Le Fil d'Aqui

10/12/17 : A Orthez la liste menée par le socialiste Emmanuel Hanon remporte l'élection municipale (49,69%) devançant celle du maire sortant Yves Darrigrand (39,87%) et de Hélène Marest (Lrem -Modem 10,44%

10/12/17 : Philippe Mahé préfet de Meurthe-et-Moselle depuis août 2015 est le nouveau directeur général des services de la Gironde. Il a occupé plusieurs postes similaires depuis 1995 en Côtes d'Armor Finistère aux communautés urbaines de Nantes et de Toulouse.

10/12/17 : Dans un communiqué du 9/12, le président de la Charente-Maritime Dominique Bussereau annonce que l'instauration d'un péage à l'entrée d'Oléron ne sera finalement pas soumis au vote lors de la session du Département du 18 décembre comme annoncé.

10/12/17 : Charente-Maritime : Météo France annonce une tempête ce lundi, avec de violentes rafales pouvant atteindre localement 120 à 130 Km/h sur le littoral et 100 à 110 Km/h à l'intérieur des terres.

09/12/17 : Après l'annonce de la présence du groupe NTM, les Francofolies ont annoncé cette semaine leurs prochaines têtes d'affiches de l'édition 2018, qui se tiendra du 11 au 15 juillet : Orelsan, Jain, Véronique Sanson, Mc Solaar, Calogero et Shaka Ponk.

08/12/17 : Les maires de Port-au-Prince et de La Rochelle ont signé un accord mardi à l’occasion des 2e Assises de la coopération franco-haïtienne à Port-au-Prince. Une aide nouvelle sera apportée pour la construction d’un lieu d’accueil en cas de catastrophe.

07/12/17 : Le maire de Saint-Jean-de-Luz et premier vice-président de la Communauté Pays basque, Peyuco Duhart, 70 ans, est mort ce vendredi matin à 10 heures au Centre hospitalier de la Côte basque à Bayonne. Il avait été victime d'un AVC la semaine dernière.

06/12/17 : L’innovation au service des entreprises. Jeudi 14 décembre, la CCI47 organise un a-m de table ronde autour du « design, levier d’innovation dans les entreprises ». Pour en parler des entrepreneurs seront présents pour témoigner de leur expérience.

06/12/17 : Mi novembre, le centre national pour le développement du sport a attribué un total 5,7M€ à 16 projets néo-aquitains visant la création d’équipements structurants, l’accès à la pratique sportive des personnes handicapées et à la rénovation des CREPS

06/12/17 : C'est ce lundi 11 décembre que Didier Lallement, prendra officiellement ses fonctions de préfet de la région Nouvelle-Aquitaine, préfet de la zone de défense et de sécurité Sud-Ouest et préfet de la Gironde à la suite de Pierre Dartout.

30/11/17 : Le 20 décembre, la salle de spectacles “Les Cigales“ à Luxey (40) accueille Françis Huster pour un seul-en-scène moderne et engagé, à l’image de celui qu’il incarne: Albert Camus. Rendez-vous à 21h. Pensez à réserver sur www.musicalarue.com !

30/11/17 : Du 5 au 16 décembre, la médiathèque du Marsan (à Mont-de-Marsan) accueille une exposition d'affiches créée à l'occasion du cinquantième anniversaire d'Amnesty International. Objectif: sensibiliser et éduquer aux droits humains.


- Multivote -


- Publicité -
  • 09/12/17 | Pierre Dartout décoré en quittant Bordeaux

    Lire

    Pierre Dartout, préfet de Gironde et de Nouvelle-Aquitaine a vécu un moment singulier lors de la réception marquant son départ de Bordeaux: il a reçu des mains d'Alain Juppé la décoration de commandeur dans l'Ordre national du mérite en présence d'élus, de personnalités, de sa famille venue de son Limousin natal moment chaleureux ponctué d'un très bel hommage du maire de Bordeaux retraçant une carrière fournie au service de l'Etat et remerciement appuyé du récipiendaire à Bordeaux où il sera "très heureux de revenir". M.Dartout, le préfet de l'installation de la réforme territoriale a loué sa relation avec Alain Rousset

  • 08/12/17 | Les événements nautiques de La Rochelle annoncés au salon Nautic de Paris

    Lire

    Le salon Nautic a été l'occasion pour La Rochelle d'annoncer les événements de 2018. En avril, la ville accueillera L'Hermione avant son départ en méditerranée. En mai, ce sera la première édition des Assises de la plaisance et du nautisme. A partir de juillet, 4 championnats européens de sport de glisse vont se succéder (catamaran, dériveur et forty-niners). Sans oublier les traditionnels rendez-vous de la Semaine du Nautisme ou du Grand Pavois, qui se tiendra du 26 septembre au 1 octobre.

  • 08/12/17 | L'ambassadeur de Chine annoncé à la prochaine fête de la truffe

    Lire

    La prochaine fête de la truffe a lieu à Sarlat, les 20 et 21 janvier 2018. Cet événement culinaire accueillera l'assemblée générale de l’association des Bocuse d’Or Winners. Pour l’occasion, 17 lauréats du célèbre concours de cuisine du monde seront présents. Zhai Jun, l'ambassadeur de la République populaire de Chine, accompagné d'une vingtaine de personnes à la prochaine Académie culinaire du foie gras et de la truffe, a répondu favorablement à l'invitation de la municipalité.

  • 07/12/17 | L'avenir du vélo en débat à La Rochelle

    Lire

    Depuis douze ans, la Charente-Maritime organise ses Tribunes de l'Innovation autour de grands thèmes d'actualité comme la solidarité, la mondialisation, etc. Pour cette édition, la "petite reine" est à l'honneur, avec des conférences-débats autour de son histoire, sa place socio-économique, ses innovations technologiques et son avenir en tant que transport doux et durable. RDV (gratuit) le 14 décembre à 18h à la Maison du Département. Ouvert au grand public sur inscription au 05 46 31 72 00.

  • 06/12/17 | Nouveau record pour Bordeaux-Mérignac

    Lire

    En novembre 2017, le trafic international continue de soutenir les bons résultats de l'Aéroport de Bordeaux-Mérignac et affiche un record mensuel de croissance pour 2017 de +26,3%. Ce premier mois de la saison Automne-Hiver a vu 404.000 passagers mensuels transportés (+3,2%). Depuis début 2017, le trafic de la plate-forme bordelaise progresse de +8,2% et 5.772.000 passagers ont été transportés. Une fin d'année qui s'annonce très positive à Bordeaux avec cependant un bémol, la baisse de 10,3% du trafic national liée au recul de Paris.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture
Joël Aubert - Rédacteur en chef - Aqui.fr

L'Edito

"Tenez enfin vos promesses !" Le cri du coeur de Roland Cayrol

Voici le livre (1) d'un « amoureux de la politique » qui à l'âge de 20 ans, en 1962, côtoyait Stéphane Hessel et Georges Suffert, au sein du club Jean Moulin, d'un jeune étudiant qui n'en pouvait plus de la vieille SFIO de Guy Mollet et réfléchissait, déjà, à la démocratisation de la société française. Cinquante plus tard, Roland Cayrol saisit l'occasion de l'élection présidentielle pour publier son « Essai sur les pathologies politiques françaises ». Un ouvrage à lire absolument par tous ceux qui auraient tendance à désespérer de la politique et de ceux qui la font. Ils trouveront là, en effet, non seulement matière à alimenter leur curiosité mais aussi des rappels décoiffants, des anecdotes savoureuses, des propositions nées d'une connaissance approfondie de la sociologie politique de ce pays. Et du rappel des promesses non tenues qui pourraient, d'ailleurs, le plus souvent, l'être aisément à l'occasion de l'élection présidentielle prochaine. Une sorte de dernière chance en quelque sorte.

En effet, revenant sur les pas de 2007, l'auteur considère que les Français sont d'autant plus en colère, au fond d'eux-mêmes, que beaucoup y a avaient alors « cru » ou avaient fait l'effort d'y croire... Des électeurs d'autant plus abasourdis que le style imposé, d'entrée de jeu, par Nicolas Sarkozy les prenait à contrepied, eux à qui De Gaulle a confié le soin exclusif de désigner leur monarque, des citoyens certes attentifs aux programes mais soucieux de la personnalité et des manières présidentielles... Et, là, est-il vraiment nécessaire de récapituler la somme des incongruités, des gestes et des mots auxquels les premiers temps du quinquennat ont donné lieu ?... Ne résistons pas, quand même, à évoquer la confidence que Cayrol livre à ses lecteurs, celle que lui fit le nouvel hôte de l'Elysée, peu de temps après son installation : « Je ne vais faire qu'un mandat. Un mandat du feu de Dieu ; sans aucun temps mort. On va s'attaquer à tout. On va tout faire bouger. Et puis j'arrête et je pars dans le privé faire du pognon ». Les temps ont changé semble-t-il...

Ne croyez pas pour autant que Roland Cayrol n'aurait trempé sa plume que dans l'encrier de l'anti-sarkozysme; si beaucoup des acteurs de la vie politique n'échappent pas à la critique c'est, d'abord et avant tout, parce qu'ils n'ont pas tenu leurs promesses, celles qui correspondent, justement, aux souhaits les plus profonds de la société. Et, en premier lieu, que cesse enfin cette exception du cumul des mandats et des fonctions « première pathologie spécifiquement française ». Sait-on, comme le remarque Cayrol, que le cumul local/national, loin  d'être en régression, n'a cessé de s'affirmer comme la norme : un tiers des députés élus locaux dans la Chambre de 19 36, 40% sous la IV° République plus de 80% aujourd'hui ! Et de rappeler le simple bras de fer entre Jospin  et Chirac en 2000, à propos d'un cumul qui a disparu et dont on n'avait oublié qu'il avait pu exister, celui du double mandat parlementaire, national et européen... L'interdiction de tout cumul dont la gauche a fait un de ses thèmes majeurs de campagne est inséparable, selon Cayrol, d'un statut de l'élu qui, l'assurant d'une rémunération, lui rendrait une plus grande indépendance. Lionel Jospin s'y était refusé, à tort. Qui osera, demain, dans le contexte de crise économique s'y risquer ? Rude question mais dont l'auteur a raison de la ressusciter; elle a, à nos yeux, d'autant plus de sens que le système actuel, enkysté, concourt à d'insdiscutables abus et doublons. Il en est deux autres qui ne sont pas moins lourdes de conséquences sur la considération que les citoyens ont pour la classe politique : d'une part celle qui concrene un système scolaire et universitaire qui bloque l'ascenseur social, concourant à la reproduction des élites ; d'autre part la question de la parité qui, malgré des progrès réels, reste un combat, suscite encore défiance et entourloupes pour barrer la route aux femmes comme cet exemple puisé du côté de la Moselle dans les rangs de l'UMP, lors des dernières élections sénatoriales.

Ce conservatisme fondamental, ce manque d'oxygénation qui est souvent à la source du mélange des genres, voire de la corruption « grippent le système », selon le mot de Cayrol qui n'en reste d'ailleurs pas là, passant en revue ce qu'il appelle les « Cancers de la vie politique », les « Désirs délirants de la Com », « l'Alzheimer des programmes ». Autant de constats d'autant plus navrants que les Français ont plus de maturité qu'on ne le dit, sont fatigués de la langue de bois et du double discours. Et d'évoquer celui du PS  qui a pris le risque d'être pris en défaut avec son impossible retour à la retraite à 60 ans, de sourire aussi en épinglant un Jean-François Copé qui avait pourtant commis un livre "prophétique" sur cette fameuse langue de bois qu'il « s'était promis d'arrêter ». Roland Cayrol, fidèle à ses convictions, avoue que "rien n'est encore définitivement joué...que l'élection présidentielle peut constituer le point de départ d'un nouveau cycle, si tout le monde y met du sien... Et que l'on propose "une vraie réforme démocratique  de la politique. Une politique pour le peuple." Une manière de cri du coeur que nous partageons volontiers.

Joël Aubert

1.Roland Cayrol, Tenez enfin vos promesses! Essai sur les pathologies politiques françaises ( Fayard)

 

Partager sur Facebook
Vu par vous
755
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Edito
Edito
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 13 + 18 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires