Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

20/06/21 : Départementales en Dordogne : Véronique Chabreyrou et Jacques Ranoux, candidats de gauche, soutenus par la majorité sortante, sont en tête avec 37,80 %, devant le binôme RN Pascale Léger et Serge Muller à 23,80 %.

20/06/21 : Départementales en Dordogne : Sur le canton de la vallée de la Dordogne, Germinal Peiro (PS) le président du conseil départemental sortant est réélu avec 64,96 % dès le premier tour. Il est associé à Patricia Lafon-Gauthier.

20/06/21 : Départementales en Dordogne : le binôme socialiste composé de Marie-Lise Marsat et Serge Mérillou est réélu sur le canton de la Lalinde.

20/06/21 : Régionales en Dordogne : Sur le canton de Saint-Astier, Alain Rousset (PS) est en tête avec 30,39 % des voix devant la candidate RN Edwige à 23 %. L'écologiste Nicolas Thierry est en 3e position à 10,51 %.

20/06/21 : En Dordogne, l'abstention estimée pour les élections départementales et régionales en Dordogne est de 66,2%. C'est la participation la plus faible de toutes élections confondues dans le département.

20/06/21 : En Haute-Vienne, le taux de participation à 17h était de 28,54% en forte baisse par rapport à 2015 où on avait enregistré 52,36 % de votants à la même heure.

20/06/21 : Dans les Pyrénées-Atlantiques, après un taux de participation à midi s'élevant à 14,5%, ce même taux s'affichait à 31,37 % pour le double scrutin des élections régionales et départementales du 20 juin 2021.

20/06/21 : A 17h, le taux de participation aux élections régionales et départementales s'élève à 25,68%. En 2015, il était de 45,09% pour les régionales et 44,78% pour les départementales, soit une baisse de près de vingt points.

20/06/21 : Dans la Vienne, la baisse de la participation aux élections régionales et départementales se confirme. À 17h, le taux était de 26,07% contre 43,77% pour les départementales en 2015 et 44,87% pour les régionales en 2015.

20/06/21 : En Dordogne, le taux de participation au premier tour des élections départementales et régionales estimé à 17 h est de 33,78 %, en baisse par rapport aux scrutins de 2015.

20/06/21 : Dans la Vienne, le taux de participation aux élections départementales et régionales de 2021 a atteint 10,99% à midi. Il est en baisse par rapport aux scrutins de 2015 : les taux étaient de 15,43% pour les départementales et 16,53% pour les régional

Arte Flamenco
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 21/06/21 | A La Rochelle, le 2e tour se jouera avec les anciens candidats aux municipales

    Lire

    La Rochelle 1, le binôme falorniste/PS Christophe Bertaud et Marylise Fleuret-Pagnoux passe au 2e tour avec 28,83% des voix devant les écologistes (20,87%). A La Rochelle 2, ce sont les fountainistes Dominique Guégo et Marie Nedellec qui sont en tête avec 32% des voix contre 24,13% pour la liste LR. Sur La Rochelle 3, le duo EELV Marion Pichot - Jean-Marc Soubeste, ex candidat aux municipales se distingue parmi les 7 listes en lice avec 28,19% des voix.

  • 21/06/21 | Départementales : le RN en recul en Charente-Maritime

    Lire

    En 2015, le RN était au 2e tour dans 12 cantons sur les 19 que compte la Charente-Maritime. Le scénario ne se renouvellera pas en 2021, car il est en net recul. Sauf sur le canton de La Tremblade, où la déléguée départementale du RN Séverine Werbrouck se retrouve au coude à coude, avec 31,54% des voix, avec le binôme arrivé en tête, Fabienne Labarrière et Jean Prou (32,18%).

  • 21/06/21 | Départementales en Charente : le président sortant en tête pour le 2e tour

    Lire

    L'ancien président du Département et sénateur, François Bonneau est en tête avec Marie-Henriette Beaugendre, maire de Saint-Saturnin, dans le Val-de-Nouère avec 58,60% des voix. Au deuxième tour ils affronteront Michel Germaneau maire de Linars et Isabelle Moufflet maire de Vindelle (41,40%).

  • 21/06/21 | Elections départementales : coup dur pour Lionel Quillet sur l'île de Ré

    Lire

    Parti favori, le premier vice-président du Département, également président de la Cdc de l'île d'Oléron, Lionel Quillet (LR) se retrouve au 2e tour avec un écart de 435 voix face au maire de Rivedoux Patrice Raffarin et sa colistière, en tête avec 43,50%. Un résultat qui surprend mais n'inquiète pas le président sortant du Département Dominique Bussereau, qui compte sur la bonne position des candidats de droite à Montguillon, Saintes ou encore Saujon pour atteindre 40 élus de droite au 2e tour.

  • 18/06/21 | Tapisserie Manufacture Pinton de Felletin... à Hong Kong !

    Lire

    Spécialisée dans le tissage des tapis, tapisseries et moquettes, la manufacture Pinton dans la Creuse est l’une des entreprises les plus importantes du secteur de la tapisserie d’Aubusson. Afin de se développer, notamment vers l’international elle va construire un nouveau bâtiment moderne et écologique à Felletin et elle va moderniser ses équipements afin d’améliorer sa productivité, sa qualité et sa réactivité. Pour consolider sa présence à l’international elle va également ouvrir une filiale à Hong Kong.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Environnement | Biodéchets : quels solutions et enjeux pour atteindre nos objectifs ?

22/10/2020 | L’Agence de la transition écologique (ADEME) organisait ce jeudi matin une rencontre avec une expert pour évoquer les enjeux qui entourent le tri des biodéchets.

Une partie du tri du biodéchets passe par des composteurs

Alors que l’État s’apprête à augmenter le montant de la taxe générale sur les activités polluantes (TGAP), due par toute personne produisant des déchets, d’ici l’année 2021, il est possible de la compenser avec les déchets verts. Lumière sur une filière et ses enjeux tant politiques, qu’économiques et environnementaux avec Sandrine Wenisch, chargée de mission au pôle économie circulaire de l’Agence de la transition écologique (ADEME) Nouvelle-Aquitaine.

Au niveau national, les biodéchets remplissent un tiers de nos poubelles. La faute, entre autres, au gaspillage alimentaire, mais aussi à l’entretien des parcs et jardins. En Nouvelle-Aquitaine, 703 000 tonnes de biodéchets ont été collectés en 2019 (119 kilogrammes par habitant). 40 % de ces déchets verts ont été collectés en déchetterie. « Cela représente une augmentation de la part récupérée sur ces points de collecte de l’ordre de 20% », affirme Sandrine Wenisch, chargée de mission à l’Agence de la transition écologique (ADEME). Selon elle, nous avons tout intérêt à consolider la filière de tri, collecte et revalorisation des biodéchets. « La France, au travers de la loi anti-gaspillage alimentaire et la loi gaspillage et économie circulaire, s’est engagée à réduire de 15 % sa production de déchets ménagers d’ici 2030 et obliger le tri à la source à tous d’ici 2024 », ajoute la représentante de l’ADEME.

Une fois le cadre posé, Sandrine Wenisch entre dans le détail des solutions déjà existantes sur la gestion des biodéchets. En premier lieu, ce qu’elle qualifie de « gestion de proximité ». Il s’agit ici de limiter le gaspillage en réutilisant nos déchets verts sans les déplacer grâce notamment aux techniques de paillage, la tonte mulching (sans ramasser l’herbe) ou au compostage. « La ressource biodéchet est à exploiter au profit de notre territoire, reprend la chargée de mission de l’ADEME. Grâce à elle nous allons pouvoir innover, aux côtés des intercommunalités ou syndicats de collecte de déchets, et développer une véritable filière bioéconomique, à la fois créatrice d’emplois de proximité et de lien social ».

 

Développer une filière « bioéconomique » sur les territoires

Sandrine Wenisch commente une étude de l’Agence régionale d’évaluation environnement et climat (AREC) où on apprend notamment que la Nouvelle-Aquitaine compte près de 500 000 composteurs. « La gestion de proximité est très différente d’un département à l’autre, précise-t-elle. On commence par contre à voir émerger la collecte sélective des biodéchets ». En 2019, sur la Nouvelle-Aquitaine, 18 collectivités proposaient ce service d’après l’étude de l’AREC. « Cela touche à peu près 7% de la population régionale, bien loin de l’objectif de 100% d’ici 2024 », ajoute la représentante de l’ADEME.

Pour atteindre cet objectif de tri des biodéchets, l’experte donne plusieurs pistes, à décliner en fonction des spécificités de chaque territoire, qu’il soit urbain, péri-urbain ou rural. « Il va falloir optimiser les capacités des services publics en matière de tri des biodéchets et cela passe notamment par la massification de la gestion de proximité, le déploiement plus large de la collecte de biodéchets ou encore la formation de nouveaux personnels sur les biodéchets ». Sur ce dernier point Sandrine Wenisch évoque la naissance, en septembre, du Réseau Compost Citoyen, qui propose en lien avec l’ADEME des formations sur la prévention et la gestion de proximité des biodéchets.

Un appel à projets pour expérimenter

Pour tenter de développer au mieux la collecte et le tri de biodéchets en Nouvelle-Aquitaine, l’ADEME a lancé en fin d’année 2019 l’appel à projets TriBio en lien avec le Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine. Parmi ces projets, celui du Semoctom, dans l’Entre-Deux-Mers (33) qui teste sur trois communes – Saint-Loubès, Saint Sulpice et Cameyrac et Beychac et Cailleau – le tri et la valorisation des déchets verts tout en réduisant le tonnage des ordures ménagères. A Saint-Loubès, le volume des ordures ménagères a baissé de 38% et 22% dans les deux autres communes depuis janvier. En ce qui concerne les biodéchets, la valorisation (broyage) représente 6 à 12% du tonnage global de déchets verts.

Yoan Denéchau
Par Yoan Denéchau

Crédit Photo : YD

Partager sur Facebook
Vu par vous
11657
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Environnement
Environnement
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 23 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !