Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

20/08/19 : A Périgueux, Péri meuh, la 3e édition de la fête agricole aura lieu les 20,21 et 22 septembre des allées Tourny à la place Francheville. Elle accueillera de nombreuses animations dont le concours national de la race limousine.

19/08/19 : Angoulême : le réalisateur Claude Lelouch est annoncé au festival du film francophone ce jeudi. Parmi les politiques, François Hollande et Franck Riester sont annoncés dès ce mardi, pour l'ouverture du festival, qui se tient jusqu'à dimanche.

12/08/19 : Essais du Tram D à Bordeaux. Au lieu de 14h c'est en réalité à 17h que les premières rames du tram D ont circulé entre les Quinconces et "Mairie du Bouscat". Ces essais doivent durer trois mois pour une mise en service mi-décembre.

09/08/19 : Saint-Palais-sur-Mer (17) : la plage du Bureau est ponctuellement interdite à la baignade jusqu'à nouvel ordre, pour cause de pollution de l'eau.

02/08/19 : C'est Offenbach, compositeur fétiche de Marc Minkowski, qui ouvrira la saison lyrique de l'Opéra National de Bordeaux avec ses célébrissimes Contes d'Hoffmann. Rendez-vous du 19 septembre au 1er octobre 2019, pour 6 représentations.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 20/08/19 | L'Université d'été du PS revient à La Rochelle

    Lire

    Après trois ans d’absence, l'Université d'Eté du PS fait son retour à La Rochelle. Elle se tiendra à l'espace Encan du 23 au 25 août. Rebaptisée "Campus", elle ambitionne de rassembler tous les partis "alliés" de gauche présents aux élections européennes : Place publique, Nouvelle Donne, le PRG, MDC, PC et UDE. Thème de ces 3 jours : "pour un avenir écologique et social". Les participants seront également invités à faire un "procès de la Ve République" dans un simulacre d'audience judiciaire.

  • 20/08/19 | Musée maritime de La Rochelle : l'Angoumois de retour !

    Lire

    Après sept semaines de restauration, l'Angoumois rejoint la flotte patrimoniale du Musée maritime de La Rochelle. En effet, ce mercredi, le navire, classé monument historique depuis 1993, quittera le Port Atlantique à 18h30, pour aller au Bassin des Chalutiers du Musée. Après l'incendie qui avait détruit l'Angoumois, en 2012, il a fait l'objet de restaurations, dont la dernière cet été. Les travaux ont coûté 187 000 euros, financés à hauteur de 65% par l'État (50%) et le Département (15%).

  • 20/08/19 | Première édition du Raid des forts en Charente Maritime les 11 et 12 octobre

    Lire

    Coproduite par la CCI La Rochelle et l'agence Feeling Event cette première édition du Raid des Forts se déroulera les 11 et 12 octobre en Charente-Maritime. L'aventure sportive inédite est ouverte aux dirigeants et salariés d'entreprises publiques ou privées ainsi qu'au clubs d'entreprises ou aux associations. Objectif: fonder une équipe de quatre personnes pour réaliser 201 kilomètres en deux jours à travers les sites de Marans, l'île de Ré, l'île d'Oléron et de La Rochelle.

  • 20/08/19 | Les Vergers éco-responsables de la Nouvelle-Aquitaine ouvrent leurs portes en septembre

    Lire

    Pour cette 9° édition, les pomiculteurs de l'Association Nationale Pommes Poires ouvrent leurs vergers, labellisés "Vergers éco-responsables", pour permettre au grand public de découvrir comment est cultivé et récolté le fruit préféré des Français : la pomme. Rendez-vous les week-ends des 7-8, 14-15 et 21-22 septembre, pour déceler les secrets de production des pommes, et ceux de son alliée, la biodiversité.

  • 19/08/19 | Christophe Castaner visitera ce mardi le dispositif de sécurité du G7

    Lire

    Christophe Castaner, ministre de l’Intérieur, et Laurent Nunez, secrétaire d’État auprès du ministre de l’Intérieur, visiteront ce mardi après-midi à Biarritz, le poste de commandement interministériel (PCI) en charge de la centralisation des informations durant le sommet du G7 et la coordination des actions prises en vue d’assurer le bon déroulement du sommet. Suivront les postes de commandement de l'aéroport de Biarritz-Pays basque dont le trafic sera exclusivement réservé aux délégations du G7.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Environnement | A La Rochelle, le retour de la biodiversité passe par la réhabilitation d'un marais

21/05/2019 | A La Rochelle, les 82 hectares de marais en cœur de ville font l’objet d’un programme de réhabilitation. Objectif : récréer de la biodiversité

Le marais de Tasdon à Villeneuve les Salines

« C’est un projet couteux et ambitieux en terme de reconquête naturelle. Peu de collectivités s’engagent à cette hauteur pour refaire de la nature ». Si Eric Perrin, le conseiller municipal en charge des espaces naturels à La Rochelle, est aussi emphatique, c’est à cause des dimensions titanesques du projet. Voilà cinq ans que la Ville travaille à la réhabilitation de ce vaste marais de 123ha, dont 82 se trouvent au cœur de La Rochelle. Un projet à 4,1 millions d'euros soutenu par l'Union européenne (FEDER) à hauteur de 100 000 euros, par la Région et l’agglomération.

S’il est de cette envergure, c’est aussi parce qu’il revient de loin. Cette ancienne baie maritime poldérisée par l’Homme a été longtemps utilisé comme marais salants : pour son sel, jusqu’en 1935, puis comme pâturage jusqu’en 1960. La construction, en 1962, du barrage de la Moulinette, le coupe subitement de la mer. Il est partiellement remblayé dans les années 1970 pour y construire le quartier de Villeneuve-les-Salines. Des lacs artificiels sont constitués par les bassins collectant l’eau de pluie. « Des centaines d’hectares ont été délibérément dégradés, alors qu’on y trouve une biodiversité irremplaçable », s’offusque Eric Perrin. Aujourd’hui, seuls 55 hectares sur les 82 sont encore considérés en zone humide, mais le développement de la végétation, la prolifération des espèces invasives et la faiblesse de la pluviométrie assèchent progressivement ces surfaces en eau, accélérant la perte de la biodiversité. 

Un marais aux multiples atouts environnementaux

Le marais de Tasdon est pourtant d’une richesse environnementale non négligeable. Classé Zone naturelle d’intérêt écologique, faunistique et floristique (ZNIEFF) depuis 2001, ses plans d’eau sont l’habitat de nombreux insectes et batraciens, comme la rainette méridionale ou le triton marbré, et une halte migratoire de nombreux oiseaux, de l’avocette à l’échasse blanche,  en passant par le martin pêcheur. « Les marais sont aussi des protections naturelles en cas de submersions marines (ils jouent un rôle tampons ndlr) », rappelle Eric Perrin, « ce sont aussi de formidables puits de carbone ». Leur capacité de piégeage et de stockage du CO2 de l’atmosphère est d’ailleurs à l’étude à l’institut du Littoral de l’Université de La Rochelle. Les résultats des recherches serviront notamment dans le cadre de la mise en place du projet de territoire zéro carbone porté par l’agglomération.

Reconnexion à la mer

Aujourd’hui, l’objectif est de rendre au marais de Tasdon une partie de ses fonctionnalités d’antan. « Nous allons le reconnecter à la mer, enlever 190 000 m2 de remblais, remettre en eau certains espaces », explique Eric Perrin. Les bassins qui servaient autrefois de casiers à marais salants, à l’Est du marais, sont concernés, ainsi que le marais de la zone ouest jouxtant le quartier de Tasdon. Une nouvelle zone humide de 9ha y sera recréée, « à un endroit où il y avait un marais autrefois », explique Eric Perrin, « l’objectif étant notamment d’y installer un saunier ». Pour reconnecter une partie du marais à la mer, une porte à flot mobile sera installée afin d’assurer un apport en eau au gré des marrées – des ouvrages hydrauliques permettront de faire barrage entre marais salants et marais doux, afin de ne pas perturber la faune et la flore fluviaux qui se sont installés dans les zones non salines. Les débords actuels du cours d’eau dit de la Moulinette, qui longe la marais de Tasdon de La Rochelle à Périgny, seront transformés en zone humide. A terme, la Moulinette retrouvera ainsi son lit « mineur », rétréci par rapport à aujourd’hui. Des ouvrages hydrauliques devraient permettre de maintenir les populations de loutres, d’anguilles et des frayères à gardons.

Le conseil municipal de La Rochelle a adopté à l’unanimité l’avant projet du marais de Tasdon le 20 mai au soir, après cinq ans de travail et de concertations auprès des habitants des quartiers de Tasdon et de Villeneuve les Salines. L’enquête publique sera lancée en juin, dans le but de démarrer les travaux à l’automne. Le chantier devrait s’étaler sur deux ans, uniquement durant les périodes automnales et hivernales, pour ne pas perturber la reproduction de la faune et de la flore durant la belle saison.

Anne-Lise Durif
Par Anne-Lise Durif

Crédit Photo : Archives Anne-Lise Durif

Partager sur Facebook
Vu par vous
7916
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Environnement
Environnement
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 22 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !