Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

15/06/18 : Charente-Maritime : la reproduction de la frégate L'Hermione revient dimanche dans son port d'attache à Rochefort vers 7h du matin.

11/06/18 : La Ville de La Rochelle a reçu le 2e Prix dans la catégorie Participation citoyenne aux Prix européens de l'innovation urbaine Le Monde-Smart Cities décernés à Lyon le 17 mai 2018.

10/06/18 : Après sa 9e place qu’elle a obtenue samedi avec ses partenaires du K4 français, la kayakiste périgourdine Manon Hostens a décroché ce dimanche le titre de championne d’Europe de course en ligne sur 500 mètres associée à la Tourangelle Sarah Guyot.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 16/06/18 | Bilan des intempéries en Dordogne

    Lire

    477 interventions ont été réalisées dans le cadre des orages des 10 et 11 juin dernier en Dordogne. Les entreprises touchées par les intempéries ont la possibilité de faire appel à une indemnisation au titre de l’activité partielle. La chambre d’agriculture a demandé à ce que soit mis en œuvre un dégrèvement au titre de la taxe sur le foncier non bâti (TFNB) pour les exploitations touchées. 10 communes ont déposé en préfecture une reconnaissance de Catastrophe Naturelle.

  • 15/06/18 | Le dossier Ford s'invite au Conseil de Métropole

    Lire

    Dans une motion votée ce 15 juin, le Conseil de Bordeaux Métropole "déplore, avec la plus grande force, la décision du groupe Ford de lancer une procédure d’information-consultation préalable à un plan de sauvegarde de l’emploi à Ford Aquitaine Industries." Une décision "incompréhensible" et "prématurée" au regard de la mission confiée par Ford au cabinet Géris, "voilà à peine 2 mois, de rechercher des repreneurs potentiels" et des "discussions en cours entre le groupe Ford et un industriel qui a visité le site le 30 mai". Les élus appellent "l'Etat à maintenir la plus grande vigilance pour que Ford assume ses responsabilités".

  • 15/06/18 | Landes : Suivi des intempéries

    Lire

    Suites aux intempéries dans les Landes, une réunion se tient ce vendredi 15 juin après-midi, sur à l'étude de la réparation des dommages au titre des catastrophes naturelles, en présence du Préfet, des collectivités sinistrées et du Président du département. Ce dernier a par ailleurs indiqué ce jour que le Département, solidaire des agriculteurs et collectivités sinistrés, crée un fonds de solidarité territoriale qui sera mobilisé en particulier sur les voiries communales et intercommunales, en complément de l'Etat. Des crédits supplémentaires seront aussi inscrits pour la réparation des dégâts sur la voirie départementale.

  • 15/06/18 | Pyrénées-Atlantiques: suivi des intempéries

    Lire

    Le 1er comité de suivi après les intempéries dans les Pyrénées-Atlantiques s'est tenu ce vendredi. La préfecture dénombre cinquante communes ayant déposé des dossiers de demandes d'indemnisations au titre des catastrophes naturelles. Les 1ères commissions chargées d'examiner ces requêtes se réuniront le 19 juin. Parmi les dégâts, l'effondrement de la D918 rejoignant Gourette, sur 50 m de long et jusqu'à 8 mètres sous la route, sur lequel outre les déplacements quotidiens, devait passer le Tour de France le 27 juillet pour l'arrivée à Laruns. Un chiffrage des travaux est attendu avant toute décision de modification de l'étape.

  • 15/06/18 | Lancement du 1er concours « Campus numérique 47 »

    Lire

    Le Campus Numérique 47 organise la première édition du « Concours Campus Numérique 47 », du vendredi 22 juin au dimanche 24 juin à Agen, sur son site du 156 avenue Jean Jaurès. C’est un concours de création de Start Up numériques qui doit permettre d’installer en Lot-et-Garonne les pépites de demain.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Environnement | Anglet : le cargo espagnol se brise à l'entrée de l'Adour (MAJ)

05/02/2014 | Le cargo espagnol s'échoue contre la digue de Cavaliers.

Anglet, le cargo espagnol se brise à l'entrée de l'Adour

Il était 8 heures quand les premiers promeneurs de la plage de la Barre, ont vu ce bateau ivre tanguer dangereusement le coefficient de cette marée montante était inférieur à celui du week-end précédent, (79-71 contre 114 ce weekend). En revanche, un fort vent avait déboulé dans la nuit sur la Côte basque et formé une houle impressionnante. Tant et si bien, que le cargo espagnol qui se présentait à l'entrée du port de Bayonne pour aller faire le plein de billes d'acier, semblait promis à tous les risques.

Helitreuillage- cargo espagnol-Anglet

Le conducteur du remorqueur qui habituellement vient à sa rencontre, devant cette barre impressionnante vient aussitôt se réfugier sur le navire. C'est alors qu'il se mit en travers et dériva vers le sud pour s'échouer enfin contre la digue des Cavaliers. Le point de vue préféré des photographes lors de gros temps. Lors de sa collision contre les rochers qui protègent la digue, il se cassa dans un gros fracas en deux, et une partie de la coque s'échouait à son tour au pied de la digue, côté sud.

L'alerte aussitôt donnée, l'hélicoptère de la protection civile se rendait sur les lieux afin de commencer l'évacuation des douze membres d'équipage. Mais les bourrasques de vent, de grésil, rendait la manœuvre difficile. Lors de cette évacuation périlleuse un membre d'équipage du cargo allait être blessé.

Un Puma plus puissant venait alors en renfort pour procéder à cette évacuation au plus fort de la marée à 10h30, alors que des centaines de curieux avertis par la radio et internet affluaient sur les lieux de l'échouage, obligeant le sous-préfet, aux prises avec une cellule d’urgence installée à bord d'un camion du SDIS à appeler des renforts de CRS pour contenir les curieux. Curiosité accrue avec déjà sur place, une météo plus clémente.

Le maire d'Anglet Jean Espilondo, sur place dès l'annonce de l'échouage, retrouvait le préfet maritime et la cellule déclarait aussitôt le déclenchement de plan Polmar. Tandis que le bateau, battu et rebattu par les flots s'enfonçaient dangereusement au pied de la digue.

Helitreuillage
 
Vers 16 heures, le ministre des Transports Christian Cuvellier, accompagné du préfet des Pyrénées Atlantiques est arrivé à la Barre où l'Adour se jette dans l'océan où il a été accueilli par le maire Jean Espilondo en présence de Marie Claude Espiaube, maire du Boucau, située sur l'autre rive de l'Adour. Puis il est allé, avec le consul d'Espagne à Bayonne, rendre visite à l'équipage du "Luno" et au pilote du remorqueur qui est allé à la rencontre du cargo Jean Claude Strullu, réfugié dans une cellule d'urgence aménagée à la patinoire voisine. Il s'est aussi entretenu avec les pilotes d'hélicoptère et secouristes qui sont intervenus au péril de leur vie pour hélitreuiller l'ensemble de l'équipage espagnol.
Un naufrage qui a n'a fait qu'un blessé léger lors de cette opération. Il devait ensuite se rendre près de l'épi contre lequel le "Luno" s'est brisé.
Le ministre des transports accueilli dans l'après-midi par Jean Espilondo

Félix Dufour
Par Félix Dufour

Crédit Photo : Félix Dufour

Partager sur Facebook
Vu par vous
974
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Environnement
Environnement
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 20 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !