aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

Le Fil d'Aqui

27/07/17 : En Lot-et-Garonne, le tribunal de commerce d'Agen vient de désigner le groupe Lucien GEORGELIN comme repreneur de l'entreprise EUROCER. Cette décision permet de sauvegarder la totalité des emplois restants.

26/07/17 : Charente-Maritime : le nombre de demandeurs d'emploi sans aucune activité (cat. A) a baissé sur un an (-1,9%) et ces trois derniers mois (-1,7%). Le chômage ne recule pas pour autant, avec + 1% d'inscrits, soit 57 140 inscrits dont 33 000 en cat. A.

26/07/17 : Ouverture du Parc Aquatique de Walibi Sud-Ouest le lundi 31 juillet à Roquefort (47)! 5.000 m² de bassins et d’attractions les pieds dans l’eau ! Côté tarifs : 18€ enfant et adulte. Billet Combiné 2 Parcs : 37,50€ adulte et 34€ enfant de 3 à 9 ans.

25/07/17 : Alain David ayant été élu député PS de la 4°circonscription de la Gironde et ne pouvant cumuler ce mandat avec celui de maire, le conseil municipal de Cenon a élu maire, ce lundi 24 juillet en soirée, Jean-François Egron jusque là premier adjoint.

21/07/17 : Le nouveau sous-préfet de Blaye Frédéric Doué prend ses fonctions le 24 juillet; il occupait depuis septembre 2015 le poste de directeur de cabinet du préfet des Côtes d'Armor.

21/07/17 : Le chanteur Manu Chao est attendu ce soir en Charente-Maritime sur la scène du festival des Fous Cavés (21 et 22 juillet), à Port d'Envaux. Le concert de ce soir est complet depuis plusieurs mois, mais il reste des places le 22. www.lesfouscaves.f

17/07/17 : Le nouveau préfet de Charente-Maritime prendra officiellement ses fonctions mercredi. Fabrice RIGOULET-ROZE succède à Eric Jalon, nommé à Matignon par Emmanuel Macron. Il était dernièrement préfet de région de la Martinique.


- Multivote -


- Publicité -
  • 28/07/17 | Royan : le festival Violon sur le Sable fête ses trente ans

    Lire

    C'est devenu un rendez-vous incontournable du pays royannais. Le festival Un Violon sur le Sable attire chaque fin juillet 40 000 spectateurs à chacune de ses trois soirées. Au programme : des grands noms de la musique classique comme Duchâble ou Jaroussky, accompagnés de l'orchestre symphonique de Paris, le tout sur la plage. Pour ses 30 ans, le festival a prévu une soirée bonus dimanche 30 juillet autour des musiques de films, à partir de 22h (gratuit).

  • 28/07/17 | Fête de l’Eau les 29&30 juillet à Villeneuve/Lot

    Lire

    Fête de l’Eau les samedi 29 et dimanche 30 juillet à la base nautique quai d'Alsace à Villeneuve-sur-Lot. Pour cette 3e édition, un programme riche d’animations vous attend. Samedi, de 14h à 18h : animations pêche, exposition sur la faune et la flore, et joutes de 18h à 20h. dimanche, de 10h à 19h : tyrolienne, big air bag, paddle, blob jumps, canoés... jeux pour les tout-petits et de 19h à 20h, courses d'avirons. Plus d’infos auprès de l'Aviron villeneuvois : 06 63 86 84 09.

  • 26/07/17 | Des pompiers aquitains en renfort dans le Sud-Est

    Lire

    Suite aux incendies dans le midi de la France et à la demande du centre opérationnel de gestion interministérielle des crises (COGIC) du Ministère de l'Intérieur, les SDIS de la Gironde, de la Dordogne et du Lot-et-Garonne ont engagé des personnels et des moyens en renfort au profit de la zone de défense Sud-Est, depuis ce mardi 25 juillet. Des renforts composés de 64 sapeurs-pompiers, 4 camions citerne de 6000 litres et 8 camions citerne de 4000 litres. Ce dispositif est commandé par le lieutenant-colonel Jean-Luc Gardère, du SDIS de la Gironde.

  • 25/07/17 | Nouvelle Aquitaine: le chômage en légère baisse

    Lire

    Fin juin 2017, en Nouvelle-Aquitaine, le nombre de demandeurs tenus de rechercher un emploi et sans activité (catégorie A) était de 295 090 (- 0,6 %/mai et -1,5 % sur 3 mois (soit –4 610 personnes), de - 1,9 % sur un an. France: - 0,3%/mai, - 0,7 % sur 3 mois, -1,0 % sur un an. Le nombre de demandeurs ayant ou non exercé une activité dans le mois (catégories A, B, C), est de 503 950 fin juin. Ce nombre augmente de 1,2 % sur 3 mois (soit +5 750 personnes), de 0,1 % sur un mois et de 2,1 % sur un an. France métropolitaine: + 1,1 % sur 3 mois, stable sur un mois, + 2,2 % sur un an.

  • 24/07/17 | Ceva Santé Animale: croissance à deux chiffres

    Lire

    Nouvelle progression de Ceva Santé Animale fin juin 2017: le chiffre d'affaires consolidé du Groupe a atteint 546 millions d'euros (+20%/2016) et + 6,6% à périmètre et taux de change constants. Toutes les zones ont participé à cette croissance plus forte que le marché, note Marc Prikazsky, PDG de Ceva : « C'est un début d'année très positif avec de nouveau une croissance à deux chiffres du chiffre d'affaires et du résultat. Je tiens particulièrement à remercier les nouveaux collaborateurs qui nous ont rejoints lors des acquisitions et à féliciter l'ensemble des salariés de Ceva pour leur formidable engagement."

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture
Joël Aubert - Rédacteur en chef - Aqui.fr

L'Edito

Une majorité? Certes mais aussi d'abstentionnistes

On s'y attendait mais quand même pas à ce niveau là... Un record absolu - la moitié du corps électoral défaillant- qui est une très mauvaise nouvelle, non seulement pour la vitalité de notre démocratie mais pour le nouveau président, aussi, qui obtiendra sa majorité absolue mais héritera d'un pays aux mille fractures. En tout cas, ce premier tour qui ne sera sans doute corrigé qu'à la marge au second, le 18 juin, éclaire, à postériori, bien davantage qu'un 66% pour Emmanuel Macron sur la nature de ce vote. Celui-ci était, et restera, avant tout comme un vote anti Marine Le Pen. Un rejet clair et net des propositions du Front National plutôt qu'une adhésion franche et massive au programme, ou du moins à ce que l'on en a aperçu, du nouveau président. Et cela n'est pas rien. D'abord parce ce qu'une abstention aussi large est une première inquiétante sous la V° République, ensuite parce que le renouvellement annoncé s'accompagne donc dans l'esprit des Français d'une bonne dose de scepticisme.

 

Certes, le parti du président confirmera dans une semaine son fort leader-ship mais il ne devra pas, ne pourra pas, oublier que quasiment la moitié des Français se sont désintéressés de ce moment clé de nos institutions qu'est le rendez vous avec celles et ceux qui, demain, seront appelés à faire et voter les lois. Un déni considérable que le nouveau pouvoir ne va pas pouvoir ignorer sauf à faire des choix qui risquent de trouver une vraie opposition ailleurs que sur les bancs de l'Assemblée nationale.

Le paysage qui se dégage de ce premier tour confirme, en tout cas, le bouleversement du rapport des forces politiques né de l'irruption d'En Marche sur le devant de la scène mais, bien plus encore, il bouscule le scénario esquissé au lendemain du premier tour de l'élection présidentielle.

En effet, là où l'on voyait se dessiner, au coeur du tableau, un nouveau centre à forte coloration libérale et deux forces sur le mode rejet, à gauche avec Mélenchon et la France Insoumise absorbant une bonne part de l'électorat socialiste et à droite avec Marine Le Pen et le FN débordant les "Républicains", nous assistons, ce 11 juin, à quelques mises  au point spectaculaires. En l'occurrence il s'agit moins de la confirmation de l'effondrement du PS dans la foulée de l'échec cuisant de Benoït Hamon que du recul considérable du Front National, retourné à ses vieux démons des divisions et disqualifié après le zéro pointé de Marine Le Pen lors de son face à face avec Emmanuel Macron et, symétriquement, de la chute de la France Insoumise qui a mal digéré les dérobades et les saillies de Jean-Luc Mélenchon.

La droite, de son côté, avec un score de l'ordre de celui obtenu par  François Fillon, résiste un peu mieux que prévu mais ne trouvera guère d'appoints lors de seconds tours où, le plus souvent, elle aura un lourd handicap par rapport à En Marche. En Gironde, par exemple, c'est le cas pour le maire d'Arcachon, Yves Foulon, qui était le seul député de droite lors de la dernière législature qui est distancé de plus de quinze points. A gauche, c'est l'hécatombe aussi et on mesure l'impact de la démobilisation de l'électorat socialiste quand on songe que le jeune ministre Matthias Fekl est éliminé à Marmande et qu'un député comme Gilles Savary  sur le langonnais, partira, au second tour, avec un handicap de plus dix points tandis que dans les Landes, terre socialiste s'il en est, les trois candidats d'En Marche, Geneviève Darrieussecq, la maire de Mont-de Marsan en figure de proue, sont en tête.

Ce constat général ne saurait, redisons-le, exonérer le nouveau pouvoir d'entrer de plain pied dans la législature avec une certaine humilité. Le référend d'En Marche, en Gironde, Tanguy Bernard le rappelait, non sans raison, ce dimanche, chez nos confrères de France 3, s'inquiétant de cette abstention record et soulignant la nécessité " d'entendre ce message" et l'aspect "conditionnel" du triomphe d'En Marche. Sage propos dans le climat d'apparente euphorie entretenu par un univers médiatique très empressé.

Joël Aubert

Partager sur Facebook
Vu par vous
7937
Aimé par vous
4 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Edito
Edito
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 30 + 13 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires