aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

Le Fil d'Aqui

23/09/16 : Annulation du spectacle « Cabaret New Burlesque » programmé le mardi 11 octobre, au Théâtre Ducourneau, à Agen. Le producteur a déprogrammé la tournée européenne de ces artistes américains. Aucun autre spectacle ne sera programmé en remplacement.

23/09/16 : Elections au tribunal de Commerce d'Agen. 9 candidats en lice. Dépouillement prévu le 5 octobre à 9h30 et éventuellement, en cas de 2ème tour, le 18 octobre à 9h30.

23/09/16 : TEST TOEIC. Spécialisée dans l’enseignement des langues étrangères, la Maison de l’Europe47 à Agen organise une session de test TOEIC le mercredi 12 octobre de 14h à 17h. Plus d'infos au 05.53.66.47.59. Date limite d’inscription : le 26 septembre

22/09/16 : L'abeille et les problèmes auxquels elle est confrontée sont évoqués jusqu'au samedi 24 septembre lors de journées que le village Emmaüs de Pau-Lescar consacre à cet insecte à travers de multiples stands, animations et conférences.+ d'info



- Publicité -
  • 24/09/16 | Prolongement de l'exposition « Gérard Fromanger annoncez la couleur ! » à Agen

    Lire

    Prolongement jusqu'au dimanche 16 octobre à l'église des Jacobins à Agen. L’artiste sera également présent à Agen les vendredi 14 octobre et samedi matin 15 octobre. Au programme notamment le vendredi 14, à 18h30, la projection du film "En suivant la piste Fromanger", au Studio Ferry. Et le samedi matin 15 octobre, ouverture exceptionnelle des Jacobins de 10h à 12h, car Gérard Fromanger sera présent aux Jacobins pour vous rencontrer et dédicacer les catalogues.

  • 23/09/16 | Solex de compétition à Saint-Léon

    Lire

    Dimanche 25 septembre, un rendez-vous atypique est organisé à Saint-Léon,dans l'Entre-deux-Mers: une course de Solex. Mais attention, ici on ne fait pas vraiment dans le «vintage», la performance doit être au rendez-vous. Le départ est donné à 11 h pour une épreuve d'endurance de 6 h (!!) sur le circuit de 3km concocté par le Saint-Léon Solex Club sur les petites routes de campagne. Les 25 Solex en lice s'affronteront par catégorie : Solex Origine, Origine Améliorée, Prototype et Super Prototype. S'il est parfois difficile de reconnaître «la bicyclette qui roule toute seule», le moteur à l'avant reste un impératif. A découvrir!

  • 22/09/16 | Ligne ferroviaire Pau-Canfranc : l'aide de l'Europe sollicitée

    Lire

    La région Nouvelle Aquitaine et le gouvernement d'Aragon vont déposer le 18 octobre à Bruxelles un dossier de candidature pour un appel à projet européen MIE (mécanisme pour l'interconnexion en Europe). Cela, afin d'amener l'Union européenne à financer en partie la réouverture de la ligne ferroviaire Pau-Canfranc. Le coût de ce chantier est estimé entre 350 et 450 millions d'euros. Selon Alain Rousset, l'Europe pourrait apporter jusqu'à 40% de cette somme. Un courrier a aussi été adressé aux ministres des transports français et espagnols pour souligner l'importance de ce dossier.

  • 16/09/16 | L'Aragon et la Nouvelle Aquitaine réunis sur la liaison Pau-Canfranc-Saragosse

    Lire

    Alain Rousset, le président du Conseil régional, et Javier Lambán Montañés, le président du gouvernement d'Aragon, se rencontreront le 21 septembre à Pau pour travailler à la réouverture de la liaison ferroviaire Pau-Canfranc-Saragosse. Dossier dont ils iront souligner l'urgence le 18 octobre à Bruxelles. Un groupe de travail réunissant l'Aragon et la Nouvelle Aquitaine sera constitué et dédié au dossier transeuropéen de transport RTE-T tandis qu'une structure permanente de coopération sera mise en place sur le sujet.

  • 15/09/16 | Eric Morvan nouveau préfet des Pyrénées Atlantiques

    Lire

    L'histoire se répète au Pays Basque: Eric Morvan, directeur de cabinet adjoint auprès du ministre de l'Intérieur va succèder à Pierre-André Durand à la préfecture des Pyrénées Atlantiques. En effet, les deux hommes ont tous deux été sous préfet de Bayonne, le second entre 2008 et 2010. Ce dernier va hériter du dossier d'intercommunalité unique Pays basque (EPCI) mis en place par son prédécesseur. Avec sur son bureau un recours -a priori suspensif- déposé par des maires opposants de l'intercommunalité Côte-Basque Adour.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture
Joël Aubert - Rédacteur en chef - Aqui.fr

L'Edito

Unité nationale: Oui, mais laquelle?...

L'unité nationale... Quelle unité ? Celle de ces innombrables citoyens au coude à coude qui ont organisé leur minute de silence et entonné la Marseillaise ? Celle d'une partie de la classe politique, à la botte de Nicolas Sarkozy – Les Républicains c'est bien çà...? - qui sitôt le départ de François Hollande de la salle du Congrès de Versailles est repartie en campagne électorale, certains étant quelque peu gênés d'ailleurs. La dignité élémentaire alors que des dizaines de nos concitoyens sont encore entre la vie et la mort aurait dû leur commander juste un peu de réserve. D'ailleurs cela leur aurait au moins permis d'exprimer des critiques de fond, au demeurant recevables.

En effet, il n'est pas illégitime de débattre, quand on est parlementaire, de la nécessité d'entreprendre une révision constitutionnelle à marche forcée pour faire sauter quelques verrous hérités de la loi organique voulue par De Gaulle, dans les circonstances exceptionnelles d'un pays en guerre, celle d'Algérie. François Hollande a, sans sourciller, adopté la rhétorique guerrière mais cherche à adapter au temps présent la Constitution de1958, tout en évitant l'écueil, dans une démocratie réactive comme la nôtre, de l'excès de pouvoir. Déjà, la prolongation de l'état d'urgence pour une période de trois mois n'ira pas sans soulever des tensions et sans doute des polémiques. Mais, le contexte, au lendemain de ces attentats à grande échelle exigeait une ferme réponse de l'exécutif. On voit bien ce que l'état d'urgence autorise déjà; une série de perquisitions et des saisies d'arme.

Les annonces du chef de l'Etat qui mettent à bas, d'un coup d'un seul, les contraintes budgétaires européennes – un pacte de sécurité au lieu d'un pacte de stabilité- ont au moins le mérite, même si elles sont tardives, de tenter d'apporter une réponse globale à la situation de crise profonde dans laquelle le pays est plongé, pour longtemps.

On pense, ici, aux postes à créer dans la police et la magistrature. Trop, beaucoup trop avaient été supprimés sous le quinquennat précédent avec leur lot de conséquences : l'affaiblissement du renseignement et l'allongement des procédures si nuisibles à l'efficacité de la justice.

On pense, aussi, à la vigoureuse interpellation de nos voisins européens dont la solidarité est indispensable, ne serait-ce que pour mettre en place une politique coordonnée au sein de l'espace Schengen, tant il saute aux yeux que les terroristes peuvent frapper le territoire national depuis chez eux. L'exemple belge est là, édifiant.

On pense, enfin, à une inflexion de notre diplomatie qui veut jouer le troisième homme aux côtés du duo Etats-Unis/Russie, face au défi de Daech, mais ne devrait pas oublier que la France a toujours défendu une position singulière, notamment vis à vis du monde arabe.

Le registre hollandien, que cela plaise ou pas, vient donc de prendre une nouvelle dimension, sous l'emprise de l'absolue nécessité d'agir, avec force.

Ce constat, justement, ne peut que déplaire à un Nicolas Sarkozy qui a fait, à la différence d'Alain Juppé, de François Fillon de François Bayrou, le service minimum, pensant bien sûr qu'il ne fallait pas laisser le champ libre au Front National, ne pas oublier l'objectif de gagner des régions, le 13 décembre prochain et de conserver le leadership de la droite. L'épreuve de vérité sonnera bientôt, lorsque le président devra réunir le Congrès pour entériner la réforme constitutionnelle. Il faudra la suivre de près, car la V° République donne au président la possibilité d'en appeler au peuple si le parlement ne la vote pas. Et, soyons certains que François Hollande qui reviendrait, ainsi, de fort loin ne peut pas ne pas y penser, lui, qui bien entendu, se prépare à une nouvelle candidature.

 

Joël Aubert

Partager sur Facebook
Vu par vous
1703
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
1 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Edito
Edito
Retour à la page d'accueil
Accueil
tomas moya | 23/11/2015

il convient de souligner également, que "les républicains", le lendemain du Congrés ont sifflé leur propre programme reprise en partie par François Hollande. Ils ne respectent rien, même pas leurs discours sécuritaires.

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 26 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires