Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

04/03/21 : La Ville de Bayonne a réuni les représentants des professionnels et les partenaires de la fameuse Foire au Jambon pour envisager la suite à donner à cet événement de la semaine pascale. Il prennent date pour cet événement entre les 7 et 10 octobre

02/03/21 : Le 90e Congrès des Départements de France qui devait se tenir à La Rochelle en novembre dernier, puis les 29 et 30 avril prochain, est de nouveau reporté, selon un communiqué du Département de Charente-Maritime du jour.

26/02/21 : Faute de salon de l'agriculture cette année, la confédération paysanne organise du 27 février au 7 mars des fermes ouvertes pour faire découvrir l'agriculture paysanne.Liste des agriculteurs sur www.confederationpaysanne.fr/mobilisations.php?id=11079

24/02/21 : Charente-Maritime : selon un arrêté ministériel du 19/02 publié au Journal Officiel du 24/02, les communes reconnues en état de catastrophe naturelle en inondations et coulées de boue du 3 février 2021 au 9 février 2021 sont Crazannes et Le Mung.

23/02/21 : La ministre, Frédérique Vidal, en déplacement à Poitiers ce 23 février, a annoncé, devant une cinquantaine d'étudiants, la gratuité des protections périodiques dès la rentrée prochaine. 1 500 distributeurs devraient être installés sur les campus.

23/02/21 : Laurence Harribey, sénatrice de la Gironde, a été nommée par le Président du Sénat pour représenter la Chambre haute au conseil d'administration de l'Agence Nationale du Sport.

23/02/21 : L’ancien maire de Bayonne, Jean Grenet, est décédé ce mardi 23 février, à l'âge de 81 ans. Celui qui a également exercé les mandats d'élu départemental, régional et de député, a dirigé la ville, à la suite de son père Henri Grenet, de 1995 à 2014.

23/02/21 : La ministre Frédérique Vidal est à Poitiers ce 23 février pour rencontrer l'Association Fédérative des Étudiants de Poitiers. Début février, elle avait reçu 72 courriers d'étudiants poitevins qui l'interpelaient sur leurs difficultés au quotidien

19/02/21 : COVID 19 - Depuis 2 semaines, les indicateurs de surveillance du Sars-CoV-2 affichent une baisse significative dans tous les départements de Nouvelle-Aquitaine. Le taux d'incidence est de 113,3/100 000 et le taux de positivité à 4,2%.

19/02/21 : COVID 19 - Les dernières données sur l’évolution des nouveaux variants montrent une diffusion généralisée du variant anglais dans tous les départements de la région. Les variants sud-africain et brésilien sont aussi présents mais dans une moindre mesure

19/02/21 : COVID 19 - Le nombre de nouvelles hospitalisations est en baisse avec près d’une centaine d’hospitalisations et une vingtaine d’admissions en réanimation en moins par rapport à la semaine dernière. Néanmoins, l'activité hospitalière liée au COVID-19.

18/02/21 : A Libourne, le conseiller municipal d'opposition Charles Pouvreau a annoncé sa démission. Dans un communiqué, l'ancien élu raconte avoir fait face à des « menaces et insultes » répétées et choisit donc de se mettre en retrait de la politique libournaise.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 04/03/21 | Limoges : Le Village des Restaurateurs est prolongé

    Lire

    Depuis le 23 février, la Ville de Limoges a mis a disposition de l’Union des Métiers et des Industries de l'Hôtellerie de la Haute-Vienne 12 chalets place de la Motte pour permettre aux restaurateurs d’organiser de la vente à emporter. Face au succès rencontré, cette opération « Le Village des Restaurateurs » est prolongé du 9 au 21 mars. Le Village est ouvert du mardi au jeudi de 10h à 14h et du vendredi au dimanche de 10h à 15h.

  • 03/03/21 | Poitiers : une collecte de protections hygiéniques ce 6 mars

    Lire

    Ce samedi 6 mars dans le cadre de la Journée Internationale des droits des femmes, le CCAS de Poitiers organise une collecte de protections hygiéniques pour lutter contre la précarité menstruelle. De 14h à 17h30, des boites seront disposées dans deux Carrefour City du centre-ville (rue Carnot et place du marché), ainsi que dans le Monoprix à l'entrée du centre commercial des Cordeliers. Des bénévoles seront présents pour accueillir, informer et échanger sur le sujet de la précarité menstruelle.

  • 03/03/21 | Grand Poitiers : le concert de "The Beggar’s Ensemble" disponible

    Lire

    Nous vous en avions parlé le 9 février dernier dans cet article. The Beggar’s Ensemble avait enregistré en vidéo au conservatoire de Grand Poitiers Gin Craze, un récital de morceaux de musique baroque composés par des Anglais dans la première moitié du XVIIIe siècle. Le concert (de 58 minutes) est sorti sur la page Facebook de l'ensemble, celle de Grand Poitiers et celle du conservatoire de Grand Poitiers ainsi que sur la page Youtube de Beggar’s Ensemble.

  • 02/03/21 | Un tiers-lieu hybride en Charente-Maritime

    Lire

    Lors de sa dernière commission permanente, la Région Nouvelle-Aquitaine a décidé de soutenir le syndicat mixte Cyclad à Surgères en Charente-Maritime à hauteur de 60 000 euros pour la création d’un tiers-lieu hybride. Ce tiers-lieu a pour objectif de développer les nouvelles formes de travail, de créer des ateliers partagés et d’accompagner la création de nouvelles activités. Sur 1 200 m², le lieu comprendra notamment un atelier bois destiné au prototypage et à la réalisation d’ateliers

  • 02/03/21 | Le 1 000e agent vacciné au Centre hospitalier de la Côte basque

    Lire

    Le 1 000e agent du Centre hospitalier de la Côte basque à Bayonne a été vacciné contre le Covid en début de semaine. Un médecin réanimateur qui est en première ligne face à la prise en charge des patients les plus atteints par cette maladie. La campagne avait débuté le 6 janvier avec le vaccin Pfizer pour les agents de plus de 50 ans, ou présentant un risque accru. Un rythme que l'introduction, le 7 février, du vaccin AstraZeneka a accéléré. A ce jour, en moins de deux mois, au moins un tiers de l'effectif de l'hôpital basque aura reçu une première injection.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Environnement | Anglet: 300 manifestants contre les prélèvements du saumon

03/06/2019 | Venus du Piémont Pyrénéen, et notamment de la vallée du gave, écologistes, élus et pêcheurs amateurs s'élèvent contre les ponctions à l'embouchure de l'Adour.

Manif pour la sauvegarde du saumon

C'est une première: jeudi entre la Barre à Anglet et le port de plaisance, une manifestation a réuni écologistes, élus du Piémont pyrénéen, dont le maire de Salies-de-Béarn, pêcheurs amateurs. Le but: s'élever contre la ponction de 4000 saumons qui serait effectuée dans l'estuaire de l'Adour par une vingtaine de pêcheurs professionnels. Comme ils mettent en cause des pêcheurs du port de Capbreton qui les récupéreraient plus au large. Leur coupant ainsi "la route" de l'Adour et des gaves vers Navarrenx, capitale de la pêche au saumon.

"Stop à la pêche professionnelle", "Les poissons migrateurs sont l'avenir économique de nos vallées". Les habitués de l'esplanade de la Barre à Anglet, en bordure de l'Adour, étaient plus habitués à croiser des promeneurs et des joggeurs que des manifestants. Pourtant en ce jeudi du week-end de l'Ascension, ils ont croisé un cortège où se mélaient pêcheurs, élus, la poitrine ceinte d'une écharpe tricolore. Le lieu n'était pas choisi par hasard. Outre que son vaste parking permet un stationnement aisé et gratuit mais surtout, il se trouve en bordure de l'estuaire de l'Adour, source de leur mécontentement.

Une question de survie pour le tourisme halieutiqueFaut-il y voir une dynamique favorisée par le résultat écologiste aux Européennes? Non, la préparation de ce rassemblement date de plusieurs semaines. Au départ du mouvement, Salmo Tierra, et son président fondateur Antoine Domenech, qui avait poussé un coup de gueule lors de l'assemblée générale de son association; Patrick Balesta, membre de l'Association agréée de pêche et de pisciculture du gave d'Oloron, et l'association de défense des ressources marines précurseur de cette révolte avec Michel Rodes, le président adjoint de la Sepanso Aquitaine  (Société pour l'Etude, la Protection et l'Aménagement de la Nature dans le Sud-Ouest). L'appel aura été entendu. Cette convergence des élus des gaves et des Nives, des habitants des piémonts pyrénéens et des Landes, et des pêcheurs sportifs, a pour but d'appuyer la démarche de la Sepanso qui a déposé une dizaine de recours au tribunal administratif et contre les préfets des Pyrénées-Atlantiques et des Landes. Sans parler d'une plainte pénale à l'encontre d'une dizaine de pêcheurs professionnels accusés d'installer des filets  dérivants dans l'estuaire de l'Adour.

"Jeudi, jour de la manifestation, nous avons constaté  que l'Adour à hauteur d'Urcuit était barrée d'un filet. Une démonstration suppémentaire." Selon le président adjoint de la Sepanso, 4000 saumons sont pêchés illicitement en mer, 2 000 dans l'estuaire et 200 par la pêche amateur. "Comment voulez-vous qu'ils parviennent à Navarrenx dont le tourisme est basé sur la pêche au saumon, et le tourisme halieutique?" déplore t-il ?

"Cette bataille pour le saumon est aussi celle de l'environnemment"Ce qui justifiait outre  les associations  de pêcheurs , la présence de nombreux maires béarnais, dont Claude Serres-Cousinet, maire de Salies-de-Béarn et Jean Labour, maire de Sauveterre. "On nous impose de respecter la loi en tant que maire, et nous ne comprenons pas pourquoi il y a une tolérance inacceptable pour une dizaine de personnes", tempête le maire de la Cité du sel.  Des élus avaient été invités à signer une motion du maire de Sauveterre disant qu'lis étaient prêts à soutenir les pêcheurs sur le plan juridique, si certains Béarnais leur ont emboité le pas, d'autres sont restés plus discrets. Et de regarder du côté de Bidache où il se dit que vivent des pêcheurs professionnels.

"Il faut reconquerir la qualité de l'eau des rivières notamment sur le gave d'Oloron. En aval de cette ville, le gave est plutôt pollué", regrette encore Michel Rodes. Cette bataille pour le saumon est aussi celle de l'environnemment, un plan de bataille pour un meilleur état de nos rivières. Et c'est urgent. le succès de ce premier rassemblement est une forme d'avertissement...."  Pour Antoine Domenech, de Salmo Tierra, "cette première manifestation en appellera d'autres. Et plus importantes."

Les oreilles ont du siffler aussi du côté du Comité de gestion des poissons migrateurs (Cogepomi), l'instance qui réunit tous les acteurs concernés autour du représentanat de l'Etat et qui font la sourde oreille aux demandes de ces associations.

Félix Dufour
Par Félix Dufour

Crédit Photo : Photo Bertrand Lapègue

Partager sur Facebook
Vu par vous
6412
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Environnement
Environnement
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 7 + 9 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !