18/10/17 : Malgré la protestation d’élus et des syndicats, la Direction générale des Finances publiques a entériné la fermeture de la trésorerie de Mussidan (24). D’autres pourraient connaître le même sort comme à Belvès, Saussignac, Thiviers et Brantôme.

17/10/17 : La Rochelle organise son Colloque Citoyenneté et Solidarités sur le thème "Innover aujourd’hui pour l’action sociale de demain" le 19 octobre à l'espace Giraudeau, avec l'intervention du CNAM de Paris. Gratuit sur réservation. www.ccas-larochelle.fr

15/10/17 : A TF1 Emmanuel Macron après le drame de Marseille a annoncé une nouvelle loi en matière de droit d'asile et d'immigration et la négociation en cours "d'accords bilatéraux avec les pays africains" pour rendre effectives les reconduites à la frontière.

13/10/17 : Les offices HLM de Charente-Maritime organisent une manifestation mardi à 14h devant la prefecture de La Rochelle pour protester contre la baisse des aides au logement pour les bailleurs sociaux.

11/10/17 : Le collectif national « Vive l'APL » qui regroupe 60 organisations associatives, syndicales, de consommateurs et bailleurs sociaux, appelle à la mobilisation samedi «pour défendre le droit au logement social». A Bordeaux, ce sera à Pey Berland à 14h

03/10/17 : L'organisation du Grand Pavois a enregistré quelque 80 000 visiteurs pour cette 45 e édition, identique à l'an dernier, et de nombreuses ventes d'unités. La prochaine édition se tiendra du 26 septembre au 1er octobre 2018.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 21/10/17 | Edouard Philippe à Bordeaux

    Lire

    Edouard Philippe était en déplacement aujourd'hui à Marseille et Bordeaux où le Premier ministre a rendu visite à Alain Juppé. Entre autres politesses et admirations mutuelles ("la relève est assurée" a déclamé le maire de Bordeaux, "j'ai appris en vous regardant" lui a répondu le Premier ministre), Edouard Philippe s'est rendu à une réunion de travail à la métropole et devait faire un discours à la Convention Nationale des avocats en fin d'après-midi.

  • 19/10/17 | Le Pays basque a déjà gagné le Tour de France

    Lire

    Le Pays basque intérieur pourrait bien ériger une statue aux organisateurs d'un Tour de France qu'il n'avait pas vu depuis 2006 -à Cambo-les-Bains-. En effet, cette étape contre la montre du samedi 28 juillet entre Saint-Pée-sur-Nivelle et Espelette se dispute la veille de l'arrivée, certes. Comble du bonheur, elle a lieu en pleine période... des Fêtes de Bayonne! Une aubaine touristique pour les maires Jean-Marie Iputcha et Pierre Marie Nousbaum. Il est vivement recommandé de réserver ses nuitées dès aujourd'hui au Pays basque.

  • 18/10/17 | Déviation de Beynac : plus de 2600 avis recueillis pour l'enquête publique

    Lire

    Concernant l'enquête publique sur la déviation de Beynac, en Dordogne, qui s'est clôturée le 17 octobre, plus de 2600 avis ont été déposés dont 2410 en ligne. La commission va remettre sous huitaine une synthèse au Conseil départemental qui pourra formuler des réponses. Dans un délai d'un mois, la commission rendra ensuite son avis avec d'éventuelles observations à la préfète de la Dordogne. C'est à elle que reviendra la décision finale de valider ou non le projet.

  • 18/10/17 | Les Pyrénées-Atlantiques "chouchoutées" par le Tour de France

    Lire

    Les Pyrénées-Atlantiques décrochent la timbale pour l'édition 2018 du Tour de France. Parti de Trie-sur-Baïse (65), le peloton arrivera à Pau le jeudi 26 juillet. Il disputera le vendredi 27 une étape émaillée de nombreux cols entre Lourdes et la commune montagnarde de Laruns (Aspin, Tourmalet, Bordères, Soulor-Aubisque). Un contre la montre entièrement basque sera enfin disputé le samedi 28 entre Saint-Pée-sur-Nivelle et Espelette. Equipes et accompagnateurs étant en prime logées pendant quatre jours à Pau. Que demander de mieux ?

  • 17/10/17 | Dominique Bussereau fait du lobbying pour le Tour de France

    Lire

    Alors qu'il assistera à la présentation du parcours du Tour de France ce mardi, le président de la Charente-Maritime compte bien "faire une petite piqûre de rappel" au patron du Tour de France Christian Prudhomme sur la volonté du Département d'accueillir le Tour de France "dans les prochaines années". Dominique Bussereau a notamment en tête un passage du Tour par les îles de Ré et d'Oléron. Une manne touristique et financière non négligeable, et une belle vitrine pour le territoire.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Environnement | Après un siècle d’absence, les Pyrénées voient naître leur premier bouquetin

20/05/2015 | Il a vu le jour sur les hauteurs de Cauterets. Là où son espèce avait disparu en 1910

Isis et son cabri

Les combats menés dans les Pyrénées pour protéger la biodiversité empruntent de multiples visages. Difficile de ne pas citer l’ours, bien sûr. Voici quelques semaines, deux associations militant pour sa réintroduction ont décidé de porter plainte contre le gouvernement. Dénonçant « l’immobilisme » de la ministre de l’écologie, Férus et Pays de l'ours-ADET estiment que l’Etat manque à l’obligation de protection qu’il a vis à vis de ce plantigrade, aujourd’hui menacé par la consanguinité. Dans un tout autre domaine, une naissance vient par contre d’être saluée avec enthousiasme : celle d’un bouquetin, issu d’une femelle lâchée l’an passé sur les hauteurs de Cauterets. Le symbole est important. Car l’espèce s’était éteinte en France voici plus d’un siècle.

Reconnaissables à la longueur de leurs cornes, les derniers bouquetins des Pyrénées vivant en France avaient été tués en 1910, dans le secteur du lac de Gaube. Une absence  à laquelle les pouvoirs publics ont entrepris voici peu de remédier.

Isis, jeune mamanUne collaboration établie avec nos voisins espagnols et andorrans a  amené le Parc national des Pyrénées à mettre en œuvre tout un programme de réintroduction avec l’aide du Parc naturel régional des Pyrénées ariégeoises. Ce travail, soutenu par le ministère de l’écologie, a permis de lâcher l’année dernière seize bouquetins ibériques sur les hauteurs de Cauterets. L’opération s’est déroulée en trois étapes, en juillet et en octobre.

Isis, une femelle, figurait parmi les premiers animaux libérés au cours de l’été. Voici quelques jours, elle a donné naissance à un cabri : le premier à voir le jour dans le massif, côté français, depuis 105 ans.

Selon la formule consacrée, « la maman et le petit se portent bien » assurent les services du Parc national des Pyrénées. Des spécialistes dont l’attention avait été alertée par le comportement de la femelle. Equipée comme tous ses congénères d’un collier émetteur (ainsi que d’une marque de couleur), Isis s’était éloignée récemment du mâle qui l’accompagnait depuis plusieurs mois. Pendant trois jours – en dépit d’une tempête de neige tardive – elle n’avait pas bougé de l’endroit où elle s’était retirée. Ce qui annonçait une mise bas prochaine.

Depuis, tout se passe sans souci.  « Bien que maladroit sur ses pattes, le cabri n’a de cesse de tenter toutes les escalades qui se présentent à lui » indique le PNP. « Dérapant sur ses minuscules sabots, il s’engage même dans une pente raide et étroite où sa mère, visiblement inquiète, le poursuit du museau pour le ramener à elle. La position très acrobatique des deux animaux ne semble guère gêner la bonne tétée qui s’ensuit ».

D’autres lâchers d’ici juillet

Les bouquetins ibériques ont été réintroduits l'année dernière, au-dessus de Cauterets, dans les Hautes-Pyrénées

D’autres naissances suivront-elles ? Le devenir de l’espèce est-il assuré dans les Pyrénées ? Rien n’est encore acquis, estimait en février dernier Jean-Paul Crampe, chargé de mission réintroduction bouquetins au PNP. Les bouquetins ont consacré plusieurs mois à découvrir et apprivoiser leur nouvel environnement, en repérant notamment les zones essentielles au rut automnal, à l’hivernage et aux mises-bas de printemps, les bouquetins. Mais ils ont encore besoin de voir leurs effectifs atteindre une taille suffisante.

Dans cet esprit, huit adultes ont également été lâchés fin mars dernier. Après la mort d’un mâle survenue au cours de l’hiver, d’autres bouquetins devraient les rejoindre d’ici le mois de juillet, toujours sur le site de Cauterets. L’objectif est d’atteindre une quarantaine d’individus, dont au moins 20 femelles adultes.

Jean-Jacques Nicomette
Par Jean-Jacques Nicomette

Crédit Photo : PNP Jean-Paul Crampe

Partager sur Facebook
Vu par vous
7239
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
1 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Environnement
Environnement
Retour à la page d'accueil
Accueil
Bacqué Christian | 28/05/2015

Une bonne nouvelle. Mais n'oublions pas que ce bouquetin Ibérique n'a plus grand chose à voir avec l'espèce autochtone Pyrénaica qui était d'une morphologie différente, quelque peu plus grands et avec des cornes différentes ... L'espèce Pyrénaica a été, notoirement, complètement éradiquée par la chasse et le braconnage en quelques 200 ans ...Une mésaventure dont l'isard faillit aussi être la victime et qui fut sauvé in extrémis dans les années 60 par la création du PNP ... Alors souhaitons à cette espèce Ibérique d'avoir un peu plus de chance dans les Pyrénées que sa cousine disparue dont il reste un exemplaire au Museum de Toulouse !...

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 25 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !