Le Fil d'Aqui

30/09/22 : Des rassemblements Vivons Vélo au bénéfice de l'Institut Pasteur sont organisés samedi 8 octobre, à Libourne, Carbon-Blanc, Cestas (33) et Idron (64). Au programme: pédaler pendant une trentaine de kilomètres, en partenariat avec les clubs locaux.+ d'info

30/09/22 : La Semaine de la Forme, accessible à tous, se déroule du 1 au 9 octobre. Un large panel d'activités et de tests est proposé aux enfants, adultes ou seniors, pour connaître son état de forme. Une association sportive participe près de chez vous. + d'info

28/09/22 : Tout est gratuit pour les moins de 22 ans au cours de la nouvelle saison de l'Orchestre du Pays Basque. Des concerts dans 25 villes et villages pour voyager entre musique classique, chant, musiques traditionnelles, actuelles ou expérimentales. + d'info

28/09/22 : La Cité du vin propose plusieurs rendez-vous en octobre avec deux conférences, des ateliers de dégustation et des animations dans le cadre des Journées nationales de l’architecture et du Fascinant Week-end du réseau Vignobles & Découvertes.+ d'info

26/09/22 : A vos agendas: Bordeaux Fête le Vin s'annualise et revient donc dès 2023, du 22 au 25 juin. Comme pour son édition 2022, l'évènement se vivra dès le 15 juin en Avant-Première. Bordeaux Fête le Fleuve cède quant à lui sa place.

23/09/22 : La compagnie aérienne des capitales régionales européennes Volotéa enregistre une progression de 24% du nombre de ses vols par rapport à l'an dernier. A Bordeaux, 195 000 passagers ont été transportés entre juin et août soit une hausse de 27%.

19/09/22 : Dans le cadre d'Octobre rose, la Chambre de métiers et de l’artisanat de Nouvelle-Aquitaine et les Chambres départementales se mobilisent au côté de la Ligue contre le cancer. 250 agents sont inscrits à différentes courses organisées dans la région.

16/09/22 : L’incendie dans le secteur de Saumos est fixé depuis jeudi après-midi. La surface brûlée est réévaluée à 3400 hectares. Les personnes n'habitant pas sur les zones brûlées, 1700 sur plus de 1800 évacuées, ont pu regagner leur domicile.

15/09/22 : L'incendie de Saumos n'a pas progressé dans la nuit de mercredi à jeudi stagnant à plus 3700 ha. En raison d'une très faible visibilité due aux fumées et au brouillard, la préfecture appelle les automobilistes du secteur à la prudence.

14/09/22 : A Saumos, le feu a légèrement progressé cette nuit et dans la matinée, portant la surface totale brûlée à plus de 3600 ha. Jusqu’à 1000 pompiers sont mobilisés au plus fort de la journée ainsi que 6 Canadairs, 3 Dash et 2 hélicos bombardiers d’eau

14/09/22 : L'incendie dans le secteur de Saumos, a continué de progresser dans la journée détruisant plus de 3200 ha. 900 pompiers sont engagés dans ce combat contre le brasier qui a nécessité l'évacuation de 840 personnes et la fermeture de plusieurs routes.+ d'info

13/09/22 : Sur le secteur de Saumos (33), l'incendie démarré hier après-midi a parcouru 1 300 ha cette nuit. Les 340 pompiers déjà engagés vont être rejoints par des renforts d’autres départements. 2 Canadairs, 1 Dash et 3 hélicos bombardiers d’eau interviennent




- Publicité -
  • 30/09/22 | Magna Blanquefort : les salariés pas vraiment rassurés

    Lire

    Les salariés de l’usine Magna restent inquiets après l’annonce du rachat du site de Blanquefort (Gironde) par le fonds d’investissement allemand Mutares. « Quelles garanties supplémentaires offrent Mutares par rapport à Magna pour faire aboutir de nouveaux projets ? » Le repreneur fait valoir la poursuite du contrat avec Ford jusqu’en 2026, la fabrication d’un robot pour une start-up bordelaise, l’assemblage de batteries pour deux-roues ou la production de chargeurs de batteries.

  • 30/09/22 | Le Thouarsais préserve la biodiversité

    Lire

    La Communauté de communes du Thouarsais vient de lancer un projet afin de renforcer la prise de conscience autour des enjeux de préservation de la biodiversité. Elle va établir un diagnostic naturaliste afin de dégager des actions en faveur de la biodiversité et de sa préservation. La CdC va acquérir des parcelles afin de préserver des continuités écologiques ou encore créer ou restaurer une quinzaine de mares. Toutes ces actions vont être accompagnées d'animations à destination des habitants et des scolaires.

  • 30/09/22 | Des ateliers pour orienter les entreprises vers la silver-économie

    Lire

    L’Agence de Développement et d’Innovation et le Gérontopôle impulse des opportunités de développement des entreprises et des territoires en lien avec le bien-vieillir. Plusieurs événements sont organisés. Un atelier à Angoulême, pour présenter les opportunités offertes par la silver économie et les clefs d’accès à ce marché. Quatre ateliers d’exploration des projets et financements européens à Limoges le 13 octobre, Ustaritz le 10 novembre, Bordeaux le 22 novembre et Poitiers le 6 décembre. gerontopole-na.fr

  • 30/09/22 | Le tourisme fluvial se développe le long du fleuve Charente

    Lire

    Depuis 2018, le Département de la Charente-Maritime développe le tourisme fluvial et fluvestre du fleuve Charente. La politique fluviale du Département est en lien direct avec la Flow Vélo afin de développer une destination « Vallée de la Charente ». D'ici 2026, il va donc reconstruire ou réhabiliter les appontements anciens. Au total, 5 pontons fixes vont être construits ou réhabilités ainsi que 4 pontons flottants.

  • 29/09/22 | Emmanuel Macron attendu à Pau pour inaugurer le Foirail

    Lire

    Le Président de la République sera à Pau ce vendredi 30 septembre, pour l’inauguration du Foirail, centre culturel dédié au cinéma Art et Essai, à la musique et au spectacle vivant. La rénovation de l'ancien marché des années soixante s’inscrit dans le plan « Action Cœur de Ville », qui renforce l’attractivité des villes moyennes. Doté de 5 milliards d’euros, ce plan accompagne 6 000 actions en faveur du développement économique, de la culture, de la mobilité et également la rénovation de 80 000 logements dans 234 communes.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture
Joël Aubert - Rédacteur en chef - Aqui.fr

L'Edito

"Tenez enfin vos promesses !" Le cri du coeur de Roland Cayrol

Voici le livre (1) d'un « amoureux de la politique » qui à l'âge de 20 ans, en 1962, côtoyait Stéphane Hessel et Georges Suffert, au sein du club Jean Moulin, d'un jeune étudiant qui n'en pouvait plus de la vieille SFIO de Guy Mollet et réfléchissait, déjà, à la démocratisation de la société française. Cinquante plus tard, Roland Cayrol saisit l'occasion de l'élection présidentielle pour publier son « Essai sur les pathologies politiques françaises ». Un ouvrage à lire absolument par tous ceux qui auraient tendance à désespérer de la politique et de ceux qui la font. Ils trouveront là, en effet, non seulement matière à alimenter leur curiosité mais aussi des rappels décoiffants, des anecdotes savoureuses, des propositions nées d'une connaissance approfondie de la sociologie politique de ce pays. Et du rappel des promesses non tenues qui pourraient, d'ailleurs, le plus souvent, l'être aisément à l'occasion de l'élection présidentielle prochaine. Une sorte de dernière chance en quelque sorte.

En effet, revenant sur les pas de 2007, l'auteur considère que les Français sont d'autant plus en colère, au fond d'eux-mêmes, que beaucoup y a avaient alors « cru » ou avaient fait l'effort d'y croire... Des électeurs d'autant plus abasourdis que le style imposé, d'entrée de jeu, par Nicolas Sarkozy les prenait à contrepied, eux à qui De Gaulle a confié le soin exclusif de désigner leur monarque, des citoyens certes attentifs aux programes mais soucieux de la personnalité et des manières présidentielles... Et, là, est-il vraiment nécessaire de récapituler la somme des incongruités, des gestes et des mots auxquels les premiers temps du quinquennat ont donné lieu ?... Ne résistons pas, quand même, à évoquer la confidence que Cayrol livre à ses lecteurs, celle que lui fit le nouvel hôte de l'Elysée, peu de temps après son installation : « Je ne vais faire qu'un mandat. Un mandat du feu de Dieu ; sans aucun temps mort. On va s'attaquer à tout. On va tout faire bouger. Et puis j'arrête et je pars dans le privé faire du pognon ». Les temps ont changé semble-t-il...

Ne croyez pas pour autant que Roland Cayrol n'aurait trempé sa plume que dans l'encrier de l'anti-sarkozysme; si beaucoup des acteurs de la vie politique n'échappent pas à la critique c'est, d'abord et avant tout, parce qu'ils n'ont pas tenu leurs promesses, celles qui correspondent, justement, aux souhaits les plus profonds de la société. Et, en premier lieu, que cesse enfin cette exception du cumul des mandats et des fonctions « première pathologie spécifiquement française ». Sait-on, comme le remarque Cayrol, que le cumul local/national, loin  d'être en régression, n'a cessé de s'affirmer comme la norme : un tiers des députés élus locaux dans la Chambre de 19 36, 40% sous la IV° République plus de 80% aujourd'hui ! Et de rappeler le simple bras de fer entre Jospin  et Chirac en 2000, à propos d'un cumul qui a disparu et dont on n'avait oublié qu'il avait pu exister, celui du double mandat parlementaire, national et européen... L'interdiction de tout cumul dont la gauche a fait un de ses thèmes majeurs de campagne est inséparable, selon Cayrol, d'un statut de l'élu qui, l'assurant d'une rémunération, lui rendrait une plus grande indépendance. Lionel Jospin s'y était refusé, à tort. Qui osera, demain, dans le contexte de crise économique s'y risquer ? Rude question mais dont l'auteur a raison de la ressusciter; elle a, à nos yeux, d'autant plus de sens que le système actuel, enkysté, concourt à d'insdiscutables abus et doublons. Il en est deux autres qui ne sont pas moins lourdes de conséquences sur la considération que les citoyens ont pour la classe politique : d'une part celle qui concrene un système scolaire et universitaire qui bloque l'ascenseur social, concourant à la reproduction des élites ; d'autre part la question de la parité qui, malgré des progrès réels, reste un combat, suscite encore défiance et entourloupes pour barrer la route aux femmes comme cet exemple puisé du côté de la Moselle dans les rangs de l'UMP, lors des dernières élections sénatoriales.

Ce conservatisme fondamental, ce manque d'oxygénation qui est souvent à la source du mélange des genres, voire de la corruption « grippent le système », selon le mot de Cayrol qui n'en reste d'ailleurs pas là, passant en revue ce qu'il appelle les « Cancers de la vie politique », les « Désirs délirants de la Com », « l'Alzheimer des programmes ». Autant de constats d'autant plus navrants que les Français ont plus de maturité qu'on ne le dit, sont fatigués de la langue de bois et du double discours. Et d'évoquer celui du PS  qui a pris le risque d'être pris en défaut avec son impossible retour à la retraite à 60 ans, de sourire aussi en épinglant un Jean-François Copé qui avait pourtant commis un livre "prophétique" sur cette fameuse langue de bois qu'il « s'était promis d'arrêter ». Roland Cayrol, fidèle à ses convictions, avoue que "rien n'est encore définitivement joué...que l'élection présidentielle peut constituer le point de départ d'un nouveau cycle, si tout le monde y met du sien... Et que l'on propose "une vraie réforme démocratique  de la politique. Une politique pour le peuple." Une manière de cri du coeur que nous partageons volontiers.

Joël Aubert

1.Roland Cayrol, Tenez enfin vos promesses! Essai sur les pathologies politiques françaises ( Fayard)

 

Partager sur Facebook
Vu par vous
2913
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Edito
Edito
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 5 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires