Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

17/09/21 : L'Agglo de Pau vient de se voir remettre par l'ADEME et le Ministère de la transition énergétique le Label, encore expérimental, Economie circulaire. Attribué pour 4 ans, il mesure les avancées et orientations des actions de la collectivité en la matière

14/09/21 : Bègles - Soirée festive le 24 septembre au Musée de la Création Franche pour le lancement d'une campagne de dons pour restaurer l'oeuvre totem du Musée, la sculpture Au crépuscule d’un automne, de Louis Chabaud installée en 1993 dans le parc.+ d'info

10/09/21 : A Bordeaux, l'I-Boat fête (déjà!) ses 10 ans les 1er ,2 et 3 octobre avec une programmation internationale pour 3 jours de fête en plein air. Un mini festival avec le DJ Ricardo Villalobos,le producteur Palms Trax ou encore Voilaaa Sound System+ d'info

09/09/21 : Vaccins - Du 13 au 17 septembre, de 8h à 18h, le centre de vaccination de Cenon situé 88 cours Victor Hugo, accueille les personnes (dès 12 ans) sans RDV. Des doses du vaccin Pfizer sont administrées.

03/09/21 : A partir du 6 septembre, et pour le mois, le Département de la Gironde aménage la piste cyclable de la RD 806, qui traverse Bernos-Beaulac, afin de créer un rampe pour les cyclistes et les cavaliers.

03/09/21 : La 11ème édition des Tribunes de la presse se tient du 14 au 16 octobre à Bordeaux, sur le thème "Que peut le politique?", et en présence de Cédric Villani, Asma Mahlla, Jean-Claude Mailly, Lucile Schmid, de Flore Vasseur, Elie Barnavi, Manuel Valls.

01/09/21 : Charente-Maritime : Madame Anne WINKOPP-TOCH, nouvelle sous-préfète de Saint-Jean-d’Angély, prendra ses fonctions officiellement lors d’une cérémonie lundi 06 septembre à 11h30, aux Monuments aux Morts, à Saint Jean d’Angély.

01/09/21 : La piscine municipale de Billère (64) met en place une nouvelle activité à destination des enfants de 4 et 5 ans, le Jardin aquatique. Objectif: initier, découvrir et sensibiliser au milieu aquatique. Renseignements: 05 59 77 48 05

01/09/21 : Au regard d'une situation hospitalière qui ne s'améliore pas, le préfet des Pyrénées-Atlantiques prolonge jusqu'au 5 septembre les mesures de "freinage" dont celle du pass sanitaire obligatoire dans les 5 centres commerciaux de plus de 20 000 m².

30/08/21 : Samedi 18 Septembre, la Ligue contre le cancer 33 et la Fédération Française de Randonnée 33 organisent des marches de 6 et 10km au départ du Moulin de Lansac pour sensibiliser sur la prévention et promouvoir les dépistages. Inscription: 05 40 05 01 00+ d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 17/09/21 | Journées du patrimoine: 1666 sites néo-aquitains à découvrir !

    Lire

    Les Journées européennes du patrimoine, c'est ce week-end ! Des balades et visites libres ou guidées, des expositions, des conférences, des ateliers ou encore des démonstrations rythmeront ces 2 jours dans 1 666 sites et lieux d’exception ouverts dans la région. Cette année, 107 d’entre eux ouvriront leurs portes pour la première fois et 100 de manière exceptionnelle dans le cadre de la manifestation. Châteaux, manoirs, musées, édifices religieux ou militaires, lieux de pouvoirs, sites archéologiques, espaces naturels… Programme complet : www.culture.gouv.fr/Regions/DRAC-Nouvelle-Aquitaine

  • 17/09/21 | La race limousine s’expose

    Lire

    Du 17 septembre au 13 novembre, la Bfm de Limoges propose l’exposition « La race bovine limousine : patrimoine vivant d’excellence ». Réalisée avec le pôle de Lanaud, des éleveurs, d’archives et des ressources numérisées des institutions culturelles notamment, elle retrace d’histoire de la race, qui est intimement liée à l’histoire de Limoges et de ses environs. Elle est également visible sur le site de la bibliothèque numérique du Limousin

  • 17/09/21 | La Foire au Jambon de Bayonne revient cet automne

    Lire

    Reportée d'avril à octobre 2020, annulée en raison de la deuxième vague de la pandémie de coronavirus, puis reportée à nouveau au printemps 2021, la 558e édition de la Foire au jambon de Bayonne devrait se tenir du vendredi 15 au dimanche 17 octobre prochain. Une édition 2021 qui s'organiserait selon un format adapté au contexte sanitaire actuel, sur 3 jour et sur un lieu unique, tout en conservant l’esprit général de cette manifestation gastronomique et traditionnelle. dans son communiqué, la Ville de Bayonne dit souhaiter "réamorcer la spirale positive de la vie qui reprend…" tout en soutenant la filière du Jambon de Bayonne.

  • 16/09/21 | Royan et les Sentiers des Arts

    Lire

    Du 18 septembre au 14 novembre, la Communauté d’Agglomération de Royan Atlantique organise les Sentiers des Arts afin de découvrir ou de redécouvrir les communes du territoires au travers d’un itinéraire artistique original. Pour la 1ère fois, l’art urbain et ses multiples déclinaisons graphiques seront mis à l’honneur avec 11 artistes de l’association cognaçaise Eprouvette. Ces artistes réalisent, lors d'une résidence artistique en cours, du 13 au 17 septembre, les fresques géantes qui orneront le parcours.

  • 16/09/21 | Bordeaux Euratlantique : Une nouvelle école d’ingénieurs

    Lire

    Le 15 septembre, le Campus François d’Assise à Bordeaux a posé la 1ère pierre d’une nouvelle école d’ingénieur, JUNIA, en présence d’Alain Rousset. Sur 2 500m², cette future école dont les locaux sont intégrés au projet de Campus François d'Assise sur le site Armagnac-Sud d'Euratlantique, pourra accueillir entre 200 et 300 étudiants en formation Bachelor et 450 étudiants en cycle ingénieur. Parmi ses thématiques : développements logiciels & big data appliqués aux usages de l'usine du futur, Cybersécurité et usine du futur, Smart building et Smart cities... La Région Nouvelle-Aquitaine accompagne ce projet à hauteur de 6 M€.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Environnement | Biodiversité : vers une adaptation des politiques régionales ?

02/07/2019 | La première partie du rapport Écobiose, débattu ce mardi en plénière à la région Nouvelle-Aquitaine, est préfigurateur d'une séquence politique importante le 9 juillet prochain.

rapport Ecobiose

Ce mardi 2 juillet, la région Nouvelle-Aquitaine a présenté en plénière les premiers résultats de son "comité scientifique sur les enjeux économiques et socio-culturels de la biodiversité", baptisé Écobiose. Ce dernier doit servir d'argument de base à la construction d'une feuille de route qui doit être délibérée le 9 juillet prochain autour de la réorientation éventuelle de certains financements régionaux en faveur d'un soutien accru à la biodiversité. Vaste chantier, d'autant que la collectivité se heurte à des contradictions nationales et européennes qui risquent de lui mettre quelques épines dans le pied...

L'évaluation concrète et scientifique du rôle de la biodiversité dans le fonctionnement de la société humaine, le tout dans un contexte "très compliqué" de disparition massive des espèces (un tiers des oiseaux disparus en quinze ans et 80% des insectes en trente ans). C'est l'ambition portée par Ecobiose, initiative lancée en novembre 2017 par la région Nouvelle-Aquitaine, déclinaison régionale d'une "Plateforme Intergouvernementale Scientifique et Politique sur la Biodiversité et les Services Ecosystémiques". Et ses premières conclusions, livrées dans les domaines de la forêt, de la vigne et des grandes cultures, s'il n'a rien de très rassurant, a au moins le mérite de poser les résultats coordonnés de quelques 150 scientifiques (et 25 laboratoires répartis sur l'ensemble du territoire) et des recoupements effectués sur environ un millier d'articles de recherche, dont 500 à échelle régionale. Le premier volet d'Ecobiose fixe en effet plusieurs faits, notamment sur l'impact positif de la biodiversité sur les productions régionales. Le profil de la Nouvelle-Aquitaine en matière de production est important : elle est la première région française et européenne pour ce qui est de la valeur de sa production agricole (11 milliards d'euros, sans compter l'industrie agro-alimentaire) et le premier employeur viticole de France. Elle produit aussi neuf millions de tonnes de céréales par an et a récolté en 2015 9,9 millions de mètres cubes de bois (soit 26,9% de la récolte nationale). Autrement dit, son économie dépend en grande partie de l'exploitation des ressources naturelles, on comprend donc pourquoi la durabilité de leur gestion semble vouloir être regardée de près. 

Des effets mesurés

Le rapport Ecobiose établit des faits (treize en tout), en guise de rappel au cas où ces derniers seraient oubliés : la diversité des cultures augmente la production et sa qualité (avec des conséquences directes, notamment sur la survie des abeilles mellifères), et limite le "hasard" des rendements causé par les aléas climatiques. Associée à la biodiversité, elle contribue à un sol plus fertile et augmente, indirectement ou non, les revenus en grande culture et en viticulture (par exemple, plus il y a d'abeilles et plus la "marge brute" de la production de colza augmente. Elle est "impliquée" dans l'épuration de l'eau, le stockage du carbone. Son érosion a donc un effet direct sur les systèmes de production. Elle est causée par "l'intensification des pratiques agricoles, l'uniformisation des paysages et l'introduction d'espèces exotiques envahissantes" et la réduction de l'usage de pesticides augmente sa présence (par exemple, une étude a prouvé que l'agriculture biologique dans les vignobles favorisait "l'abondance des arthropodes" de +50% en moyenne par rapport à une viticulture plus tradtionnelle. À partir de ce constat colégial, Ecobiose, piloté par le pôle CNRS de Chizé, liste quelques leviers d'action pour favoriser cette biodiversité. Certains fixent des objectifs de réduction (pesticides, mécanisation, utilisation de fertilisants de synthèse), d'autres espèrent un soutien accru (cultures diversifiées au sein d'une même parcelle, plantes messicoles, lutte biologique contre les ravageurs, corridors écologiques). 

Objectif : 9 juillet

Cette "première partie" du rapport n'est pourtant (même si elle est importante), qu'une pierre à l'édifice que veut visiblement construire la collectivité. Pour Nicolas Thierry,vice-président du Conseil régional en charge de la biodiversité celle-ci "reste un sujet trop souvent hors des radars et des débats politiques. Le fait que la région prenne l'initiative de lancer ce débat de grand ampleur participe à faire rentrer ce sujet dans le débat public", y compris dans la deuxième partie du rapport prévue pour octobre et consacrée à l'eau, à l'artificialisation des milieux (pour avoir un ordre d'idée, on estime qu'un département est artificialisé tous les dix ans) et au pastoralisme. Ecobiose doit en tout cas servir de base à une séance plénière, organisée le 9 juillet prochain intitulée Néo-Terra (pour, sans doute, faire écho au rapport Acclimaterra). Cette dernière aura pour objectif de "voter une seule délibération qui sera une feuille de route. Le but de cette séance, c'est de faire acter par l'assemblée plénière un horizon et des objectifs précis. Ca va se traduire par des politiques publiques  concrètes (avec des règlements d'intervention pour chaque secteur d'ici la rentrée) et une traduction budgétaire à la fin de l'année. Ca veut dire que certaines politiques s'éteindront parce qu'elles ne seront pas compatibles avec l'horizon fixé", souligne Nicolas Thierry. Lesquelles ? Sans doute encore un peu tôt pour le dire, mais le soutien à certains modèles agricoles (sans pesticides) au détriment d'autres, qualifiés de "raisonnés", risque fort de faire tiquer les interprofessions.

Et ce n'est pas la seule épine dans le pied de la collectivité régionale : un récent projet de décret vise à démettre le CNPN (Conseil National de Protection de la Nature) de son droit de regard sur les demandes de dérogation à la protection des espèces protégées, nécessaire actuellement pour les porteurs de projets souhaitant réaliser des travaux impactant le paysage. "C'est un très mauvais signal que d'affaibilir le CNPN parce qu'on s'attaque à une instance en capacité d'émettre, même si ce n'était qu'à titre consultatif, des avis contradictoires", affirme ainsi l'élu régional Nicolas Thierry. Autre mauvais signal : les dernières discussions envisageant une reprise de l'État du second pilier de la future PAC, dédié au développement rural. "Ca nous enlève une force de frappe importante, notamment dans la feuille de route qui sera débattue ce 9 juillet et qu'on est en train d'écrire", a ainsi préfiguré Jean-Pierre Raynaud, vice-président de la région Nouvelle-Aquitaine en charge de l'agroalimentaire, de la forêt, de la mer et de la montagne. Inutile de dire à quel point les objectifs fixés par Néo-Terra seront scrutés de près... 

Romain Béteille
Par Romain Béteille

Crédit Photo : aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
9170
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Environnement
Environnement
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 21 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !
Limoges Métropole a dévoilé son projet de pôle de transition écologique qui sortira de terre d’ici à cinq ans à Limoges. Environnement | 17/09/2021

Limoges Métropole veut ouvrir la voie en matière de transition écologique

La centrale solaire de Pardies, Os-Marcillon, Parix occupe les friches de l'ancienne centrale thermique Environnement | 16/09/2021

Béarn: la centrale solaire occupe les friches de l'ancienne centrale thermique

L'antenne radio de l'aviation civile de Sarlat fonctionne désormais à l'hydrogène Environnement | 15/09/2021

L'antenne de l'aviation civile de Sarlat fonctionne désormais à l'hydrogène

Depuis 2019, 70 espèces d'oiseaux, 216 espèces végétales, 7 espèces de chiroptères et de nombreux insectes ont été répertoriés sur la plateforme aéroportuaire de Pau Environnement | 10/09/2021

Pau: l'aéroport, refuge de biodiversité ?

Campagne de mesures par géophysique héliportée Environnement | 03/09/2021

Eau : un hélico pour sonder les nappes souterraines du Nord-Est néo-aquitain

Vue d'ensemble 3D des futures installation duj site de dépollution des eaux de l'agglomération Pau Béarn Pyrénées, par le cabinet Camborde Architectes Environnement | 31/08/2021

L'Agglo de Pau va transformer ses boues d'épuration en énergies vertes, locales et décarbonnées

Olivier Mitsieno, le jeune éleveur ovin conduit son troupeau sur le marais restauré de Talmont-sur-Gironde Environnement | 24/08/2021

Sur le marais de Talmont, agriculture et biodiversité vont de pair

Le quai Souchet, à Libourne, où se déroulera le festival « Libournais Territoire d'eaux » Environnement | 18/08/2021

Libourne : l’eau au cœur d’un festival cet automne

un pêcheur sur l'Isle Environnement | 28/07/2021

La pêche, un autre atout pour le département de la Dordogne

Vue forestière du Bois des Sources du Peugue Environnement | 27/07/2021

Au mois d'août, baladez-vous en Gironde !

Florian Horru a fait installer un composteur pour ses végétaux Environnement | 26/07/2021

Réduire l'impact carbone des hypermarchés, c'est possible. Exemple sur l'île d'Oléron

Il est possible de réduire la pollution lumineuse pour favoriser la biodiversité des animaux crépusculiares et nocturnes. Environnement | 23/07/2021

Limoges Métropole s’engage à réduire la pollution lumineuse pour préserver la biodiversité nocturne

La création d’une ligne de bus à haut niveau de service est l’un des objectifs du plan climat air énergie de Limoges Métropole Environnement | 12/07/2021

Limoges Métropole vise la transition énergétique avec son plan climat air énergie

Dans la réserve naturelle de Moeze Oléron, près de Rochefort Environnement | 30/06/2021

Biodiversité : Rochefort fait son université d'été

Le bureau de la plateforme de la rénovation énergétique inauguré le 11 juin à La Rochelle Environnement | 14/06/2021

Rénovation énergétique : comment La Rochelle accompagne ses administrés