Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

21/02/18 : Charente-Maritime: Dominique Bussereau a annoncé sur twitter qu'il quittait Les Républicains. "Je reste attaché aux militants, aux amis. Le faux pas grave d'un chef ne me permet pas de rester dans l'équipe du chef",s'est-il justifié sur Public Sénat.

16/02/18 : Suite au décès de Joan Taris, les élus MoDem & Apparentés du Conseil régional néo-aquitain ont choisi Pascale Requenna, tête de liste du département des Landes lors des élections régionales de 2015, pour incarner la Présidence de leur groupe.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 23/02/18 | Salon de l'Agriculture : trois personnalités régionales médaillées

    Lire

    Lors du salon de l'agriculture du 24 février au 4 mars, la Région Nouvelle-Aquitaine va récompenser 3 personnalités régionales promouvant le territoire : la viticultrice landaise Corinne Lacoste-Bayens, présidente de Qualité Landes ; l'éleveur deux-sévrien François Bonnet, président de la Fédération Régionale des Syndicats Caprins de Charentes-Poitou-Vendée ; Anne Alassane, chef du restaurant du Pôle de Lanaud (86), siège d'organismes intervenant dans la sélection de la race bovine limousine.

  • 23/02/18 | Les mesures de limitation de vitesse sont levées

    Lire

    Selon les données d’Atmo Nouvelle-Aquitaine transmises ce jour, l’épisode de pollution atmosphérique en Gironde est terminé. Le préfet de Gironde vient donc de lever les mesures de limitation de vitesse sur les routes et autoroutes du département qui ont été mises en place hier par arrêté préfectoral.

  • 23/02/18 | La Charente-Maritime en alerte pollution atmosphérique

    Lire

    La préfecture de Charente-Maritime a placé en alerte pollution atmosphérique le 22 février, jusqu'à nouvel ordre. La vitesse des véhicules à moteur est donc limitée sur les routes du département : à 110km/h sur les portions d’autoroutes normalement limitées à 130km/h ; à 90 km/h sur les routes normalement limitées à 110 km/h, à 70 km/h sur les routes limitées à 90 km/h. Il est également interdit de brûler des déchets verts ou autre à l'air libre.

  • 22/02/18 | Bordeaux: Anne Walryck démissionne à son tour après les propos de Wauquiez

    Lire

    Anne Walryck, adjointe au maire de Bordeaux, vice-présidente de la métropole, annonce ce jour sa démission des Républicains « devant les propos assumés et calomnieux de Laurent Wauquiez sur Alain Juppé », rejoignant ainsi d'autres conseillers démissionnaires: Elizabeth Touton, Anne Brézillon, Jean-Louis David, Stéphane Delaux, Joël Solari, Laetitia Jarty-Roi.

  • 22/02/18 | Pic de pollution en Gironde: réduction des vitesses maximales autorisées

    Lire

    En conséquence du déclenchement d'une alerte de pollution aux particules fines émise par Atmo Nouvelle-Aquitaine pour jeudi 22 et vendredi 23 février sur le département de la Gironde, Didier Lallement, préfet du département, a pris un arrêté qui réduit de 20km/h les vitesses maximales autorisées sur l’ensemble du réseau routier du département (hors voiries urbaines) jusqu’à la fin de l’épisode de pollution.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Environnement | Biarritz aura sa technopole de la mer, Océan Start

03/06/2016 | le maire de Biarritz, Michel Veunac l'a annoncé à l'occasion de l'ouverture du salon Seanergy qui se tenait sur la Côte basque jusqu'à ce vendredi

Seanergy 2016

L'Océan fonctionne au gré des marées, basses ou hautes. Les relations entre le président de la Région Alain Rousset et celles du maire de Biarritz, Michel Veunac semblent évoluer en marée montante permanente. En effet, dans le choix de la ville de Biarritz pour le salon annuel Seanergy qui rassemble 3000 participants, dont de nombreux étrangers et 200 exposants, il faut y voir la patte d'un président de Région qui est venu aussi en aide à la Cité de l'Océan. Rassurant que ce ciel bleu qui semble dominer dans un contexte politique plutôt tendue. Avant son élection Alain Rousset n'avait-il pas considéré la Côte basque comme un laboratoire du savoir innover.

Pour lui montrer qu'il n'avait pas tort, le maire de Biarritz, en présence de Marc Lafosse, organisateur de ce colloque, de Claude Olive, président de l'agglomération Côte basque Adour, et Aitor Oregui, chargé des énergies auprès du gouvernement basque, a annoncé la création d'une technopole "Océan Star", la quatrième de l'agglomération, consacrée aux énergies de la mer. Située au nord de la ville, non loin d'Izarbel qui avec 90 entreprises innovantes est la plus belle concentration de neurones de la Côte basque. Une vingtaine d'entreprises, dont des start up, devraient prendre place dans cette nouvelle structure.

"Nous n'aurons pas assez de la terre pour nourrir tous les hommes demain"" La qualité des eaux marines dépend de la qualité de l'environnement sur terre, disait en préambule le président Rousset. La quasi-totalité des pollutions marines viennent de la terre. Singulièrement, ici, dans ce golf nous savons que la flotte des déchets marins vient à terre. Il y a un défi environnemental majeur qui peut s'articuler aussi à travers toutes les ressources halieutiques. Nous n'aurons pas assez de la terre pour nourrir tous les hommes demain, donc il faudra que les ressources halieutiques y subviennent, que se développe une notion de ferme marine qui soit parfaitement écologique et nous avons d'énormes défis dans ce domaine-là. L'océan est le potentiel marin, je rappelle que les mers c'est 70% de la planète. C'est à notre disposition un fabuleux

Seanergy Biarritz 2016

 défi énergétique, halieutique, touristique. Il ne faut avoir peur de rien mais il faut être attentif à tout, à tous les éléments de ce défi. L'océan demain, c'est nos futurs médicaments à travers les micros-algues, ou les micro-organismes et nous avons besoin dans ce domaine-là que les organisations internationales, au-delà des états, s'en mêlent. Je distingue pour ma part dans la période actuelle un retour à des nationalismes totalement contradictoires, avec ce dont nous avons besoin, nous citoyens du monde quant à la protection des espaces et des espèces. Les Etats n'ont pas la dimension pour protéger la planète. Et ils ne se battent pas assez, politiquement, pour demander à l'ONU et à tous les grands organismes de participer à la défense de la planète. C'est insupportable. Il nous reste trois grandes aventures à vivre: l'espace,on le voit bien aujourd'hui à travers les grandes découvertes, il y a la santé et le cerveau et puis il y a l'océan. Nous n'en connaissons pas 5%. Notre nouvelle grande région a des responsabilités particulières qu'il nous faut partager avec la Normandie et la Bretagne, avec les provinces espagnoles, ce sont ces 720 kms de côte. Il y a une vraie réflexion à faire."

720 kms de côtes et un véritable océan...d'opportunités Selon, le président de l'agglomération Côte basque Adour, Claude Olive, Océan Start viendra renforcer l'attractivité de notre territoire. "Dans un contexte de changement politique, il nous appartient de poursuivre nos politiques publiques et d'adapter la gestion du littoral et nos aménagements face aux risques d'érosion et de submersion. La population doit profiter d'un territoire côtier toujours attractif. C'est l'objet de la gestion du trait de côte que porte l'agglomération, véritable feulle de route qui permettra de définir nos actions pour les 20 à 40 prochaines années. Qui passe aussi par la qualité des eaux de baignade pour lesquelles des investissements de millions d'euros sont investis pour l'assainissement. L'agglomération Côte basque Adour vient de s'engager pour un programme pluriannuel d'investissements à hauteur de 80 millions d'euros sur les cinq prochaines années."

La Côte, élément défensif de protection mais inspiration de nouvelles tecnnologies comme l'a démontré ce salon. Les idées fourmillent, en matière de développement de la filière des énergies marines renouvelables. "Un véritable océan d'opportunités" c'est la communication de la Région ALPC, qui a un stand parmi les autres régions...côtières tourné vers l'export. Le projet est ambitieux, de Bayonne à La Rochelle, avec des projets intéressant l'éolien au large de la Bretagne et la Normandie, les hydroliennes installées sous la surface de l'eau pour utiliser la force du courant en mer ou en rivière -un projet expérimental est prévu à Bordeaux  en aval près de l'estuaire de la Gironde et houlomoteur, la dynamique de la houle bien présente sur la côte Aquitaine. Certaines filières, comme l'éolien offshore posé, commencent à faire leur preuve, d'autres comme l'hydrolien ou l'éolien flottant s'apprêtent à décoller à  leur tour. Mais c'est l'houlomoteur, l'énergie de la houle qui présenterait l'un des plus forts potentiels de développement énergétique; A ce sujet, sur le blog qu'il a créé en 2008, "Surf prevention blog",  Le docteur Guillaume Barucq, adjoint au maire de Biarritz, chargé de l'environnement et grand surfeur devant l'éternel, développe cette thèse. Elle a d'ailleurs fait l'objet d'un rapport présenté à Biarritz lors de ce Seanergy 2016.

"A  l'heure actuelle, l'énergie des vagues représente 4MW de puissance installée dans le monde, écrit-il, plus de 411 MW supplémentaires sont d'ores et déjà programmés et cent projets-pilotes utilisant cette énergie ont vu le jour. Mais il faudrait attendre 2050 pour qu'elle soit compétitive." L'Aquitaine de la Bretagne au Pays basque pourrait se situer en pôle position.

Félix Dufour
Par Félix Dufour

Crédit Photo : F.D.

Partager sur Facebook
Vu par vous
13847
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Environnement
Environnement
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 27 + 8 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !