Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

14/06/21 : La 65ème édition du Concours de Bordeaux s’est tenue du lundi 31 mai au mercredi 9 juin. 1 084 médailles ont été attribuées sur les 3 565 vins candidats soit 30,4%: 432 médailles d’Or, 454 médailles d’Argent et 198 médailles de Bronze. + d'info

10/06/21 : Au mois de mai, 334 projets en Nouvelle-Aquitaine ont été sélectionnés pour bénéficier de fonds européens pour un montant global de 56.2 millions d'euros. Parmi eux, 231 projets sont dans le cadre des programmes européens de développement rural.

09/06/21 : Dans le cadre du Mois des fiertés, le Département de la Gironde et les partenaires associatifs proposent des actions d'information et de dépistages gratuits du Sida (résultats en 30 min) samedi 12 Juin 2021, de 11h à 18h Placette Munich.

09/06/21 : Le CHU de Bordeaux lance sa plateforme de don en ligne sur le site don.chu-bordeaux.fr. Accessible à tous (particuliers, entreprises, associations) il permet de faire un don en ligne, au profit du CHU de Bordeaux, de manière totalement sécurisée. + d'info

31/05/21 : En Dordogne, l’ex-militaire recherché par les forces de l’ordre a été arrêté ce lundi. Il est blessé par balles. Il était recherché depuis dimanche après avoir tiré sur des gendarmes appelés pour des violences familiales à Lardin-Saint-Lazare (24).

28/05/21 : Le Conseil régional indique que les inscriptions aux transports scolaires pour la rentrée 2021-2022 s'ouvrent au 1er juin. L’inscription et le paiement peuvent être directement réalisés en ligne.+ d'info

17/05/21 : L'Hermione repartira au printemps 2022, annonce ce soir l'association Hermione La Fayette. La frégate fera escale dans quatre pays du nord de l’Europe : l’Angleterre (Londres), la Belgique (Anvers), les Pays-Bas (Amsterdam), l’Allemagne (Hambourg).

17/05/21 : En solidarité avec les cafetiers et restaurateurs, la Ville de Pau poursuit l'effort porté l'an dernier : ils seront exonérés à 100% de la redevance sur les terrasses du 19 mai à fin juin, puis à 50% de juillet à la fin du protocole sanitaire.

10/05/21 : En soutien au secteur de la restauration, la Ville de La Rochelle a décidé de reconduire les extensions de terrasses et accorde une exonération de droits jusqu’au 30 juin avec une gratuité des extensions jusqu’au 31 décembre, à partir du 19 mai.

27/04/21 : Régionales : En Dordogne, la maire socialiste de Périgueux, Delphine Labails a été choisie comme tête de liste départementale avec Christophe Cathus, conseiller régional sortant en charge des transports scolaires et maire de Calès.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 14/06/21 | Covid-19 : indicateurs en baisse mais vigilance maintenue

    Lire

    Sur la semaine 22, du 31 mai au 6 juin, le taux d’incidence baisse en Nouvelle-Aquitaine mais il reste au dessus du seuil d’alerte (52,6/100 000 hab contre 71,8/100 000 hab semaine 21). Le taux de positivité baisse également (2%) et reste sous le seuil d’attention des 5 %. Une diminution est observée dans tous les départements sauf en Creuse où ce taux est stable (0,9%). Au 8 juin, 2 791 137 Néo-Aquitains ont reçu au moins une dose de vaccin (46,5 %) et 1 460 300 ont reçu les 2 doses (24,3 %). Au regard de l’allègement progressif des mesures et du risque de relâchement possible, l'ARS appelle à une "vigilance toujours de mise".

  • 14/06/21 | Les fruits et légumes en fête à Saint-Médard-en-Jalles

    Lire

    A l’occasion de la Fête nationale des fruits et légumes frais, la ville de Saint-Médard-en-Jalles (33) a décidé jusqu'au 18 juin de faire découvrir ou redécouvrir ces produits aux enfants et à leurs parents grâce à des conseils, des astuces ou encore des recettes. Pour cela, des menus spéciaux seront notamment proposés dans les écoles ainsi qu’un menu frais sur le site de la ville.

