Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

Le Fil d'Aqui

01/10/20 : Conçue pour la plateforme web de France TV, Girlsquad est une fiction audiovisuelle pour adolescents de 10x22 minutes. Accompagné par le BAT 40, le tournage a débuté le 24 septembre et s’étale sur 25 jours entre Dax, Seignosse et Capbreton.

30/09/20 : A l’occasion des 230 ans des Départements, une cérémonie hommage au premier Président de l’Administration Départementale est organisée ce 3 octobre par le Département de la Creuse, en présence de Jacqueline Gourault, Ministre de la Cohésion des Territoire

29/09/20 : A l'occasion de sa conférence de presse de rentrée, Jean-Jacques Lasserre, Président du Département des Pyrénées-Atlantiques, a annoncé sa candidature aux prochaines élections départementales prévues mars 2021.

28/09/20 : Une nouvelle opération de dépistage gratuit de la COVID-19 est en cours jusqu'au 30 octobre du lundi au vendredi de 8h30 à 12h30 à l'Arkéa Arena de Floirac. Cette opération s'adresse uniquement aux personnes prioritaires munies d’un justificatif.

28/09/20 : A Pau, l'édition 2020 de la manifestation culturelle "Les idées mènent le monde" qui aurait du se tenir les 20, 21 et 22 novembre prochains est reportée à 2021. En cause: la situation sanitaire et le bon respect des mesures de lutte contre l'épidémie.

27/09/20 : Sénatoriales Corrèze: Daniel Chasseing (les Indépendants) et Claude Nougein (LR) réélus.

27/09/20 : Sénatoriales Charente-Maritime : Corinne Imbert (LR) et Daniel Laurent (LR) retrouvent leur siège de sénateur avec 47,21% des voix. Remportant 28,51% des suffrages, Mickaël Vallet (PS) décroche le 3e siège. Il succède à Bernard Lalande (DVG - 21%).

27/09/20 : Sénatoriales Deux-Sèvres: Philippe Mouiller (LR) sortant réélu et Gilbert Favreau le président LR du conseil départemental élu au second tour.

27/09/20 : Sénatoriales Dordogne: deux sièges pour la gauche avec deux nouveaux élus: Marie-Claude Varaillas (communiste)groupe CRCE et Serge Mérillou élu dès le premier tour.

27/09/20 : Sénatoriales Charente: Nicole Bonnefoy (PS) réélue.

27/09/20 : Sénatoriales Creuse: Jean-Jacques Lozach (PS) réélu.




- Publicité -
  • 01/10/20 | Une trentaine d'agents du ministère de l'économie rejoindront Bergerac en 2021

    Lire

    Entre 25 et 30 agents du ministère de l'Economie vont rejoindre le service des impôts de Bergerac. La décision a été annoncée ce 30 septembre. Ces fonctionnaires appartiennent au service de l'appui à la publicité foncière. Ils rejoindront la Dordogne en septembre 2021. La mairie va les accueillir et favoriser l'intégration des fonctionnaires qui viendront sur la base du volontariat. C'est une décision prise dans un plus large plan de redistribution des moyens de l'Etat dans les villes moyennes.

  • 01/10/20 | Le Championnat de tir aux armes préhistoriques se tient au Musée des Tumulus

    Lire

    Les 3 et 4 octobre, le Musée des Tumulus à Bougon dans les Deux-Sèvres accueille la 32ème manche du championnat européen de tir aux armes préhistoriques. Au programme de ce week-end, le public pourra observer des démonstrations de tir à l’arc préhistorique ou de tir à la sarbacane mais aussi voir l’épreuve de tir au propulseur préhistorique. L’entrée est gratuite le samedi.

  • 01/10/20 | Extension du port du masque à La Rochelle

    Lire

    En juillet, le maire de La Rochelle avait pris un arrêté pour obliger le port du masque en centre-ville - toujours en vigueur. Le préfet du 17 vient de prendre un nouvel arrêté pour étendre la mesure à l'ensemble de l'agglomération rochelaise, à partir du 1er octobre. Sont concernés les marchés, alimentaires ou non; les établissements scolaires et universitaires dans un périmètre de 50 m, entre 7h et 19h ; les centres commerciaux et leurs abords, parking inclus ; tous les lieux publics clos.

  • 01/10/20 | Les rassemblements de plus de 30 personnes interdits en Charente et en Vienne

    Lire

    En Charente et dans la Vienne, les rassemblements de plus de 30 personnes dans des lieux recevant du public sont désormais interdits jusqu'au 12 octobre. La raison? Les deux départements viennent de passer en "zone d'alerte", selon la nouvelle classification Covid de l'Etat, qui signale une forte activité du virus. Les arrêtés préfectoraux ciblent en particulier les "évènements festifs" - fêtes locales, de familles ou étudiantes. L'activité professionnelle ou associative n'est pas concernée.

  • 30/09/20 | Le congrès des départements de France à La Rochelle

    Lire

    Les 4, 5 et 6 novembre prochains, La Rochelle accueillera le 90ème Congrès des Départements de France, présidé par son président Dominique Bussereau. Ces "Assises" seront l'occasion de faire un bilan de ces 6 dernières années, et de revenir sur la réforme fiscale. Deux thèmes en particulier seront abordés : "La préservation de la biodiversité : une politique dynamique, partenariale et transversale" et "l’enjeu de l’organisation territoriale du champ médico-social à l’aune de la crise sanitaire".

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture
Joël Aubert - Rédacteur en chef - Aqui.fr

L'Edito

Une victoire de Marine Le Pen? Dangers pour la paix civile

Bon, c'est entendu nous avons tous la trouille et nous dormons mal. Mais, au fond, c'est sans doute une bonne nouvelle car au fil des heures et des jours nous nous motivons, de plus en plus, non seulement pour aller voter Macron le 7 mai, mais surtout pour en finir, pour quelque temps au moins, avec les selfies aussi indignes que sirupeux de Marine Le Pen, l'autre jour à Amiens chez les Whirlpool. Et crier, haut et fort, que notre pays, même si le malheur arrivait ne resterait pas les bras croisés, que nous serions, par la grâce des réseaux sociaux dans la rue, jeunes et vieux, main dans la main, dès l'aube du 8 mai, pour hurler qu'il n' y aura pas d'armistice. Et que nous résisterons, sans relâche, pour sauver la paix civile que le FN et ses groupuscules auraient tôt fait de mettre à bas.

Car il est là, d'abord et avant tout, le risque absolu d'une Le Pen présidente. Dans le basculement quasi inéluctable de notre pays vers la violence civile. Et cela n'est pas assez souligné.

Pourquoi donc pareille affirmation dira-t-on et nous demandera-t-on ? Eh ! bien parce qu'un parti qui a fait du rejet de la population immigrée, de celle venue du Maghreb, que le père Le Pen avait combattu là-bas – l'expression est faible - un parti qui a bâti son fonds de commerce initial, dès ses premières heures, sur cette haine inexpugnable, aurait tôt fait d'attiser les tensions entre communautés. Et de fermer les yeux, oubliant l'Etat de droit, avec plus que de la complaisance pour ces groupuscules, déjà identifiés, qui se voient bien en miliciens de la France pure, et ne rêvent que de passer à l'action, au nom d'un activisme rédempteur contre nos concitoyens issus de l'immigration. Croit-on qu'en ces temps où le renseignement, les policiers, gendarmes et soldats sont mobilisés pour déjouer les risques d'attentat, notre pays puisse s'autoriser le moindre dérapage communautaire ? Que les musulmans de France qui, pour le plus grand nombre, aspirent à la paix soient placés en situation de devoir choisir la solidarité confessionnelle ?

Oui, il existe un grand risque de dérapage au sein de la société française, en cas d'arrivée au pouvoir de la présidente du Front National. Il faut s'en convaincre et faire partager cette inquiétude majeure à celles et ceux qui sont résolus à ne pas aller voter. Ne laissons pas le champ libre aux fous de l'extrême droite qui feraient le jeu des fous de Dieu qui doivent sûrement prier pour une victoire de la fille de son père..

Joël Aubert

Partager sur Facebook
Vu par vous
75897
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
1 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Edito
Edito
Retour à la page d'accueil
Accueil
Patrick 86 | 01/05/2017

Remonter à des actes innommables commis il y a 70 ans pour tenter d’empêcher des votes en faveur du FN n’a, à mon avis, que peu d’impact sur le choix d’un grand nombre d’électeurs bien loin de ces considérations. Vous avez raison de parler de déstabilisation de la société. Mais que cherche l’EI en perpétrant ces attentats en Occident ? Ni plus ni moins que ce bouleversement. Est-ce cela que nous voulons pour nos enfants ? En effet les groupuscules extrémistes, bien calmes actuellement, sont dans les starting blocks pour enfoncer le clou. Pourquoi les élus antiFN n’argumentent-il pas sur ce sujet ? Mystère. Politiquement incorrect ? Trop 2nd degré ? Par inculture politique de l’électeur (mais qui nous en a dégouté ?). Je ne sais pas mais je bous ! J’ai bien peur, pour beaucoup qui ont basculé vers ce parti, que ce soit par courte vue : « moins d’émigrés donc plus de boulots disponibles pour nous ». Mais au fait quand on parle de plus d’emplois disponibles grâce à cette mesure encore faut-il parler de quel type d’emploi ? N’est-ce pas ceux-là même que les « blancs » ne veulent ou ne voulaient plus ? Là…. c’est vraiment politiquement incorrect ! On veut tous notre place au soleil c’est normal et j’œuvre en ce sens à mon petit niveau. J’ose espérer que la majorité des votes n’ajoutera pas le chaos civil au chaos économique actuel.

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 3 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires