Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

14/07/18 : Michèle Delaunay ancienne ministre et députée de la Gironde promue au grade de chevalier dans l'ordre de la Légion d'Honneur au titre du ministère des Solidarités et de la Santé avec mention de ses " 49 ans de services"

14/07/18 : Charente-Maritime: à partir du 16/07, un arrêté interdit le remplissage et la remise à niveau des mares de tonnes (chasse au gibier d'eau), sur la Curé-Sèvre Niortaise, le Mignon, les marais de Rochefort nord et sud et le marais bord de Gironde nord.

13/07/18 : Les 26, 27 et 28 juillet, le Tour de France fait étape dans le 64. Toutes les infos pratiques liés à ces 3 jours de présence ( accès, parking, circulation, accueils camping-car, passage de la caravane,etc )sont à retrouvées sur www.infotour64.com+ d'info

12/07/18 : Fierté au sein d'Aérocampus Aquitaine: la structure compte 100% de réussite à tous les BAC et BTS avec plus de 87% de mentions dont 56% de mentions B et TB. Parmi eux: Alisson Armatte est la major de France en BTS Aéronautique. Félicitations!

12/07/18 : Suite aux nouvelles analyses effectuées, l'ARS a autorisé la réouverture immédiate de la baignade à la Base de Loisirs du Marsan ce 12 juillet. La filtration naturelle du plan d'eau a suffit pour endiguer ce phénomène ponctuel.

11/07/18 : Sur demande de l'ARS, le lac de baignade de la base de loisirs du Marsan est fermé jusqu'à nouvel ordre. Des analyses ont révélé un taux de bactéries coliformes supérieur à la limite autorisée. De nouvelles analyses sont en cours.

11/07/18 : Au 1er semestre 2018 l'Aéroport de Bordeaux passe les 3M de voyageurs (+6,2%). Nouveau record en juin avec 669.000 passagers (+6,5%): +17,4% pour les vols internationaux (384.500 voyageurs) et pour le low cost. Le trafic national perd 5,5% et Paris 26,8%

07/07/18 : La visite du président de la République, Emmanuel Macron, en Dordogne, ce sera jeudi 19 juillet.Le chef de l’État devrait faire une halte à Périgueux avant de se rendre dans une commune rurale pour y parler du maintien des services publics.

06/07/18 : La Rochelle : les inscriptions sont ouvertes à l'université, au Technoforum, 23 av. A.Einstein, jusqu'au jeudi 19 juillet de 9h à 12h30 et de 13h30 à 17h00, et ce samedi de 9h à 16h30. Reprise des inscriptions le 23 août jusqu’au 14 septembre.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 14/07/18 | Charente-Maritime : les limitations d'usage de l'eau de l'été arrivent

    Lire

    A compter du lundi 16 juillet, 8h, le bassin Curé-Sèvre MP6 et le sous-bassin Marais Nord Aunis MP4 passent en alerte d’été, suite à un arrêté du préfet. Cette limitation provisoire de l'usage de l'eau concerne tous les prélèvements à des fins agricoles à partir de forages, cours d’eau, plans d’eau en communication ou alimentés par une nappe souterraine ou un cours d’eau, plans d’eau établis sur un cours d’eau. Les mesures de coupure ne s’appliquent pas aux cultures ayant obtenu une dérogation.

  • 13/07/18 | Rocade bordelaise : des feux pour réguler le trafic

    Lire

    Attention aux utilisateurs de la rocade bordelaise: à partir du 17 juillet, des feux bicolores vont être installés sur 17 bretelles d'accès de sept échangeurs pour réguler le trafic de la rocade. Une première phase entrera en service avant la fin juillet sur les trois bretelles extérieures des échangeurs 24 et 25 pour une durée de quatre mois. Le rythme des feux variera selon le trafic et selon la bretelle. Le déploiement complet de ce dispositif, mis en place par la DIRA (direction interdépartementale des routes Atlantique, interviendra d'ici fin 2018.

  • 13/07/18 | Emmanuel Macron deux jours en Dordogne, les 18 et 19 juillet

    Lire

    Le président de la république sera en Dordogne, les 18 et 19 juillet. Le thème de sa visite sera les services publics en zone rurale. C’est Michel Delpon, le député du Bergeracois, qui dévoile le programme de cette visite sur sa page Facebook. Emmanuel Macron devrait visiter le bureau de poste de Marsac, assister au dévoilement de la Marianne dans le quartier du Toulon à Périgueux, visiter l’imprimerie du timbre à Boulazac et la Maison des services au public de Sarliac-sur-l’Isle.

  • 13/07/18 | Périgueux : une jauge de 5000 personnes pour la fan zone

    Lire

    Périgueux a crée une fan zone en plein cœur de ville, dans le parc Gamenson. Pour la finale du 15 juillet, où la France affronte la Croatie, la jauge a été portée à 5000 personnes. Attention cependant, cette jauge ne pourra pas être dépassée pour des raisons de sécurité. Des stands buvette et petite restauration sont aussi proposés. L'entrée est gratuite. L'ouverture des portes a lieu à 15 h et la fermeture à 21 h. 3 entrées publiques sont mises en place (avec fouilles et palpations de sécurité).

  • 13/07/18 | La Rochelle : feu d'artifice en hommage à Didier Lockwood

    Lire

    Pour le 14 Juillet, la ville de La Rochelle a vu les choses en grand : un spectacle pyrotechnique sur les musiques de Didier Lockwood. Pour construire le spectacle, le directeur artistique de la société Ruggieri (Nouvel an Paris 2017, départ de L'Hermione, Violon sur le Sable), avec le directeur du Violon sur le Sable Philippe Tranchet, la soprano Patricia Petibon et Didier Pironti, le président du festival Jazz Entre les deux tours. Rendez-vous allée du Mail ou avenue Michel-Crépeau à 22h45.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Environnement | Après un siècle d’absence, les Pyrénées voient naître leur premier bouquetin

20/05/2015 | Il a vu le jour sur les hauteurs de Cauterets. Là où son espèce avait disparu en 1910

Isis et son cabri

Les combats menés dans les Pyrénées pour protéger la biodiversité empruntent de multiples visages. Difficile de ne pas citer l’ours, bien sûr. Voici quelques semaines, deux associations militant pour sa réintroduction ont décidé de porter plainte contre le gouvernement. Dénonçant « l’immobilisme » de la ministre de l’écologie, Férus et Pays de l'ours-ADET estiment que l’Etat manque à l’obligation de protection qu’il a vis à vis de ce plantigrade, aujourd’hui menacé par la consanguinité. Dans un tout autre domaine, une naissance vient par contre d’être saluée avec enthousiasme : celle d’un bouquetin, issu d’une femelle lâchée l’an passé sur les hauteurs de Cauterets. Le symbole est important. Car l’espèce s’était éteinte en France voici plus d’un siècle.

Reconnaissables à la longueur de leurs cornes, les derniers bouquetins des Pyrénées vivant en France avaient été tués en 1910, dans le secteur du lac de Gaube. Une absence  à laquelle les pouvoirs publics ont entrepris voici peu de remédier.

Isis, jeune mamanUne collaboration établie avec nos voisins espagnols et andorrans a  amené le Parc national des Pyrénées à mettre en œuvre tout un programme de réintroduction avec l’aide du Parc naturel régional des Pyrénées ariégeoises. Ce travail, soutenu par le ministère de l’écologie, a permis de lâcher l’année dernière seize bouquetins ibériques sur les hauteurs de Cauterets. L’opération s’est déroulée en trois étapes, en juillet et en octobre.

Isis, une femelle, figurait parmi les premiers animaux libérés au cours de l’été. Voici quelques jours, elle a donné naissance à un cabri : le premier à voir le jour dans le massif, côté français, depuis 105 ans.

Selon la formule consacrée, « la maman et le petit se portent bien » assurent les services du Parc national des Pyrénées. Des spécialistes dont l’attention avait été alertée par le comportement de la femelle. Equipée comme tous ses congénères d’un collier émetteur (ainsi que d’une marque de couleur), Isis s’était éloignée récemment du mâle qui l’accompagnait depuis plusieurs mois. Pendant trois jours – en dépit d’une tempête de neige tardive – elle n’avait pas bougé de l’endroit où elle s’était retirée. Ce qui annonçait une mise bas prochaine.

Depuis, tout se passe sans souci.  « Bien que maladroit sur ses pattes, le cabri n’a de cesse de tenter toutes les escalades qui se présentent à lui » indique le PNP. « Dérapant sur ses minuscules sabots, il s’engage même dans une pente raide et étroite où sa mère, visiblement inquiète, le poursuit du museau pour le ramener à elle. La position très acrobatique des deux animaux ne semble guère gêner la bonne tétée qui s’ensuit ».

D’autres lâchers d’ici juillet

Les bouquetins ibériques ont été réintroduits l'année dernière, au-dessus de Cauterets, dans les Hautes-Pyrénées

D’autres naissances suivront-elles ? Le devenir de l’espèce est-il assuré dans les Pyrénées ? Rien n’est encore acquis, estimait en février dernier Jean-Paul Crampe, chargé de mission réintroduction bouquetins au PNP. Les bouquetins ont consacré plusieurs mois à découvrir et apprivoiser leur nouvel environnement, en repérant notamment les zones essentielles au rut automnal, à l’hivernage et aux mises-bas de printemps, les bouquetins. Mais ils ont encore besoin de voir leurs effectifs atteindre une taille suffisante.

Dans cet esprit, huit adultes ont également été lâchés fin mars dernier. Après la mort d’un mâle survenue au cours de l’hiver, d’autres bouquetins devraient les rejoindre d’ici le mois de juillet, toujours sur le site de Cauterets. L’objectif est d’atteindre une quarantaine d’individus, dont au moins 20 femelles adultes.

Jean-Jacques Nicomette
Par Jean-Jacques Nicomette

Crédit Photo : PNP Jean-Paul Crampe

Partager sur Facebook
Vu par vous
7549
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
1 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Environnement
Environnement
Retour à la page d'accueil
Accueil
Bacqué Christian | 28/05/2015

Une bonne nouvelle. Mais n'oublions pas que ce bouquetin Ibérique n'a plus grand chose à voir avec l'espèce autochtone Pyrénaica qui était d'une morphologie différente, quelque peu plus grands et avec des cornes différentes ... L'espèce Pyrénaica a été, notoirement, complètement éradiquée par la chasse et le braconnage en quelques 200 ans ...Une mésaventure dont l'isard faillit aussi être la victime et qui fut sauvé in extrémis dans les années 60 par la création du PNP ... Alors souhaitons à cette espèce Ibérique d'avoir un peu plus de chance dans les Pyrénées que sa cousine disparue dont il reste un exemplaire au Museum de Toulouse !...

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 18 + 13 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !