Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

27/02/20 : Lac de Caussade. La préfète de Lot-et-Garonne vient de faire savoir qu'elle "engage une procédure à l'encontre de la Chambre d'agriculture visant à accomplir des travaux d'office afin d'effectuer la vidange de la retenue".

27/02/20 : « Rien n’est décidé sur l’intervention des forces de l’ordre, tout est encore à l’arbitrage du Premier ministre ». Voici ce qu’a dit le ministre de l’agriculture Didier Guillaume au président de la Chambre d’agriculture 47 ce matin au SIA.

27/02/20 : Elisabeth Borne, ministre de la Transition Ecologique et Solidaire, se rendra ce vendredi à Bordeaux pour soutenir le candidat LaRem Thomas Cazenave aux prochaines élections municipales.

25/02/20 : Le Ministère des Sports a suspendu provisoirement, à titre conservatoire Michel Poueyts, directeur technique national au sein de la Fédération de pelote basque suite à sa mise en examen pour corruption avec un employé de la sous préfecture de Bayonne.

25/02/20 : Au SIA à Paris, les récompenses commencent à pleuvoir sur la Dordogne, hier ont été décernés 4 médailles d’or, 12 médailles d’argent et 12 médailles de bronze pour les produits, ainsi qu’un prix d’excellence au concours des vins du Sud-Ouest.

21/02/20 : Le TramBus de l'agglomération Bayonne-Anglet-Biarritz a franchi le cap du million de voyages, dont 200 000 en janvier. Les abonnements mensuels et annuels observent une progression de plus de 50%; les abonnements scolaires ont eux augmenté de +14 %

20/02/20 : A partir du lundi 24 février, les détenteurs d'un abonnement TBM pourront emprunter la ligne 42 du TER entre Bordeaux Saint-Jean et Parempuyre, et entre Pessac-Centre et Parempuyre, avec cette même carte TBM. Une expérimentation d'1 an renouvelable.

19/02/20 : La métropole de Bordeaux a choisi le groupement Eiffage/UCPA/Dalkia et Banque des Territoires pour construire le futur stade nautique de Mérignac. Les travaux doivent démarrer en novembre pour une livraison en 2022.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 27/02/20 | L'octogénaire qui avait attaqué la mosquée de Bayonne est décédé

    Lire

    Claude Sinké, 84 ans, soupçonné d'être l'auteur de l'attaque de la mosquée de Bayonne qui avait fait deux blessés est décédé. Placé en détention provisoire au Centre pénitencier de Mont-de-Marsan, le procureur de la ville a indiqué qu'il était décédé mercredi après avoir été conduit aux urgences de l'hôpital, son état de santé s'étant aggravé. Il disait vouloir "venger l'attentat de Notre Dame de Paris" dont il pensait que la responsabilité de l'incendie incombait à des musulmans.

  • 27/02/20 | La Charente-Maritime décroche le label "vélo et fromage" au SIA

    Lire

    Au Salon International de l'Agriculture de Paris, le Département de la Charente-maritime a obtenu le 26 février le label "Vélo & Fromages".Lancé en 2018 par l'Assemblée des Départements de France, ce label vise à faire découvrir aux amateurs de randonnées à vélo les produits fromagers du terroir. Le premier itinéraire labellisé en Charente-Maritime fait découvrir une quarantaine de sites fromagers sur un parcours de 154 km, qui démarre à l’entrée Nord du département, sur la Vélo Francette.

  • 27/02/20 | La Rochelle : les services municipaux réintègrent l'Hôtel de ville

    Lire

    Suite à la réouverture de l'Hôtel de ville de La Rochelle après 6 années de travaux, l'accueil des services municipaux se fait dorénavant à l'Arsenal, 8 place J-B Marcet, de 8 h 30 à 17 h 30, du lundi au vendredi. L’Hôtel de Ville héberge désormais le cabinet du maire et les élus peuvent y recevoir les citoyens sur RDV. Les cérémonies et mariages y sont de nouveau organisés, ainsi que les visites touristiques. La cour sera librement accessible au public de 8 h à 20 h du lundi au vendredi et de 10 h à 18 h le samedi.

  • 27/02/20 | Mois de sensibilisation au dépistage du cancer colorectal

    Lire

    Lancement d’une campagne de dépistage national du cancer colorectal par le Centre régional de Coordination des dépistages des Cancers de Nouvelle Aquitaine. Deuxième cancer le plus meurtrier, le cancer colorectal est chaque année responsable de 17 000 décès. Détecter ce cancer grâce au dépistage peut guérir 9 cas sur 10. Pour sensibiliser à cette démarche, une marche bleue est organisée ce dimanche 1er mars à partir de 10h sur le parvis de la Maison Éco citoyenne à Bordeaux.

  • 27/02/20 | Le quartier Terre Sud à Bègles labellisé EcoQuartier 2019

    Lire

    La Ville de Bègles vient d'être récompensée pour son projet d’aménagement du quartier Terre Sud, au titre du Label ÉcoQuartier 2019. Le 5 février dernier, le label lui a été décerné par le ministre Julien De Normandie, aux côtés de six autres communes françaises. Le maire de Bègles, Clément Rossignol Puech, recevra les acteurs ayant participé à la démarche de labellisation, mardi 3 mars, à 11h30, au Café de la Route.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Environnement | Au coeur de Conforexpo, Emmaüs Gironde construit un chalet d'urgence pour sans-abri en 24h chrono

14/11/2010 |

Un chalet d'urgence  construit en 24h

Construire une maison en bois de 24m2, en 24h, est le pari que vient d'accomplir Emmaüs Gironde ce vendredi 12 novembre, sur la moquette de Conforexpo. Une réalisation grandeur nature destinée à montrer aux visiteurs du salon dévolu au confort à quoi peuvent servir leurs dons. En effet, réunir 20 000 euros est le second pari d'une opération initiée par l'association de l'abbé Pierre et Sud Ouest Solidarités avec le soutien du Comité des Expositions de Bordeaux, pour reloger une famille en difficulté. L'événement cherche à toucher le grand public, mais aussi les collectivités territoriales, dans l'action d'aide à l'hébergement des plus démunis. Il doit se clôturer dimanche par la vente du mobilier de l'expo "Vivre ailleurs" au profit des mal-logés.

Pascal Lafargue et Christian Bonnet sont des hommes heureux. A l'occasion  du lancement national de l'opération "Construction Chalet d'urgence Emmaüs" le président d'Emmaüs Gironde et le Délégué Général Sud Ouest Solidarités ont réussi leur pari. La construction en direct et en temps réel (rien ne vaut de voir pour croire) d'un chalet d'urgence sur le site de Conforexpo et la mobilisation des visiteurs sur un projet loin d'être glamour : l'hébergement des sans-abri.
 
Du durable pour répondre à l'urgence
 
 
Pour le président d'Emmaüs Gironde, les chalets d'urgence sont vraiment une solution pour répondre au défi  de la précarité. La solution ultime pour que les gens ne meurent pas sur les trottoirs de nos belles villes. Peu coûteux, très facile à mettre en place, ils réussissent la gageure de s'inscrire dans  un véritable projet global  : local, ils utilisent du pin des Landes. Environnemental,  ils répondent à toutes les normes pour être un bâtiment basse consommation. Et social, puisqu'au delà de la population visée, leur construction fait appel à une usine adaptée de Saint-Seurin-sur-l'Isleoù ce sont des handicapés qui transforment le bois. De quoi séduire les collectivités territoriales et les bailleurs sociaux qui jouent le jeu de l'accueil des mal logés de la rue. Une rue que personne n'écoute et dont Emmaüs veut se faire l'écho.
 
Des dons pour un logement digne de ce nom
Mais que les choses soient claires !  Un chalet en bois, n'est pas une cabanon. Pascal Lafargue tient à  le souligner : "il faut casser l'idée que le chalet en bois  est une solution provisoire. Au Canada ou en Suède, des pays où il fait très froid, la construction bois est durable. C'est une vraie maison". Offrir aux sans-abri un logement digne de ce nom, leur permettre de quitter la rue plus facilement et prendre en charge la gestion de l'abri et de ses habitants une fois installés : telle est l'ambition d'Emmaüs Gironde. Une démarche à laquelle s'associe "Sud Ouest Solidarités" qui soutient depuis 60 ans des familles mal logées ou en difficulté. Engagée aux côtés d'Emmaüs, elle a lancé l'opération "Et si on achetait un chalet" avec un appel à dons pour réunir les 20 000 euros, coût du chalet de 24 m2 en passe  d'être bâti  dans une commune girondine.
 
Un retour encourageant
Le résultat est pour le moins encourageant puisque l'urne déposée pour récolter les dons s'est remplie à une vitesse inattendue et que peu de temps avant, le président du Conseil Général Philippe Madrelle, appelait  Pascal Lafargue pour acheter 50 chalets et engager le département à hauteur d'1,5 million d'euros sur 3 ans. Un geste venu s'ajouter, et contre toute attChristian Bonnet, SO Solidarité et Pascal Lafargue, Emmaüs Girondeente au vu d'un été riche  en expulsions,  à la détermination du préfet Dominique Schmitt de sensibiliser les maires sur les problèmes des squatts et des sans-abris à travers une participation financière. Un appel entendu par les communes de Talence, Gradignan, Villenave d'Ornon et d'autres, et sur lequel les responsables des collectivités de tous bords semblent se pencher sérieusement. Reste le problème de la ville de Bordeaux qui, assurant déjà 80% de l'aide d'accueil, renacle à en assumer plus. " Je comprends les craintes mais il ne s'agit pas que de construire des chalets ou du logement social, précise Pascal Lafargue, les chalets ont vocation à être gérés par des associations qui s'occuperont d'accompagner des familles pour enrayer les risques de dégradations."
 
En attendant, demain dimanche, tous les meubles et objets récupérés à Emmaüs et détournés  par les étudiants en design de l'IDAE pour l'exposition "Vivre ailleurs" seront mis en vente, à 17h, au profit de l'opération.
 
Isabelle Camus
 

Partager sur Facebook
Vu par vous
1536
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Environnement
Environnement
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 30 + 8 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !