12/12/17 : Philippe Martinez,le secrétaire général de la CGT se rendra ce jeudi en Dordogne. Il visitera les ateliers SNCF du Toulon avant de rencontrer le syndicat cheminot. L'après midi, il participera à une assemblée avec tous les syndicats CGT du département.

11/12/17 : Catherine Seguin, 45ans, fille de Philippe Seguin qui était sous-préfète de Bayonne depuis 2016 a pris du galon et sera la nouvelle préfète du Gers en remplacement de Pierre Ory nommé dans les Vosges. Deuxième femme à occuper ce poste dans le Gers

11/12/17 : La Charente-Maritime est passée ce matin en vigilance "jaune" vents violents : la circulation est coupée sur le pont de l'île d'Oléron et les liaisons maritimes coupées avec l'île d'Aix, en raison d'une forte houle.

10/12/17 : A Orthez la liste menée par le socialiste Emmanuel Hanon remporte l'élection municipale (49,69%) devançant celle du maire sortant Yves Darrigrand (39,87%) et de Hélène Marest (Lrem -Modem 10,44%

10/12/17 : Philippe Mahé préfet de Meurthe-et-Moselle depuis août 2015 est le nouveau directeur général des services de la Gironde. Il a occupé plusieurs postes similaires depuis 1995 en Côtes d'Armor Finistère aux communautés urbaines de Nantes et de Toulouse.

10/12/17 : Dans un communiqué du 9/12, le président de la Charente-Maritime Dominique Bussereau annonce que l'instauration d'un péage à l'entrée d'Oléron ne sera finalement pas soumis au vote lors de la session du Département du 18 décembre comme annoncé.

10/12/17 : Charente-Maritime : Météo France annonce une tempête ce lundi, avec de violentes rafales pouvant atteindre localement 120 à 130 Km/h sur le littoral et 100 à 110 Km/h à l'intérieur des terres.

09/12/17 : Après l'annonce de la présence du groupe NTM, les Francofolies ont annoncé cette semaine leurs prochaines têtes d'affiches de l'édition 2018, qui se tiendra du 11 au 15 juillet : Orelsan, Jain, Véronique Sanson, Mc Solaar, Calogero et Shaka Ponk.

08/12/17 : Les maires de Port-au-Prince et de La Rochelle ont signé un accord mardi à l’occasion des 2e Assises de la coopération franco-haïtienne à Port-au-Prince. Une aide nouvelle sera apportée pour la construction d’un lieu d’accueil en cas de catastrophe.

07/12/17 : Le maire de Saint-Jean-de-Luz et premier vice-président de la Communauté Pays basque, Peyuco Duhart, 70 ans, est mort ce vendredi matin à 10 heures au Centre hospitalier de la Côte basque à Bayonne. Il avait été victime d'un AVC la semaine dernière.

06/12/17 : L’innovation au service des entreprises. Jeudi 14 décembre, la CCI47 organise un a-m de table ronde autour du « design, levier d’innovation dans les entreprises ». Pour en parler des entrepreneurs seront présents pour témoigner de leur expérience.

06/12/17 : Mi novembre, le centre national pour le développement du sport a attribué un total 5,7M€ à 16 projets néo-aquitains visant la création d’équipements structurants, l’accès à la pratique sportive des personnes handicapées et à la rénovation des CREPS

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 12/12/17 | Germinal Peiro a rencontré le maire de Bordeaux

    Lire

    Germinal Peiro a rencontré lundi, Alain Juppé afin d’évoquer plusieurs dossiers transversaux pour l’avenir de la métropole bordelaise et de la Dordogne. Ils partagent le même point de vue sur la nécessité d’un grand contournement de Bordeaux par la création d’un barreau autoroutier reliant l’A89 à l'A65 et à l'A62, à hauteur de Langon. Ils ont aussi abordé la nécessité de l'amélioration des liaisons ferroviaires : trajet Bordeaux-Périgueux, modernisation des lignes Périgueux-Agen et Sarlat-Bergerac-Bordeaux.

  • 11/12/17 | Péage d'Oléron : la déception des élus départementaux

    Lire

    Alors que le président de la Charente-Maritime Dominique Bussereau a annoncé samedi dans un communiqué, annuler la mise au vote de la création d'un péage au pont de l'île d'Oléron, la grogne monte parmi les élus. Deux vice-présidents de la majorité départementale LR, Dominique Rabelle et Michel Parent (aussi maire de Le Chateau d'Oléron), ont exprimé ce lundi via un communiqué leur "grande déception" : "Ce désaccord de fond met en question la pertinence de ce territoire", préviennent-ils.

  • 11/12/17 | Bordeaux : Deux tramways en plus aux heures de pointe sur la ligne A

    Lire

    Afin d’accompagner la fermeture du pont de pierre à la circulation automobile, et à la demande d’Alain Juppé, TBM renforce le service tramway de la ligne A en heures de pointe, sur la rive droite, à compter du lundi 11 décembre. Deux tramways supplémentaires seront mis en place entre 7 h et 8 h, aux départs de « La Gardette » et « Dravemont » et entre 17h et 18h, du centre de Bordeaux vers la Rive Droite.

  • 09/12/17 | Pierre Dartout décoré en quittant Bordeaux

    Lire

    Pierre Dartout, préfet de Gironde et de Nouvelle-Aquitaine a vécu un moment singulier lors de la réception marquant son départ de Bordeaux: il a reçu des mains d'Alain Juppé la décoration de commandeur dans l'Ordre national du mérite en présence d'élus, de personnalités, de sa famille venue de son Limousin natal moment chaleureux ponctué d'un très bel hommage du maire de Bordeaux retraçant une carrière fournie au service de l'Etat et remerciement appuyé du récipiendaire à Bordeaux où il sera "très heureux de revenir". M.Dartout, le préfet de l'installation de la réforme territoriale a loué sa relation avec Alain Rousset.

  • 08/12/17 | Les événements nautiques de La Rochelle annoncés au salon Nautic de Paris

    Lire

    Le salon Nautic a été l'occasion pour La Rochelle d'annoncer les événements de 2018. En avril, la ville accueillera L'Hermione avant son départ en méditerranée. En mai, ce sera la première édition des Assises de la plaisance et du nautisme. A partir de juillet, 4 championnats européens de sport de glisse vont se succéder (catamaran, dériveur et forty-niners). Sans oublier les traditionnels rendez-vous de la Semaine du Nautisme ou du Grand Pavois, qui se tiendra du 26 septembre au 1 octobre.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Environnement | Biarritz aura sa technopole de la mer, Océan Start

03/06/2016 | le maire de Biarritz, Michel Veunac l'a annoncé à l'occasion de l'ouverture du salon Seanergy qui se tenait sur la Côte basque jusqu'à ce vendredi

Seanergy 2016

L'Océan fonctionne au gré des marées, basses ou hautes. Les relations entre le président de la Région Alain Rousset et celles du maire de Biarritz, Michel Veunac semblent évoluer en marée montante permanente. En effet, dans le choix de la ville de Biarritz pour le salon annuel Seanergy qui rassemble 3000 participants, dont de nombreux étrangers et 200 exposants, il faut y voir la patte d'un président de Région qui est venu aussi en aide à la Cité de l'Océan. Rassurant que ce ciel bleu qui semble dominer dans un contexte politique plutôt tendue. Avant son élection Alain Rousset n'avait-il pas considéré la Côte basque comme un laboratoire du savoir innover.

Pour lui montrer qu'il n'avait pas tort, le maire de Biarritz, en présence de Marc Lafosse, organisateur de ce colloque, de Claude Olive, président de l'agglomération Côte basque Adour, et Aitor Oregui, chargé des énergies auprès du gouvernement basque, a annoncé la création d'une technopole "Océan Star", la quatrième de l'agglomération, consacrée aux énergies de la mer. Située au nord de la ville, non loin d'Izarbel qui avec 90 entreprises innovantes est la plus belle concentration de neurones de la Côte basque. Une vingtaine d'entreprises, dont des start up, devraient prendre place dans cette nouvelle structure.

"Nous n'aurons pas assez de la terre pour nourrir tous les hommes demain"" La qualité des eaux marines dépend de la qualité de l'environnement sur terre, disait en préambule le président Rousset. La quasi-totalité des pollutions marines viennent de la terre. Singulièrement, ici, dans ce golf nous savons que la flotte des déchets marins vient à terre. Il y a un défi environnemental majeur qui peut s'articuler aussi à travers toutes les ressources halieutiques. Nous n'aurons pas assez de la terre pour nourrir tous les hommes demain, donc il faudra que les ressources halieutiques y subviennent, que se développe une notion de ferme marine qui soit parfaitement écologique et nous avons d'énormes défis dans ce domaine-là. L'océan est le potentiel marin, je rappelle que les mers c'est 70% de la planète. C'est à notre disposition un fabuleux

Seanergy Biarritz 2016

 défi énergétique, halieutique, touristique. Il ne faut avoir peur de rien mais il faut être attentif à tout, à tous les éléments de ce défi. L'océan demain, c'est nos futurs médicaments à travers les micros-algues, ou les micro-organismes et nous avons besoin dans ce domaine-là que les organisations internationales, au-delà des états, s'en mêlent. Je distingue pour ma part dans la période actuelle un retour à des nationalismes totalement contradictoires, avec ce dont nous avons besoin, nous citoyens du monde quant à la protection des espaces et des espèces. Les Etats n'ont pas la dimension pour protéger la planète. Et ils ne se battent pas assez, politiquement, pour demander à l'ONU et à tous les grands organismes de participer à la défense de la planète. C'est insupportable. Il nous reste trois grandes aventures à vivre: l'espace,on le voit bien aujourd'hui à travers les grandes découvertes, il y a la santé et le cerveau et puis il y a l'océan. Nous n'en connaissons pas 5%. Notre nouvelle grande région a des responsabilités particulières qu'il nous faut partager avec la Normandie et la Bretagne, avec les provinces espagnoles, ce sont ces 720 kms de côte. Il y a une vraie réflexion à faire."

720 kms de côtes et un véritable océan...d'opportunités Selon, le président de l'agglomération Côte basque Adour, Claude Olive, Océan Start viendra renforcer l'attractivité de notre territoire. "Dans un contexte de changement politique, il nous appartient de poursuivre nos politiques publiques et d'adapter la gestion du littoral et nos aménagements face aux risques d'érosion et de submersion. La population doit profiter d'un territoire côtier toujours attractif. C'est l'objet de la gestion du trait de côte que porte l'agglomération, véritable feulle de route qui permettra de définir nos actions pour les 20 à 40 prochaines années. Qui passe aussi par la qualité des eaux de baignade pour lesquelles des investissements de millions d'euros sont investis pour l'assainissement. L'agglomération Côte basque Adour vient de s'engager pour un programme pluriannuel d'investissements à hauteur de 80 millions d'euros sur les cinq prochaines années."

La Côte, élément défensif de protection mais inspiration de nouvelles tecnnologies comme l'a démontré ce salon. Les idées fourmillent, en matière de développement de la filière des énergies marines renouvelables. "Un véritable océan d'opportunités" c'est la communication de la Région ALPC, qui a un stand parmi les autres régions...côtières tourné vers l'export. Le projet est ambitieux, de Bayonne à La Rochelle, avec des projets intéressant l'éolien au large de la Bretagne et la Normandie, les hydroliennes installées sous la surface de l'eau pour utiliser la force du courant en mer ou en rivière -un projet expérimental est prévu à Bordeaux  en aval près de l'estuaire de la Gironde et houlomoteur, la dynamique de la houle bien présente sur la côte Aquitaine. Certaines filières, comme l'éolien offshore posé, commencent à faire leur preuve, d'autres comme l'hydrolien ou l'éolien flottant s'apprêtent à décoller à  leur tour. Mais c'est l'houlomoteur, l'énergie de la houle qui présenterait l'un des plus forts potentiels de développement énergétique; A ce sujet, sur le blog qu'il a créé en 2008, "Surf prevention blog",  Le docteur Guillaume Barucq, adjoint au maire de Biarritz, chargé de l'environnement et grand surfeur devant l'éternel, développe cette thèse. Elle a d'ailleurs fait l'objet d'un rapport présenté à Biarritz lors de ce Seanergy 2016.

"A  l'heure actuelle, l'énergie des vagues représente 4MW de puissance installée dans le monde, écrit-il, plus de 411 MW supplémentaires sont d'ores et déjà programmés et cent projets-pilotes utilisant cette énergie ont vu le jour. Mais il faudrait attendre 2050 pour qu'elle soit compétitive." L'Aquitaine de la Bretagne au Pays basque pourrait se situer en pôle position.

Félix Dufour
Par Félix Dufour

Crédit Photo : F.D.

Partager sur Facebook
Vu par vous
13315
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Environnement
Environnement
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 14 + 18 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !