Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

Le Fil d'Aqui

30/05/20 : La crise sanitaire est passée par là: la Commission et sa présidente Mme Von der Leyen annoncent un plan de relance de 750 milliards empruntés sur les marchés pour renforcer le budget de l'Union.Préalable: obtenir l'accord des 27 pour ce New Deal "fédéral

29/05/20 : Municipales : A Melle (79), la liste menée par Sarah Klingler ayant obtenu la majorité absolue (28 voix) au premier tour, le conseil a été installé hier, avec 9 postes d'adjoints créés, avec Jérôme Texier et Favienne Manguy comme 1er et 2e adjoints.

27/05/20 : Les 11 Clowns Stéthoscopes organisent une "déambulade festive" aux fenêtres des patients qu’ils ont l’habitude de côtoyer au CHU de Bordeaux à l'Hôpital des enfants afin de renouer le lien physique rompu par le confinement, le 29 mai dès 15h00.

26/05/20 : Le Conseil municipal de Libourne a réélu à sa tête Philippe Buisson. Laurence Rouède se voit confier la délégation de 1ere adjointe, déléguée à la coordination des activités municipales, aux ressources humaines, à l’urbanisme et au foncier.

25/05/20 : Le secrétaire d'État en charge du tourisme, Jean-Baptiste Lemoyne, a assuré que l'exécutif réfléchissait à un "élargissement significatif" de la limite de déplacement (100 km autour du domicile), qui pourrait entrer en vigueur la semaine prochaine.

25/05/20 : Les hospitaliers du CHU Pellegrin à Bordeaux sont en grève illimitée depuis le 22 mai sur préavis de SUD Santé. Un rassemblement de soutien est organisé le 26 mai devant l'hôpital.

22/05/20 : Dans le cadre de la célébration de la Journée Mondiale des Oiseaux Migrateurs, les 24 et 31 mai 2020 à Vitrezay, BioSphère Environnement propose 2 sorties de découverte des oiseaux des marais de Gironde, de 8h30 à 10h30. Réservations: 05 46 49 89 89.

19/05/20 : Allant dans le sens de la déclaration du Premier Ministre ce matin, le préfet des Pyrénées Atlantiques Eric Spitz déclare que les Bordelais et les Toulousains en zone verte pourraient venir en vacances en juillet et août dans les Pyrénées Atlantiques

18/05/20 : L’incertitude de l’évolution sanitaire, et l’impossibilité de mettre en œuvre les mesures barrières, entrainent l’annulation de l’opération de sensibilisation des jeunes à la nage, Objectif Nage, pour l’été 2020, annonce le Département de la Gironde.

15/05/20 : Initialement prévu le samedi 12 septembre prochain, la 36ème édition du marathon des Châteaux du Médoc est reportée au samedi 11 septembre 2021.

14/05/20 : L'activité partielle pour les entreprises du tourisme et de l'évènementiel sera maintenue jusqu'à fin 2020 et que l'accès au fonds de solidarité est prolongé jusqu'à fin septembre. En revanche, pas de baisse prévue pour la TVA.

12/05/20 : La Compagnie aérienne Chalair annonce la reprise progressive de ses vols entre Bordeaux, Brest et Montpellier. Au rythme de 2 vols hebdomadaires, rdv le 8 juin, pour la reprise des liaisons Bordeaux-Brest puis le 15 juin, pour Bordeaux-Montpellier




- Publicité -
  • 30/05/20 | Des esturgeons exotiques dans le Bassin d'Arcachon

    Lire

    Avec le débordement de cours d'eau du Sud Gironde les 10 et 11 mai 2020, des piscicultures dans les bassins du Ciron et de la Leyre ont été inondées laissant échapper des esturgeons sibériens et des esturgeons du Danube. Si l’espèce sibérienne pourrait a priori survivre sans se reproduire, les esturgeons sibériens emportés dans le Bassin d’Arcachon ne supportent pas la salinité des eaux. Ces deux espèces ne doivent pas être confondus avec l’esturgeon européen, protégé en voie de disparition. La prefecture demande donc aux pêcheurs de relâcher vivants tous les esturgeons qui seraient pris, quelle que soit l’espèce.

  • 30/05/20 | Dordogne : une hausse 24,2 % du nombre de demandeurs d'emploi en avril

    Lire

    La Dordogne voit son nombre de chômeurs s'envoler au mois d'avril. Pôle emploi a enregistré une hausse des inscrits en catégorie A, c'est à dire sans aucune activité, de 24,2 % en avril par rapport à mars 2020. En Nouvelle-Aquitaine, elle est de 27,4 %. C'est plus qu'au niveau national : cette hausse historique est de +22,6 %. Cela porte à 25 170 le nombre de personnes sans aucune activité en Dordogne. Le nombre d'inscrits en catégorie B et C (activité réduite) enregistre une forte baisse.

  • 30/05/20 | Plus de 48 000 salariés périgourdins en activité partielle

    Lire

    En Dordogne, 7390 entreprises ont établi une demande de chômage partielle, ce qui concerne 48 572 salariés actuellement. 1045 entreprises ont demandé des reports de charges fiscales, cela correspond à un montant de 9,4 millions d'euros. 14 487 entreprises ont sollicité le fonds de solidarité, cela représente une somme globale de 24,2 millions d'euros. Sur ces demandeurs, 64 % sont des entreprises individuelles et 24 % sont des SARL.

  • 30/05/20 | Bordeaux Métropole : des mesures pour le tourisme

    Lire

    Bordeaux Métropole vient d'adopter 11 mesures (550 000€) pour soutenir la filière tourisme, parmi lesquelles le financement (à 50%) du déficit d'exploitation "à venir" de l'Office de Tourisme et d'une campagne de promotion de la "destination Bordeaux", une réduction du prix du stationnement dans certains parkings souterrains pour les clients des hôtels, un délai de reversement de la taxe de séjour (dont la redevance passe de 2,5 à 5%) pour les hébergeurs ou l'exonération de "tout ou partie" des redevances d'occupation des pontons pour le tourisme fluvial.

  • 30/05/20 | Fonds d'urgence : 2154 dossiers pour Bordeaux métropole

    Lire

    Ce vendredi, dans un point consacré à l'économie, Bordeaux Métropole a précisé que 2154 dossiers avaient été traités dans le cadre de son fonds d'urgence (15,2 millions d'euros) aux entreprises de 1 à 5 salariés, pour un montant total distribué de 4,313 millions d'euros. Ils l'ont été principalement à des entreprises de services (39%), des cafés/hôtels et restaurants (30%) et des commerces (20%). L'essentiel de ces dossiers (1107) a été déposé par des entreprises bordelaises. Les entreprises peuvent encore déposer une demande d'aide jusqu'au 30 juin.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture
Joël Aubert - Rédacteur en chef - Aqui.fr

L'Edito

"Tenez enfin vos promesses !" Le cri du coeur de Roland Cayrol

Voici le livre (1) d'un « amoureux de la politique » qui à l'âge de 20 ans, en 1962, côtoyait Stéphane Hessel et Georges Suffert, au sein du club Jean Moulin, d'un jeune étudiant qui n'en pouvait plus de la vieille SFIO de Guy Mollet et réfléchissait, déjà, à la démocratisation de la société française. Cinquante plus tard, Roland Cayrol saisit l'occasion de l'élection présidentielle pour publier son « Essai sur les pathologies politiques françaises ». Un ouvrage à lire absolument par tous ceux qui auraient tendance à désespérer de la politique et de ceux qui la font. Ils trouveront là, en effet, non seulement matière à alimenter leur curiosité mais aussi des rappels décoiffants, des anecdotes savoureuses, des propositions nées d'une connaissance approfondie de la sociologie politique de ce pays. Et du rappel des promesses non tenues qui pourraient, d'ailleurs, le plus souvent, l'être aisément à l'occasion de l'élection présidentielle prochaine. Une sorte de dernière chance en quelque sorte.

En effet, revenant sur les pas de 2007, l'auteur considère que les Français sont d'autant plus en colère, au fond d'eux-mêmes, que beaucoup y a avaient alors « cru » ou avaient fait l'effort d'y croire... Des électeurs d'autant plus abasourdis que le style imposé, d'entrée de jeu, par Nicolas Sarkozy les prenait à contrepied, eux à qui De Gaulle a confié le soin exclusif de désigner leur monarque, des citoyens certes attentifs aux programes mais soucieux de la personnalité et des manières présidentielles... Et, là, est-il vraiment nécessaire de récapituler la somme des incongruités, des gestes et des mots auxquels les premiers temps du quinquennat ont donné lieu ?... Ne résistons pas, quand même, à évoquer la confidence que Cayrol livre à ses lecteurs, celle que lui fit le nouvel hôte de l'Elysée, peu de temps après son installation : « Je ne vais faire qu'un mandat. Un mandat du feu de Dieu ; sans aucun temps mort. On va s'attaquer à tout. On va tout faire bouger. Et puis j'arrête et je pars dans le privé faire du pognon ». Les temps ont changé semble-t-il...

Ne croyez pas pour autant que Roland Cayrol n'aurait trempé sa plume que dans l'encrier de l'anti-sarkozysme; si beaucoup des acteurs de la vie politique n'échappent pas à la critique c'est, d'abord et avant tout, parce qu'ils n'ont pas tenu leurs promesses, celles qui correspondent, justement, aux souhaits les plus profonds de la société. Et, en premier lieu, que cesse enfin cette exception du cumul des mandats et des fonctions « première pathologie spécifiquement française ». Sait-on, comme le remarque Cayrol, que le cumul local/national, loin  d'être en régression, n'a cessé de s'affirmer comme la norme : un tiers des députés élus locaux dans la Chambre de 19 36, 40% sous la IV° République plus de 80% aujourd'hui ! Et de rappeler le simple bras de fer entre Jospin  et Chirac en 2000, à propos d'un cumul qui a disparu et dont on n'avait oublié qu'il avait pu exister, celui du double mandat parlementaire, national et européen... L'interdiction de tout cumul dont la gauche a fait un de ses thèmes majeurs de campagne est inséparable, selon Cayrol, d'un statut de l'élu qui, l'assurant d'une rémunération, lui rendrait une plus grande indépendance. Lionel Jospin s'y était refusé, à tort. Qui osera, demain, dans le contexte de crise économique s'y risquer ? Rude question mais dont l'auteur a raison de la ressusciter; elle a, à nos yeux, d'autant plus de sens que le système actuel, enkysté, concourt à d'insdiscutables abus et doublons. Il en est deux autres qui ne sont pas moins lourdes de conséquences sur la considération que les citoyens ont pour la classe politique : d'une part celle qui concrene un système scolaire et universitaire qui bloque l'ascenseur social, concourant à la reproduction des élites ; d'autre part la question de la parité qui, malgré des progrès réels, reste un combat, suscite encore défiance et entourloupes pour barrer la route aux femmes comme cet exemple puisé du côté de la Moselle dans les rangs de l'UMP, lors des dernières élections sénatoriales.

Ce conservatisme fondamental, ce manque d'oxygénation qui est souvent à la source du mélange des genres, voire de la corruption « grippent le système », selon le mot de Cayrol qui n'en reste d'ailleurs pas là, passant en revue ce qu'il appelle les « Cancers de la vie politique », les « Désirs délirants de la Com », « l'Alzheimer des programmes ». Autant de constats d'autant plus navrants que les Français ont plus de maturité qu'on ne le dit, sont fatigués de la langue de bois et du double discours. Et d'évoquer celui du PS  qui a pris le risque d'être pris en défaut avec son impossible retour à la retraite à 60 ans, de sourire aussi en épinglant un Jean-François Copé qui avait pourtant commis un livre "prophétique" sur cette fameuse langue de bois qu'il « s'était promis d'arrêter ». Roland Cayrol, fidèle à ses convictions, avoue que "rien n'est encore définitivement joué...que l'élection présidentielle peut constituer le point de départ d'un nouveau cycle, si tout le monde y met du sien... Et que l'on propose "une vraie réforme démocratique  de la politique. Une politique pour le peuple." Une manière de cri du coeur que nous partageons volontiers.

Joël Aubert

1.Roland Cayrol, Tenez enfin vos promesses! Essai sur les pathologies politiques françaises ( Fayard)

 

Partager sur Facebook
Vu par vous
1183
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Edito
Edito
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 32 + 11 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires