Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

20/05/18 : Demain dimanche, de 10 h à 17 h se tiendra la deuxième édition du marché de producteurs fermiers du Pays basque IDOKI à Ustaritz. Outre la production de produits locaux, le matin, sera organisé le concours culinaire "Défi Crêpes"

16/05/18 : Amateurs de musique, rendez-vous ce week-end la 4ème édition du festival ODP de Talence. Coeur De Pirate, Les Négresses Vertes ou Alt-J en seront les principales têtes d'affiche. Ils chanteront au profit des "Orphelins des Sapeurs-Pompiers de France".

16/05/18 : La Cour d'Appel de Paris a condamné Jérôme Cahuzac ex-ministre du budget jugé pour fraude fiscale et blanchiment à 4 ans de prison, dont 2 avec sursis et à une amende de 300.000 euros et 5 ans d'inéligibilité. Sa peine de prison ferme sera aménagée.

15/05/18 : Ils l'avaient annoncé, ils l'ont fait: 300 cheminots CGT de la SNCF de Bayonne et d'Hendaye se sont invités ce matin devant la résidence secondaire du PDG de la SNCF, Guillaume Pepy, située au dessus de la falaise de la Côte des Basques à Biarritz.

12/05/18 : La 35e édition de Herri Urrats, le jour de fête des ikastola du Pays basque a lieu ce dimanche autour du lac de Saint-Pée-sur-Nivelle. Cette année, elle visera à récolter des fonds pour les travaux d'agrandissement du collège de Larceveau

08/05/18 : Le 35ème chapitre de la Confrérie du Chipiron de Bidart aura lieu dimanche 13 mai au Kirolak avec la participation d’une soixantaine de confréries. Après un défilé vers la Chapelle de la Madeleine, la Confrérie intronisera plusieurs personnalités.

03/05/18 : Deezer, leader du streaming musical en France, vient d’annoncer sa décision d’ouvrir un nouveau site dans la métropole bordelaise. "Une nouvelle reconnaissance de notre attractivité" soulignent satisfaits Alain Juppé et Virginie Calmels.

24/04/18 : Charente-Maritime : pendant la semaine de vacances du 16 au 22 avril, 14 accidents sont à déplorer sur les routes du département, au cours desquels 2 personnes ont perdu la vie, et 19 ont été blessées.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 21/05/18 | BHNS Bordeaux/Saint-Aubin : le Conseil d'État tranche

    Lire

    Le Conseil d'État a tranché et confirmé la décision de suspension de la déclaration d'utilité publique du futur BHNS Bordeaux/Saint-Aubin, en rejet du pourvoi en cassation de la métropole en octobre dernier. Le principal motif de rejet ? "Un vice de forme relatif au contenu de la notice explicative présentant le projet de lors de l’enquête publique", notamment concernant l'absence de justification dans le choix du tracé. Déjà repoussés à cet été, le début des travaux pour le futur BHNS pourraient être repoussés de plusieurs mois.

  • 16/05/18 | Le Sénat veut indemniser les propriétaires du Signal

    Lire

    Ce mercredi, une grande partie des sénateurs se sont prononcés en faveur de la mobilisation du fonds Barnier dans le but d'indemniser les propriétaires de l'immeuble Le Signal, à Soulac, devenu un emblème local des dangers de l'érosion côtière et pour lequel les 78 propriétaires sont toujours face à un blocage, malgré l'évacuation de l'immeuble en 2014 par arrêté municipal. La proposition de loi n'est cependant qu'une première étape puisque le texte doit aussi être adopté devant l'Assemblée Nationale, or le gouvernement s'y est montré plutôt défavorable.

  • 16/05/18 | La biodiversité en 24h Chrono au Teich

    Lire

    Les amoureux de la nature sont convoqués les 25 et 26 mai prochain au Parc Naturel Régional des Landes de Gascogne du Teich pour les 24h de la biodiversité. Gratuit et ouvert à tous, cet évènement propose de nombreuses occasion de découvrir les enjeux autour de la préservation des espèces locales. Ciné-débat, spectacles vivants, expositions ou (plus original) inventaire d'espèces et sorties de terrain auront pour principales stars chauves-souris, oiseaux, reptiles ou escargots pour des temps forts organisés en partenariat avec des professionnels et des associations du territoire. N'oubliez pas les chaussures de randonnée !

  • 16/05/18 | La Gironde poursuit ses conseils de territoire

    Lire

    Le département de la Gironde poursuit ses travaux autour des "conseils de territoire". Autour de ces réunions, organisées deux fois par an, l'ensemble des acteurs locaux (collectivités, associations, entrepreneurs...), la Gironde tente de faire avancer ses pactes territoriaux, mis en place en 2017. Entre mai et juin 2018, neuf conseils de territoire se déclineront sur tout le département comme le 17 mai à Talais (Médoc), le 5 juin à Sainte-Foy-La-Grande (Libournais), le 18 juin à Lanton (Bassin d'Arcachon) ou encore le 19 juin à Bordeaux.

  • 15/05/18 | Trois jours de Fêtes de Bayonne payantes pour les non Bayonnais

    Lire

    Nous en avions fait écho, son maire l'a annoncé en fin de matinée: les Fêtes de Bayonne (25-29 juillet) seront gratuites pour les Bayonnais, et pour tous les enfants entre le vendredi midi et le lundi matin. Si on regarde le verre(de rosé)à moitié vide, gratuites pour tous mercredi et jeudi,elles seront en partie payantes -7 à 8 euros- pour les autres -non Bayonnais- le week-end afin, assure le maire Jean-René Etchegaray, de financer "le coût de leur sécurité et la pérennité de l'événement.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Environnement | Biarritz aura sa technopole de la mer, Océan Start

03/06/2016 | le maire de Biarritz, Michel Veunac l'a annoncé à l'occasion de l'ouverture du salon Seanergy qui se tenait sur la Côte basque jusqu'à ce vendredi

Seanergy 2016

L'Océan fonctionne au gré des marées, basses ou hautes. Les relations entre le président de la Région Alain Rousset et celles du maire de Biarritz, Michel Veunac semblent évoluer en marée montante permanente. En effet, dans le choix de la ville de Biarritz pour le salon annuel Seanergy qui rassemble 3000 participants, dont de nombreux étrangers et 200 exposants, il faut y voir la patte d'un président de Région qui est venu aussi en aide à la Cité de l'Océan. Rassurant que ce ciel bleu qui semble dominer dans un contexte politique plutôt tendue. Avant son élection Alain Rousset n'avait-il pas considéré la Côte basque comme un laboratoire du savoir innover.

Pour lui montrer qu'il n'avait pas tort, le maire de Biarritz, en présence de Marc Lafosse, organisateur de ce colloque, de Claude Olive, président de l'agglomération Côte basque Adour, et Aitor Oregui, chargé des énergies auprès du gouvernement basque, a annoncé la création d'une technopole "Océan Star", la quatrième de l'agglomération, consacrée aux énergies de la mer. Située au nord de la ville, non loin d'Izarbel qui avec 90 entreprises innovantes est la plus belle concentration de neurones de la Côte basque. Une vingtaine d'entreprises, dont des start up, devraient prendre place dans cette nouvelle structure.

"Nous n'aurons pas assez de la terre pour nourrir tous les hommes demain"" La qualité des eaux marines dépend de la qualité de l'environnement sur terre, disait en préambule le président Rousset. La quasi-totalité des pollutions marines viennent de la terre. Singulièrement, ici, dans ce golf nous savons que la flotte des déchets marins vient à terre. Il y a un défi environnemental majeur qui peut s'articuler aussi à travers toutes les ressources halieutiques. Nous n'aurons pas assez de la terre pour nourrir tous les hommes demain, donc il faudra que les ressources halieutiques y subviennent, que se développe une notion de ferme marine qui soit parfaitement écologique et nous avons d'énormes défis dans ce domaine-là. L'océan est le potentiel marin, je rappelle que les mers c'est 70% de la planète. C'est à notre disposition un fabuleux

Seanergy Biarritz 2016

 défi énergétique, halieutique, touristique. Il ne faut avoir peur de rien mais il faut être attentif à tout, à tous les éléments de ce défi. L'océan demain, c'est nos futurs médicaments à travers les micros-algues, ou les micro-organismes et nous avons besoin dans ce domaine-là que les organisations internationales, au-delà des états, s'en mêlent. Je distingue pour ma part dans la période actuelle un retour à des nationalismes totalement contradictoires, avec ce dont nous avons besoin, nous citoyens du monde quant à la protection des espaces et des espèces. Les Etats n'ont pas la dimension pour protéger la planète. Et ils ne se battent pas assez, politiquement, pour demander à l'ONU et à tous les grands organismes de participer à la défense de la planète. C'est insupportable. Il nous reste trois grandes aventures à vivre: l'espace,on le voit bien aujourd'hui à travers les grandes découvertes, il y a la santé et le cerveau et puis il y a l'océan. Nous n'en connaissons pas 5%. Notre nouvelle grande région a des responsabilités particulières qu'il nous faut partager avec la Normandie et la Bretagne, avec les provinces espagnoles, ce sont ces 720 kms de côte. Il y a une vraie réflexion à faire."

720 kms de côtes et un véritable océan...d'opportunités Selon, le président de l'agglomération Côte basque Adour, Claude Olive, Océan Start viendra renforcer l'attractivité de notre territoire. "Dans un contexte de changement politique, il nous appartient de poursuivre nos politiques publiques et d'adapter la gestion du littoral et nos aménagements face aux risques d'érosion et de submersion. La population doit profiter d'un territoire côtier toujours attractif. C'est l'objet de la gestion du trait de côte que porte l'agglomération, véritable feulle de route qui permettra de définir nos actions pour les 20 à 40 prochaines années. Qui passe aussi par la qualité des eaux de baignade pour lesquelles des investissements de millions d'euros sont investis pour l'assainissement. L'agglomération Côte basque Adour vient de s'engager pour un programme pluriannuel d'investissements à hauteur de 80 millions d'euros sur les cinq prochaines années."

La Côte, élément défensif de protection mais inspiration de nouvelles tecnnologies comme l'a démontré ce salon. Les idées fourmillent, en matière de développement de la filière des énergies marines renouvelables. "Un véritable océan d'opportunités" c'est la communication de la Région ALPC, qui a un stand parmi les autres régions...côtières tourné vers l'export. Le projet est ambitieux, de Bayonne à La Rochelle, avec des projets intéressant l'éolien au large de la Bretagne et la Normandie, les hydroliennes installées sous la surface de l'eau pour utiliser la force du courant en mer ou en rivière -un projet expérimental est prévu à Bordeaux  en aval près de l'estuaire de la Gironde et houlomoteur, la dynamique de la houle bien présente sur la côte Aquitaine. Certaines filières, comme l'éolien offshore posé, commencent à faire leur preuve, d'autres comme l'hydrolien ou l'éolien flottant s'apprêtent à décoller à  leur tour. Mais c'est l'houlomoteur, l'énergie de la houle qui présenterait l'un des plus forts potentiels de développement énergétique; A ce sujet, sur le blog qu'il a créé en 2008, "Surf prevention blog",  Le docteur Guillaume Barucq, adjoint au maire de Biarritz, chargé de l'environnement et grand surfeur devant l'éternel, développe cette thèse. Elle a d'ailleurs fait l'objet d'un rapport présenté à Biarritz lors de ce Seanergy 2016.

"A  l'heure actuelle, l'énergie des vagues représente 4MW de puissance installée dans le monde, écrit-il, plus de 411 MW supplémentaires sont d'ores et déjà programmés et cent projets-pilotes utilisant cette énergie ont vu le jour. Mais il faudrait attendre 2050 pour qu'elle soit compétitive." L'Aquitaine de la Bretagne au Pays basque pourrait se situer en pôle position.

Félix Dufour
Par Félix Dufour

Crédit Photo : F.D.

Partager sur Facebook
Vu par vous
14488
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Environnement
Environnement
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 24 + 11 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !