Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

22/10/21 : Après avoir été retenue pour devenir centre de préparation aux Jeux Olympiques dans 17 disciplines, la ville de Pau vient également d'être adoubée pour 3 nouvelles disciplines : le skateboard, le basketball 3*3 et le breakdance.

20/10/21 : Après un arrêt forcé en mars 2020 en raison de la crise sanitaire, Chalair annonce la reprise de la ligne Bordeaux-Montpellier à partir du lundi 15 novembre 2021, à raison de 4 fréquences hebdomadaires

19/10/21 : Pau Béarn Pyrénées Mobilités et ses Partenaires Engagés lancent la 3ème campagne d’Aide à l’achat Vélos, dont l'offre est doublée cette année. Cette 3ème session d’instruction des demandes aura lieu du lundi 1er novembre au mardi 30 novembre 2021.

15/10/21 : Saint-Médard en Jalles poursuit sa concertation sur son futur "Plan vélo et autres mobilités actives" pour déterminer les actions à prévoir en terme d'aménagement, d'éducation, de prévention ou de promotion. Rdv le 18 octobre et le 3 novembre+ d'info

15/10/21 : Rencontres, animations, spectacle, exposition, ciné-débats, atelier, handisport... Du 2 au 16 novembre, la 8ème édition de la Quinzaine de l'Egalité et la Diversité débarque à Bordeaux et dans la métropole. Une fois encore le programme sera riche !+ d'info

15/10/21 : Talence organise samedi 16 octobre de 10h à 19h, une journée consacrée aux sports, mis à l’honneur avec une "Journée olympique" et la "course des 5 et 10 km" : un grand rendez-vous sportif afin de préparer les JO de Paris 2024 et soutenir nos athlètes+ d'info

07/10/21 : À partir du 17 décembre, Volotea proposera une nouvelle ligne au départ de l’aéroport de Bordeaux-Mérignac à destination de l’aéroport de Lille 2 fois par semaine en décembre et en janvier puis 6 fois par semaine à partir d’avril 2022.

07/10/21 : Dans le cadre des travaux de la déviation du Taillan-Médoc, la section à 2x2 voies de la RD 1215E1, route à grand trafic, sera réduite à 1 voie dans le sens Bordeaux-Le Verdon, du 11/10 au 11/11 et dans le sens Le Verdon-Bordeaux, du 18 au 19 octobre

05/10/21 : L'Etat et la Région ont sélectionné 17 nouveaux lauréats au fonds d’accélération des investissements industriels dans le cadre du plan France Relance. Ces 17 projets représentent 6 M€ de subventions sur un total pour l'heure de 63 M€ et 126 lauréats.+ d'info

05/10/21 : Au 31 juillet 2021, l’État a investi au titre de son plan France Relance 2,75 Mds € en Nouvelle-Aquitaine dont 770 M€ pour le volet transition écologique, 924 M€ pour le volet compétitivité et plus d’1Md pour le volet cohésion sociale et territoriale

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 27/10/21 | Tolkien se tisse à Aubusson

    Lire

    La Cité internationale de la tapisserie d'Aubusson en Creuse a signé un partenariat afin de réaliser en 4 ans une série exclusive de 14 tapisseries et 2 tapis à partir de l'oeuvre graphique originale de J.R.R Tolkien. Le 22 octobre, elle a dévoilé la 12ème œuvre et la 1ère issue du livre du Seigneur des Anneaux : « Moria Gate ». D'environ 8m2, elle a nécessité plus de 1000h de travail.

  • 27/10/21 | Jean Prou nommé président du Parc Marin de l'estuaire et des pertuis

    Lire

    Mi-octobre, le conseil de gestion du Parc Marin de l'estuaire de la Gironde et de la mer des pertuis charentais a élu Jean Prou à sa tête. Ancien directeur du centre Ifremer de La Tremblade (17), Jean Prou y siégeait jusqu'alors en qualité de personnalité qualifiée sur les sujets conchylicoles. Il a fait part de sa volonté de "reconstruire un lien solide et efficient entre les équipes du Parc, de l’OFB (Office français de la biodiversité, ndlr) et le nouveau conseil", notamment en vue de "rendre opérationnel le plan de gestion"

  • 27/10/21 | Un jeu de sensibilisation aux cyber-attaques

    Lire

    La société Game Partners à Niort, spécialiste du game design, est en train de développer un jeu de sensibilisation aux cyber-attaques. Ce jeu va permettre aussi d'éduquer les utilisateurs face aux risques de cyber-attaques. L'expérimentation de ce jeu sera effectuée en entreprises mais également dans l'enseignement supérieur de Nouvelle-Aquitaine, dont l'IRIAF à Niort et Excelia à La Rochelle.

  • 27/10/21 | L'excellence néo-aquitaine au Carrousel du Louvre

    Lire

    A l'occasion de la 26ème édition du Salon International du Patrimoine Culturel qui se tiendra du 28 au 31 octobre au Carrousel du Louvre, 12 entreprises néo-aquitaines des métiers d'art représenteront la région Nouvelle-Aquitaine sur la thématique « Patrimoine et Territoires ». Issue d'un partenariat entre la Région, la Chambre des Métiers et de l'Artisanat, la présence de ces artisans mettra en avant le savoir-faire, l'innovation et l'expertise de Nouvelle-Aquitaine.

  • 26/10/21 | Le festival de Ménigoute rempile du 26 octobre au 1er novembre

    Lire

    Annulé l'an dernier à la dernière minute, le festival du documentaire animalier à Ménigoute, dans les Deux-Sèvres, revient pour sa 37e édition. Une quarantaine de films du monde entier sont à découvrir, dont un certain nombre prévus l'an dernier. La plupart sont suivis d'une rencontre avec le réalisateur. Des débats sont prévus par ailleurs avec des naturalistes. Plusieurs animations nature sont également au programme, comme une sortie découverte à la réserve de Moeze Oléron (17).

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Environnement | 1,6 Md € pour la ressource en eau du bassin Adour Garonne

26/09/2018 | Martin Malvy, président du Comité de bassin Adour-Garonne, a réuni le parlement de l’eau à Bordeaux le 19 septembre, pour valider le budget dédié à la politique de l’eau du grand Sud-Ouest

1

C'était mercredi dernier dans la salle plénière de l'Hôtel de région. Le Parlement de l'eau qui rassemble l'ensemble des utilisateurs de la ressource sur ce bassin, a rendu son avis sur le programme d’intervention et les orientations de la politique de l’Agence de l'eau pour la période du 1er janvier 2019 au 31 décembre 2024. Un avis favorable fixant la capacité d’engagement à 250 M€ par an en moyenne pour financer de nouveaux projets visant à la reconquête de la qualité des eaux superficielles et souterraines, au maintien de la biodiversité et l’adaptation au changement climatique. Un budget qui fait exception à l'échelle nationale, au regard notamment des contraintes fortes que le changement climatique fait peser sur le Bassin : à échéance 2050, le déficit en eau en Adour-Garonne pourrait atteindre 50% de la consommation actuelle.

« Réduire les pollutions en aidant les équipements d’assainissement domestique et industriel, en luttant contre les pollutions agricoles en promouvant par exemple, les pratiques dites à faibles intrants et l’agriculture biologique », « améliorer la gestion quantitative de la ressource en eau en finançant les mesures nécessaires pour le retour à l’équilibre quantitatif dans les 47 bassins versants en déséquilibre actuellement », « accompagner les structures qui gèrent et participent au bon fonctionnement des cours d’eau afin d’améliorer la résilience des milieux et faciliter l’adaptation au changement climatique, mais aussi leur fonction d’auto-épuration et de réservoir de biodiversité », « aider au financement des actions d’accompagnement des projets de restructuration et de protection de l’alimentation en eau potable », « préserver et restaurer le littoral et les milieux marins », « encourager les projets innovants dans tous les domaines pour améliorer le service rendu aux usagers, encourager les économies d’eau, développer la gestion intégrée de l’eau à l’échelle des territoires ». Voilà les grands objectifs que se fixe l'Agence de l'eau Adour Garonne sur la période 2019-2024... Le financement des actions nécessaires pour l’atteinte de ces objectifs sera de près d’1,6 milliard sur 6 ans soit 4 milliards d’investissements sur le grand Sud-Ouest grâce au maintien d'une pression fiscale à l’identique sur les usagers et consommateurs de l'eau.

27% des masses d’eau en état dégradé
Un maintien du niveau des redevances qui n'était pas gagné d'avance. Le comité de Bassin a en la matière refusé, et obtenu du Gouvernement une exception à la loi de finance 2018 qui prévoyait pour 2019, un plafond maximal des redevances total des 6 agences de l’eau de 2 300 M€ par an à 2 105 M€ par an à compter de 2019. En effet, au-delà de ce plafond, tout montant perçu devait être reversé à l'Etat... Une ponction « inacceptable » dans les ressources de l'Agence pour Martin Malvy, Président du Comité de Bassin. Ce n'est que suite à une concertation serrée, menée à l’échelle nationale qu'a été reconnu la spécificité du bassin Adour-Garonne en rééquilibrant en sa faveur, le plafond des redevances, permettant ainsi de dégager plus de capacités d’intervention.
Pour autant pour Martin Malvy : "Ce budget sur le montant duquel nous n'avons aucun moyen d'action, qui n'aurait été que de 210 millions par an si nous n'avions pas réagi, (soit 40 Me de moins par an que ce qui a été acté, ndlr) ne permettra de mettre le Plan d'Adaptation aux Adaptations Climatiques que très partiellement en œuvre. » En effet, le territoire du bassin Adour-Garonne est à 80% en zone de revitalisation rurale, c’est dire qu’il est défavorisé et doit assumer des charges pour un espace qui compte 27% des masses d’eau en état dégradé, à mettre aux normes d’ici 2027, soit plus de 800 masses d’eau sur environ 3000 masses d’eau du bassin. Or, ce 11ème programme de l'Agence est dimensionné pour améliorer l’état de 350 à 400 masses d’eau d’ici 2024...

"Les solutions ont un coût"
Mais au-delà de la qualité des eaux, c'est aussi la quantité de la ressource disponible sur le bassin qui préoccupe. Entre le réchauffement climatique et l'attractivité démographique des territoires qui le concerne, le déficit en eau en Adour-Garonne pourrait atteindre 50% de la consommation actuelle, soit 1,2 milliard de mètres cube, à échéance 2050. "Avec ce que l’on nous annonce, la vie elle-même, les activités économiques seront gravement compromises" a souligné le Président du comité de bassin. "Je ne me sens pas le droit de cautionner ce qui, sans rectification profonde, deviendrait vite le triste destin de notre territoire même si aujourd’hui j’ai bien le sentiment que nos concitoyens ne mesurent pas encore ce qui adviendra si l’on ne peut trouver les solutions. Elles ont un coût : 160 millions par an d’effort d’investissements supplémentaires par rapport à la politique actuelle. C’est cela dont il s’agit aujourd’hui".
Des actions prises en compte dans les objectifs posés par le programme d'intervention de l'Agence, telles la mise en œuvre du plan d’action par la gestion quantitative de l’eau, l’amélioration des filières et des pratiques agricoles vers une meilleure gestion des sols, des intrants et de l’aménagement des terres ou encore la réduction des pollutions domestiques et industrielles sur les masses d’eau où elles sont fortes.

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : claude-Hélène Yvard

Partager sur Facebook
Vu par vous
7731
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Environnement
Environnement
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 30 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !
Espace pédagogique Louis Fargue Environnement | 27/10/2021

Bordeaux : la station d'épuration Louis Fargue, une offre pédagogique pour "éveiller les consciences"

médoc biogaz une Environnement | 19/10/2021

Méthanisation : A Saint-Laurent du Médoc, Médoc Biogaz élargit son cercle vertueux

Le marais de Tasdon, près de l'avenue Jean-Moulin à La Rochelle Environnement | 14/10/2021

La Rochelle : une deuxième vie pour le marais de Tasdon

L’établissement public territorial  bassin Vienne a publié un guide sur les économies d’eau destiné aux collectivités Environnement | 05/10/2021

Le bassin de la Vienne veut s’adapter au réchauffement climatique

Débat Public Horizeo à Saucats Environnement | 24/09/2021

A Saucats, la plateforme solaire Horizeo est loin de faire l'unanimité

La Garonne en période d'étiage Environnement | 22/09/2021

Gestion de l'eau dans le Sud-Ouest : expérimenter pour ne pas (trop) manquer

Les quatorze partenaire du programme européen Life Eau&Climat se sont réunis à Limoges pour dresser un premier bilan Environnement | 21/09/2021

La ressource en eau au coeur du programme européen Life Eau&Climat présenté à Limoges

La création d’une ligne de bus à haut niveau de service est l’un des objectifs du plan climat air énergie de Limoges Métropole Environnement | 17/09/2021

Limoges Métropole veut ouvrir la voie en matière de transition écologique

1 Environnement | 16/09/2021

Béarn: la centrale solaire occupe les friches de l'ancienne centrale thermique

1 Environnement | 15/09/2021

L'antenne de l'aviation civile de Sarlat fonctionne désormais à l'hydrogène

La plateforme aéroportuaire de Pau Pyrénées s'engage depuis 3 ans pour la protection de la biodiversité sur ses installations. Environnement | 10/09/2021

Pau: l'aéroport, refuge de biodiversité ?

Pour anticiper, et donc éviter les tensions autour de la ressources en eau, un programme de recherche se lancent en Nouvelle-Aquitaine, entre investigations sur terre, sous terre... et en l'air! Environnement | 03/09/2021

Eau : un hélico pour sonder les nappes souterraines du Nord-Est néo-aquitain

1 Environnement | 31/08/2021

L'Agglo de Pau va transformer ses boues d'épuration en énergies vertes, locales et décarbonnées

1 Environnement | 24/08/2021

Sur le marais de Talmont, agriculture et biodiversité vont de pair

1 Environnement | 18/08/2021

Libourne : l’eau au cœur d’un festival cet automne