23/09/22 : La compagnie aérienne des capitales régionales européennes Volotéa enregistre une progression de 24% du nombre de ses vols par rapport à l'an dernier. A Bordeaux, 195 000 passagers ont été transportés entre juin et août soit une hausse de 27%.

19/09/22 : Dans le cadre d'Octobre rose, la Chambre de métiers et de l’artisanat de Nouvelle-Aquitaine et les Chambres départementales se mobilisent au côté de la Ligue contre le cancer. 250 agents sont inscrits à différentes courses organisées dans la région.

16/09/22 : L’incendie dans le secteur de Saumos est fixé depuis jeudi après-midi. La surface brûlée est réévaluée à 3400 hectares. Les personnes n'habitant pas sur les zones brûlées, 1700 sur plus de 1800 évacuées, ont pu regagner leur domicile.

15/09/22 : L'incendie de Saumos n'a pas progressé dans la nuit de mercredi à jeudi stagnant à plus 3700 ha. En raison d'une très faible visibilité due aux fumées et au brouillard, la préfecture appelle les automobilistes du secteur à la prudence.

14/09/22 : A Saumos, le feu a légèrement progressé cette nuit et dans la matinée, portant la surface totale brûlée à plus de 3600 ha. Jusqu’à 1000 pompiers sont mobilisés au plus fort de la journée ainsi que 6 Canadairs, 3 Dash et 2 hélicos bombardiers d’eau

14/09/22 : L'incendie dans le secteur de Saumos, a continué de progresser dans la journée détruisant plus de 3200 ha. 900 pompiers sont engagés dans ce combat contre le brasier qui a nécessité l'évacuation de 840 personnes et la fermeture de plusieurs routes.+ d'info

13/09/22 : Sur le secteur de Saumos (33), l'incendie démarré hier après-midi a parcouru 1 300 ha cette nuit. Les 340 pompiers déjà engagés vont être rejoints par des renforts d’autres départements. 2 Canadairs, 1 Dash et 3 hélicos bombardiers d’eau interviennent

06/09/22 : L'alerte "baïnes" est confirmé ces 6 et 7 septembre sur le littoral néo-aquitain. En Charente-Maritime, 5 communes sont particulièrement ciblées : Le-Grand-Village-Plage, Saint-Georges-d’Oléron, Saint-Trojan-les-Bains, La Tremblade et Les Mathes.

01/09/22 : Eric Spitz, préfet des Pyrénées-Atlantiques est nommé ce 1er septembre haut-commissaire de la République en Polynésie française. Il est arrivé à Pau en janvier 2019, notamment pour préparer le G7 qui s'est réuni en août 2019 à Biarritz.

31/08/22 : La première rentrée scolaire de l’Institut de formation d’auxiliaires de puériculture (IFAP) a lieu ce mercredi 31 août à l'hôpital Garderose à Libourne. 23 places supplémentaires sont ainsi créées par la région pour accéder à cette formation.

26/08/22 : Le niveau de ressource en eau reste faible en Pyrénées-Atlantiques. 95 communes de l'agglomération Pays basque passent en situation de crise. L'arrosage des terrains de sport et golfs est limité à deux fois par semaine, et interdit par ailleurs.

25/08/22 : En cette année jacquaire 2022, le Département des Pyrénées-Atlantiques et plusieurs associations locales proposent un cycle de huit ciné-débats. Entrée libre et gratuite. Ouverture avec le film « Rosy » au cinéma Le Méliès à Pau, lundi 29 août à 20h30.+ d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 23/09/22 | L'usine Magna de Blanquefort vendue à un groupe industriel allemand

    Lire

    La section syndicale CGT de l'usine Magna Powertrain (ex Ford) de Blanquefort (Gironde) annonce que la direction a indiqué ce vendredi 23 septembre en réunion extraordinaire du CSE, la vente de l'usine à Mutares, un groupe industriel allemand spécialisé dans le rachat d'entreprises en difficulté. "Ce rachat prend effet au 1er janvier prochain et laisse peu de temps pour agir pour notre avenir" déplore le syndicat qui n'a pas d'autre information. Un nouveau CSE extraordinaire est prévu le 29 septembre.

  • 23/09/22 | Un salon du bien être ce week-end à Périgueux

    Lire

    La 9e édition du salon du bien être, est organisée à la Filature de l'Isle de Périgueux, samedi 24 et dimanche 25 septembre de 10 h à 19 h. Quatre-vingt professionnels pratiquant le yoga, le coaching, la relaxation, la réflexologie sont attendus. Cet événement est dédié aux thérapies brèves et médecines naturelles. Dix-huit conférences et une quarantaine de séances seront proposées pour tester les différentes techniques. Entrée : 4 euros, gratuit pour les moins de 18 ans et les personnes à mobilité réduite.

  • 23/09/22 | Une aide régionale pour la Flow vélo

    Lire

    La Région accompagne les territoires dans la réalisation des aménagements cyclables longues distances favorisant la pratique d'itinérance. Au sein du schéma régional des véloroutes, V92 - Flowvélo est un itinéraire reliant sur 290 km l'Ile d'Aix (17) à Thiviers (24). Sur la section Javerlhac - Nontron (24), le tracé proposé prévoit de réutiliser l'emprise de l'ancienne voie ferrée. Ainsi, sur les 11 km de cette section, 9 km pourront être aménagés en voie verte et permettront de se connecter à la Charente. Ce projet est financé par la Région à hauteur de 247 356,75 euros.

  • 23/09/22 | La CdC La Rochefoucauld Porte du Périgord se végétalise

    Lire

    Afin de préserver et restaurer la biodiversité du territoire, la Communauté de communes La Rochefoucauld Porte du Périgord et ses 27 communes membres vont implanter dans les communes des semences fleuries de la marque « végétal d’origine locale ». Des actions de végétalisation vont aussi être entreprises sur les emprises publiques avec la plantation de haies bocagères ou fruitiers. Des plantations vont être réalisées enfin dans les trouées existantes le long de la Coulée d’Oc, afin d'assurer la continuité écologique de cette voie verte de 21 km.

  • 22/09/22 | Smurfit Kappa va mener des travaux pour son efficacité énergétique

    Lire

    Le groupe Smurfit Kappa, leader mondial dans la fabrication de papier pour emballage, va mener des travaux portant sur la consommation d'énergie fossile de son site de Biganos. En effet, malgré un approvisionnement énergétique d'origine biomasse en très grande majorité (l’entreprise utilise comme matière première les sous-produits de la forêt d'Aquitaine), une consommation importante en gaz naturel demeure dans le four à chaux du site.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Environnement | Au Conservatoire des légumes anciens du Béarn les projets fleurissent !

03/02/2022 | Formations de terrain, contes et culture, et maintenant jus de fruits : le Clab ne cesse de développer des projets au service de la sensibilisation à la protection de la nature.

Hubert Lassus-Pigat, président du CLAB et spécialiste de l'ethnobotanique connaît tous les secret de l'étrange et parfois compexe relation entre l'homme et la nature

« Quand on ouvre la porte du jardin, il y a énormément d'histoires à raconter », glisse avec gourmandise, Hubert Lassus-Pigat en poussant le portillon du jardin-verger du Conservatoire des Légumes Anciens du Béarn (Clab). Mais, à Assat, prés de Pau, le Clab, même un peu terne en cette saison hivernale, est à lui seul une belle histoire. Lancé il y a presque 10 ans, il récolte aujourd'hui les beaux fruits de son développement. Dans tous les sens du terme. Le Conservatoire vient en effet d'inaugurer un laboratoire de transformation des fruits de son verger. Et d'autres projets arrivent encore.

Ce n'est pas sans fierté ni émotion qu'Hubert Lassus-Pigat a reçu fin janvier la visite d'Eric Spitz, Préfet du Département. « C'était vraiment un beau moment », sourit le Président du Clab. Un temps aussi de reconnaissance du travail accompli depuis 2013, date de la première graine du projet. Le préfet est en effet venu couper le cordon bleu blanc rouge du nouvel équipement flambant neuf de l'association aux 419 adhérents _ un beau score_ : un laboratoire de transformation des fruits du verger.

Jus, compotes, confitures... locales et solidaires

Pressoir, cuves, pasteurisateur, broyeur, déshydrateur, chambre froide... tout y est pour pouvoir faire des jus, compotes, confitures et même chips de fruits... ! Il faut dire qu'avec près de 120 arbres fruitiers, dont 70 variétés anciennes de pommiers aux accents plus béarnais les uns que les autres, la production est déjà importante.« Et elle ne va cesser de croître », prévient Hubert.

Qu'ils soient issus des pommiers Perasse, Pey Bou, Centrou ou encore Carrey, ces produits seront vendus aux visiteurs et aux adhérents du jardin verger, en plus de la traditionnelle activité de vente de plants de légumes anciens qu'assume l'association. Mais, ces jus et autres compotes, profiteront aussi aux bénéficiaires de trois organismes d'aide alimentaire locaux choisis par le Clab. C'était une des conditions pour pouvoir obtenir les financements de l'Etat dans le cadre de l'appel à projet « Alimentation locale et Solidaire » de France Relance. Une enveloppe de 30 000 € sur un investissement total de 41 000 € pour l'association.

 

Le laboratoire de transformation des fruits du verger du ClabLe laboratoire de transformation des fruits du verger du Clab : un outil pour valoriser le patrimoine végétal local et la solidarité

 

Une démarche solidaire qui implique aussi les adhérents. « Ceux qui viendront ici pour faire leur jus de pomme, à partir de leur propre production personnelle, devront laisser quelques bouteilles pour ces organismes », explique Hubert Lassus-Pigat qui précisent que les bénéficaires de ces associations pourront aussi participer à des ateliers de cuisine, de pressage de pommes ou autres activités proposées par le CLAB. « Avec toujours pour nous cet objectif principal : sensibiliser les gens au respect de la nature », insiste Hubert.

Un outil pédagogique pour la protection de la nature
En effet, si le laboratoire est la dernière opération en date pour l'association, celle-ci depuis 2013 multiplie ses engagements et activités pour cette promotion de la nature et de la biodiversité auprès de public divers. « Un carré de 7000 m2 de biodiversité, même riche de 500 espèces et végétaux, comme l'est notre jardin verger, ça n'a finalement pas grand impact en soi. L'intérêt, c'est d'en faire un outil éducatif de sensibilisation au respect de la nature et de l'environnement », plaide le président du Clab.

En véritable pôle de formation à destination du grand public, le Clab propose de nombreuses actions: formations au jardinage, au verger, mais aussi ateliers de cuisine ou bien encore des formations plus globales sur l'écologie et l'agroécologie. On peut bien sûr visiter le jardin librement ou bien encore participer aux nombreuses animations festives programmées dans l'année. Mais ce qui tient particulièrement à cœur à Hubert, c'est l'ethnobotanique. De mai à début novembre, il présente au grand public au fil de visites guidées du jardin verger, l'histoire des plantes et des hommes dans le temps.

A Assat, le jardin-verger du Conservatoire des Légumes Anciens du Béarn accueille les visiteurs de mai à début novembre. Mais des formations sont proposées toute l'annéeA Assat, le jardin verger du Clab accueille les visiteurs de mai à début novembre. Mais des formations autour du jardinage et de l'agorécologie sont proposées tout au long de l'année, en accord avec le rythme des saisons.

Un pôle ethnobotanique

« Les plantes nous ont nourris, soignés, habillés, et nous ont permis de construire nos maisons. Elles nourrissent aussi la mythologie et les contes, elles ont été la cause de grands conflits en période de famine... C'est avec les plantes qu'on a jeté l’opprobre sur les femmes : on les a traitées de sorcières parce qu'elles avaient la connaissance des plantes... » se lance t-il avec passion. Des plantes qui en disent long aussi sur l'histoire locale, et d'autant plus que le jardin verger d'Assat, choisit de mettre en valeur des variétés anciennes qui, quelle que soit leur origine, ont pris les caractéristiques du terroir Béarnais.

Disons le, le Clab est le seul pôle ethnobotanique de Nouvelle-Aquitaine. Un pôle qui va fleurir encore un peu plus au printemps prochain, avec l'installation de 10 bornes sonores au cœur du jardin. Comme ce dernier, les histoires et ambiances qu'elles diffuseront, s'adapteront au fil des saisons, et des langues des visiteurs. A ce parcours interactif, s'ajoutera aussi quelques mois plus tard, dans une salle déjà construite  par les bénévoles, la projection d'un film « pour présenter l'ethnobotanique ». Un double projet qui va pouvoir voir le jour grâce aux votes des citoyens recueillis dans le cadre du budget participatif du Conseil départemental des Pyrénées-Atlantiques. Une enveloppe de 43 000€ et une belle fierté pour l'équipe motivée et dynamique de ce jardin extraordinaire, qui compte une quarantaine de bénévoles actifs tout au long de l'année.



Ouverture au public (hors ateliers et formation) du 5 mai au 11 novembre les mercredis, jeudis, vendredis et samedis:
Visites libres : 4€/personnes (+ de 10 ans)
Visites guidées : 8€/personne (+10 ans) sur inscription
Détails, horaires, et programmation des ateliers et évènements festifs : https://clab64.fr/

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
8438
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Environnement
Environnement
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 27 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !