le dimanche 19 (10h30-21h). Films, concert, tremplin musical figurent au programme. L'entrée est de 10 € (pass 15 € sur les deux jours).

15/04/15 : La novillada de printemps de Garlin (64) se déroulera le dimanche 19 avril. Fiesta campera à 11h,repas de l'Aficion à 13h, novillada à 16h30 avec Alejandro Marcos (Espagne), Joaquim Galdós (Pérou) Jesus Enrique Colombo ou Luis Manuel Terron.

12/04/15 : Pau pavoise en vert et blanc. La Section Paloise a gagné sa montée dans le Top 14 samedi après s’être imposée 31 à 5 face à Montauban et marqué quatre essais de Vunibaka (27e), Boutaty (47e), Hurou (61e) et le bonus offensif avec Vatubua (76e)

10/04/15 : L'Agglomération Côte basque Adour a opté aujourd'hui pour ses transports en site propre pour le tram'bus. Il circulera sur deux axes Nord-Sud et Est-Ouest en 2019. Objectif: 4 millions d'usagers qui viendraient s'ajouter au 9 millions actuellement.



- Publicité -
  • 21/04/15 | Opération Cycl'ados du 20 au 23 avril à la salle des fêtes de Pujols

    Lire

    Le Bureau information jeunesse propose un stage de 4 jours permettant à 10 jeunes Villeneuvois, en situation familiale et sociale précaire, de passer le permis AM (ancien BSR) pour 7 €. Encadrés par le BIJ et un moniteur d'auto-école, les stagiaires réviseront le code de la route, s'exerceront à l'aide d'un simulateur de conduite avant de passer à la pratique. Les participants reçus à l'examen recevront leur attestation de stage le jeudi 23 avril à 19h, à l'Hôtel de Ville.

  • 20/04/15 | Enquête publique pour le Schéma régional de cohérence écologique (SRCE) en Aquitaine

    Lire

    Le SRCE est le document qui identifie la Trame verte et bleue (TVB) à l’échelle régionale. Les continuités écologiques sont nécessaires pour la survie de la faune et de la flore sauvage et contribuent à la sauvegarde de la biodiversité. La TVB est un outil de préservation de la biodiversité et d’aménagement durable du territoire. Aujourd’hui, avant son adoption et sa mise en œuvre, il est soumis à enquête publique du 27 avril au 5 juin : les Aquitains sont invités à s’exprimer sur le sujet.

  • 20/04/15 | Serge Besset aux Montreurs d'images à Agen le 24 avril

    Lire

    Le vendredi 24 avril, le cinéma art et essai agenais accueille Serge Besset, compositeur de la musique du film d'animation « Une vie de chat », qui sera présenté à 10h30. Serge Besset a réalisé plus de 400 compositions depuis les années 80. C'est un fidèle de Jacques-Rémy Girerd et des Studios Folimage. Animation à 3€ pour tous, en partenariat avec Ecrans 47.

  • 16/04/15 | Un service gratuit d'information par SMS sur les crues

    Lire

    Un nouveau service mis en place par l'Etat permet à chacun de recevoir par SMS une information sur les crues, sur l'ensemble du territoire de compétence du Service des crues Gironde-Adour-Garonne. Cela, à partir d'une hauteur d'eau que l'on choisit librement sur une ou plusieurs stations hydrométriques sélectionnées. Ce service gratuit s'adresse à tous : riverains de cours d'eau, professionnels du tourisme, entreprises, collectivités. Pour s'abonner, il faut aller sur www.aquitaine.developpement-durable.gouv.fr/crues

  • 15/04/15 | Hausse des impôts locaux à Bordeaux : le PCF remonté

    Lire

    Dans un récent communiqué, le PCF a tenu a réagir à la décision de hausse des impôts locaux votée mardi par la mairie de Bordeaux. "Les Bordelais ne doivent pas payer la facture des politiques d’austérité. Cette augmentation supérieure au niveau de l'inflation va pénaliser encore les ménages", a notamment indiqué la section bordelaise du parti. "Nos élus et les citoyens doivent refuser le désengagement de l’Etat et exiger le versement des dotations de l’Etat".

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Bordeaux 2030 Innov'action et Agriculture
Joël Aubert - Rédacteur en chef - Aqui.fr

L'Edito

Sport et Dopage: Armstrong comme un épiphénomène

Est-ce vraiment la fin du bal des hypocrites ? Voici que cinq quotidiens européens, l'Equipe en tête, s'entendent pour publier un « manifeste pour le cyclisme ». Il aura donc fallu que l'Autorité américaine anti-dopage fasse ce que l'Union Cycliste Internationale n'a, d'elle-même, jamais été capable de faire pour que Armstrong soit enfin déchu et que l'un des journaux phare du groupe organisateur du Tour prenne la tête d'une croisade pour un cyclisme propre. Et aille même jusqu'à affirmer : » il est impossible de repartir avec les mêmes structures , le même fonctionnement, les mêmes règles et les mêmes hommes ». Acceptons-en l'augure.

Dommage, alors, que pour présenter le Tour 2013 on ait fait monter sur les estrades certain coureur déjà convaincu de dopage. Il est vrai que le Tour, à sa manière, est l'un des business les plus juteux de la planète du sport spectacle... Songeons à ces droits de télévision qui, année après année, sont tombés dans l'escarcelle des organisateurs. L'Amérique, avec Armstrong en jaune, était un fameux marché. Quand on repense aux tentatives d'explications fournies par les managers, aux papiers laudateurs qui tentaient d'apporter des réponses, aussi nouvelles que rationnelles, pour légitimer la supériorité du coureur améraicain et de ses coéquipiers inconnus, on se dit qu'il est bien temps de se refaire une conduite.
Donc, c'est promis il devrait y avoir des Etats généraux du cyclisme avant la prochaine saison 2013. Ne nourrissons donc pas trop d'illusions sur les prolongements de la mise à bas du système Armstrong : il entraînera sans doute quelques déclarations vertueuses et un renforcement de la lutte anti-dopage. Encore faudrait-elle que celle-ci échappe à l'Union Cycliste Internationale, totalement discréditée et revienne aux agences nationales et à une Agence Mondiale indépendante. Au moins ne devons-nous pas être dupes de ces nouvelles proclamations de principe. Trop d'argent est en cause pour qu'on aille bien loin.
En vérité, ce n'est pas que le cyclisme qui devrait être concerné mais l'ensemble du sport, du sport business qui soumet le champion, l'athlète, pour des raisons qui n'ont rien à voir avec les capacités humaines, à des cadences infernales.

La plupart des grandes disciplines sont concernées, le football où la multiplication des rencontres devient caricaturale avec, notons-le toujours à la clé des droits de télévision, le rugby qui file un mauvais coton et glisse, chaque jour davantage, vers sa caricature, un sport de combat où la geste originelle disparaît au profit de l'expression bestiale des muscles fabriqués. Un sport dont les règles nouvelles et imbéciles ont été conçues pour les besoins des télevisions de l'hémisphère sud, chères à M.Murdoch..
Au moins, nous reste-t-il la possibilité de garder nos distances, de défendre d'autres valeurs, de mettre en garde les parents et les familles qui rêvent pour leurs chérubins de destins supérieurs... Qu'ils pensent à leur équilibre et leur santé avant d'imaginer les hypothétiques retombées de leur talent forcé.

Joël Aubert

Partager sur Facebook
Vu par vous
2588
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
1 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Edito
Edito
Retour à la page d'accueil
Accueil
Cyclo | 29/10/2012

Quel est le mieux entre vivre pour mourir dans la gloire et vivre une longue vie sans avoir la possibilité de passer sous les feux des projecteurs? Voilà peut-être pourquoi certains préfèrent sacrifier leur santé dans le but de rester immortel dans l'histoire. Certains coureurs ont marqué le Tour de France, quand bien même ils ont été déchus: ce seront ces noms que l'on retiendra, donc dans un sens, ils ont atteint ce qu'ils ont voulu.

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 23 + 10 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires




08/03/2015 | Départementales: S'abstenir le 22 mars c'est voter Front National

Deux semaines, deux semaines encore pour convaincre les citoyens de remplir leur devoir et aller voter dès le premier tour des élections départementales le 22 mars. Certes on objectera que le département qui était appelé à disparaître n'a été sauvé qu'in extremis par un pouvoir qui a fait des aller-retour sur son projet de réforme territoriale. Et qu'ainsi ce n'était sans doute pas la meilleure façon d'encourager l'électeur à prendre le chemin des urnes ; on entendra aussi les railleries de la droite qui pointe la relative méconnaissance des compétences finales qui seront dévolues au nouveau conseil départemental. Il reste que les enjeux de cette élection, et de la mobilisation des citoyens, sont bien plus importants qu'on pourrait le croire. Pour deux raisons essentielles : d'une part la nécessité de conserver à cette élection son caractère de proximité notamment dans le domaine de la solidarité où le département va continuer, au moins un temps, à jouer un rôle social essentiel dans une société rongée par le chômage; d'autre part pour que les partis de gouvernement fassent barrage à ce qu'on nous annonce, y compris dans les médias, avec une complaisance coupable : la nouvelle progression du Front National. Résonnent encore à nos oreilles ces propos balancés, sans la moindre distance, le soir des élections européennes sur le « premier parti de France ». Un parti qui, à cause d'une abstention massive, a fini en tête… en ne représentant que 10 % du corps électoral.

Lire la suite