  • 14/06/21 | Rénovation énergétique : la Région soutient l'habitat social

    Lire

    Soliha Landes, à Dax, va bénéficier d’une aide de 146 620 euros de la Région Nouvelle-Aquitaine afin de rénover énergétiquement ces logements sociaux. Ce soutien intervient dans le cadre d'un programme régional ayant pour objectif la création d'un réseau unique de Plateformes de la rénovation énergétique afin de proposer un guichet unique pour tous les ménages.

  • 14/06/21 | Un village intergénérationnel à Lachaise (16)

    Lire

    L’association Valfontaine Village est propriétaire d’un site comprenant une exploitation agricole et une résidence familiale notamment. L’association souhaite réhabiliter le site pour le transformer en village intergénérationnel où les anciens bâtiments vont permettre aux familles de s’impliquer dans le quotidien des aînés et de partager des moments familiaux. Les terrains agricoles vont servir pour un pôle d’activités intergénérationnelles.

  • 11/06/21 | Tonneins : le pôle de santé parie sur la télémédecine

    Lire

    L’association du pôle de santé du tonneinquais en Lot-et-Garonne regroupe une équipe de médecins, infirmiers, sages-femmes, orthophonistes et psychologues. Afin d’apporter aux patients une réponse médicale rapide et efficace, l’association souhaite développer la télémédecine grâce notamment à un partenariat avec la clinique Saint-Hilaire Esquirol. Pour cela, elle va acquérir du matériel connecté comme des stéthoscopes, échographes ou encore ECG.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Environnement | Biodiversité : vers une adaptation des politiques régionales ?

02/07/2019 | La première partie du rapport Écobiose, débattu ce mardi en plénière à la région Nouvelle-Aquitaine, est préfigurateur d'une séquence politique importante le 9 juillet prochain.

rapport Ecobiose

Ce mardi 2 juillet, la région Nouvelle-Aquitaine a présenté en plénière les premiers résultats de son "comité scientifique sur les enjeux économiques et socio-culturels de la biodiversité", baptisé Écobiose. Ce dernier doit servir d'argument de base à la construction d'une feuille de route qui doit être délibérée le 9 juillet prochain autour de la réorientation éventuelle de certains financements régionaux en faveur d'un soutien accru à la biodiversité. Vaste chantier, d'autant que la collectivité se heurte à des contradictions nationales et européennes qui risquent de lui mettre quelques épines dans le pied...

L'évaluation concrète et scientifique du rôle de la biodiversité dans le fonctionnement de la société humaine, le tout dans un contexte "très compliqué" de disparition massive des espèces (un tiers des oiseaux disparus en quinze ans et 80% des insectes en trente ans). C'est l'ambition portée par Ecobiose, initiative lancée en novembre 2017 par la région Nouvelle-Aquitaine, déclinaison régionale d'une "Plateforme Intergouvernementale Scientifique et Politique sur la Biodiversité et les Services Ecosystémiques". Et ses premières conclusions, livrées dans les domaines de la forêt, de la vigne et des grandes cultures, s'il n'a rien de très rassurant, a au moins le mérite de poser les résultats coordonnés de quelques 150 scientifiques (et 25 laboratoires répartis sur l'ensemble du territoire) et des recoupements effectués sur environ un millier d'articles de recherche, dont 500 à échelle régionale. Le premier volet d'Ecobiose fixe en effet plusieurs faits, notamment sur l'impact positif de la biodiversité sur les productions régionales. Le profil de la Nouvelle-Aquitaine en matière de production est important : elle est la première région française et européenne pour ce qui est de la valeur de sa production agricole (11 milliards d'euros, sans compter l'industrie agro-alimentaire) et le premier employeur viticole de France. Elle produit aussi neuf millions de tonnes de céréales par an et a récolté en 2015 9,9 millions de mètres cubes de bois (soit 26,9% de la récolte nationale). Autrement dit, son économie dépend en grande partie de l'exploitation des ressources naturelles, on comprend donc pourquoi la durabilité de leur gestion semble vouloir être regardée de près. 

Des effets mesurés

Le rapport Ecobiose établit des faits (treize en tout), en guise de rappel au cas où ces derniers seraient oubliés : la diversité des cultures augmente la production et sa qualité (avec des conséquences directes, notamment sur la survie des abeilles mellifères), et limite le "hasard" des rendements causé par les aléas climatiques. Associée à la biodiversité, elle contribue à un sol plus fertile et augmente, indirectement ou non, les revenus en grande culture et en viticulture (par exemple, plus il y a d'abeilles et plus la "marge brute" de la production de colza augmente. Elle est "impliquée" dans l'épuration de l'eau, le stockage du carbone. Son érosion a donc un effet direct sur les systèmes de production. Elle est causée par "l'intensification des pratiques agricoles, l'uniformisation des paysages et l'introduction d'espèces exotiques envahissantes" et la réduction de l'usage de pesticides augmente sa présence (par exemple, une étude a prouvé que l'agriculture biologique dans les vignobles favorisait "l'abondance des arthropodes" de +50% en moyenne par rapport à une viticulture plus tradtionnelle. À partir de ce constat colégial, Ecobiose, piloté par le pôle CNRS de Chizé, liste quelques leviers d'action pour favoriser cette biodiversité. Certains fixent des objectifs de réduction (pesticides, mécanisation, utilisation de fertilisants de synthèse), d'autres espèrent un soutien accru (cultures diversifiées au sein d'une même parcelle, plantes messicoles, lutte biologique contre les ravageurs, corridors écologiques). 

Objectif : 9 juillet

Cette "première partie" du rapport n'est pourtant (même si elle est importante), qu'une pierre à l'édifice que veut visiblement construire la collectivité. Pour Nicolas Thierry,vice-président du Conseil régional en charge de la biodiversité celle-ci "reste un sujet trop souvent hors des radars et des débats politiques. Le fait que la région prenne l'initiative de lancer ce débat de grand ampleur participe à faire rentrer ce sujet dans le débat public", y compris dans la deuxième partie du rapport prévue pour octobre et consacrée à l'eau, à l'artificialisation des milieux (pour avoir un ordre d'idée, on estime qu'un département est artificialisé tous les dix ans) et au pastoralisme. Ecobiose doit en tout cas servir de base à une séance plénière, organisée le 9 juillet prochain intitulée Néo-Terra (pour, sans doute, faire écho au rapport Acclimaterra). Cette dernière aura pour objectif de "voter une seule délibération qui sera une feuille de route. Le but de cette séance, c'est de faire acter par l'assemblée plénière un horizon et des objectifs précis. Ca va se traduire par des politiques publiques  concrètes (avec des règlements d'intervention pour chaque secteur d'ici la rentrée) et une traduction budgétaire à la fin de l'année. Ca veut dire que certaines politiques s'éteindront parce qu'elles ne seront pas compatibles avec l'horizon fixé", souligne Nicolas Thierry. Lesquelles ? Sans doute encore un peu tôt pour le dire, mais le soutien à certains modèles agricoles (sans pesticides) au détriment d'autres, qualifiés de "raisonnés", risque fort de faire tiquer les interprofessions.

Et ce n'est pas la seule épine dans le pied de la collectivité régionale : un récent projet de décret vise à démettre le CNPN (Conseil National de Protection de la Nature) de son droit de regard sur les demandes de dérogation à la protection des espèces protégées, nécessaire actuellement pour les porteurs de projets souhaitant réaliser des travaux impactant le paysage. "C'est un très mauvais signal que d'affaibilir le CNPN parce qu'on s'attaque à une instance en capacité d'émettre, même si ce n'était qu'à titre consultatif, des avis contradictoires", affirme ainsi l'élu régional Nicolas Thierry. Autre mauvais signal : les dernières discussions envisageant une reprise de l'État du second pilier de la future PAC, dédié au développement rural. "Ca nous enlève une force de frappe importante, notamment dans la feuille de route qui sera débattue ce 9 juillet et qu'on est en train d'écrire", a ainsi préfiguré Jean-Pierre Raynaud, vice-président de la région Nouvelle-Aquitaine en charge de l'agroalimentaire, de la forêt, de la mer et de la montagne. Inutile de dire à quel point les objectifs fixés par Néo-Terra seront scrutés de près... 

Romain Béteille
Par Romain Béteille

Crédit Photo : aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
8671
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Environnement
Environnement
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 16 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !