Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

15/08/18 : Charente: 6 communes viennent d'être reconnues en état de catastrophe naturelle, suite à des mouvements de terrains liés à la sécheresse, survenue entre janvier et juin 2017. Il s'agit de Balzac, Chalais, La Couronne, Fouquebrune, Linars et Nabinaud.

06/08/18 : Dominique Laurent, sous préfète de Bergerac depuis quatre ans, vient d'être nommée à ce même poste à Guingamp (22). Stéphanie Monteuil, sous préfète de Saint-Jean-d'Angely (17) lui succède et prendra ses fonctions le 27 août.

06/08/18 : Jean-Philippe Dargent vient d'être nommé sous-préêfet de Lesparre-Médoc en remplacement de Claude Gobin. Il est actuellement directeur à la citoyenneté, de la légalité et du développement territorial à la préfecture des Pyrénées-Atlantiques.

04/08/18 : Le meeting aérien de Belvès(24), le 15 août, est maintenu. L’Aéroclub Belvès Périgord a pris la décision de ne pas annuler la manifestation, suite au décès de son président. Lundi Alain Valleron a trouvé la mort dans le crash du Cessna qu’il pilotait.

03/08/18 : Jean-Philippe DARGENT nommé le 31 juillet sous-préfet de Lesparre-Médoc prendra ses fonctions le 3 septembre. Il était directeur de la citoyenneté, de la légalité et du développement territorial à la préfecture des Pyrénées-Atlantiques (64)

03/08/18 : Renforcement des mesures de limitation de prélèvements d’eau dans le 47 sur les cours d’eau non réalimentés. Ces restrictions impactent environ 2% de la surface agricole irriguée, 95% des surfaces irriguées bénéficiant de ressources en eau sécurisées

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 19/08/18 | La mobilité durable s'expose à Irun

    Lire

    Le Parc d’Expositions Ficoba à Irun, au Cœur de l’Eurorégion Euskadi-Navarre-Aquitaine, accueillera les 27 et 28 novembre le salon Go Mobility, la 1ère exposition industrielle du Sud de l’Europe sur la mobilité durable. Point de rencontre des professionnels, des territoires et des entreprises consacrées au secteur de la mobilité durable et au stockage d’énergie, il vise à encourager les échanges à forte valeur ajoutée et favoriser les projets innovants et la transformation industrielle du territoire. Au menu : une zone d’exposition, des conférences et tables rondes et une zone de test.l*

  • 18/08/18 | Jürgen Essel en concert à La Réole

    Lire

    Privilège pour La Réole qui accueille le 26 août à 16h l'organiste allemand de renommée internationale Jürgen Essel en résidence dans le Réolais. Accueilli par les Amis de l’Orgue de La Réole l'organiste donnera un concert exceptionnel. Jürgen Essel est organiste, compositeur et enseignant à la prestigieuse école de Stuttgart. Interprète et improvisateur son répertoire s’étend de la musique ancienne jusqu’à la création de musique contemporaine. A son actif vingt enregistrements sur CD et des productions conjointes avec de grandes chaînes de radio (Entrée:libre participation) www.orgueslareole.com

  • 18/08/18 | Charente-Maritime : 7 communes reconnues en état de catastrophe naturelle

    Lire

    Suite aux fortes pluies du premier semestre 2018, l'Etat a reconnu 7 communes sinistrées en état de catastrophe naturelle - pour inondations et coulées de boues - publié au Journal Officiel du 15 août 2018 : Fléac-sur-Seugne, Pons, Bazauges, Chaillevette, Champagne, Léoville, Saint-Seurin-de-Palenne. Les sinistrés disposent d’un délai de 10 jours, à compter du 15 août 2018, date de publication de l’arrêté, pour déposer un état estimatif de leurs pertes auprès de leur compagnie d’assurance.

  • 16/08/18 | Charente : le festival de Confolens fête ses 60 ans

    Lire

    Le festival de danses folkloriques du monde de Confolens attire chaque année 100 000 visiteurs. Débutée le 13 aout, cette 60e édition se déroule jusqu'au 19 inclus, avec de nombreux spectacles costumés mais aussi des ateliers de danse ouvert au public. Parmi les pays les plus représentés cette année : la République Dominicaine, le Brésil, le Pérou, la Bolivie, la Moldavie et le Botswana. Onze groupes de nationalités différentes se produiront le dimanche soir pour la soirée de clôture.

  • 15/08/18 | Corrèze: l'agriculture au rdv du numérique

    Lire

    Le 25 août, lors de la 50e édition du Festival de l'élevage de Brive, la Chambre d'agriculture de la Corrèze lance un vaste plan de développement des usages numériques agricoles: AgriNumérik 19. Son objectif: mettre à disposition de tous les agriculteurs volontaires du territoire un smartphone avec des applications et services associés. Une initiative d'ampleur unique en France, sous le regard bienveillant d'Hervé Pillaud, membre du Conseil national du numérique et VP de la Chambre d’agriculture des Pays de la Loire, invité de ce lancement.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Environnement | Asphodèle à Pau, un salon pour vivre autrement

10/12/2013 | Le salon des produits bio, des alternatives écologiques et de l’habitat sain et économe ouvre vendredi

Patrice Huyghe et Pascal Villacampa, membres de l’association « Coup de pousse » parleront sur le salon de la sauvegarde des variétés anciennes de pommes

« Se nourrir bio, habiter écolo, se déplacer sans polluer ne sont pas des luxes réservés à une minorité aisée » assure Jean-Marc Carité, le directeur technique du salon Asphodèle. Celui-ci ouvre ses portes vendredi, et se déroule jusque dimanche au parc des expositions de Pau. Pas moins de 250 exposants y sont accueillis. Tous triés sur le volet, précise l’organisateur.

@qui! – Comment sélectionnez-vous les exposants ?
Jean-Marc Carité - Pour tout ce qui est alimentaire, nous nous appuyons sur la certification en AB. Il n’y a pas de soi-disant bio. Les gens sont également choisis pour la qualité de leurs produits, que nous goûtons. On veut que cela soit bio et bon. Nous tenons également compte de la démarche cohérente du producteur, et de son souci de pratiquer des prix abordables.

@! – Qu’appelez-vous une démarche cohérente ?
JM C. -
Le bio se développe, et certaines personnes peuvent vouloir faire de l’opportunisme commercial en pratiquant un dumping économique par rapport à des collègues installés depuis 30 ou 40 ans en bio. Nous essayons d’éviter cela.

@! – Des thèmes sont-ils particulièrement développés cette année ?
JM C. -
Nous nous intéressons beaucoup au jardinage et à son apprentissage par les enfants. Des animations sont prévues à ce propos.

@! – Et les nouveautés ?
JM C. -
Il y aura par exemple un atelier de fabrication de savon. On savait déjà que les gens aiment faire leurs propres cosmétiques. Mais la savonnerie à froid se développe de manière considérable.

Une éolienne produisant du courant avec un vent très faible, de l’ordre de 1 mètre ou 2 par seconde, sera également exposée. Elle possède des panneaux solaires sur les pales, et peut produire 3 à 5 kWh. En chargeant des batteries, cela peut assurer une partie de l’éclairage de la maison et alimenter des équipements informatiques sensibles. L’éolienne est produite par une entreprise des Landes.

@! – Vous déplorez un manque de courage politique en matière de démarche écologique. Bien des efforts sont pourtant faits sur le terrain : le bio dans les cantines scolaires, les bâtiments HQE, les déplacements doux etc. Ce n’est pas suffisant ?
JM C. -
Tout cela va dans le bon sens. Mais s’il n’existait pas de contraintes européennes pour faire respecter certaines normes, cela ne se ferait pas. En matière agricole, on voit bien que ceux qui protestent contre la nouvelle PAC, plus contraignante, ce ne sont pas les petits producteurs pyrénéens mais les gros céréaliers de la Beauce. Et pour ce qui concerne le bio dans les cantines, la France ne fait que rattraper son retard. Elle est à 5 ou 6 % dans ce domaine, alors que l’Espagne et l’Italie sont à 15%.

@! – Vous préférez parler de « pollutaxe » plutôt que d’écotaxe. Comment faire comprendre l’importance des enjeux environnementaux dans une période de crise économique ?
JM C. -
Le diesel n’est pas assez cher et les carburants « propres » trop chers. Si on inverse les données, les gens iront vers les seconds. C’est pareil pour un paysan. Si on lui donner des aides suffisantes pour le bio, il ira vers le bio. C’est de l’écoréalisme.

@! – L’accroissement de l’obésité  est aussi l’une de vos préoccupations. Comment obtenir une alimentation saine  proposée à un prix abordable ?
JM C. -
Des magasins discount proposent des produits à  bas prix, mais de moindre qualité. Il faut  toutefois tenir compte du coût que cela a ensuite sur la santé. Une politique courageuse devrait être menée sur l’alimentation. L’obésité n’est pas une fatalité. Malheureusement, elle fait   partie des sujets dont on parle  avec difficulté. Il y a quelques années, on avait fait intervenir un spécialiste sur la question. Il n’y avait personne dans la salle. Cette fois-ci, dans un tout autre domaine, une de nos conférences traitera de la sexualité des seniors. Je me demande combien de gens viendront.

Renseignements : www.salon-asphodele.com


Par

Crédit Photo : aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
1793
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Environnement
Environnement
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 23 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !