Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

08/04/20 : Charente-Maritime : la Ville de Royan a pris un arrêté municipal ce 8 avril pour obliger le port du masque ou d'un "dispositif nasal et buccal" lors des déplacements dans l'espace public, "pour les personnes de plus de 10 ans", jusqu'au 15 avril.

08/04/20 : L’épidémie poursuit sa progression dans notre région avec 101 nouveaux cas recensés par l'ARS, ce qui porte le total à 2 539 cas confirmés depuis le début de l’épidémie (hors personnes non testées Covid-19 identifiées par la médecine de ville).

07/04/20 : Un décret de la Ville de Biarritz a interdit aux promeneurs, la station assise d’une durée de plus de deux minutes sur un banc ou sur un espace assimilable. Une disposition qui a tellement fait rire jaune et le buzz que le maire l'a annulée dans l'après-m

07/04/20 : Charente-Maritime : Le site internet de la ville de La Rochelle www.larochelle.fr a ouvert une page spéciale Entraide et solidarité dans la rubrique "Toutes les informations relatives au COVID-19" pour ceux qui veulent apporter leur aide.

07/04/20 : Suite à la demande du ministère de la Santé, le Département de Charente-Maritime s'est engagé à dépister "dans les meilleurs délais" ses 8 500 résidents et 5 000 employés d'EHPAD, en coordination avec l'ARS et le laboratoire Qualyse.

07/04/20 : Charente-Maritime : à la date du 6 avril, plus de 8 000 entreprises ont fait une demande d’activité partielle, soit près de la moitié des entreprises du département. Plus de 57 000 salariés sont concernés. 14 agents travaillent sur les dossiers.

07/04/20 : Déjà présente sur Facebook et Twitter, l’Agence Régionale de Santé ouvre sa page LInked-In afin de relayer au monde professionnel ses communiqués de presse quotidien ainsi que des informations et actualités autour de la crise sanitaire coronavirus.

06/04/20 : Coronavirus : 833 décès en France en 24 heures, 8911 morts au total, selon le ministre de la santé ce soir. Soit 65 nouveaux cas confirmés recensés en Nouvelle-Aquitaine, ce qui porte le total à 2 426 cas confirmés depuis le début de la crise.

03/04/20 : Charente-Maritime : le festival Stereoparc, qui doit se tenir du 17 au 18 juillet à Rochefort, est pour l'instant maintenu, fait savoir aujourd'hui l'organisation.

03/04/20 : Le sommet Afrique-France, prévu les 4,5 et 6 juin prochain, a été reporté à une date ultérieure. Emmanuel Macron devrait proposer "dans les jours qui viennent" une nouvelle thématique, en lien avec la situation sanitaire et économique.

03/04/20 : Charente-Maritime : les maires de l'île Oléron ont pris des arrêtés hier soir pour interdire la venue sur le territoire de vacanciers ou de résidents secondaires, renforçant les pouvoirs de gendarmeries. Les contrevenants devront faire demi-tour.

03/04/20 : Charente : la préfète a autorisé l’ouverture de 47 marchés : 17 pour l’arrondissement d’Angoulême; 12 pour l’arrondissement de Cognac; 18 pour l’arrondissement de Confolens.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 09/04/20 | Près de 3 000 volontaires néo-aquitains inscrits sur Renforts-Covid

    Lire

    Le 30 mars, l’ARS a lancé l’opération #Renforts-Covid pour mettre en relation des professionnels de santé volontaires avec des établissements de santé néo-aquitains en besoin de renfort dans le cadre de la gestion de l’épidémie de Covid-19. En 10 jours: 2 985 professionnels de santé se sont portés volontaires en s’inscrivant sur la plateforme, 336 demandes de missions ont été postées par les établissements de santé, 91 volontaires ont déjà été mis à disposition des établissements en demande de renfort avec majoritairement des aides-soignants (48%) et des agents des services hospitaliers (23%).

  • 09/04/20 | Surveillance sanitaire des troupeaux : les priorités dans le 64

    Lire

    En cette période d'épidémie, la direction départementale de la protection des populations et le Groupement Sanitaire de Défense 64 ont posé comme priorité la surveillance sanitaire des cheptels transhumants qui devront être à jour de leurs prophylaxies annuelles pour monter en estive. Pour les non-transhumants et autres espèces (porcs notamment), les prophylaxies pourront être maintenues sous réserve de disponibilité des vétérinaires et respect des mesures de protection. Selon l’évolution de la situation la fin des campagnes pourra être reportée par la Préfecture, sans pour autant renoncer aux dépistages.

  • 09/04/20 | Charente-Maritime : des masques pour les aidants

    Lire

    A partir du 10 avril, le Département 17 met à disposition, dans les pharmacies, des masques pour les professionnels employés directement par une personne bénéficiaire de l'APA ou de la PCH, pour leurs interventions à domicile. Il leur suffit de se présenter à la pharmacie et de présenter l’attestation transmise par l’ACOSS/CESU, indiquant le nombre de masques attribués, complétée (nom de l’employé et de l’employeur) et signée par l'aide à domicile ainsi que sa carte d’identité.

  • 09/04/20 | Hébergements touristiques : 4 aides régionales dans les Landes

    Lire

    Dans le cadre de sa politique de rénovation des hébergements touristiques et de structuration de la filière du tourisme, le Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine a voté ce lundi 6 avril 4 aides dans le territoire landais. 3 aides pour la création de 3 gîtes de grande capacité : 37 500€ à François Dubedout, à Doazit ; 34 425€ au Domaine de Bouhemy, à Mimizan ; et 37 500€ à la commune de Pimbo. Une aide de 100 000€ a aussi été votée pour la modernisation de l'hôtel-restaurant "Les Pyrénées" à Mont-de-Marsan. Parce qu'un jour promis, on pourra à nouveau de sortir de chez nous et partir en vacances.

  • 09/04/20 | 200 000 masques distribués dans les Landes

    Lire

    Suite à la commande groupée avec le Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine fin mars, ce sont 200 000 masques chirurgicaux qui sont distribués par les services du Département des Landes ces 8 et 9 avril. Coordonnées par l’ARS, cette distribution va permettre de fournir les établissements collectifs pour personnes handicapées ou âgées dont tous les EHPAD, les services d’aide à domicile et les accueillants familiaux de personnes âgées. Une nouvelle commande de masques, cette fois achetée avec les collectivités locales, est attendue pour ces prochains jours.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Environnement | A Pau : des déchetteries plus "attractives" pour trier plus et mieux

05/09/2019 | Permettre aux habitants de trier mieux et de trier plus, voilà l'objectif de la vaste opération de réhabilitation engagée ce mois ci par l'agglomération paloise sur ses déchetteries.

projet de réhabilitation des déchetteries de l'agglomération paloise ( Pau, Lescar, Bizanos, et Jurançon)

A compter de ces jours-ci, jusqu'au mois de juillet prochain, la Communauté d'Agglomération Pau Béarn Pyrénées (CAPBP) donne un sérieux coup de jeune à ses 4 déchetteries de Pau, Lescar, Bizanos et Jurançon. Des travaux en deux phases qui ne causeront (exceptée sur la déchetterie de Jurançon) pas de rupture dans la continuité du service. Une modernisation de ces équipements qui en sortiront pour la plupart agrandis, mais aussi plus beaux, et plus fonctionnels pour les usagers. Objectif des équipes pilotées par Monique Sémavoine, 1ère Vice-Présidente de la CAPBPB et présidente du Syndicat Mixte du Traitement des Déchets : rendre les déchetteries toujours plus attractives et ainsi pouvoir favoriser et soutenir le développement de nouvelles filières de recyclage et de réemploi.

Saisissant l'obligation de mise aux normes de ses déchetteries sur des aspects de sécurité et d'environnement, notamment sur « la prévention des chutes des usagers ou le risque de ruissellements vers les milieux naturels », la CAPBP a choisi d'engager des travaux de modernisation de grande ampleur sur ces installations. Et pour cause côté chiffres, c'est un programme de réhabilitation et de traitement architectural de 4,3M€ (foncier compris) qui s'engage sur les déchetteries de Pau et Lescar (de septembre à janvier), et, dans un deuxième temps, sur celles de Jurançon et de Bizanos (de février à juillet 2020).

"Faire de ces lieux des lieux... culturels"
Si le budget est conséquent, c'est que démarre en réalité « une modernisation complète, avec des bâtiments démolis, d'autres construits, d'autres réaménagés, ou encore relookés. Nous voulons que nos déchetteries soient des endroits beaux et valorisants, pour l'usager et pour le déchet qu'il apportequi sera soit recyclé soit réemployé », explique Monique Sémavoine. Des sites embellis à tel point qu'ils auront une « signature architecturale », notamment marquée par une couleur commune, le jaune safranc, « qui est à la fois visible, gai, et apporte une touche contemporaine. Nous visons aussi à faire de ces lieux, des lieux... culturels en quelque sorte. »
Un regard artistique mis en œuvre par une trentaine d'étudiants de 2ème année de l'Ecole des Arts de Pau, qui ont créé des œuvres photographiques à partir de leur déambulation dans les déchetteries de l'agglo. « Vingt-deux de ces images seront réalisées en très grands formats et installées sur les bâtiments des déchetteries, en guise d'exposition permanente », détaille Monique Sémavoine.

"De nouvelles filières de recyclage vont pouvoir être généralisées"
Mais outre ce travail esthétique, les futures déchetteries garantiront aux usagers, une circulation plus fluide, une dépose des déchets plus pratique, directement au sol pour ce qui est des gravats et des déchets verts, ou encore un parcours au sein de la déchetterie visant à « inciter et faciliter le tri ».
« La déchetterie de Pau par exemple, va tripler de surface avec une organisation très différente et beaucoup plus ergonomique. Nous allons passer de 2500 à 6000 m2 utilisables en dépôt », illustre Patrick Chauvin, Directeur de la direction développement durable et déchet à la CAPBP. « En outre, un espace dédié au réemploi sera généralisé dans chaque déchetterie, à l'image de ce que nous faisons déjà à Lescar pour le réemploi des vélos, grâce à un partenariat avec une association qui les récupère, les répare et leur donne une deuxième vie ».
A Lescar, justement, une extension va également être créée avenue Julliot-Curie « pour multiplier la capacité d'accueil, et mieux valoriser certains déchets comme le plâtre par exemple. Au total, ce sont de nouvelles filières de recyclage ou de réemploi qui vont pouvoir être généralisées sur l'ensemble des sites. Ce sera notamment le cas du tri des meubles et de la literie. », poursuit le Directeur.

Vers un accès réservé aux habitants de l'Agglo
Avec 350 000 visiteurs annuels dont 15% d'artisans et de particuliers hors agglomération (en incluant la déchetterie d'Emmaüs à Lons) et 25000 tonnes de déchets collectés par an, les travaux engagés permettront aussi de ne plus avoir à faire face à des situations d'engorgement de certaines bennes (notamment les déchets verts le samedi après-midi) pouvant entraîner l'impossibilité pour les usagers de déposer leurs déchets. "Avec la mode du "tout jetable" et un nombre de déchets collectés toujours en augmentation, ces réhabilitations nous permettent désormais de voir venir pour les 20 prochaines années", estime le directeur. 
Pour ce qui est des usagers hors agglo de ces quatre déchetteries, ils ne devraient plus longtemps être autorisés à venir déposer leurs déchets, bien que, admet Monique Sémavoine, "le futur mode d'accès réservé aux habitants n'a pas encore été retenu". Mais l'Agglo y réfléchit très sérieusement, avec deux injonctions : conserver une facilité d'accès pour ses usagers et une facilité de gestion pour ses services.

 

L'info en plus : Le chantier sur les déchetteries se veut lui-même exemplaire en terme d'économie circulaire. « Les granulats utilisés seront issus en partie de recyclage de déchets de chantiers ou de mâchefer de l'usine d'incinération de Lescar, la fabrication des enrobés de voirie intégreront de 20 à 30% d'enrobés issus du décroutage d'autres voiries de l'agglomération, et enfin, les différentes entreprises intervenantes seront fortement incitées à trier leurs déchets sur le chantier », indique Monique Sémavoine.

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Ville de Pau

Partager sur Facebook
Vu par vous
5324
Aimé par vous
2 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Environnement
Environnement
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 11 + 10 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !