aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

23/09/16 : Annulation du spectacle « Cabaret New Burlesque » programmé le mardi 11 octobre, au Théâtre Ducourneau, à Agen. Le producteur a déprogrammé la tournée européenne de ces artistes américains. Aucun autre spectacle ne sera programmé en remplacement.

23/09/16 : Elections au tribunal de Commerce d'Agen. 9 candidats en lice. Dépouillement prévu le 5 octobre à 9h30 et éventuellement, en cas de 2ème tour, le 18 octobre à 9h30.

23/09/16 : TEST TOEIC. Spécialisée dans l’enseignement des langues étrangères, la Maison de l’Europe47 à Agen organise une session de test TOEIC le mercredi 12 octobre de 14h à 17h. Plus d'infos au 05.53.66.47.59. Date limite d’inscription : le 26 septembre

22/09/16 : L'abeille et les problèmes auxquels elle est confrontée sont évoqués jusqu'au samedi 24 septembre lors de journées que le village Emmaüs de Pau-Lescar consacre à cet insecte à travers de multiples stands, animations et conférences.+ d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 26/09/16 | Chômage: Les chiffres en Nouvelle Aquitane

    Lire

    302 935 demandeurs sans aucune activité fin août: +0,7 % sur 3 mois: +2 051 personnes, +0,6 % sur un mois et -0,8 % sur un an. France: + 1,0 % sur 3 mois, +1,4 % sur un mois, -0,3 % sur un an. +1,2 % pour les moins de 25 ans (+2,0 % sur un mois et –4,7 % sur un an), +0,4 % pour ceux de 25 à 49 ans (+0,3 % sur un mois et –1,2 % sur un an) et de 1,1 % pour ceux de 50 ans ou plus (+0,5 % sur un mois et +2,5 % sur un an). Au total (ABC) 501 721 demandeurs: + 2,1 % sur un an. Par département: –1,0 % en Creuse et +1,8 % en Charente sur 3 mois et entre –1,1 % dans les Landes et +1,6 % en Charente sur un mois.

  • 26/09/16 | Alain Juppé : "les maires doivent s'efforcer de mieux accueillir les réfugiés"

    Lire

    Avant son conseil municipal, Alain Juppé, a appelé lundi les élus municipaux de tous bords à "faire des efforts" pour mieux accueillir les réfugiés "demandeurs d'asile" en France. Il s'oppose sur cette question, au Front national qui est hostile à tout accueil de réfugiés. M. Juppé a distingué les personnes en situation illégale qui "ont vocation à être reconduites à la frontière" et "les demandeurs d'asile". Pour ces derniers, "il faut évidemment éviter cette forte concentration à Calais".

  • 25/09/16 | La Rochelle : le Grand Pavois ouvre ses portes mercredi

    Lire

    Du 28 septembre au 3 octobre le port des Minimes accueille le Grand Pavois, l'occasion de découvrir 750 bateaux, dont 300 à flot, issus de 35 pays. Parmi elles, les dernières créations des maisons Bénéteau et Fountaine-Pajot. Plusieurs navigateurs et leurs embarcations sont attendus comme Damien Seguin, médaillé en voile aux derniers JO paralympiques. Médaillée à Rio, la véliplanchiste Charline Picon, sera la marraine de cette édition. Parmi les nouveautés : un espace dédié aux bateaux de patrimoine plus grands, de la sensibilisation à la sauvegarde des océans,la présence de WWF France et une étape de la coupe de France de Stand Up Paddle.

  • 25/09/16 | Des rencontres agricoles innovantes

    Lire

    Agrobio47 organise du 3 au 21 octobre des rencontres partout en Aquitaine pour permettre aux agriculteurs de découvrir de nouvelles techniques alternatives. En Lot-et-Garonne, ça se passera le 3 octobre de 9h à 17h, avec un rallye verger ponctué de visites et de témoignages d'agriculteurs convertis en arboriculture bio à Aiguillon et Fauillet. Et puis le 11 octobre, de 9h à midi, une matinée d'échanges est proposée avec pour thème « Commercialiser mes légumes biologiques en circuit long ».

  • 24/09/16 | Prolongement de l'exposition « Gérard Fromanger annoncez la couleur ! » à Agen

    Lire

    Prolongement jusqu'au dimanche 16 octobre à l'église des Jacobins à Agen. L’artiste sera également présent à Agen les vendredi 14 octobre et samedi matin 15 octobre. Au programme notamment le vendredi 14, à 18h30, la projection du film "En suivant la piste Fromanger", au Studio Ferry. Et le samedi matin 15 octobre, ouverture exceptionnelle des Jacobins de 10h à 12h, car Gérard Fromanger sera présent aux Jacobins pour vous rencontrer et dédicacer les catalogues.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Environnement | Anglet: Alain Rousset sur les lieux et des questions sur la présence du "Luno"

06/02/2014 | Au lendemain du naufrage du cargo espagnol, de nombreuses questions subsistent. Alain Rousset a avancé la visite du port de Bayonne.

Les assauts des vagues ont enfoncé un peu plus l'arrière du bateau dans les flots

Au lendemain du naufrage du cargo espagnol, de nombreuses questions subsistent. Alain Rousset, président de la région Aquitaine, a lui, avancé la visite du port de Bayonne et s'est rendu sur les lieux en début de matinée Vingt quatre après le naufrage du Luno, le secteur de la plage des Cavaliers à Anglet a retrouvé un peu de calme et reçu la visite du président de la Région Aquitaine vers 9H30. Visite avancée de quelques heures en raison des évènements.

Tout, et parfois son contraire, a été écrit hier sur ce naufrage du Luno qui s'est fracassé contre la digue "Les Cavaliers-La Barre" hier à 10h15 à Anglet,  en panne dans la passe de l'Adour à la hauteur de la plage de La Barre redoutable par temps de tempête. Rappelons les faits.
En provenance de Pasajes (Pays basque espagnol), ce bateau espagnol de plus de 100 mètres de long, âgé de 20 ans, vient de faire l'objet d'une révision. Comptant 11 membres d'équipage il vient charger une cargaison de billes d'acier à l'Aciérie de l'Atlantique (ADA) dans le port de Bayonne. Avant d'échouer, il a essayé plusieurs approches. Moteur calé, panne électrique. Futur prisonnier des évènements aussi, Georges Strullu, le pilote du Port de Bayonne chargé d'effectuer la remontée de l'Adour pour le conduire en bordure du quai de l'aciérie. Le capitaine du "Luno" après avoir tenté une manoeuvre de demi tour pour gagner le large décide de s'amarrer pour faire front à une houle de plus en plus forte.
Plus tôt, deux bateaux ont pourtant franchi la barre. C'est alors que vers 10 heures l'amarre rompt et que le bateau part en crabe à la dérive. Une vague plus forte que les autres le rabat en aval du chenal, à quelques trois cents mètres, contre la digue Les Cavaliers-La Barre dont, cet automne, le nez a été renforcé de blocs de plusieurs tonnes en béton armé et de rochers. C'est là qu'il va se fracasser en deux, la poupe du cargo se couchant contre la digue et la poupe allant échouer en aval.

Un hélitreuillage rendu difficile par les conditions météoLes autorités, du préfet maritime au maire Jean Espilondo en passant par le sous-préfet Dalemne et naturellement le directeur du port, sont averties rapidement des dégâts  et sont sur les lieux quand le premier hélicoptère de la gendarmerie, un Ecureuil qui assure les interventions côtières pendant la saison, se présente au dessus de l'épave pour hélitreuiller l'équipage qui s'est réfugié en haut du pont. Mais à ce moment-là, des bourrasques de vent et des averses de grésil s'abattent et rendent périlleuses les manoeuvres d'hélitreuillage. Un autre hélicoptère, un Puma de la base de Cazaux, plus puissant et résistant au vent vient relayer l'Ecureuil et constate aussi que du fuel commence à se répandre autour du "Luno".  Comme le dira plus tard le commandant Bourgault qui a dirigé le périlleux sauvetage, les naufragés apeurés refusaient de changer leur gilet de sauvetage pour mettre les brassières nécessaires à l'hélitreuillage.
Pendant ce temps la foule avertie par les réseaux sociaux et une alerte info de lSud Ouest sur son site internet, grossit à une vitesse impressionnante. Le sous préfet demande le renfort des CRS pour faire respecter un vaste périmètre de sécurité sur quelques cinq cents mètres. Et c'est sous les applaudissements que les premiers rescapés sont récupérés et conduits vers une cellule psychologique aménagée dans une des pièces de la patinoire voisine. Ces applaudissements saluent le travail héroïque des acteurs de l'opération de sauvetage qui en vingt minutes sont parvenus à évacuer ces otages de l'épave permettant d'éviter que ce fait divers ne se termine en drame.

127 000 litres de fuel dans une soute étancheUn autre souci se présente : sur 127 tonnes de fuel que contiennent les différents réservoirs protégés et qui ont conduit dans la matinée au déclenchement du Plan Polmar. 15 000 litres se répandent, les autres sont contenus dans des réservoirs étanches sur la partie du navire qui se trouve en bordure de plage. Mais jusqu'à quand?

Sans mettre qui que ce soit en cause, le maire d'Anglet, s'interroge quand même face aux caméras de la présence de ce navire devant le port alors qu'une alerte orange était déclarée depuis le week-end. Il a d'ailleurs envoyé un twitt sur le sujet : "Je ne comprends pas comment ce cargo a pu entrer au port par cette mer affreuse". Il s'inquiète à juste titre des conséquences que ce fuel pourrait avoir les 4,5 kms du littoral angloy. Ce sont ses premiers mots quand il accueille à l'entrée de la patinoire le ministre Cuvellier venu constater les dégâts après avoir souligné le courage de sauveteurs. Un sentiment que partagent d'ailleurs de nombreux témoins, pour la plupart Angloys de longue date qui se souviennent que le port, géré par la Chambre de commerce de Bayonne, a été fermé dans de moindres conditions météorologiques alors qu'une alerte Orange de submersion est en cours depuis le week-end dernier. Inquiétude que rappelait aussi hier, Tximin Latxague, le directeur de Surf Rider foundation.

Alain Rousset avance sa visite Ce matin, Jean Espilondo a rappelé qu'il espérait vivement que l'armateur prenne rapidement en charge l'évacuation des deux morceaux d'épaves, comme du fuel contenu dans les réservoirs. L’épave s'est plus encore enfoncée dans les flots cette nuit. Ce qu'a pu constater aussi le président de la Région Aquitaine Alain Rousset de bon matin.  En effet, ce dernier, qui avait prévu de visiter cet après midi, les installations du Port de Bayonne a avancé son déplacement et présidé une réunion à la Chambre de commerce Bayonne. Nul ne doute que l'échouage du Luno devait faire partie du plat de résistance de ce tour de table. Normalement, en début d'après-midi, il visitera le quai Castel, dans le secteur portuaire de Blancpignon à Anglet.

Félix Dufour
Par Félix Dufour

Crédit Photo : F.D.

Partager sur Facebook
Vu par vous
611
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Environnement
Environnement
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 29 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !