Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

20/06/18 : Ce 19 juin, l’état de catastrophe naturelle, a été reconnu pour les communes de Salies-de-Béarn et des Eaux-Bonnes (Gourette) pour les inondations des 12 et 13 juin 2018. Les autres demandes seront examinées le 3 juillet prochain.

19/06/18 : La Rochelle : Raphaël Glucksmann, Directeur du Nouveau magazine littéraire, sera au Musée maritime samedi 23 juin à 14h30 pour une rencontre avec le public sur le thème des relations entre océan et climat et les impacts du changement climatique.

18/06/18 : En raison de travaux de maintenance et d’entretien du pont d’Aquitaine, la rocade sera fermée entre les échangeurs 2 et 4, dans le sens extérieur, les nuits du 20 au 22 juin de 21h à 6h, et dans les 2 sens de circulation du 23 au 24 juin 22h à 18h

18/06/18 : Avec 28,1 M de touristes dont 24,7 M de touristes français accueillis et 175 M de nuitées dont 152 M par des voyageurs hexagonaux, la Nouvelle-Aquitaine est en tête des destinations les plus fréquentées des Français en 2017.

15/06/18 : Charente-Maritime : la reproduction de la frégate L'Hermione revient dimanche dans son port d'attache à Rochefort vers 7h du matin.

11/06/18 : La Ville de La Rochelle a reçu le 2e Prix dans la catégorie Participation citoyenne aux Prix européens de l'innovation urbaine Le Monde-Smart Cities décernés à Lyon le 17 mai 2018.

10/06/18 : Après sa 9e place qu’elle a obtenue samedi avec ses partenaires du K4 français, la kayakiste périgourdine Manon Hostens a décroché ce dimanche le titre de championne d’Europe de course en ligne sur 500 mètres associée à la Tourangelle Sarah Guyot.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 20/06/18 | Carte judiciaire : échappée Paloise

    Lire

    La Cour d'appel de Pau échappera visiblement au recalibrage de la carte des cours d'appel sur celles des régions administratives prévues dans le projet de loi de programmation pour la justice, examiné au Sénat en octobre, selon une information délivrée par une délégation du ministère de la Justice. Traduction : elle continuera à traiter les affaires des Hautes Pyrénées, des Landes et des Pyrénées Atlantiques. Le tribunal d'instance d'Oloron, lui, fusionnera et deviendra une chambre délocalisée de Pau, perdant ainsi l'autonomie de sa juridiction.

  • 20/06/18 | Marché et pique-nique de producteurs à Lormont

    Lire

    Dimanche 24 juin de 10h à 17h les producteurs du Drive Fermier Gironde organisent leur 2ème marché au Château de Valmont: vente directe de produits fermiers locaux, restauration dans un esprit pique-nique, baptêmes de poneys (10h-12h) et animaux de la ferme (14h-16h)! Au menu : canard ou burgers de la Ferme Gauvry, assiettes de légumes et samoussas du Jardin des Demoiselles, salades de pâtes et sandwiches de la Ferme de Fontaud, pâtisseries de la Ferme de Martineaux, cerises et jus de fruits des Coteaux des Fargues, bières et limonades de la Brasserie Saint-Léon et les vins du Château Marceaux.

  • 20/06/18 | Un nouveau topoguide de randonnée pour la Charente-Maritime

    Lire

    Charente Maritime Tourisme vient d'éditer une nouvelle version de son topoguide de randonnée. Avec la Fédération française de randonnée, elle a sélectionné 37 chemins les plus emblématiques du département, sur les 350 circuits existants (soit 3500 km balisés). Le territoire est notamment traversé par 5 itinéraires de Grandes Randonnées (GR), les GR36, 360, 4 et 655, ce dernier étant une chemin de Compostelle. Le GR8, de l'Estonie au Portugal, y sera bientôt prolongé.

  • 20/06/18 | Pyrénées-Atlantiques: des mesures pour les agriculteurs sinistrés

    Lire

    Suite aux intempéries dans les Pyrénées-Atlantiques, plusieurs mesures sont mises en œuvre à destination des agriculteurs: ouverture des démarches de reconnaissance de calamité agricole et catastrophe naturelle, numéro vert pour permettre aux agriculteurs en grande difficulté de se faire connaître (0 800 620 069), évaluation des sinistres auprès des 7 500 éleveurs du département et des organismes de défense des signes officiels de qualité, ou encore organisation de missions d’enquête pour établir et reconnaître les sinistres. Infos : www.pa.chambagri.fr

  • 19/06/18 | Thalys : de nouvelles lignes au départ de Bordeaux

    Lire

    C'est la compagnie ferroviaire Thalys qui l'a annoncé directement ce mardi 19 juin : un aller-retour par semaine, sans arrêt, entre Bordeaux et Bruxelles tous les samedi sera proposé à partir du mois de juin 2019. Deux autres allers-retours quotidiens ont aussi été annoncés à des échéances plus courtes. À compter d'avril 2019, vous pourrez donc voyager en Thalys au départ de Bordeaux vers Amsterdam, Rotterdam, Anvers, Bruxelles, Roissy et Marne-la-Vallée. Enfin, Thalys a annoncer la révision de ses 26 rames à horizon 2022.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Environnement | Anglet: Alain Rousset sur les lieux et des questions sur la présence du "Luno"

06/02/2014 | Au lendemain du naufrage du cargo espagnol, de nombreuses questions subsistent. Alain Rousset a avancé la visite du port de Bayonne.

Les assauts des vagues ont enfoncé un peu plus l'arrière du bateau dans les flots

Au lendemain du naufrage du cargo espagnol, de nombreuses questions subsistent. Alain Rousset, président de la région Aquitaine, a lui, avancé la visite du port de Bayonne et s'est rendu sur les lieux en début de matinée Vingt quatre après le naufrage du Luno, le secteur de la plage des Cavaliers à Anglet a retrouvé un peu de calme et reçu la visite du président de la Région Aquitaine vers 9H30. Visite avancée de quelques heures en raison des évènements.

Tout, et parfois son contraire, a été écrit hier sur ce naufrage du Luno qui s'est fracassé contre la digue "Les Cavaliers-La Barre" hier à 10h15 à Anglet,  en panne dans la passe de l'Adour à la hauteur de la plage de La Barre redoutable par temps de tempête. Rappelons les faits.
En provenance de Pasajes (Pays basque espagnol), ce bateau espagnol de plus de 100 mètres de long, âgé de 20 ans, vient de faire l'objet d'une révision. Comptant 11 membres d'équipage il vient charger une cargaison de billes d'acier à l'Aciérie de l'Atlantique (ADA) dans le port de Bayonne. Avant d'échouer, il a essayé plusieurs approches. Moteur calé, panne électrique. Futur prisonnier des évènements aussi, Georges Strullu, le pilote du Port de Bayonne chargé d'effectuer la remontée de l'Adour pour le conduire en bordure du quai de l'aciérie. Le capitaine du "Luno" après avoir tenté une manoeuvre de demi tour pour gagner le large décide de s'amarrer pour faire front à une houle de plus en plus forte.
Plus tôt, deux bateaux ont pourtant franchi la barre. C'est alors que vers 10 heures l'amarre rompt et que le bateau part en crabe à la dérive. Une vague plus forte que les autres le rabat en aval du chenal, à quelques trois cents mètres, contre la digue Les Cavaliers-La Barre dont, cet automne, le nez a été renforcé de blocs de plusieurs tonnes en béton armé et de rochers. C'est là qu'il va se fracasser en deux, la poupe du cargo se couchant contre la digue et la poupe allant échouer en aval.

Un hélitreuillage rendu difficile par les conditions météoLes autorités, du préfet maritime au maire Jean Espilondo en passant par le sous-préfet Dalemne et naturellement le directeur du port, sont averties rapidement des dégâts  et sont sur les lieux quand le premier hélicoptère de la gendarmerie, un Ecureuil qui assure les interventions côtières pendant la saison, se présente au dessus de l'épave pour hélitreuiller l'équipage qui s'est réfugié en haut du pont. Mais à ce moment-là, des bourrasques de vent et des averses de grésil s'abattent et rendent périlleuses les manoeuvres d'hélitreuillage. Un autre hélicoptère, un Puma de la base de Cazaux, plus puissant et résistant au vent vient relayer l'Ecureuil et constate aussi que du fuel commence à se répandre autour du "Luno".  Comme le dira plus tard le commandant Bourgault qui a dirigé le périlleux sauvetage, les naufragés apeurés refusaient de changer leur gilet de sauvetage pour mettre les brassières nécessaires à l'hélitreuillage.
Pendant ce temps la foule avertie par les réseaux sociaux et une alerte info de lSud Ouest sur son site internet, grossit à une vitesse impressionnante. Le sous préfet demande le renfort des CRS pour faire respecter un vaste périmètre de sécurité sur quelques cinq cents mètres. Et c'est sous les applaudissements que les premiers rescapés sont récupérés et conduits vers une cellule psychologique aménagée dans une des pièces de la patinoire voisine. Ces applaudissements saluent le travail héroïque des acteurs de l'opération de sauvetage qui en vingt minutes sont parvenus à évacuer ces otages de l'épave permettant d'éviter que ce fait divers ne se termine en drame.

127 000 litres de fuel dans une soute étancheUn autre souci se présente : sur 127 tonnes de fuel que contiennent les différents réservoirs protégés et qui ont conduit dans la matinée au déclenchement du Plan Polmar. 15 000 litres se répandent, les autres sont contenus dans des réservoirs étanches sur la partie du navire qui se trouve en bordure de plage. Mais jusqu'à quand?

Sans mettre qui que ce soit en cause, le maire d'Anglet, s'interroge quand même face aux caméras de la présence de ce navire devant le port alors qu'une alerte orange était déclarée depuis le week-end. Il a d'ailleurs envoyé un twitt sur le sujet : "Je ne comprends pas comment ce cargo a pu entrer au port par cette mer affreuse". Il s'inquiète à juste titre des conséquences que ce fuel pourrait avoir les 4,5 kms du littoral angloy. Ce sont ses premiers mots quand il accueille à l'entrée de la patinoire le ministre Cuvellier venu constater les dégâts après avoir souligné le courage de sauveteurs. Un sentiment que partagent d'ailleurs de nombreux témoins, pour la plupart Angloys de longue date qui se souviennent que le port, géré par la Chambre de commerce de Bayonne, a été fermé dans de moindres conditions météorologiques alors qu'une alerte Orange de submersion est en cours depuis le week-end dernier. Inquiétude que rappelait aussi hier, Tximin Latxague, le directeur de Surf Rider foundation.

Alain Rousset avance sa visite Ce matin, Jean Espilondo a rappelé qu'il espérait vivement que l'armateur prenne rapidement en charge l'évacuation des deux morceaux d'épaves, comme du fuel contenu dans les réservoirs. L’épave s'est plus encore enfoncée dans les flots cette nuit. Ce qu'a pu constater aussi le président de la Région Aquitaine Alain Rousset de bon matin.  En effet, ce dernier, qui avait prévu de visiter cet après midi, les installations du Port de Bayonne a avancé son déplacement et présidé une réunion à la Chambre de commerce Bayonne. Nul ne doute que l'échouage du Luno devait faire partie du plat de résistance de ce tour de table. Normalement, en début d'après-midi, il visitera le quai Castel, dans le secteur portuaire de Blancpignon à Anglet.

Félix Dufour
Par Félix Dufour

Crédit Photo : F.D.

Partager sur Facebook
Vu par vous
2162
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Environnement
Environnement
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 22 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !