Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

25/02/20 : Le Ministère des Sports a suspendu provisoirement, à titre conservatoire Michel Poueyts, directeur technique national au sein de la Fédération de pelote basque suite à sa mise en examen pour corruption avec un employé de la sous préfecture de Bayonne.

25/02/20 : Au SIA à Paris, les récompenses commencent à pleuvoir sur la Dordogne, hier ont été décernés 4 médailles d’or, 12 médailles d’argent et 12 médailles de bronze pour les produits, ainsi qu’un prix d’excellence au concours des vins du Sud-Ouest.

21/02/20 : Le TramBus de l'agglomération Bayonne-Anglet-Biarritz a franchi le cap du million de voyages, dont 200 000 en janvier. Les abonnements mensuels et annuels observent une progression de plus de 50%; les abonnements scolaires ont eux augmenté de +14 %

20/02/20 : A partir du lundi 24 février, les détenteurs d'un abonnement TBM pourront emprunter la ligne 42 du TER entre Bordeaux Saint-Jean et Parempuyre, et entre Pessac-Centre et Parempuyre, avec cette même carte TBM. Une expérimentation d'1 an renouvelable.

20/02/20 : C'était une figure de la presse française: Jean Daniel le fondateur du Nouvel Observateur s'est éteint ce 19 février à 99 ans. Ce natif d'Algérie, comme Camus, fut aussi un des témoins exigeants de la renaissance du parti socialiste dans les années 70.

19/02/20 : La métropole de Bordeaux a choisi le groupement Eiffage/UCPA/Dalkia et Banque des Territoires pour construire le futur stade nautique de Mérignac. Les travaux doivent démarrer en novembre pour une livraison en 2022.

19/02/20 : Municipales: la liste "Changer!" présente son programme pour Villenave d'Ornon autour de Patrick Bouillot et Florence Rialland ce samedi 22 février, à 10h, salle Jacques Brel

18/02/20 : Présence annoncée de Benoît Biteau député européen EELV et agriculteur en Charente-Maritime à la réunion, ce jeudi 20 février à 19h30, de la liste "Villenave écologique, solidaire et citoyenne" à l'auditorium de Sourreil.

18/02/20 : Dans le cadre des Conférences Montaigne organisées par l'Université bordelaise du même nom, Noël Mamère interviendra ce jeudi 20 février (Amphi B - 18h) sur le thème de "L’écologie, le paradigme politique du XXIe siècle".

18/02/20 : La FDSEA 64 a renouvelé son bureau: Franck Laborde, céréalier, secrétaire général de l’AGPM et éleveur de canards à Préchacq-Navarrenx en est le nouveau président, remplaçant Bernard Layre, devenu l'an dernier Président de la Chambre d'agriculture 64

16/02/20 : Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé, a démissionné et conduira finalement la liste LREM aux municipales de Paris sur décision évidente d'Emmanuel Macron; le député Olivier Véran lui succède au ministère.

10/02/20 : Charente-Maritime : le festival electro Stereoparc a dévoilé les premiers noms de la programmation de la soirée Coco Coast du samedi 18 juillet 2020 : Martin Solveig, Bakermat et Bellecour.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 25/02/20 | Nouvelle présidence pour les stations N'PY

    Lire

    Président de N’PY depuis sa création en 2004, Michel Pélieu a cédé son siège à Michel Boussaton le 24 janvier. Après l’entrée au capital de la Région Occitanie en juillet 2019, ce changement à la tête de N’PY est une nouvelle étape dans le processus de transformation amorcé en 2018 pour accompagner les domaines skiables et sites touristiques dans la diversification de leur activité et l’adaptation de l’immobilier de tourisme. N’PY va prendre une dimension "chaîne des Pyrénées" avec l’appui de la Région Occitanie et de la Banque des Territoires auxquels pourraient s’associer la Région Nouvelle-Aquitaine et les départements.

  • 25/02/20 | La colocation en HLM, une solution pour le logement des réfugiés ?

    Lire

    Pour la première fois en France, une convention régionale favorisant la colocation en baux directs pour les personnes bénéficiant de la protection internationale a été signée en Nouvelle-Aquitaine par l’État, les bailleurs sociaux et les associations de la région. Ce dispositif, expérimenté en Gironde à compter de mars 2020, a pour objectif de répondre à la forte tension locative présente sur les petits logements. Il sera soutenu financièrement par l’État avec l'ambition de l'étendre rapidement à toute la région et à d'autres publics.

  • 25/02/20 | L’ex-pdg d’Heuliez confie ses archives personnelles au département des Deux-Sèvres

    Lire

    Gérard Quéveau, l’ancien pdg de Heuliez basée à Cerizay, donne ses fonds personnels aux archives départementales des Deux-Sèvres. Les premières caisses d'archives sont arrivées à la maison du département. Le traitement des documents a débuté. Cela représente tout de même 170 mètres linéaires dédiés à cette entreprise de carrosserie automobile. Ce mardi 25 février, une convention de don du fonds d’archives de l’entreprise va être signé entre le président du département et l’ancien pdg de Heuliez.

  • 25/02/20 | Salon Aquibat : 6 structures néo-aquitaines recherchent des pros du BTP

    Lire

    A l’occasion du salon Aquibat (Parc des Expositions de Bordeaux), la CCI Bordeaux Gironde organise, le 28 février prochain, une rencontre « Convergence Marchés ». L’objectif est de mettre en relation des entreprises du bâtiments et 6 structures qui recherchent des professionnels du BTP comme Bordeaux Métropole ou l’ESID (Service d’infrastructure de la Défense). Des rencontres de 15min sont prévues avec ces donneurs d’ordre locaux de 10h à 13h. Les inscriptions sont gratuites.

  • 24/02/20 | Aéroport de Bordeaux-Mérignac : des agents de sécurité en grève

    Lire

    Une centaine d'agents de la société Hubsafe chargés de contrôler la sécurité à l'aéroport de Mérignac ont manifesté devant les portes ce lundi matin pour la quatrième journée consécutive. Ils dénoncent leurs conditions de travail et un entretien "exécrable" de leurs postes de travail. La société a choisi de rapatrier des salariés de Paris et Nantes pour assurer le service et éviter des annulations ou perturbations dans les vols. Le préavis de grève de la majorité des 135 agents est illimité. Hubsafe n'a pour l'instant pas entamé de négociations.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Environnement | A La Rochelle, le retour de la biodiversité passe par la réhabilitation d'un marais

21/05/2019 | A La Rochelle, les 82 hectares de marais en cœur de ville font l’objet d’un programme de réhabilitation. Objectif : récréer de la biodiversité

Le marais de Tasdon à Villeneuve les Salines

« C’est un projet couteux et ambitieux en terme de reconquête naturelle. Peu de collectivités s’engagent à cette hauteur pour refaire de la nature ». Si Eric Perrin, le conseiller municipal en charge des espaces naturels à La Rochelle, est aussi emphatique, c’est à cause des dimensions titanesques du projet. Voilà cinq ans que la Ville travaille à la réhabilitation de ce vaste marais de 123ha, dont 82 se trouvent au cœur de La Rochelle. Un projet à 4,1 millions d'euros soutenu par l'Union européenne (FEDER) à hauteur de 100 000 euros, par la Région et l’agglomération.

S’il est de cette envergure, c’est aussi parce qu’il revient de loin. Cette ancienne baie maritime poldérisée par l’Homme a été longtemps utilisé comme marais salants : pour son sel, jusqu’en 1935, puis comme pâturage jusqu’en 1960. La construction, en 1962, du barrage de la Moulinette, le coupe subitement de la mer. Il est partiellement remblayé dans les années 1970 pour y construire le quartier de Villeneuve-les-Salines. Des lacs artificiels sont constitués par les bassins collectant l’eau de pluie. « Des centaines d’hectares ont été délibérément dégradés, alors qu’on y trouve une biodiversité irremplaçable », s’offusque Eric Perrin. Aujourd’hui, seuls 55 hectares sur les 82 sont encore considérés en zone humide, mais le développement de la végétation, la prolifération des espèces invasives et la faiblesse de la pluviométrie assèchent progressivement ces surfaces en eau, accélérant la perte de la biodiversité. 

Un marais aux multiples atouts environnementaux

Le marais de Tasdon est pourtant d’une richesse environnementale non négligeable. Classé Zone naturelle d’intérêt écologique, faunistique et floristique (ZNIEFF) depuis 2001, ses plans d’eau sont l’habitat de nombreux insectes et batraciens, comme la rainette méridionale ou le triton marbré, et une halte migratoire de nombreux oiseaux, de l’avocette à l’échasse blanche,  en passant par le martin pêcheur. « Les marais sont aussi des protections naturelles en cas de submersions marines (ils jouent un rôle tampons ndlr) », rappelle Eric Perrin, « ce sont aussi de formidables puits de carbone ». Leur capacité de piégeage et de stockage du CO2 de l’atmosphère est d’ailleurs à l’étude à l’institut du Littoral de l’Université de La Rochelle. Les résultats des recherches serviront notamment dans le cadre de la mise en place du projet de territoire zéro carbone porté par l’agglomération.

Reconnexion à la mer

Aujourd’hui, l’objectif est de rendre au marais de Tasdon une partie de ses fonctionnalités d’antan. « Nous allons le reconnecter à la mer, enlever 190 000 m2 de remblais, remettre en eau certains espaces », explique Eric Perrin. Les bassins qui servaient autrefois de casiers à marais salants, à l’Est du marais, sont concernés, ainsi que le marais de la zone ouest jouxtant le quartier de Tasdon. Une nouvelle zone humide de 9ha y sera recréée, « à un endroit où il y avait un marais autrefois », explique Eric Perrin, « l’objectif étant notamment d’y installer un saunier ». Pour reconnecter une partie du marais à la mer, une porte à flot mobile sera installée afin d’assurer un apport en eau au gré des marrées – des ouvrages hydrauliques permettront de faire barrage entre marais salants et marais doux, afin de ne pas perturber la faune et la flore fluviaux qui se sont installés dans les zones non salines. Les débords actuels du cours d’eau dit de la Moulinette, qui longe la marais de Tasdon de La Rochelle à Périgny, seront transformés en zone humide. A terme, la Moulinette retrouvera ainsi son lit « mineur », rétréci par rapport à aujourd’hui. Des ouvrages hydrauliques devraient permettre de maintenir les populations de loutres, d’anguilles et des frayères à gardons.

Le conseil municipal de La Rochelle a adopté à l’unanimité l’avant projet du marais de Tasdon le 20 mai au soir, après cinq ans de travail et de concertations auprès des habitants des quartiers de Tasdon et de Villeneuve les Salines. L’enquête publique sera lancée en juin, dans le but de démarrer les travaux à l’automne. Le chantier devrait s’étaler sur deux ans, uniquement durant les périodes automnales et hivernales, pour ne pas perturber la reproduction de la faune et de la flore durant la belle saison.

Anne-Lise Durif
Par Anne-Lise Durif

Crédit Photo : Archives Anne-Lise Durif

Partager sur Facebook
Vu par vous
9481
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Environnement
Environnement
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 28 + 8 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !